• Négociateur prise d’otages – Vague de crimes - FICHE DE JEU
  • 0

Négociateur prise d’otages – Vague de crimes

Note moyenne
8.00
(1 note)
Mise en place: 10' - Règles: 10' - Partie: 30'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Mécanisme(s): ,
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 14
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Langue: Français
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub

Claire et la famille Meeple : 8/10

Voici un thème pour le moins original ! Vous êtes un négociateur de la police, de nouveau sollicité pour intervenir dans la libération d’otages. Vague de crimes est une extension du premier opus mais il a l’avantage de pourvoir être utilisé seul aussi.

Vous voilà de nouveau confronté à des situations pénibles : sectes, délit de fuite, cartel de drogue, gang,… Arriverez-vous à faire libérer ces innocents ? Combien périront ? La discussion s’engage …

Qu’est-ce que tu veux ?

Vague de crimes est un jeu solo, un vrai. Ici pas d’automat à gérer. Il n’y a que vous et le preneur d’otages. Du coup l’immersion est totale car rien ne vous dérange dans votre négociation. Le thème est original certes, mais parfois un peu dur. Il faut prendre des décisions difficiles et finalement on n’aime pas trop que les otages soient abattus froidement. Pour gagner il faut libérer la moitié des otages et capturer, ou tuer, le preneur d’otage. Mais abattre ce père de famille qui veut juste soigner son fils, ce n’est pas une décision facile ! Là, j’avoue j’ai essayé de le capturer mais j’ai échoué et il a tué tous les otages ! Pour jouer, il faut avoir les nerfs solides et éviter les parties avec des enfants, c’est un peu violent.

Parle, je t’écoute

Pour débuter, on choisit un preneur d’otages. Avec nos 6 cartes de discussions de départ, nous allons devoir les libérer. À chaque carte jouée, il faut lancer les dés. En fonction de leurs résultats, on applique les indications inscrites sur la carte. Cela peut énerver le preneur d’otages ce qui n’est pas très bon signe, le calmer, lui permettre de parler … Quand toutes les cartes sont jouées, une deuxième phase débute. On achète de nouvelles cartes discussions avec les points obtenus lors de la phase précédente. Plus on a de points, plus on peut acquérir des cartes puissantes. Il est impossible de débloquer la situation avec les cartes de départ, il faut absolument en obtenir de plus fortes. Puis vient la phase de terreur ! On doit révéler une des 10 cartes Terreur et l’appliquer. Parfois elles permettent de libérer un otage mais le plus souvent elles ont des effets négatifs. Si l’on n’a pas réussi à trouver une issue favorable avant la fin de ce deck, la partie est perdue.

Je peux t’aider

Que ce jeu est tendu ! Alors oui, il est beaucoup soumis au hasard mais cela ne m’a pas dérangé car il est vraiment thématique. Les preneurs d’otages n’ont pas toute leur raison, alors le résultat des actions est imprévisible. Ça passe ou ça casse.
L’avantage c’est que les parties sont courtes, on peut donc facilement en recommencer une. Chaque forcené va nécessiter une tactique différente pour gagner. Chez certains, vous pourrez accorder certaines de leurs revendications afin d’obtenir une compensation intéressante, pour d’autres la force sera la seule issue. Vague de crimes est très addictif, à chaque échec, j’ai voulu réessayer. C’est trop frustrant de voir tous ces étudiants décimés par ce professeur !

Pour ceux qui ne possèdent pas la version de base, je vous conseille la boîte intégrale qui regroupe tout, ce qui permet d’avoir 14 preneurs d’otages différents. Certains scénarios proposent plusieurs cartes revendications, permettant ainsi de les rejouer de manière différente. L’avantage du hasard dans les jeux, c’est qu’il offre des parties différentes à chaque fois.

Négociateur vous propose une expérience vraiment différente. Alors si vous aimez le hasard, les dés et les cartes, il devrait vous plaire.

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *