• Starcadia Quest + Build a Robot + Showdown - FICHE DE JEU
  • 0

Starcadia Quest + Build a Robot + Showdown

Note moyenne
7.50
(1 note)
Règles: 60' - Partie: 60'
Année:
Auteur(s): , , , ,
Editeur(s):
Distributeur(s):
Mécanisme(s): , ,
Contient du plastique
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 12
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , joueurs
Langue: Anglais
Niveau d'anglais: Moyen
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

SwatSh: 7,5 /10

Starcadia Quest c’est d’abord et avant tout un nouveau jeu standalone issu de la gamme du très chouette Arcadia Quest qui m’avait fort séduit à l’époque malgré ses nombreux jets de dés inhérents à ce type de jeu. La grande différence qui frappe entre les 2 jeux c’est qu’ici, nous quittons le monde des donjons pour s’envoler vers les étoiles 😀

J’ai joué à de nombreuses campagnes d’Arcadia Quest à tel point que je l’ai progressivement délaissé à cause d’une certaine lassitude. C’est donc avec une certaine appréhension que j’ai découvert Starcadia Quest. Nous avons fait 4 quêtes dans une campagne et chacune a un tableau de tuiles aléatoire – la forme du tableau est définie, mais les tuiles utilisées sont sélectionnées au hasard. Les héros ont tous des capacités différentes et la sélection d’armes de départ est bien foutue. Après chaque campagne, nous avons pu échanger des armes et de l’équipement pour tous les héros. Les campagnes de Starcadia Quest ne sont pas autant liées entre elles que ne le sont celles de son prédécesseur et l’effet win to win s’est heureusement estompé.

Les graphismes, sa simplicité et son magnifique matériel sont clairement orientés jeunes ados mais ça n’empêche pas les plus … matures … de s’y amuser aussi 

Starcadia Quest est un jeu de combats assez simple.  Chacun joue à son tour et, à son tour, on peut soit se reposer, soit activer un de ses héros.  Activer un héros consiste à le déplacer et/ou à le faire combattre.  Les combats se font aux dés où on va déduire le nombre de bouclier du défenseur au nombre de touches de l’attaquant ce qui donnera le nombre de blessures qui pourra être mortel si on dépasse le nombre de points de vie.  Tout ça est très simple bien entendu.

Ce matos est de ouf!  Chaque héros est représenté par une figurine hyper détaillée et unique.  Les monstres sont eux aussi magnifiques.  Que c’est gai de manipuler ces figurines à la place de trucs en bois ou en carton.

Les monstres sont répartis en deux groupes: les cavaliers (les plus petits) et les officiers (les plus gros et les plus forts). Encore une fois, ils ont diverses capacités. Nous ne les avons pas tous vus dans notre campagne. Ils sont contrôlés au moyen d’un deck d’événement qui permet au joueur actif de contrôler un monstre sur le plateau, de se déplacer et d’attaquer, ainsi que de contrôler les aspects du plateau à son avantage – portails et gadgets à ramasser, etc. C’est mieux que la génération constante de monstres dans Arcadia Quest.

Contrairement à la majorité des jeux de ce style, Starcadia Quest ne se joue ni en mode collaboratif ni en semi-collaboratif (tous contre 1).  Non, ici, chacun pour soi! Les aspects géniaux de ce mode sont:
– Outre taper sur les monstres, on peut aussi taper sur les héros adverses (que c’est booooooooooooon  )
– Quand un joueur prend un peu trop d’avance en gagnant trop d’argent et en devenant trop fort, les autres joueurs doivent parvenir à s’entendre pour lancer une ou plusieurs attaques qui vont calmer un peu ses ardeurs

Starcadia Quest sort en même temps que 2 extensions. Build a Robot propose de nouveaux héros, montres, équipements ainsi qu’une nouvelle campagne. Il propose aussi des robots qui vont vous accompagner un peu comme les animaux de compagnies l’ont fait dans Arcadia Quest. Showdown quant à lui peut se greffer autant avec Starcadia Quest qu’avec Arcadia Quest. Il propose un tout nouveau module permettant une bataille sans merci entre joueuses et sans monstres dans une arène à la Krosmaster Arena. Il offre un tout nouveau plateau réversible selon le nombre de joueuses.

Le principal défaut de Starcadia Quest est d’être très simple, encore plus qu’Arcadia Quest.  Les choix sont peu nombreux et assez évidents: se déplacer et taper!  Mais à part ça, qu’est ce que c’est amusant de manipuler ces petites figurines, lancer les dés, pleurer ou rire du résultat, réussir des quêtes, engranger les pièces d’or, surprendre ses adversaires de vitesse ou par derrière, enchainer les scénarios, faire évoluer vos personnages et renouveler sans cesse les parties.


Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *