• Kingdomino Origins - FICHE DE JEU
  • 0

Kingdomino Origins

Note moyenne
9.00
(1 note)
Mise en place: 5' - Règles: 10' - Partie: 30'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Mécanisme(s): ,
Catégorie: Famille
Age minimum: 8
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , , joueurs
Fabriqué en: Chine
Langue: Français
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub

Claire et la famille Meeple : 9/10

Il n’y a pas que les épisodes de la saga Star War qui sont créés de façon non chronologique, il y a aussi la série Kingdomino ! Après Kingdomino, Kingdomino : âge of giants, Kingdomino duel et Queendomino qui se jouaient sur la période du Moyen Âge, nous voici transportés à la préhistoire avec le petit dernier : Kingdomino Origins

Fidèle à la série, Kingdomino Origins reprend la même mécanique de placement de dominos. Cependant il se rapproche plus de Queendomino grâce à l’ajout de gestion de ressources et de recrutements. Mais ici point de Reine à attirer, ni de chevaliers et encore moins de châteaux ! Place à la survie avec des membres de tribus à enrôler, des ressources à collecter et des projections de lave à éviter. Les damoiseaux ont perdu de leur superbe et ont revêtu leur peau de mammouth !

T’as pris ton panier ?

Le principe est le même que toute la série Kingdomino : les joueurs se placent sur l’un des quatre dominos et doivent le placer autour de leur grotte. Comme dans un jeu de domino traditionnel, il faut avoir au moins un côté qui en touche un autre similaire. Si vous ne connaissez pas le jeu originel, vous pouvez le découvrir ici.  

Mais, la nouveauté est le placement de ressources sur certaines tuiles. Dans les prairies on pourra trouver des mammouths, dans les jungles poussent des champignons, les lacs permettent de pêcher des poissons et les carrières fournissent du silex. Mais que faire avec ces adorables ressources ? Premièrement on peut les laisser poser sur les dominos ce qui rapportera un point chacune en fin de partie. Humm, non négligeable tout de même… Deuxièmement on peut en défausser deux différentes pour recruter un nouveau membre dans sa tribu.

Ce nouveau personnage doit être posé sur une tuile entièrement vide et il permettra de scorer de différentes manières en fonction de ses capacités. Le chasseur rapporte des points par mammouth qui l’entourent, la sculptrice est heureuse entourée de silex et le shaman aime être accompagné d’autres Cro-Magnon, je vous laisse découvrir les autres. Placés astucieusement, ces Cro-Magnon apportent des points non négligeables. Vous l’aurez compris la gestion des ressources offre un aspect stratégique très appréciable.

T’as pris ta boussole ?

Évidemment Kingdomino Origins reste avant tout un jeu de placement de tuiles où le but est de développer un territoire de chasse optimum : la survie du clan en dépend ! Pour cela il faut agencer les dominos de manière efficace afin de constituer des espaces similaires les plus grands possible. Dans cette version, on ne score pas en fonction des couronnes. Et pourquoi à votre avis ? Et bien avant de faire fondre l’or, il faut d’abord inventer le feu ! Certaines tuiles possèdent donc un petit feu qui, en plus de vous réchauffer, vous servira de coefficient multiplicateur en fin de manche. Y a pas à dire, le feu c’est sacré !

Et c’est tout ? Et bien non, quand il n’y en a plus, il y en a encore … Kingdomino Origins introduit des volcans qui crachent des boules de lave. Quand un joueur place un domino contenant un volcan, il va immédiatement cracher une boule de lave : chaud devant ! En fonction de sa puissance, il apporte de un à trois feux providentiels. C’est au joueur de décider de l’emplacement où la lave va atterrir. En fonction de sa puissance, elle doit être placée entre une à trois cases du volcan. Par contre là où la lave tombe, elle brûle tout sur son passage : c’est l’heure du barbecue de mammouth ! Il va falloir bien calculer la meilleure option pour poser ces nouveaux feux : papa Meeple a réussi à scorer 54 points rien qu’avec son territoire Jungle.

T’as ton totem ?

Chaque clan doit avoir son totem, c’est une évidence. Pour ce faire, Origins présente un mécanisme de majorité. Lorsque vous récoltez des ressources, il faut bien regarder si cela vous donne la majorité sur celles-ci. Si c’est le cas, vous récupérez la tuile totem. Bien entendu, toutes les ressources ne sont pas présentes équitablement dans le jeu ce qui induit que certains totems apportent plus de points que d’autres. Vous y réfléchirez à deux fois avant de défausser un silex pour recruter un nouveau membre. Dans Queendomino, seule la Reine octroyait une majorité à celui qui avait le plus de tour. Là les quatre ressources le permettent et il y a quand même 18 points à récupérer. Cela peut sembler peu par rapport à l’ensemble des points, mais ils peuvent faire la différence entre la victoire et la défaite …

On remonte le temps ?

Mais carrément ! Moi qui ne suis pas fan des déclinaisons de jeux existant, celui-ci m’a bluffé car il apporte un vrai plus. Mon seul regret, c’est que le Kingdomino premier du nom va prendre sa retraite car c’est sûr qu’il ne sortira plus du placard, Origins offrant tellement plus. RIP Kingdomino

Si vous avez aimé Kingdomino, vous adorerez celui- ci. Si vous possédez déjà le premier, n’hésitez pas à acheter Origins, il ne fera pas doublon. Il offre une dimension plus stratégique et des parties plus dynamiques. Il procure un petit goût de « on y retourne » afin d’améliorer son score et d’essayer d’autres tactiques. Si vous ne possédez pas le premier, vous pouvez acheter celui-ci sans problème car il possède trois modes de jeux différents. Le premier est un mode découverte et ne se joue qu’avec les volcans. Le mode Totem ajoute la gestion de ressources puis le mode tribu, le plus complexe, permet de jouer avec tous les mécanismes. Un apprentissage progressif très bien pensé pour les joueurs débutants.
Et Queendomino me direz-vous ? Là c’est plus difficile de répondre car les différences entre les deux jeux sont moins flagrantes : les ressources ont remplacé l’argent, les Cro-Magnon ont remplacé les bâtiments. L’interaction entre les joueurs est plus présente dans Queendomino grâce au dragon qui détruit les bâtiments. Mais je préfère tout de même Origins avec son système de majorité multiple au lieu de juste celle de la Reine et aussi grâce à l’apport des volcans qui me semble plus intéressant que celui des chevaliers.

À l’unanimité dans la famille Meeple, Kingdomino Origins mérite une place dans les ludothèques de jeux familiaux. Le matériel est toujours d’excellente qualité, les illustrations toujours aussi belles et le plaisir du jeu augmenté.

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *