• Shakespeare: Backstage - FICHE DE JEU
  • 10

Shakespeare: Backstage

Note moyenne
9.33
(3 notes)
Mise en place: 20' - Règles: 45' - Partie: 180' - Meilleur score: 23
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s): ,
Editeur(s):
Distributeur(s):
Catégorie: Expert
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 1 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs

Jeu de base:

Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

1306 Shakesp 0 ???????????????????????????????

SwatSh: 9,5/10

Il est rare qu’une extension me donne une claque pareille !   Pourtant, j’en ai déjà connues des extensions excellentes, qui ne se limitaient pas à augmenter la variété du jeu mais qui introduisaient des nouveaux mécanismes et nouvelles stratégies : Les Dames de Troyes, Tuscany, Istanbul: Mocha & Baksheesh et Galaxy Trucker: Missions expansion en sont de très bons exemples.

Backstage est génial à plusieurs niveaux :
-C’est une petite extension sous forme de jeu de cartes à moins de 10 Eur
-Le thermoformage de Shakespeare avait déjà prévu la place pour cette extension (Bravo !)
-Il comprend quelques nouveaux acteurs et objectifs : idéal pour la variabilité des parties
-Et il comprend surtout une trentaine de cartes coulisses (Backstage quoi 😉 ).

Et c’est surtout dans ces cartes coulisses que tout le génie de cette extension réside.
Les cartes coulisses vont donner différents types de bonus : pouvoir ajouter des costumes à ses acteurs ou des parties de décors à sa scène, pouvoir choisir un personnage, gagner des PVs de différentes manières, gagner des sous,…  Mais pour bénéficier de ces différents bonus il va falloir dépenser ni des sous ni des jetons action mais vos jetons action non misés en première phase !
En effet, lors de la phase d’enchère, comme dans le jeu de base, vous allez miser le nombre de jetons action que vous voudrez jouer ce tour-ci.  Dans le jeu de base, vous perdez, pour le tour, les jetons que vous ne misez pas.  Avec les coulisses, ils ne sont pas perdus puisqu’ils pourront servir en coulisse.  Autrement dit, l’écueil que je faisais dans ma critique sur Shakespeare, à savoir, le fait qu’on va souvent miser le maximum de jetons action possibles pour ce tour, disparait complètement ici.

Avec les coulisses, les choix sont encore plus cornéliens car on va vouloir se réserver des jetons action pour réaliser certaines actions intéressantes en coulisse.  Et en coulisse, il va vous falloir aussi agir avant vos adversaires pour vous réserver les cartes les plus intéressantes.  Cette variété nouvelle va également amoindrir l’importance des cartes artisan de valeur 8 car les choix sont encore plus nombreux.  La bataille pour la première place trouvera un dynamisme nouveau car il sera encore plus intéressant de miser moins de jetons action.  Les stratégies gagnantes sont encore plus variées.  J’ai déjà vu un joueur l’emporter alors SONY DSCqu’il n’avait pas su payer tous ses personnages à la fin !!!  Et oui, il y a moyen !  Le revers de la médaille c’est que les bons joueurs vont encore réfléchir plus longtemps à leur tour augmentant, par là même, la durée du jeu de plus d’une heure!  Mais de l’autre côté, la médaille est bien dorée tant Backstage remplace les vérins de la version originale par un plancher solide et droit qui apporte un équilibre nouveau et parfait à la scène.


???????????????????????????????

Ren:  9,5/10

Superbe. Il n’y a pas d’autre mot pour décrire l’extension Backstage pour Shakespeare. Je trouvais le jeu de base très bon. Je trouve le jeu avec l’extension excellent!

L’extension apporte en effet des choix supplémentaires qui équilibrent encore plus le jeu (bien que le jeu de base n’était pas du tout déséquilibré) et le rendent plus profond (ça devient presque un jeu bien casse-tête, dans le bon sens du terme), avec des options tout à fait délicieuses:
– Possibilité de construire ses décors personnels sur sa scène à soi tout seul que c’est la sienne.
– Embaucher un acteur ou construire un décor qui avaient été précédemment défaussés.
– Acheter un chapeau pour rendre ses acteurs encore plus beaux (et donc gagner des points de victoire en plus).
– Il y aussi de nouveaux acteurs, assez « puissants », dont un qui permet d’être premier joueur jusqu’à la fin de la partie, ce qui n’est pas rien! (en contrepartie il ne rapporte évidemment pas grand chose).
– Et de nouveaux objectifs disponibles.

Le tout via un système où on utilise certains de ses points d’actions en coulisses (qui est l’endroit où on peut réaliser toutes les actions citées plus haut). Du coup on n’a quasi plus jamais le cas où un de ses pions d’actions est inutilisable car plus aucune action utile (par rapport à son jeu) n’est disponible (cas, certes rare, qui pouvait arriver dans le jeu de base). Ici c’est même parfois le contraire, certaines possibilités des coulisses étant tellement alléchantes qu’on va s’y précipiter en premier, et ne plus avoir assez de pions actions pour les actions « normales »!

En clair une extension indispensable pour tous les amateurs de Shakespeare, et éclairante pour les non amateurs, car elle risque de vous faire revoir votre jugement sur le jeu!


???????????????????????????????

Thierry:  9/10

N’ayant pas joué au jeu de base, je ne peux me prononcer sur la plus-value de cette extension (qui m’a semblé top) mais peux juste vous dire que Shakespaere Backstage est excellent. Règles assimilables assez rapidement mais gestion du jeu complexe vu le nombre de contraintes inhérentes aux actions et la difficulté de marquer des points de victoire. Ce jeu nécessite par ailleurs beaucoup d’anticipation dans ses choix et on peut juste regretter la difficulté de « récupérer » l’un ou l’autre coup moins performant (j’ai manqué p.e. une forte carte pour obtenir des carrés ou ronds au début de la partie et il m’a été impossible de rivaliser par la suite). Peu dans le thème mais aux mécaniques redoutables, ce jeu ravivera les plus chevronnés.


PS: Et alors, vous en pensez quoi de voir nos tronches à côté de nos avis?


SONY DSC

Avis et notes des lecteurs
Pas encore de note !
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

10 de réponses

  1. Matthias dit :

    Excellent les photos ! Comme dit ça humanise un peu et c’est très bien.

  2. SwatSh dit :

    Oui ReiXou, tes commentaires étaient partis dans les spams je ne sais pas pourquoi. Je viens de les récupérer et de les mettre en ligne.
    Merci pour ton feed-back, c’est chouette de lire Ca.
    Amuse-toi bien

  3. SwatSh dit :

    Merci pour vos retours. Bon, allez, on continue

  4. Ren dit :

    Toutes mes excuses Lapinesco, je promets de faire (beaucoup) mieux dans une des prochaines chroniques! Mais il ne faudra pas venir se plaindre après si j’en effraye certains hein! 😀

  5. ReiXou dit :

    Je crois avoir laissé un commentaire ce matin mais il n’apparait pas.
    Bref : super le photos, il est grand temps de se people-iser.

  6. Lapinesco dit :

    Yep, classe avec vos photos !!

    Je suis un peu déçu, comment ne pas l’être, que Ren n’ai pas opté pour une photo un peu « classieuse » du genre de celle du jeu : Quickpick: Island of Monster Masks.

  7. Lapinesco dit :

    Yep, classe avec vos photos !!

    Je suis un peu déçu, comment ne pas l’être, que Ren n’ai pas opté pour une photo un peu « classieuse » du genre de celle du jeu : Quickpick: Island of Monster Masks

    (le lien pour ceux qui veulent découvrir la bête : http://www.vindjeu.eu/2015/11/07/quickpick-island-of-monster-masks/

  8. ReiXou dit :

    Je suis pour cette people-isation de Vind’jeu.

    Ca humanise tout de suite.

  9. PBG dit :

    Je trouve ça super.
    Bonne idée

  10. vosarno dit :

    Moi j’adore. Vous êtes magnifiques. Plus que dans mes rêves les plus fous !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *