• Monasterium - FICHE DE JEU
  • 0

Monasterium

Note moyenne
7.50
(1 note)
Mise en place: 10' - Règles: 25' - Partie: 90'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s): ,
Mécanisme(s): , ,
Catégorie: Expert
Age minimum: 12
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , joueurs
Langue: Français
Note moyenne des lecteurs (2 notes)
7.00
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub

SwatSh: 7,5/10

Monasterium est le dernier jeu d’Arve D. Fühler dont un des jeux les plus connus est El Gaucho. Autant vous dire qu’il ne fait pas dans le populaire 😉 Et pourtant, Monasterium, édité en Français par Matagot, est, pour moi, son jeu le plus abouti.

La mécanique de base de Monasterium est un draft de dés. Les joueuses vont, chacune à leur tour, choisir un ou plusieurs dés de même valeur et réaliser les actions correspondantes à cette valeur qu’elles auront, au préalable, libérées sur leur plateau personnel. Ces actions vont leur permettre de gagner des ressources et de placer leurs moines dans les abbayes afin de réaliser les objectifs fixés pour cette partie.

Draft de dés

Le draft de dés est un peu particulier. Chaque joueur, à son tour, va lancer ses 4 dés (ça peut être plus ou moins en fonction du nombre de joueurs) et choisir un des chiffres obtenus pour placer tous les dés montrant ce chiffre sur la case correspondante et garde le ou les dés restants. Quand revient son tour, il jette le ou les dés qui lui restent et fait de même jusqu’à ce qu’il ne lui reste plus aucun dé.

Ce qui va donner un présentoir de dés avec, en face de chacune des 6 valeurs, un nombre x de dés. Chaque joueur va ensuite, à son tour, choisir une valeur de dé et prendre autant de dés de cette valeur pour exécuter autant d’actions relatives à cette valeur à condition de pouvoir les exécuter et de ne pas dépasser le maximum autorisé.

Plateau d’actions personnel

Chaque joueuse a, en effet, un plateau d’actions personnel rempli de moines. Ces moines sont répartis en 5 colonnes correspondantes aux valeurs de dé de 1 à 5. En cours de partie, la joueuse va prendre des moines de son plateau d’action pour les placer sur le plateau central, libérant, par là-même, une case action de son présentoir. Quand elle choisit une valeur de dé d’action, elle va pouvoir réaliser autant d’actions libérées de sa colonne correspondante à la valeur de dé qu’elle aura pris de dés de la valeur correspondante. Si, par exemple, elle a libéré 2 cases action de sa colonne numéro 2, elle pourra réaliser 3 actions (l’action générique + les deux cases libérées) si elle a eu la chance de pouvoir prendre 3 dés de valeur 2 dans le présentoir général. A noter que certaines actions ne peuvent être réalisées qu’une fois et d’autres peuvent l’être plusieurs fois. Les actions à réaliser sont quant à elles assez classiques: récolte et transformation de ressources, gains de PVs, placement de moine et déplacement du messager permettant de placer vos moines dans d’autres monastères et de gagner des dés supplémentaires.

Ce système de draft de dés est vraiment génial et très ingénieux mais il souffre d’un point faible. Le souci avec ce système c’est que certaines joueuses vont être amenées à réaliser plus d’actions que d’autres et ce, plus par chance que par « bien jouée ». Autrement dit, si lors de la première phase de jets de dés, plus de dés d’une valeur favorisant une joueuse sortent, cette joueuse aura un net avantage sur ses adversaires. Il y a néanmoins moyen de relancer des dés une fois par manche mais ce n’est généralement pas suffisant pour contrer ce point faible.

Objectifs communs de placement de moines

Pour placer vos moines dans les monastères, vous allez non seulement avoir besoin de réaliser l’action correspondante mais aussi de dépenser certaines ressources que vous aurez dû, au préalable, récolter grâce à d’autres actions. Le coût de l’action dépendra également de la ligne où vous prendrez votre moine, certaines lignes libèrent en effet des actions plus puissantes et coûtent donc plus cher. C’est le côté excel contradictoire qu’on aime bien chez Vin d’jeu, on aura intérêt à ne libérer que les actions les plus intéressantes mais on n’en aura pas toujours les moyens nous obligeant à libérer des actions moins intéressantes car placer un moine est toujours nécessaire pour gagner des PVs.

Monasterium est en effet dirigé par des cartes objectifs tirées au hasard en début de partie. Ces objectifs vont notamment indiquer les endroits les plus lucratifs où placer vos moines. Mais attention, il n’y aura pas de la place pour tout le monde 😉 Les joueurs vont alors se lancer dans une course palpitante aux objectifs.

Vous aurez également l’occasion de gagner des vitraux que vous placerez sur une fenêtre personnelle et qui vous apporteront des petits bonus toujours les bienvenus. Ils vous permettront de réaliser certains enchainements intéressants et vous ouvriront les portes à des façons alternatives de vous sortir du pétrin dans lequel vous vous êtes mis 😉

Abbatia

Monasterium est un jeu rafraichissant. J’ai trouvé dommage que le hasard des jets de dés puisse un peu trop avantager une joueuse ou l’autre. La variété des parties est assurée par les cartes objectifs et les résultats de dés. Une façon d’obtenir des pouvoirs asymétriques permanents manque un peu pour assurer une grande variabilité. De plus, quelques cases actions semblent devoir être impérativement libérées (pouvoir placer un moine avec 1 réduction et avancer son chariot de 2) vous obligeant un peu aux mêmes actions en début de partie. Pour le reste, j’ai trouvé le système de libération des cases actions extrêmement bien foutu, apportant d’ailleurs un joli crescendo au jeu. De plus, grâce aux dés, les joueuses vont être amenées à réaliser des actions différentes rendant le jeu fort dynamique. Ce dynamisme va être accentué par les courses imposées par les cartes objectifs communes. Alors, comme moi, êtes-vous bien équipé de votre tonsure avant de vous attaquer à ce Monasterium?



Vin d’jeu d’music

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

par Olivier Sanguy
Relance des dés et pas du dé
Chez nous, on aime beaucoup Monasterium. Une petite erreur de règles dans votre texte et qui fait que le jeu est moins hasardeux que ce que la phrase laisse entendre. Vous écrivez : "Il y a néanmoins moyen de relancer un dé une fois par tour". En fait (cf la règle page 4), lorsqu'on utilise la tuile relance (une fois par manche), il est dit "relancez autant de dés que vous le désirez". Ce n'est donc pas un dé, mais les dés alors encore disponibles de son côté et c'est important.
par yoda37
interminable
que c est long à 4...

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *