• Helvetia (+ vidéo & aide de jeu) - FICHE DE JEU
  • 7

Helvetia (+ vidéo & aide de jeu)

Note moyenne
9.20
(6 notes)
Mise en place: 10' - Règles: 30' - Partie: 75' - Meilleur score: 27
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Amateur
Age minimum: 12
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
pub pub

SONY DSC

Cette mise-à-jour de la fiche d’Helvetia comprend l’ajout d’une vidéo, de l’avis de Ren & de la dernière partie de SwatSh.

 

SwatSh: 9,5/10

Helvetia fut clairement notre deuxième coup de coeur d’Essen 2011.

Son auteur, Matthias Cramer, n’est pas un inconnu.  Jugez plutôt: Glen More & Lancaster à son actif, nous avons à faire à un tout grand en devenir!

Helvetia est un jeu de placement d’ouvriers pas tout à fait classique.  Helvetia propose son lot de mécanismes « miam miam ».

Le plus grand est celui du mariage.  On peut envoyer un de nos ouvriers se marier avec un ouvrier de sexe opposé (on n’est pas à l’heure du coming out 😉 ) sur un bâtiment du plateau d’un adversaire ce qui nous permet de récolter le fruit de ce bâtiment.

En effet, dans Helvetia, on a le choix entre 5 actions.  On peut faire des bébés avec les couples présents sur notre plateau, les envoyer à l’école pour qu’ils soient opérationnels au tour suivant, construire des bâtiments en payant des denrées récoltées grâce à nos ouvriers présents sur nos bâtiment ou sur ceux adverses s’ils sont mariés.

Pas mal de mécanismes intéressants auxquels il faut ajouter l’obligation de réveiller les ouvriers qui ont travaillé, des bonus si on arrive à produire une denrée avant ses adversaires, des bonus si on arrive à produire une série de denrées représentées sur un arbre de production, un mécanisme de majorité sur les actions donnant un bonus au joueur majoritaire, un mécanisme de dotte pour les mariés, et vous obtenez un jeu stratégique, très complet, aux choix cornéliens et beau qui plus est.  Tout ce qu’on adore chez Vin d’jeu.  Mr Cramer, t’es mon nouveau pote!

Nouvelle partie

Après de nombreuses parties, Helvetia me plait toujours autant.  Helvetia est une course: être le premier à terminer son village, être le premier à construire tel ou tel bâtiment, être le premier à exporter tel ou tel denrée,…  Le suspense est toujours à son comble et les choix sont toujours difficiles car on voudrait pouvoir tout faire et gagner sur tous les fronts mais c’est impossible et les sacrifices sont douloureux!

Dernière partie

5 ans après sa sortie, Hevetia m’a toujours autant séduit.  Ce que j’ai le plus apprécié:
Sa mécanique de choix d’action incroyable: on place un ou plusieurs de ses jetons sur la case action pour l’exécuter une ou plusieurs fois.  Lorsque tous les joueurs sauf un ont placé tous leurs jetons d’action, le tour se termine immédiatement et celui à qui il reste des jetons action ne pourra pas les utiliser mais deviendra premier joueur.  C’est extrêmement bien vu car ça apporte pas mal de tension au jeu et de choix cornéliens car on sait qu’on ne pourra pas tout faire.  Génial.
SONY DSC

– Même si on l’a déjà vu dans Palais Royal entre autre, sa mécanique donnant un bonus au joueur majoritaire dans la case action apporte pas mal de profondeur car les joueurs devront compter sur cet aspect majoritaire lors de leur choix d’action.

La mécanique sublime de membres de la famille dans les bâtiments qui se couchent pour produire la ressource, leur gestion pour les relever au bon moment, les mariages qui étendent vos possibilités aux autres joueurs et qui augmentent d’autant plus l’interaction,…  J’adore.  Je me demande d’ailleurs si Descendance, notre Vin d’jeu d’l’année 2012, ne s’en est pas inspiré.

Allez, j’augmente ma note de 9 à 9,5.  Un grand grand jeu de Monsieur Cramer!


SONY DSCPhilrey212: 9,5/10

Helvetia. Pour moi, le coup de coeur de cet Essen 2011. La principale raison est l’interaction obligatoire entre les joueurs. En effet, votre village helvète est composé d’hommes et de femmes. Et les femmes, vous pouvez les marier mais obligatoirement avec les villages voisins. Rien que pour cela, Helvetia vaut la peine.

Ensuite, Et bien un couple peut avoir un mouflet. Et le mouflet, avant de devenir « homme » passe par l’école. Il devient ensuite un homme du village (ou une femme).

Pour le reste, c’est un jeu de placement d’ouvriers (ou ouvrières) qui travaillent dans le village afin de rapporter des ressources. Et lorqu’on travaille fort, et bien on est fatigué. On doit donc se reposer avant de pouvoir recommencer à travailler (on voit donc sur la photo, les pions rouges couchés, qui signifie qu’ils ont travaillés et qu’il faudra que le joueur active l’action « repos » pour les remettre sur pied)
SONY DSC

A noter quand même que nous n’avons pas terminé la partie. On devra donc y rejouer rapidement pour affiner notre première impression.


SONY DSCBenoît: 9,2/10

Nous avons commencé notre deuxième journée à Essen par du solide: Helvetia! Tout n’est pas maîtrisable dans Helvetia.  D’ailleurs, si vous aimez les jeux de hasard, pour le moment, je vous conseille la plus grande base de données de machine à sous gratuites de France.  Helvetia est génial par quelques mécanismes originaux comme les mariages entre voisins, les bébés qui deviendront grands après un passage par l’école…

Evidemment, il s’agit pour l’instant d’une ébauche d’opinion et nous terminerons cette review après avoir joué une partie complète, mais nos avis convergent vers un futur Top Jeu!


SONY DSCRen 9,5/10

L’être humain est ainsi fait: on a besoin de catégoriser. De trier. De mettre des étiquettes. De mettre dans des boîtes, afin de facilement retrouver plus tard. Et il n’y a aucun cynisme là-dedans, c’est simplement une stratégie efficace (et indispensable) développée par le cerveau pour vivre en société sans devoir se poser un milliard de questions chaque jour. Il existe une maladie extrêmement rare (et tout à fait réelle) qui empêche ceux qui en sont frappés de se rappeler l’usage des objets qu’ils voient ou des endroits dans lesquels ils se trouvent. Donc quand une personne souffrant de cette maladie entre dans une pièce avec une table et des chaises, elle peut ne pas se souvenir qu’une chaise sert en fait à s’asseoir!Mais cessons cette digression oiseuse, je mégare, revenons à nos moutons. Ou plutôt à nos bouquetins. L’être humain a besoin de catégoriser. Et que fait-il quand il voit Helvetia, une jolie boîte rouge et blanche avec une belle croix dessus? Il se dit que nous sommes en présence d’un jeu Suisse. Et qui dit Suisse dit forcément sérieux, rigueur, avec des mécanismes qui tournent comme une horloge (ok elle est facile, mais rien ne m’empêche de la faire quand même hein!). Il se dit qu’il va avoir un bon jeu solide, pas un truc de dégénérés où on doit se déguiser en danseuse étoile avec un tutu rose et où on va devoir faire le poirier sur la table tout en chantant Tata Yoyo en Japonais (si si ça existe, je vous jure!) et en touchant son nez avec son gros orteil.

Et du coup l’être humain sera  heureux. Car il pourra passer une soirée à jouer à un jeu superbe, merveilleux, un des meilleurs du genre, et ça le rendra heureux. Un jeu où les mécanismes tournent comme une horloge (Suisse). Un jeu très original, avec le mécanisme des mariages et des naissances. Un jeu qui pousse à son paroxysme la sensation du « j’aimerais bien faire ça mais si je fais ça je ne pourrai pas faire çi, du coup ça me ralentira pour faire çu, et ensuite je serai dans l’impossibilité de faire ço car quelqu’un l’aura fait avant moi. Du coup que fais-je ? ». Un jeu qui ne pardonne aucune erreur, car comme vous le savez tous l’horlogerie est un mécanisme de haute précision, et une erreur d’un millimètre signifie que votre chronomètre sera erroné. Un jeu enfin où l’interaction est très présente, via les mariages, les enfants et via l’action qui permet de récupérer ses citoyens (mais aussi éventuellement ceux des autres).

Vous cherchez le dernier party game à la mode? Passez votre chemin. Vous cherchez un bon brûle-neurones, certes aride mais très puissant, équilibré au millipoil et qui vous obligera à une attention de tous les instants lors de la partie? Ne cherchez plus, jouez à Helvetia!


???????????????????????????????Thierry : 9/10

Helvetia est sans conteste un très bon jeu de gestion qui présente toute une série de mécaniques intéressantes, voire innovantes.  En tant que maire de votre petit village, vous vous attelez à développer vos bâtiments (et donc votre capacité de production), à marier vos habitants avec ceux des villages voisins (et par là pouvoir utiliser leurs ressources également), à agrandir la taille de votre population (via l’action « naissance ») et donc la force de production de votre village et à exporter les marchandises produites.

En pratique, les points de victoire s’obtiennent soit par la vente (exportation de marchandises), soit par l’acquisition de bâtiments.  Lors de la vente, vous placez un de vos cubes sur la case correspondante et obtenez directement 1 à 2 points de victoire mais certaines combinaison de ces cubes vous octroient en plus un bonus (et toute la stratégie du jeu consiste à aller chercher ces combinaisons).  Evidemment pour vendre vos marchandises, vous devez disposer des bâtiments adéquats (c’est la partie « gestion » du jeu) et là faut être rigoureux afin d’étendre votre village de façon logique et cohérente.
SONY DSC

Pour être honnête, il m’a fallu deux à trois tours de jeu pour bien l’appréhender et me rendre compte des nombreuses interactions possibles entre les actions et pour cerner la complexité liée à la détermination d’une stratégie.  Evidemment, trop tard pour pouvoir prétendre à la victoire… Mais suffisamment pour en apprécier toutes qualités.  Si le plateau est sympa, j’ai trouvé toutefois que les cartes « bâtiments » manquaient de lisibilité avec des images de ressources trop sombres et trop ressemblantes.  Belle réussite en tout cas et à recommander viviement 🙂


raf-1Raf: 8,5/10

Helvetia est le genre typique de jeu qui me frustre, il me faut un certain temps pour parvenir à entrer dans le jeu et quand enfin j’y arrive, il y en a toujours un pour dire  » attention, il n’y a plus que deux tours », résultat ma stratégie est basée sur du trop long terme ;o).

Je pense qu’il faut faire plusieurs parties de Helvetia pour pouvoir le contrôler et l’apprécier à sa juste valeur.  Mais ma première impression est que Helvetia a un gros potentiel mais que là j’ai un gout de trop peu.


SONY DSC


Vin d’jeu d’aide: Helvetia vin d jeu v2


Vin d’jeu d’vidéo: la dégustation en 8 minutes d’Helvetia par SwatSh

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

7 de réponses

  1. vosarno dit :

    Non, il ne fera pas du tout doublon. J’ai les 2 et ils sont complètement différents dans la mécanique. Celui-ci utilise le principe de chaîne de production : je veux de du beurre, , je dois produire du blé qui vont nourrir mes vaches etc… Vraiment, fais moi confiance, rien à voir !

  2. yoann dit :

    Ayant déjà Descendance, ce jeu fera-t-il doublon??
    Est-il meilleur que descendance?

    merci

  3. SwatSh dit :

    oui mais à force ça lasse 🙂 🙂 🙂

  4. vosarno dit :

    Règle n°1 : toujours laisser gagner le boss !

  5. SwatSh dit :

    Quelle belle couleur 🙂

  6. vosarno dit :

    Et bravo au joueur blanc qui a réussi à mettre des cubes partout sur la partie « chèvre » du plateau. C’est super dur à faire !

  7. vosarno dit :

    Quel plaisir de lire une chronique élogieuse sur ce super jeu magnifiquement illustré. A mon sens, le meilleur jeu de Cramer. J’ai du mal à trouver des joueurs pour Helvetia à cause de… la boîte qui n’ attire personne . Le joueur est trop superficiel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *