• Merkator (+ aide) - FICHE DE JEU
  • 0

Merkator (+ aide)

Note moyenne
7.00
(1 note)
Règles: 50' - Partie: 180'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Expert
Nombre de joueurs: de 1 à 4 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

SwatSh: 7 /10

Merkator a fait très peu parler depuis sa sortie à Essen. Etrange pour un nouveau jeu de Uwe Rosenberg qui, s’il faut encore le préciser, est un des meilleurs auteurs de jeu actuels grâce entre autre à Agricola, Le Havre, Aux portes de Loyang et Bohnanza.

Une des explications, en tout cas du côté francophone, pourrait peut être provenir de ceci. Lorsqu’il est sorti à Essen, il n’était disponible qu’en Allemand alors que des cartes comprenaient du texte. De plus, un éditeur francophone (Ystari si je ne me trompe?) avait annoncé qu’il allait traduire le jeu en français. A Essen, il était donc inutile de se le procurer, autant attendre la version française dont les règles seront certainement plus faciles à lire et puis, c’est tout de même mieux de faire vivre les éditeurs francophones non? Le hic, c’est que maintenant, soit près d’un an après Essen, le jeu n’est toujours pas sorti en français (heureusement il existe en anglais). Pourquoi? Je ne sais pas mais j’imagine que l’éditeur a changé d’avis vu le peu de succès qu’a eu le jeu. Mais pour moi, ceci doit être évité à l’avenir. Car on va finir par ne plus croire les éditeurs francophones lorsqu’ils annonceront la sortie d’un jeu en français et on n’attendra plus sa sortie en français ce qui provoquera un manque à gagner chez les éditeurs francophones et donc moins de jeux étrangers traduits,…

Enfin, là n’est pas le sujet de cet article, revenons-en donc à notre ami Merkator. Alors, Markator, insuccès mérité? Je n’irais pas jusque là mais il est clair que l’auteur nous avait habitué à mieux. Ici, nous avons un jeu complexe, très bien fait mais qui manque de profondeur. Il n’y a pas de stratégie dans ce jeu mais juste de la tactique court terme. On va optimaliser ses coups pour engendrer le plus rapidement possible des points de victoire. Pour cela, les choix sont difficiles et nombreux, ce qui sauve le jeu bien entendu.

Le système est classique mais astucieux: on va dans une ville, on récolte toutes les matières de cette ville et on réalise les contrats de cette ville si on le peut. Si on réalise un contrat (qui équivaut à rendre les ressources demandées sur la carte contrat, on garde son contrat qu’on pourra encore réaliser par après et on en reçoit un autre contrat de valeur supérieure (les valeurs vont de 2 à 10) qui sera plus difficile d’honorer. On peut également vendre des contrats (sans les réaliser) pour pouvoir acheter des bâtiments nous procurant des points de victoire. A la fin du jeu, chaque contrat donnera sa valeur en points de victoire. Il faudra donc équilibrer ses choix entre garder ou vendre certains contrats, aller dans une ville riche en ressources pour les gagner ou dans une autre plus pauvre pour réaliser ses contrats.

Tout ceci est original et sympathique mais quelques éléments viennent assombrir le tableau dont le principal: la pioche des nouveaux contrats. Lorsqu’on réalise un contrat, on doit prendre le premier contrat disponible de valeur juste supérieure sans malheureusement avoir le choix. Même si on voit à l’avance quel contrat on recevra, étant donné qu’on est pris par le temps, on ne peut pas se permettre d’attendre qu’un contrat plus intéressant ne soit disponible. Ces contrats nous arrivent donc de manière aléatoire et il faudra faire avec!

Malgré cet aspect plus négatif, l’auteur a eu le génie de nous proposer de nombreuses variantes qui empêchent toute critique: si on n’aime pas tel ou tel aspect du jeu, une variante existe pour le supprimer. Ces nombreuses variantes nous encouragent d’ailleurs à en créer d’autres comme par exemple mettre les jetons temps face visible sur le plateau ou avoir le choix du contrat pioché. Ceci me donne envie de réessayer avec ces variantes made in Vin d’jeu tiens! 😉

Merkator est donc un bon jeu, qui ne révolutionnera pas le genre mais qui est agréable à jouer et qui titille notre esprit novateur pour créer et appliquer nos variantes sur les aspects qui nous plaisent moins dans le jeu.

Dan: 6,5 /10

Mécanisme fluide et cohérent mais jeu un peu long. Peu d’interactions (par conséquent passivité relative entre 2 coups) et impact non négligeable de la distribution (au hasard) initiale (si les contrats correspondent aux bonus et si en plus on reçoit différent contrats avec un même lieu, c’est bingo !). Mais au global, ça reste plaisant.


Saurez-vous reconnaître cette bouteille à 0% d’alcool?

Vin d’jeu d’aide: Merkator vin d jeu 3

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *