• Dungeon Petz: Marché noir (Dark Alleys) - FICHE DE JEU
  • 2

Dungeon Petz: Marché noir (Dark Alleys)

Note moyenne
8.00
(1 note)
Règles: 90' - Partie: 210'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s): ,
Catégorie: Expert
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub

SwatSh8/10

Que c’est bon de refaire une partie de Dungeon Petz!  Un de mes jeux préférés, vous l’ais-je déjà dit?  Coup de cœur de Philrey212 en 2012.  Une petite perle ludique.

J’espérait beaucoup de cette extension pour avoir au final quelque chose de bien… sans plus.  Evidemment, avec mon 10/10 sur le jeu original, j’avais mis la barre haut.  Il est difficile de faire mieux…

La nouveauté de cette extension est le marché noir qui n’est pas à confondre avec celui qui permet de vendre des bébêtes au prix x2.  Non, un autre marché noir!  Avouez déjà que pour la confusion, ils auraient pu nommer cette extension autrement.  Le marché noir est un petit plateau additionnel offrant des possibilités et des choix supplémentaires:
1) Acheter 1 lutin supplémentaire / 1 cage / 1 bébête / 1 annexe ou 1 Artéfact.  Rien de nouveau donc à part donner une case action supplémentaire pour pouvoir choisir les mêmes éléments que sur le plateau de base à l’exception qu’il faille les payer une pièce supplémentaire au marché noir.  Ce ne colle pas très bien au thème puisque je ne vois pas l’intérêt d’aller sur le marché noir si ça coûte déjà plus cher…
2) Acheter un besoin supplémentaire.  Ceci permet d’assigner des besoins supplémentaires à ses bébêtes et donc de se rendre la tâche plus compliquée afin d’obtenir encore plus de points.  L’idée est pas mal mais n’a pas provoqué l’hystérie dans mes parties ;-).  Le seul avantage de cette action est de pouvoir récupérer un de ses lutins d’un groupe de lutins déjà sur le plateau et de l’ajouter à un de ses groupes qui doivent encore être joués.  Cet avantage rend cette action gratuite si on n’y place qu’un seul lutin.  C’est une action sympa qui peut être déconcertante…
3) Aller voir la voyante qui permet de voir un client ou une expo face cachée et de piocher 4 cartes besoins supplémentaires pour ce tour.  On n’a pas encore vu le grand intérêt de cette action.
4) La dernière action disponible au marché noir est la plus intéressante: les aménagements.  Quand on y place un lutin, on déplace sa tuile permission sur l’aménagement le plus récent indiquant les aménagements qu’on peut utiliser puis on en utilise un.  A la fin de chaque tour, on peut utiliser un aménagement qui correspond à celui où se trouve votre tuile permission ou aux plus anciens.  Ces aménagements, au prix de lutins ou de nourriture, vont vous fournir différents bonus tels que récupérer des lutins de l’hôpital ou à l’entrée du village, obtenir 2 sous ou de la nourriture en boite qui ne pourrit pas et qui satisfait aussi bien aux végétariens qu’aux carnivores.  Très sympa comme possibilité et pas toujours facile à jouer (il faut prévoir le coût à chaque tour…)

Outre le marché noir, cette extension apporte des nouvelles cages aux avantages variables (on peut décider comment on répartit les points de la cage, de nouvelles annexes permettant de déterminer ses capacités au prix d’une pièce, des nouveaux artéfacts, des nouveaux clients qui aiment les paires de besoin (ex: chaque paire de besoin nourriture + magie vaut 3 points mais la nourriture ou la magie seule ne rapporte rien), des nouvelles expos qui font entre autre gagner des points pour chaque lutin à l’hôpital, et surtout de nouvelles bébètes qui influencent les bébêtes situées dans des cages voisines.  Exemple: le poney qui pour chaque besoin de violence dépassant les capacités de la cage répond à un besoin de jouer des bébêtes voisines.  On peut facilement imaginer le poney tapant sur les barreaux de la cage, les petits lutins essayant de le maîtriser et les autres monstres s’amusant de voir cette situation.  D’autres qui jouent avec leur crottes et qui les envoient dans les cages voisines, d’autres qui ne mutent jamais mais qui transmettent leurs jetons mutation aux voisins, d’autres qui pêtent les  cages voisines, et d’autres encore plus sympathiques tels que les vampires qui sucent les lutins et qui les envoient à l’hôpital pour chaque besoin de bouffer, un autre qui bouffe n’importe quoi, un autre qui ne se nourrit que de virus de maladie.  Ces nouvelles bêtes sont vraiment bien imaginées.

Le marché noir n’est donc pas une extension indispensable, le jeu étant déjà parfait de par lui même.  Vlaada, ayant déjà fait très très fort avec Dungeon Petz, n’a pas réussi à faire aussi fort avec cette extension qui donne, néanmoins, aux grands amateurs, des chouettes possibilités supplémentaires tels que les nouvelles bébêtes ou les aménagements au détriment d’une durée de jeu encore plus longue (3h30 de jeu).

 ____________

 

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

2 de réponses

  1. Crenom dit :

    Salut Thymon,
    A l’exception du thème et de l’auteur, Dungeon Lords n’a rien à voir avec Dungeon Petz. Dungeon Petz ne fait absolument pas doublon avec Lords.
    Alors si le jeu te tente suite aux critiques de Vin d’jeu et autres, faut pas hésiter 🙂
    Amuse-toi bien,
    SwatSh.

  2. Thymon dit :

    Si l’on possède déjà Dongeon Lord ?
    Cela fait-il doublon ? Ou est-ce assez différent pour justifier l’achat ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *