• Chocolate Factory - FICHE DE JEU
  • 1

Chocolate Factory

Note moyenne
7.00
(1 note)
Mise en place: 10' - Règles: 25' - Partie: 90'
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 10
Nombre de joueurs: de 1 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , joueurs
Langue: Anglais
Niveau d'anglais: Base
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

SwatSh: 7/10

Lorsque j’ai vu que les auteurs de Chocolate Factory n’étaient autres que ceux du géniallissime Elysium, je ne pouvais que faire un détour par le stand d’Alley Cat Games pour pouvoir tâter la bête d’un peu plus près. Et là, le matériel m’a achevé. Il faut dire que je craque facilement pour un bout de chocolat 😉

C’est d’ailleurs la grande force de Chocolate Factory: son superbe matériel servant une mécanique imprégnée par son thème. On sait qu’on va fabriquer du chocolat et quand on y joue, on s’y croirait vraiment, tellement qu’après une partie, ça sent le chocolat 🙂

Le jeu se joue en 6 tours. Chacun commence par une phase de draft de cartes. Les joueurs vont drafter des employés et des pièces d’usines pour en avoir une carte de chaque. Les employés vont vous donner une habilité spéciale. Ce sont eux qui vous apporteront de la variété à vos parties car à chaque tour, vous devrez optimiser vos coups en fonction de l’habilité spéciale dont vous bénéficierez à ce tour. De plus, ils vous permettent de vendre vos chocolats à un certain département. C’est donc le mélange de ces 2 éléments qui vous fera hésiter entre l’un ou l’autre des employés et qui va rendre vos choix plus difficiles.

Après cette phase de draft on va faire fonctionner son usine en faisant avancer votre tapis roulant qui apporte toujours au moins une fève de cacao dans la chaine de production. Vos différentes cartes « pièces d’usine » vont alors pouvoir s’activer en y mettant du charbon. Elles vont alors transformer la fève en chocolat qui pourra être changée en barre de chocolat, puis en caramel,… Vous avez ici un mécanisme de construction de moteur puisqu’au fil de l’acquisition de cartes pièces d’usine, votre usine va devenir de plus en plus performante et va pouvoir transformer un maximum de chocolat en produits finis.

Après cette phase, on va pouvoir vendre le chocolat produit en fonction des commandes personnelles (objectifs privés) ou communes où un système de majorité va accentuer l’aspect course du jeu. Il y a dans cette phase un côté un peu aléatoire car lorsqu’on réalise une commande on en tire une nouvelle. Avec un peu de chance elle correspond bien à ce que vous produisez et avec un peu de malchance vous ne pourrez jamais la satisfaire.

Chocolate Factory n’est pas plus compliqué que ça. Il est très classique dans ses mécanismes et n’offre rien de vraiment nouveau. On va devoir gérer nos ressources, les transformer pour remplir des objectifs. Comme on va drafter les cartes employés et pièces d’usine, les joueuses vont se construire une asymétrie qui va apporter un certain fun surtout grâce aux habilités spéciales des employés. Le jeu est néanmoins assez bien redondant et les parties vont se ressembler bien que vous aurez toujours des combinaisons employés/pièces d’usine différentes. Il y a un aspect chance à ne pas négliger et qui va pouvoir frustrer certaines joueuses qui attirent la poisse 🙂 De plus, à l’exception de la phase de draft et du jeu de majorité, l’interaction est assez faible dans le jeu. L’aspect construction de moteur est néanmoins excellent et on se sent bien progresser au fil de la partie pour finir assez fier de la productivité de son usine. Le gros atout de Chocolate Factory est son thème qui est magnifiquement retranscrit dans les mécaniques et dans son superbe matériel et qui plaira aux gourmands comme moi 🙂


Tapimoket

Ce que j’aime chez Alley Cat Game, c’est l’originalité de leur thème ! Une usine de chocolats… Miam ! On leur doit d’ailleurs l’excellent Dice Hospital, lui-même très orignal.

A l’ouverture, le matériel est vraiment plaisant, et donne tout de suite envie d’y jouer.

J’ai beaucoup aimé le système de tapis roulant et des salles à paramétrer. Toutefois, je l’ai trouvé un peu plat. Mes personnages étaient vraiment puissants, trop peut-être, du coup, je n’ai pas eu vraiment besoin de faire progresser mon usine et les derniers tours étaient plutôt répétitifs. La chance ? Peut-être… Une nouvelle partie s’impose… Je ne vais donc pas déposer de note dans le doute.

En tous cas, le jeu est vraiment sympathique et original.


Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

1 réponse

  1. Grissom dit :

    Je me contenterai de mon excellent Dice hospital je compte…Santé !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *