• Voidfall (KS preview) - FICHE DE JEU
  • 2

Voidfall (KS preview)

Règles: 80' - Durée par joueur/euse: 60'
Catégorie: Crowdfunding
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 1 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , , , joueurs
Langue: Anglais
Niveau d'anglais: Simple

Lien vers la campagne de financement


SwatSh

Un nouveau jeu de Mindclash Games (Anachrony, Trickerion) est toujours un événement !  De plus, quand on sait qu’un de ses auteurs n’est autre que David Turczi (Anachrony, Tekhenu), c’est direct un must buy par chez nous 😊  La campagne de financement du jeu commençait hier et, comme on a eu la chance d’y jouer, on tenait à partager notre ressenti avec vous, même si de toute façon on s’en fout, c’est un must buy 😊

Euro 4X

Voidfall est un jeu extraordinaire qui mêle 4X avec un système eurogame sans hasard, de gestion de ressources et d’informations visibles de tous.  Il est pour moi, un peu comme le sont Syd Meyer’s Civilization, Twilight Imperium ou Eclipse, une nouvelle révolution dans le genre !  Il s’agit d’un jeu compétitif mais qui présente une version solo.  Et qui dit version solo, dit IA et qui dit IA dit coopération 😊  Autrement dit, le mode solo peut être étendu à un mode coopératif.  Ces deux derniers modes vont ajouter des règles supplémentaires qui introduisent la gestion de l’IA au jeu de base.  Et comme le jeu de base est déjà très compliqué (comptez plus d’une heure pour expliquer les règles et 1 heure de jeu par joueur), à moins que vous ne soyez un adepte du solo, je ne puis que vous conseiller de jouer d’abord au jeu compétitif avant de vous attaquer au coopératif.

Le voidfall apocalyptique

Que ce soit pour le mode compétitif ou coopératif, le thème colle bien au jeu puisque la galaxie fait face à une guerre intergalactique sans précédent.  Une nation a cependant pu prendre le dessus grâce à leur dieu très puissant.  Mais ce dieu a décidé de ne pas s’arrêter là et une fois le pouvoir conquis par sa nation adoratrice, il a décidé d’étendre son emprise encore plus loin en détruisant la nation au pouvoir et en corrompant, lui-même, tous les systèmes contrôlés.  Les joueurs vont se battre contre ce dieu afin d’éviter l’apocalypse (le voidfall).  Déjà là, j’aime beaucoup l’introduction d’une volonté divine dans un jeu de sciences fiction.  Les joueurs, représentant une des nations survivantes vont alors s’organiser pour conquérir les systèmes contrôlés par le dieu maléfique et qui sait, arriver même à envahir les systèmes adverses…  Mais évidemment, comme dans tout bon 4X, la conquête militaire ne fait pas tout et il existe de nombreux chemins vers la victoire.

Les axes stratégiques

Voidfall se joue en 3 cycles et, à la fin de chaque cycle, un décompte de PVs a lieu.  Les joueuses vont gagner des PVs en fonction des cartes PVs qu’elles ont.  Elles en choisissent une parmi deux en début de partie.  Le jeu va offrir 2 possibilités aux joueuses : soit un départ standard où chaque joueuse dispose des 2 mêmes cartes PVs et en choisissent chacune une, soit un départ asymétrique avec 4 races disposant chacune de ses propres cartes PVs.  Miam miam.  De plus, les joueuses auront l’occasion d’en gagner de nouvelles leur permettant de développer plusieurs axes stratégiques particuliers à leur civilisation. Ces cartes se gagnent en 2 étapes, la première consiste à les prendre en main et la seconde à les jouer.  Elles nécessitent donc une certaines planification contraignante mais savoureuse 😉  De plus, le gain de PVs ne s’arrête pas là puisque chaque cycle va indiquer comment les joueuses vont pouvoir gagner des PVs supplémentaires.  Encore un axe stratégique à prendre (ou pas) en considération !

Les technologies et la variabilité

De plus, la variabilité des parties est impressionnante.  Dans Voidfall, vous aurez l’occasion d’acquérir de nouvelles technologies qui vont vous apporter des capacités stratégiques et asymétriques.  Lors de la mise-en-place, vous allez tirer au hasard les 8 technologies disponibles pour la partie parmi les 26 proposées dans le jeu !!!!  Et chaque technologie va influencer le jeu de manière unique.  De plus, comme ces technologies sont limitées, il y aura une course aux technologies car le premier arrivé sera le premier servi !

Le jeu va donc suivre une marge de progression assez savoureuse où on va gagner de plus en plus capacités qui vont permettre de gagner de plus en plus de PVs en fin de chaque cycle en fonction de votre progression dans les axes stratégiques que vous vous serez fixés.

Et la variabilité ne s’arrête pas là puisque le plateau est modulaire et le jeu propose 5 cartes différentes disposant de leur propre scénario (cartes techno de départ,…) permettant des parties encore plus variées (plus simples, plus axées sur les combats, plus axées sur la gestion,…).

Multiples bonus

Et ce n’est pas tout car chaque plateau personnel a 3 échelles qui vont apporter des bonus immédiats au fur et à mesure de leur progression.  De plus, quand on arrive à passer certaines limites sur chacune de ces échelles, on va débloquer la possibilité d’améliorer ses technologies en technologies plus avancées et donc, plus puissantes.  Et quand on devient très avancé technologiquement, on devient plus pacifiste et on perd une certaine force militaire…

Et il y a bien entendu d’autres endroits où vous allez pouvoir gagner des bonus comme lors du choix de l’ordre du tour où les joueurs plus loin dans le tour bénéficieront de bonus compensateurs et variés (ils changent aléatoirement à chaque tour !!!).  Le choix de la place dans l’ordre du tour sera donc à chaque fois renouvelé !

Choix multipliés par 3

Le système d’actions de Voidfall est d’un côté assez classique et de l’autre va nécessité des choix cornéliens liés à des sacrifices.  Les joueuses disposent chacune des 9 mêmes cartes action (il n’y a pas de deckbuilding).  En début de manche, une carte événement (choisie parmi 2 par la première joueuse) va indiquer combien de cartes action on va pouvoir jouer durant ce cycle.  Par exemple : 4.  Chaque joueuse va alors, à son tour, jouer une de ses 9 cartes actions et réaliser 2 des 3 actions indiquées dessus.  Vous voyez le sacrifice ?  On ne peut pas réaliser toutes les actions d’une carte.  Il va donc falloir bien choisir.  Et une même action se trouve sur plusieurs cartes, à vous à choisir la carte action qui propose la combinaison d’action qui vous arrange le mieux tout en sachant que vous ne pourrez pas tout faire…  J’ai adoré la difficulté de ces choix qui engendrent, néanmoins, un peu d’analysis paralysis, qu’il faut pouvoir accepter dans un jeu comme celui-ci.

Les combats d’échec

Le système de combat est du pur euro puisque sans hasard.  Un peu comme dans Mage Knight (dans un autre genre), on sait à l’avance les pertes qu’on va occasionner et qui remportera le combat.  Le système est d’ailleurs assez proche des échecs car on connait les risques qu’on encourt à attaquer une région vu les représailles voisines qu’on devra subir.  Vous savez, aux échecs, on va quelques fois s’abstenir de prendre une pièce car on va alors rendre une autre vulnérable.  Il en va de même dans Voidfall…

Encore un bout de chemin à faire

A noter que le jeu qu’on a joué n’est pas encore à sa version finaleL’iconographie doit être améliorée car elle n’est pas toujours très claire.  Certaines mécaniques comme celle des améliorations de technologies sont à revoir également.  Et même si le jeu n’est pas entièrement terminé, Mindclash a décidé de lancer son financement.  C’est le principe même du financement participatif non ?  De toutes façons, on ne doute pas de la compétence et du sérieux de l’éditeur.

Ajouter à ça certaines contraintes comme un système de paiement de ressources en fin de cycle à la Agricola, et vous obtenez un nouveau genre de 4X, oserai-je dire révolutionnaire ?  Je ne sais pas mais en tout cas très prometteur qui me fait bien saliver.  Il faut néanmoins ne pas avoir peur de se plonger longtemps dans les règles et de vivre de longues parties qui prendront toute votre soirée.  Mais un eurogame 4X sans hasard, aux multiples axes stratégiques, à la variabilité immense, aux choix toujours difficiles, on n’avait encore jamais vu ça et on en rêvait depuis des décennies, depuis Twilight Imperium qui était déjà fantastique mais dont le hasard pouvait déranger les joueurs euros que nous sommes.



Vin d’jeu d’vidéo

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

2 de réponses

  1. SwatSh dit :

    A deux ça tourne très bien Liabastre. En fait, à 2 on est 3 puisqu’on joue aussi contre le dieux corrompu et ça marche bien. Et comme les combats entre joueurs sont à livre ouvert, tout ça est très tactique. Santé et amuse-toi bien!

  2. Liabastre dit :

    Bonjour ! Et déjà merci pour ce retour à la pointe des sorties kickstarter
    Question classique , et à 2 ça donne quoi… ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *