• Hawaii - FICHE DE JEU
  • 3

Hawaii

Note moyenne
8.67
(3 notes)
Règles: 30' - Partie: 60'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Intermédiaire
Nombre de joueurs: de 2 à 5 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

SwatSh: 9 /10

Hawaii est clairement notre 3ème coup de coeur d’Essen 2011.

Ce qui plaît d’entrée de jeu, c’est la beauté du matériel et surtout la mise en place offrant un nombre de possibilités incroyablement élevées.

On place les différents rectangles aléatoirement dans un pourtour bien défini.  Ces différents rectangles proposent chacun une action différente: planter des fruits qui procurent de l’argent, pêcher des coquillages qui représentent la monnaie, construire des bungalows donnant différents bonus (points de victoire, pieds permettant de se déplacer de rectangle en rectangle,…).

De plus, en dessous de chaque action, on place des pièces aléatoirement.  Ces pièces déterminent le coût de chaque action et le nombre de fois que les joueurs peuvent l’exécuter.

Enfin, Hawaii présente un système judicieux d’ordre du tour: le premier à passer a le choix de la place de l’ordre du tour en sachant qu’au plus on choisira une place lointaine, au plus on gagnera de l’argent mais au moins on aura le choix des meilleurs actions du tour suivant.

Pour choisir une action, il faut déplacer son petit bonhomme dessus.  Au plus on va loin, au plus il faudra dépenser des pieds pour y arriver.  Et comme écrit plus haut, la configuration étant à chaque partie différente, il faudra bien évaluer quelles actions sont les plus intéressantes (éloignement et prix).

Il existe aussi un autre moyen d’avoir des bonus en allant sur les îles.

Enfin, à chaque fin de tour, les joueurs gagnent plus ou moins de points de victoire en fonction de l’argent qu’ils ont dépensé ce tour-ci.  A la fin de chaque tour, les joueurs gagnent des coquillages et des pieds mais de moins en moins au fil de la partie.  Il faudra donc soit bien les épargner en cours de partie, soit construire les bons bâtiments pour ne jamais être à court.

Tous ces petits mécanismes rendent Hawaii un jeu relativement léger mais qui tourne à merveille avec un brin de stratégie et des choix difficiles.  Superbe.

Nouvelle partie

La grande force d’Hawaii est de donner des plateaux 100% différents à chaque partie puisqu’il est 100% modulable.   Cette partie fut, grâce à la configuration différente, très différente des autres.  Et c’est une des choses que j’adore dans Hawaii, votre stratégie devra non seulement s’adapter à celle des autres joueurs mais également à la configuration unique qu’aura le plateau pour la partie.

De plus, lors de cette partie, 2 joueurs ont eu des stratégies totalement opposées:
– Le premier a terminé la partie avec 1 seul village (une seule ligne sur son plateau personnel) et a souvent visité les îles (action très intéressante en fait).
– Le second a terminé avec ses 4 villages et a réussi à marquer un maximum de points  pour ceux-ci.
Et la différence de points entre ces 2 stratégies a été minime et, étonnamment, à la faveur du joueur n’ayant qu’un seul village…

Magnifique!

Philrey212: 9/10

Première impression: quel beau matériel, tout en couleur. De plus, Hawaï, ça fait rêver. Ajoutons à cela, des règles assez simples et des choix cornéliens et on a une bonne recette. Seul bémol, les règles ne sont qu’en allemand pour l’instant. Heureusement qu’on a pu compter sur Kosmos pour nous les expliquer en anglais 😉

L’idée est qu’il faut développer ses villages. Chaque tableau individuel de développer un village par ligne. Pour que le village rapporte des points, il doit s’étendre jusqu’au masque (à droite en haut). L’astuce, c’est qu’on peut placer d’autres masques afin de « raccourcir » le développement de ses villages. De plus, il faut que chaque ligne ait un jeton à la base pour que les points comptent vraiment. Donc deux conditions. Et pas d’ordre précis pour remplir ces conditions.

Chaque joueur décide combien de villages il désire développer. Les tuiles qui constituent le village ont des fonctions bien précises également (rapportent des ressources, des points de victoire, etc.)

Bref, troisième bonne surprise d’essen 2011 après Kingdom of Salomon et Helvetia.

Nouvelle partie:

Enfin une partie complète. Et Hawaii reste un excellent jeu pour toutes les raisons déjà mentionnées. Et à chaque partie, on devra adapter sa stratégie car le plateau de jeu central est « modulable ». Un vrai régal.

Raf: 8/10

Le matériel est très agréable, le jeu aussi, des stratègies multiples, tout les éléments sont là pour passer un agréable moment, juste un petit point négatif car j’ai trouvé le jeu assez répétitif par moment de par son concept. Je ne me vois vraiment pas faire 2 parties d’affilée à Hawaii; Mais j’y rejoue à l’occasion sans problème!

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

3 de réponses

  1. Gamer dit :

    J’ai gagné ma partie par environ 200 points et j’ai même pas été content tellement ce jeu était insipide.

  2. Crenom dit :

    Bonjour Xsls,
    Oui, c’est une photo de notre partie à Essen avec un des gars de chez Hans qui nous a expliqués les règles & joué avec nous. Ceci confirme qu’à Essen malheureusement, on nous explique quelques fois mal les règles et que ça peut ruiner la réputation d’un jeu. Heureusement pour Hawaii, ça n’a pas été le cas.
    Les éditeurs devraient plus faire attention à ce que les personnes qui expliquent les règles les connaissent à fond.
    Amuse-toi bien,
    SwatSh.

  3. Xsls dit :

    Salut

    Je trouve ce jeu excellent, une sorte d âge de pierre +++ beaucoup de stratégies vers la victoire, contrer ses adversaires,….

    Sur votre photo, est ce un extrait de partie ? Si oui on ne peut pas commencer un village par une tuile autre qu une hutte ( donc pas de fruit )

    Bonne continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *