• Confucius - FICHE DE JEU
  • 3

Confucius

Note moyenne
7.77
(3 notes)
Catégorie: Expert
Nombre de joueurs: de 3 à 5 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

– 2008 – 3 à 5 joueurs – A. Paull – Expert –

Benoit: 7,8/10
J’ai pris mon temps pour critiquer Confucius qui présente des défauts et des qualités majeures, ce qui rend l’exercice difficile!

Tout d’abord, j’aime le matériel et le thème. On plonge dans la Chine des Ming en voulant augmenter son influence sur l’empereur. On vise une préhéminence dans trois ministères en achetant des fonctionnaires – ou en aidant des étudiants qui deviennent fonctionnaire (génial!), on fait des conquêtes (bug!) et on attaque les ennemis héréditaires… Beaucoup de possibilités – casse tête à souhait! Les mécanismes de cadeaux, corruptions, cartes d’influence, étudiants … sont géniaux.

Ma partie fut malheureusement gachée par mon choix stratégique: j’ai visé les conquêtes qui me semblaient intéressantes en regard des points proposés, tout en étant attentif aux ministères. Je me suis bien planté, le cout de cette stratégie étant exorbitant. Il est quasi impossible de faire la moindre conquête! En outre, un adversaire habile s’était posé en embuscade et j’étais complètement à sa merci. Si je lancais ma conquête, soit il participait et prenais la majorité des points à moindre frais, soit il ne bougait pas et je n’arrivais pas à mes fins…

Philrey212: 7,1/10
La partie fut agréable. Confucius offre pas mal de possibilités.
Le fait de donner des cadeaux aux autres joueurs n’est pas mauvais et original mais … n’est pas non plus sans reproche. Il faut savoir que le nombre d’action de chaque joueur (par tour) dépend du nombre de cadeaux donnés/reçus. Dans le courant de la partie, je me suis retrouvé avec une action en moins car moins de cadeaux. Le hic, c’est que je ne contrôlais pas ce paramètre puisque personne ne me donna de cadeaux (de mon côté, j’avais donné un cadeau à chacun de mes adversaires). Et une action en moins, c’est beaucoup. Et l’avantage d’être redevable (à cause du cadeau donné) ne compense pas la ‘perte’ d’une action.

Deuxième aspect qui bug pas mal la partie: la conquète des terres lointaines (en bas à droite du tableau de jeu). Je n’y ai jamais été mais Benoît y a été et s’est royalement planté! Le coût est exorbitant par rapport aux autres moyens de gagner des points.

A part ces deux points, tous les autres mécanismes sont bien huilés.

SwatSh: 8,4/10
Confucius est une tuerie!!! J’adore ce genre de jeu: peu de hasard, beaucoup de réflexion, de la tactique, de la stratégie, de l’interaction, des mécanismes originaux,… Il a vraiment tout pour lui.

A son tour on a un choix très varié d’actions: On doit choisir entre 3 et 5 actions parmi les 15 proposées. Si on choisit 2 fois la même action, on doit payer plus cher. J’aime autant vous dire que les choix sont cornéliens!

Le système de cadeaux est vraiment génial. On peut offrir un cadeau à ses adversaires mais pour cela on doit l’acheter et lui offrir: cela coûte donc des sous et des points actions. En contrepartie, cet adversaire devra vous aider à différents moments du jeu. C’est donc très embêtant de recevoir un cadeau d’un adversaire pour lequel on est alors redevable. Un des moyens de se débarrasser de son cadeau est de lui en offrir un de plus grande valeur. J’aime autant vous dire que dans une partie de confucius, on s’offre beaucoup de cadeaux!

On peut gagner de l’influence (= points de victoire) de différentes manières: en corrompant des fonctionnaires, en sponsorisant un étudiant, en attaquant des nations ennemies ou en explorant des terres lointaines. Et c’est ici que le bat blesse selon moi. Le système qui oblige de mener une bataille tous les 2 tours sur une terre étrangère est mal foutu et rend cette option très difficile voire impossible. Je vous conseille d’ailleurs d’ignorer cette règle… Et c’est dommage, car sans ce défaut, le jeu aurait été vraiment une bombe.

Confusius est donc un très bon jeu, pas trop complexe, très « neuronien » qui dure environ 2 heures. Je vous conseille d’adapter légèrement les règles (cfr plus haut) pour en profiter pleinement.

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

3 de réponses

  1. Crenom dit :

    Mais pas sur Confucius 😉
    SwatSh.

  2. El grillo dit :

    Arf, sorry, j’avais pas vu le commentaire de Damien

  3. Ludkhris dit :

    Le système des cadeaux qui donne son originalité au jeu est primordial, non seulement le fait d’offrir ou de recevoir détermine le nombre d’actions qu’on peut effectuer, mais il affecte aussi gravement les possibilités des joueurs par les liens qu’il engendre.
    Les invasions de pays étrangers sont des cartes aléatoires dont les coûts varient. Certes, une invasion qui ne va pas à son terme, ce sont des points de victoire qu’on n’obtiendra plus pour une dépense en armée et en participation, parfois importante, mais il y a aussi, le gain d’une carte de faveur impériale qui se produit que l’invasion réussisse ou pas si on a placé son armée sur la case qui rapporte le moins en points de victoire, or il n’y a que dix cartes de ce type et leur effet est impressionnant, sans compter qu’elles comptent comme action mais ne consomme pas de cube action… De plus, les invasions sont coopératives à la base, mais rien n’empêche de les tenter seul, surtout qu’un point marginal est attribué au général, celui qui aura acheté le plus grand nombre d’armées.
    Je me permets de conseiller à chacun de joueur plusieurs parties avec trois à cinq joueurs pour en apprécier la richesse et en tirer la quintessence.
    Après une dizaine de parties, je n’ai toujours pas fait le tout de la philosophie de Confucius…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *