• Rurik: Dawn of Kiev - FICHE DE JEU
  • 0

Rurik: Dawn of Kiev

Note moyenne
9.00
(1 note)
Mise en place: 20' - Règles: 30' - Partie: 120' - Meilleur score: 24
Catégorie: Expert
Age minimum: 13
Nombre de joueurs: de 1 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Langue: Anglais
Niveau d'anglais: Simple
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

SwatSh: 9/10

Même si son éditeur, PieceKeeper Games, en est à ses débuts, Rurik Dawn of Kiev n’est pas un jeu sorti de nulle part puisque son auteur, Stanislav Kordonskiy, a déjà réalisé d’autres œuvres telles que Dice Hospital ou Old West Empresario. Et disons-le tout de suite, Rurik est clairement son jeu le plus séduisant jusqu’à présent.

Rurik Dawn of Kiev est pourtant un simple jeu de conquête et de contrôle de territoires. Vous allez former de nouvelles armées, les déplacer sur la carte, attaquer vos adversaires et construire des forteresses. Tout cela n’a, à priori, pas grand intérêt. Mais ne nous arrêtons pas là et regardons, de plus près, le système de choix d’actions.

Des enchères à l’envers

Le système de choix d’action est assez particulier puisqu’il ressemble un peu à un système d’enchères mais à l’envers. Vous avez 6 actions possibles: recruter, déplacer, combattre, récolter, construire et piocher une carte. Ces 6 actions sont disposées en 6 colonnes sur un plateau distinct. Chaque action correspond donc à une colonne et est répartie en plusieurs lignes. La ligne du dessus est la plus puissante et l’action va diminuer en puissance au fur et à mesure qu’on descend le long de la colonne d’action. Par exemple, pour l’action recruter, l’action du dessus permet de recruter 3 légions, la ligne du dessous ne donne plus que 2 légions puis une puis encore une mais qu’il faudra payer. Et il en va de même pour toutes les autres actions où l’on va pouvoir déplacer plus de légions, plus récolter, plus construire, plus combattre,…

En début de parties, les joueurs disposent de 4 « ouvriers » numérotés respectivement 1 – 2 – 4 – 5. Plusieurs cas de figure peuvent se présenter quand on place un ouvrier sur le plateau d’actions. Soit la colonne de l’action voulue est vide auquel cas on place son ouvrier sur la case la plus élevée et donc la plus puissante. Soit elle est déjà occupée et on place alors son ouvrier en dessous des ouvriers de même valeur ou supérieure et au dessus des ouvriers de valeur inférieure. Mais attention, on peut toujours augmenter la valeur de son ouvrier avec des pièces! Autrement dit, si, sur une colonne d’action, on a placé un ouvrier dont la valeur est plus élevée que tous les autres, il se placera tout en haut de la colonne et permettra alors de réaliser l’action la plus puissante.

Cela revient à dire qu’on va réaliser des sortes d’enchères mais à l’envers. On va toujours placer ses ouvrières sur la plus grande valeur d’action possible et les autres joueuses vont pouvoir surenchérir en prenant alors, à votre place, l’action la plus puissante et en faisant diminuer la puissance de votre action. C’est très original et ça apporte des sensations ludiques assez nouvelles permettant des techniques de placement d’ouvrières inédites. Evidemment, cela apporte aussi un côté moins maîtrisable car, avant le fin de la phase de placement d’ouvrières, on ne connait jamais la puissance des actions qu’on va réaliser. Cet aspect est un peu inhérent à tout système d’enchères et il vous faudra l’accepter si vous voulez apprécier Rurik Dawn of Kiev à sa juste valeur.

Le premier d’abord

Tout cela serait finalement assez simple s’il n’y avait un système de priorisation qui viendrait foutre la pagaille dans tout ça. En effet, la puissance de vos ouvriers va vous permettre de surenchérir sur les actions mais va également déterminer l’ordre d’exécution des actions. Après la phase de placement d’ouvriers, vient la phase d’exécution des actions où les joueurs vont, chacun à son tour, réaliser l’action de son ouvrier de plus faible puissance encore disponible. Autrement dit, les joueurs vont d’abord réaliser l’action de leur ouvrier de valeur 1, puis l’ouvrier 2, puis le 4 et enfin le 5. Ce système va vous donner du fil à retordre dans la phase de placement d’ouvriers où la valeur de ceux-ci sera importante non seulement pour espérer une action la plus puissante possible mais également pour l’odre d’excution des actions. Par exemple, si vous voulez recruter un maximum de soldats, mieux vaut y placer votre ouvrier de valeur 5. Mais si vous voulez d’abord recruter avant de déplacer vos troupes, mieux vaut mettre un ouvrier de valeur inférieure dans l’action recrutement et un plus fort dans l’action déplacement… Voilà un joli casse-tête 🙂

Sans hasard

Le reste du jeu se joue quasi sans hasard. Outre la pioche de certaines cartes dont le hasard sera tout à fait acceptable, le seul hasard qui subsiste est au niveau de l’action guerrière mais de façon assez légère. Si l’action combat choisie comprend 2 épées, cela indique que vous tuerez 2 légions adverses, point! Vous devrez néanmoins piocher une ou plusieurs cartes pour déterminer si vous vous blessez dans l’histoire mais même cette pioche peut être contrôlée.

Des ressources sans beaucoup de gestion

Voilà un autre aspect que j’ai trouvé très original et intéressant dans Rurik. Malgré la présence de différentes ressources, vous n’aurez pas à les gérer!!! En effet, toutes les actions sont gratuites, que ce soit le recrutement, le déplacement ou la construction de bâtiments, aucune n’exige des ressources pour être exécutée. Dans Rurik, les ressources vous serviront pour gagner un revenu en argent qui permet d’augmenter la puissance de vos ouvriers, pour gagner des PVs en fin de partie et pour exécuter quelques actions bonus. Vous pouvez très bien gagner le jeu sans aucune ressource!!!

Multiples stratégies

Et cela nous amène à la dernière grande qualité de Rurik Dawn of Kiev. Le jeu offre de multiples voies à la victoire: récolter de nombreuses ressources, construire de nombreux bâtiments ou contrôler un maximum de territoires sont les 3 voies royales mais pas que! Vous recevrez, en début de partie, une carte objectif personnel et vous pourrez en recevoir au moins 4 autres en cours de partie. La plupart de ces objectifs sont « payants » et apportent un bénéfice. Par exemple, un carte va indiquer « si vous sacrifiez 2 légions et une pierre, vous gagner 2 déplacements et 1 PV ». Il serait malheureux de se priver de ces points supplémentaires surtout qu’une partie se joue généralement à un ou deux points de différence. Il vous faudra alors faire les meilleurs choix tactiques et stratégiques pour profiter au mieux de ces objectifs intermédiaires tout en veillant à optimiser sa stratégie plus long terme. Superbe!

Sous des aspects de jeu de conquête et de contrôle de territoires très classique, Rurik Dawn of Kiev surprend et séduit par des mécanismes novateurs et originaux apportant des sensations ludiques nouvelles. Même si vous n’aurez pas le full contrôle de vos actions, vous devrez maîtriser au mieux la phase d’enchères à l’envers pour réaliser les actions les plus lucratives pour votre stratégie tout en optimisant vos choix tactiques pouvant apporter de nombreux bonus en cours de partie. Les différentes voies pour la victoire, les multiples effets des cartes et le jeu de chaque joueur vont faire de vos parties des expériences uniques donnant envie d’y revenir assez souvent même si l’Ukraine n’est pas une destination des plus exotiques 😉


Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Vin d'jeu
Avis et notes des lecteurs
Pas encore de note !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *