• Valley of the Kings - FICHE DE JEU
  • 3

Valley of the Kings

Note moyenne
8.50
(1 note)
Mise en place: 5' - Règles: 10' - Partie: 45'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 12
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub

1183 Valley of the kings 1

 

SwatSh8,5 /10

Valley of the Kings est une sortie très discrète de 2014 de l’éditeur Américain AEG.  Et c’est bien dommage qu’on n’en ait pas parlé plus car le jeu en vaut bien la peine.

Valley of the Kings est un jeu de deckbuilding léger mais profond et assez original.  Concentrons-nous d’ailleurs sur ces originalités :

1) La pyramide
Un peu à la manière de l’excellent Ascension, Valley of the Kings présente, chaque tour, un nombre limité de cartes à l’achat. 3 exactement, ou presque 😉

On va construire une pyramide, enfin plutôt un triangle, de 3 cartes à la base, puis 2 puis 1. Seules les 3 cartes du dessous sont disponibles à l’achat.

Ce qui est intéressant, c’est que dès qu’une carte est achetée, la carte du dessus de la pyramide descend et comble le vide afin que vous ayez toujours le choix entre 3 cartes. Comme on peut faire plusieurs achats lors de son tour (à condition d’avoir assez de pognon 😉 ), on va souvent tenir compte des cartes qui vont descendre, soit pour pouvoir l’acquérir soi-même, soit pour éviter qu’une autre, plus fructueuse, devienne disponible pour un adversaire.

Cerise sur le gâteau, les pouvoirs de certaines cartes jouent avec cette mécanique.  Certaines cartes permettent d’intervertir la position de 2 cartes dans la pyramide, d’autres d’acheter une carte située plus haut et d’autres de défausser des cartes de la pyramide.

Ce système est d’autant plus excellent qu’il permet d’anticiper les cartes qui seront disponibles plus tard et de jouer avec cette information afin de pouvoir en profiter ou de laisser volontairement ses adversaires s’en accaparer (sans mettre son sac à part 😀 )

2) La tombe
Contrairement à tous les jeux de deckbuilding, dans Valley of the Kings, à la fin du jeu, on ne va pas regarder les cartes de votre main + de votre défausse + de votre deck pour gagner des PVs. Non, dans Valley of the Kings, toutes les cartes qu’il vous reste en main, défausse et deck valent que dalle, nada !  Seules les cartes dans votre tombe valent quelque chose.

A votre tour, vous pouvez effectuer autant d’achats que désirés, autant d’actions que désirées et une seule mise en tombe. Une mise en tombe consiste à placer une carte de sa main dans sa tombe. Évidemment, certaines cartes action permettent de placer plusieurs cartes dans sa tombe à son tour à certaines conditions.

Et les cartes dans votre tombe procurent des PVs en fonction du nombre de cartes de la même famille (= la même couleur) que vous avez dans votre tombe.  Au plus vous en avez d’une série, au plus vous gagnerez des PVs. Oui, Valley of the Kings est un jeu qui parle aux joueurs qui ont la collectionnite aigüe 😀

Vous l’aurez compris, mettre une carte dans sa tombe, non seulement vous permet de gagner des PVs mais vous permet également de nettoyer votre deck des petites cartes crasseuses du départ 🙂

Là aussi les choix sont intéressants car on va souvent être face à des choix difficiles: mieux vaut-il nettoyer son deck maintenant en plaçant une petite carte dans sa tombe ou placer cette superbe carte qui procure beaucoup de PVs mais qui ne pourra plus me donner son bonus en pièces ou en pouvoir?…

3) Les pouvoirs des cartes
Grâce à cette mécanique originale, les pouvoirs des cartes sont eux aussi originaux: déplacer/détruire/acquérir/échanger des cartes dans la pyramide, mais aussi pas mal de cartes permettent beaucoup d’interaction avec les adversaires: les faire défausser une ou plusieurs cartes, défausser une de ses cartes dans la défausse d’un adversaire (celle-là je l’adore 🙂 idéal pour nettoyer son deck tout en pourrissant celui d’un adversaire 🙂 ), des habilités qui s’exécutent lorsqu’un autre joueur effectue telle ou telle autre action (il met une carte dans sa tombe, il vous oblige à défausser,…), voler des cartes aux autres,…

4) La difficultés des choix lors des achats mais aussi lors jeu de la carte
Vous aurez à faire des choix à 2 niveaux:
a. Quelle carte acheter dans la pyramide?
Et ce choix n’est déjà pas facile car il va dépendre de nombreux éléments.  Parmi les cartes disponibles:
-laquelle propose le pouvoir le plus intéressant?
-laquelle fournit le plus d’or pour les prochains achats?
-laquelle est de la couleur d’une collection que je vise pour l’avoir dans ma tombe et gagner plus de PVs?
-laquelle coûte le moins pour pouvoir jouer certaines de mes cartes en main pour leur action ou pour pouvoir en mettre une dans ma tombe (sans bénéficier de son apport d’or)
-laquelle va être disponible à l’achat pour l’adversaire suivant?

b. Comment jouer les cartes de sa main?
On peut en effet jouer ses cartes de 3 manières différentes:
-Pour apporter de l’or afin de pouvoir acheter une carte qui nous intéresse
-Pour le pouvoir qu’elle propose
-Pour les mettre dans sa tombe (on ne peut mettre que maximum une carte dans sa tombe par tour)

Et ces choix ne sont pas évidents, surtout qu’on ne sait pas tout faire: jouer tous les pouvoirs et avoir un max de pognon pour acheter les meilleures cartes est antagonique.  Décider quelle carte est à mettre dans sa tombe n’est pas un choix facile non plus: plutôt les cartes faibles qui pourrissent un peu votre deck afin de le rendre plus puissant ou les cartes fortes qui vont vous rapporter beaucoup de PVs mais qui vont affaiblir votre deck car ils n’apporteront plus leur pouvoir et leurs pièces nécessaires à l’achat de cartes encore plus puissantes.

Comme dans tout bon jeu de deckbuilding, Valley of the King nécessite une vision long terme car vous allez acquérir des cartes dont vous ne pourrez profiter que bien plus tard.  Ce n’est pas pour autant que Valley of the King propose de multiples stratégies.  Non, ce seront vos choix, toujours difficiles, qui feront la différence.  Acquérir les bonnes cartes, savoir jouer les bonnes cartes pour leur pouvoir et d’autres pour l’or qu’elles génèrent, choisir les bonnes cartes à mettre dans sa tombe au bon moment,…  Tous ces choix sont succulents et donnent, avec des mécanismes innovants, originaux et ingénieux un jeu vraiment à part, léger par ses règles mais profond dans ses choix et sa planification, interactif et au final très addictif.


1183 Valley of the kings 3

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

3 de réponses

  1. SwatSh dit :

    Salut Max,
    Difficile à dire tant les 2 sont bons. J’ai néanmoins une petite préférence pour Star Realms qui est plus épique.
    Amuse-toi bien.

  2. Max dit :

    correction « Est-ce que Valley of Kings est plus profond, plus rejouable, moins hasardeux? »

  3. Max dit :

    A choisir un deckbuilding de poche, vous préférez celui-ci ou Star Realms? J’ai Star Realms et je suis un peu déçu par le manque de profondeur et l’aspect chance très marqué. Et ce que Valley of Kings est plus profond, plus rejouable, moins hasardeux (pour info, je joue beaucoup à Dominion, mais je cherche un deckbuilding d’appoint pour les voyages:)).
    Merci de votre réponse:)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *