• Architectes du royaume de l’ouest - FICHE DE JEU
  • 9

Architectes du royaume de l’ouest

Note moyenne
8.50
(5 notes)
Mise en place: 10' - Règles: 25' - Partie: 65' - Durée par joueur/euse: 20' - Meilleur score: 37
Année:
Auteur(s): ,
Illustrateur(s):
Editeur(s): ,
Distributeur(s): ,
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 12
Nombre de joueurs: de 1 à 5 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Récompense(s):
Note moyenne des lecteurs (4 notes)
9.25
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

1953 Architects 1.2Swa 24SwatSh 9 /10

Même si nous n’avons pas encore eu un vrai coup de cœur pour les jeux de Shem Philips malgré le grand succès des Pillards de la Mer du Nord, on a toujours été attiré par ses jeux qui présentent bien souvent une belle touche d’originalité.  Il faut dire que les superbes illustrations de Mihajlo Dimitrievski qui accompagnent la majorité des jeux de Shem attirent l’œil et donnent envie de « tâter la bête » 😉

Dans les Architectes, nous sommes des … architectes 🙂 qui allons … construire des … bâtiments et la … cathédrale 😀  Bon OK, moi qui vous parlais d’originalité, ce n’était pas pour le thème 😉

« Investissement » d’ouvriers

La grande originalité des Architectes de la mer du Nord 😉 est son système de placement « exponentiel » d’ouvriers, un type de placement que j’appellerais « investissement » 😉

La majorité des cases action peut contenir un nombre indéfini d’ouvriers.  Quand on place un ouvrier sur une de ces cases d’action, on va réaliser l’action correspondante avec une force de 1.  Si on place, plus tard (à chaque tour, on place 1 ouvrier), un second ouvrier, on réalisera l’action avec une force de 2,…  Le meilleur exemple pour illustrer ce système est pour la récolte de ressources: 1er ouvrier = 1 ressource, 2ème ouvrier = 2 ressources,… Si on place un cinquième ouvrier, on aura récolté en tout 15 ressources!

Capture d’ouvriers

Tout cela serait juste comique si Shem n’avait pas eu l’idée de génie d’ajouter la possibilité de capturer les ouvriers adverses.  Quand on réalise l’action de capture, on prend tous les ouvriers d’un joueur situés sur une même case d’action et on les place sur son plateau personnel.  Plus on va capturer d’ouvriers adverses :

  • Plus on va pouvoir gagner des sous en remettant ces ouvriers en prison
  • Plus on va ennuyer ses adversaires qui pourront se retrouver à court d’ouvriers

Autrement dit, réaliser une même action un trop grand nombre de fois a:1953 Architects 2

  • Un grand avantage
    On va pouvoir réaliser l’action avec une grande puissance
  • Un grand risque
    On va attirer la convoitise de nos adversaires qui seront tentés de capturer nos ouvriers

Et pour les adversaires, c’est l’inverse.  Il ne faudra pas hésiter à capturer des ouvriers adverses dès que leur nombre devient trop important sur une case action et avant que le joueur ne puisse en profiter de trop!

Libération d’ouvriers

Et là où l’idée de Shem relève du génie, c’est qu’il y ajoute la possibilité de libérer ses ouvriers.  Il y a 2 façons de libérer ses ouvriers:

  1. Gratuitement

    Quand la joueuse qui a capturé vos ouvriers les amène en prison, elle va gagner 1 sous par ouvrier.  Ensuite, il ne vous coûtera qu’une action pour les récupérer.

  2. Contre 5 sous

    Mais si la joueuse garde jalousement vos ouvriers pour vous empêcher de les récupérer, ce qui est souvent très tentant, il vous reste une autre possibilité pour les récupérer.  Payer 5 sous à la banque et reprendre les ouvriers qu’elle vous avait volés.
    C’est une action qui va vous coûter très cher et il faudra éviter d’en arriver là trop souvent mais pour votre adversaire ça peut être une catastrophe aussi car vos ouvriers valent des pièces lorsqu’elle les remet en prison.  Se voir reprendre vos ouvriers signifie bien souvent un manque à gagner important…

Equilibriste1953 Architects 3

Toute cette mécanique hyper géniale relève donc de l’équilibrisme:

  • Ne pas placer trop d’ouvriers sur une même case mais assez pour réaliser des actions puissantes avant qu’on ne vous les capture
  • Capturer les ouvriers adverses avant qu’ils ne puissent réaliser des actions trop puissantes mais suffisamment tard pour en capturer un nombre conséquent
  • Garder les ouvriers adverses assez longtemps pour les contraindre dans leurs actions mais pas trop
  • Remettre les ouvriers adverses suffisamment tard pour gagner beaucoup d’argent mais pas trop tard pour éviter de ne rien gagner du tout

La vertu

La seconde mécanique sympathique des Architectes du Royaume de l’Ouest est celle de la vertu.  Certaines actions seront vertueuses et vous feront gagner de la vertu tandis que d’autres vont vous en faire perdre.

Le truc génial, c’est qu’être vertueux ou non a ses propres avantages et inconvénients:

  • Etre vertueux vous fera gagner de nombreux PVs, vous permettra de rembourser facilement vos dettes et vous autorisera à construire la cathédrale.  Mais être vertueux signifie aussi de s’interdire d’aller au marché noir et de bénéficier de ses actions fructueuses.
  • Etre un homme de peu de vertu vous fera risquer de sombrer sous les dettes, vous fera perdre des PVs et vous empêchera de participer à la construction de la cathédrale.  Par contre, vous pourrez vous passer de payer l’impôt et vous pourrez profiter, à votre guise, des bienfaits du marché noir.

Ce système de ying et de yang est génial même s’il nous a semblé qu’être non vertueux est plus intéressant que de chercher la vertu à tout prix…

1953 Architects 4La Cathédrale de la mer du Nord

Le reste du jeu est beaucoup plus classique.  Les joueurs vont récolter des ressources pour les dépenser pour, soit construire la cathédrale, soit construire des bâtiments acquis en piochant des cartes bâtiments aléatoirement.  Cet aléatoire peut gêner vu la différence de PVs que peuvent apporter ces bâtiments (entre 2 et 14 PVs par bâtiment environ, autant en piocher un à 14 qu’à 2 même si le coût est évidemment différent).  De plus, les bâtiments nous ont semblé beaucoup plus intéressants que la cathédrale…

Les joueuses peuvent également engager des assistants qui vont donner certains avantages liés bien souvent à la récolte de ressources.  Dans l’ensemble, nous ne les avons pas trouvés très intéressants…

Construisons à l’Ouest!

Les Architectes du Royaume de l’Ouest n’est pas un jeu parfait.  Le hasard des différentes pioches peut jouer un rôle.  De plus, le jeu aurait mérité une meilleure attention sur les différents équilibres du jeu: la cathédrale vs les bâtiments, la vertu vs le peu de vertu, l’intérêt des assistants…  Mais sa mécanique d’investissement d’ouvriers lié à la capture et à la libération est tout bonnement géniale et apporte des sensations ludiques inédites avec des prises de risques des joueurs et une interaction au top.  Il ne faut pas être à l’Ouest pour apprécier les Architectes!

Nouvelles parties

Comme le bon vin, les Architectes du Royaume de l’Ouest bonifient avec l’âge 😉  Y rejouer permet d’essayer d’autres stratégies et de voir que ça marche 🙂  Il n’y a pas une stratégie qui prévaut et toutes ont leurs forces et faiblesses, surtout si on joue avec les départs asymétriques où certains personnages sont très avantageux si on construit la cathédrale et d’autres ont plus intérêt à être vertueux (ou pas?).  Même si ces départs vous enferment un peu dans une stratégie, les choix restent toujours très variés et vous pouvez vous en défaire si certaines opportunités s’offrent à vous.

De plus, toutes ces mécaniques de vertu, d’investissement et de capture d’ouvriers, des bonus donnés par les artisans et bâtiments en font un jeu unique et très plaisant tant chaque partie sera différente et vous pourrez profiter d’effets très différents entre chacune d’elles.  Le jeu est néanmoins un chouia trop long et le raccourcir légèrement aurait permis d’éliminer une certaine répétitivité dans la récolte des différentes ressources.  Je succombe aux charmes de ce jeu et fait passer ma note de 8 à 9 tant j’ai envie d’en refaire une 🙂 .


Pascal 2

Pascal:    7,5/10

Ce jeu « Architects of the West Kingdom » me tentait vraiment…  Après avoir lu différents articles très positifs à ce sujet, mon attente était grande.

Et malheureusement, la partie n’a pas été à la hauteur.  Attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit !!!  Il a des qualités certaines et une certaine orginalité.  La possibilité d’emprisonner les pions adverses, les actions de plus en plus fortes avec nos meeples déjà présents sur un lieu, le choix d’être vertueux ou pas … tout cela est tip-top et donne vraiment du plaisir et de vrais dilemnes.

Venons-en aux déceptions … j’ai trouvé la construction de la cathédrale pas assez lucrative par rapport aux bâtiments (cartes). Et les assistants ont vraiment un intérêt limité, surtout tard dans la partie.  La manière de jouer est donc assez caricaturale : acheter 3 assistants tôt dans la partie, ils vous permettront de construire tous les bâtiments (grâce à leur symbole en haut à gacuhe des cartes).  Ensuite, se focaliser sur les bâtiments.  La partie n’est pas gagnée pour autant, mais vous aurez à peu près à coup sûr l’avantage sur des joueurs qui se dirigeraient un peu trop sur la cathédrale et/ou les assistants.  A noter que ca permet de ne pas être trop vertueux …

Voilà, dommage, mon impression est que c’est un super jeu, qui manque malheureusement d’un petit réglage par-ci par là …


Ren: 9/10

Super bonne surprise pour moi aujourd’hui avec ce Architectes du Royaume de l’Ouest. J’y joue pour la première fois lors d’une journée jeux qu’on passe avec mes camarades de Vin d’Jeu (jouer de 10h du mat jusque minuit, voilà ce que j’appelle du temps utilisé à bon escient ;-)))) ). Et on commence avec cet Architectes que j’avais repéré et réfléchi à financer lorsqu’il était sur Kickstarter. Mais je m’étais dit au final: bah ce sera encore un jeu avec une super couverture (elle est magnifique je trouve) mais après ce sera un bête placement d’ouvriers décevant. Et comme ce ne ce sont pas les déceptions qui manquent sur KS (et comme je me laisse tenter facilement, faible comme je suis), j’ai résisté et passé mon tour.

Erreur! Ce jeu est tout simplement excellent! Vous pouvez lire les mécanismes plus en détail ci-dessus, pas besoin de revenir dessus. Mais il y a 3 choses sur lesquelles il faut revenir:

1 L’effet exponentiel des actions

Chaque fois qu’on joue une action sur le plateau on y place un ouvrier qui reste là jusqu’à ce qu’il soit capturé par une adversaire ou récupéré via une action spécifique. L’astuce étant que l’action effectuée l’est avec la puissance correspondant au nombre d’ouvriers. Si je place 1 ouvrier j’effectue l’action avec une puissance de 1. Quand je mets le 4ème j’effectue une action de puissance 4! (puissance 4, j’ai gagné… bon ok je sors). Sympa déjà.

2 Hop, directement en prison, sans passer par la case départ

Conséquence de 1, vous vous dites: ben il suffit de trouver la martingale, je place 2 ou 3 artisans qui vont bien, l’un ou l’autre bâtiment, je fais toujours les 2 ou 3 mêmes actions qui seront surpuissantes à la fin et hop, la victoire sera mienne! Que nenni! (salutations amicales à toutes nos lectrices et lecteurs du sud de la Belgique) Car il y a une action particulière absolument délicieuse qui va permettre à une joueuse de capturer les ouvriers d’une autre joueuse! Les ouvriers pourront ensuite éventuellement être envoyés en prison au château (via une autre action, et dans ce cas la joueuse qui les aura envoyés gagnera plein de sous). Et la joueuse qui aura vu ses ouvriers capturés devra les récupérer soit au château, soit directement chez la joueuse qui les aura capturés (mais ce sera souvent moins intéressant dans ce deuxième cas). Ce mécanisme est absolument succulent. D’un côté vous ne pourrez pas ou difficilement réaliser des actions devenant trop puissantes (i.e. 4, 5, 6… ouvriers) car vos adversaires viendront capturer vos ouvriers si c’est le cas. De l’autre cela n’arrivera pas trop vite quand même car capturer des ouvriers adverses ne vous permet pas de faire une action « pour vous ». Et pour récupérer de l’argent vous devrez les envoyer en prison, soit une autre action. Donc on ne va certainement pas le faire pour 1 ou 2 ouvriers. Mais pour 4 ou 5 ma foi… Tout ça dans une petite ambiance d’intox / prise de risque tout à fait appropriée: « bon je suis déjà à 4, si j’en mets 1 de plus une de ces sal**** va certainement capturer tous mes vaillants ouvriers. De l’autre côté la harpie vient clairement de se préparer à placer tel bâtiment, elle a tout récolté pour. Et l’emmerdeuse vise la vertu, donc elle a besoin de prendre cet artisan avant que quelqu’un lui pique, donc avec un peu de chance ça peut passer un tour de plus, hop je tente! »

Un délice ludique pur!

3 Jésus revient, Jéésus revient, Jéésus revient parmi les siens

Et tout ça est mâtiné avec cette échelle de vertu également bien décrite plus haut. Vous voulez construire la cathédrale? Il faut montrer patte blanche et être une vraie grenouille de bénitier! Mais dans de cas pas question d’aller vous perdre dans les bas-fonds pour faire des trafics louches… Vous voulez au contraire aller au marché noir pour vous en mettre plein les fouilles? N’espérez pas dans ce cas pouvoir obtenir les faveurs du petit Jésus… Excellentissime, d’autant plus qu’il est possible de gagner en restant « au milieu » pendant la partie, c’est-à-dire en n’étant ni très vertueux, ni très peu vertueux. En étant un citoyen ordinaire quoi.

Alors bien sûr le reste n’est qu’un placement d’ouvriers classique, où vous allez récolter vos ressources et votre argent pour recruter des artisans, bâtir des bâtiments, aider à construire la cathédrale. Bien sûr il y a dès lors une certaine répétitivité (il faut bien construire une machine qui vous permette de vous développer dans une direction). Mais le jeu est intensément fun grâce à l’énorme interaction générée par les captures d’ouvriers. Et je confirme que la stratégie de construire la cathédrale est tout aussi valable que les autres, de même qu’avoir beaucoup d’artisans peut être très intéressant. Le jeu est clairement bien équilibré.

C’est quand vous voulez pour en refaire une!

Nouvelles parties

Pas une virgule à enlever à mon commentaire ci-dessus, ces Architectes sont toujours aussi convaincants. Après plusieurs parties les forces et les faiblesses restent les mêmes, et on sort content d’une partie, c’est tout ce que l’homo ludicus de base demande!


Dan9/10

Architectes luttera certainement pour le Vin d’jeu d’l’année catégorie intermédiaire.  Pas trop complexe, il présente quelques jolies originalités (surtout le rapt des ouvriers adverses mais aussi le marché noir et la cathédrale accessibles selon votre niveau de vertu).  Il a tous les ingrédients des jeux savoureux: tactique, stratégie et interaction.

Peut être un peu répétitif sur la fin (on aurait pu réduire d’un peu le nombre d’ouvriers dans la maison des corporations, le critère de fin de jeu) mais certainement un jeu à conseiller!


PhilRey:    8/10

Voilà un jeu de placement d’ouvriers, on ne peut pas le nier. Type de jeu que j’apprécie en générale.
Alors pourquoi celui-ci vs les autres?
C’est toujours avec des petites astuces qu’un jeu se démarque d’un autre. Ici, la meilleure est celle concernant les actions. Bon, comme déjà décrit plus haut, la puissance de l’action est liée au nombre d’ouvriers du joueur déjà présent. En plaçant votre premier ouvrier dans la mine, vous récoltez une pierre. En plaçant votre 3ème ouvrier, vous récolter 3 pierres. Rien de nouveau ici.
Seulement, une des actions, permet de capturer les ouvriers adverses. En y plaçant un ouvrier, vous pouvez capturer tous les ouvriers d’un adversaire d’un emplacement Action. Evidemment, en plaçant votre troisième ouvrier, vous pouvez capturer de trois emplacements différents. Et de joueurs différents si vous voulez. Tout ouvrier ainsi capturer est placé sur votre plateau individuel.
Bon, mais à part priver ses adversaires d’ouvrier, qu’est qu’on y gagne? Et bien, via une action, vous pouvez « livrer » ces ouvriers capturés à la prison. Ce qui vous fera gagner des sous.
Par contre, si vous tardez trop, vos adversaires peuvent venir les récupérer de votre plateau personnel. Ce qui est un manque à gagner pour vous!

La vertu est également un petit plus. Selon votre niveau, vous pouvez construire la Cathédrale ou, si vous êtes vraiment peu vertueux, avoir accès au Marché Noir.

Architectes du Royaume de l’Ouest est donc un jeu de poids moyen, de très belle facture, on apprécie le travail de l’illustrateur.
Le jeu est légèrement trop long, donnant une impression de mécanique répétitive mais on passe un excellent moment!



1953 Architects 7


Vin d’jeu d’vidéo

La dégustation en 11 minutes par SwatSh


Vin d’jeu d’vidéo

La bouteille de Chaps en 41 minutes



1953 Architects 8

Rien de tel qu’un vin de grande qualité au goût subtil et original pour accompagner les Architectes


Vin d’jeu d’music

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

par vecoven
Tres bon
Sous ses allures trés classique de kukenbois, le jeu tourne trés bien et même à deux joueurs (je joue essentiellement à deux) avec le ROBOT
Je recommande trés fort
par archi
a moi la vertu
Architecte du royaume de l'ouest :Un jeu de pose d'ouvrier tres fluide avec une durée de partie d'une heure environ avec des petit twist fort sympathique avec pas mal d'interaction, bon a 1-2-3-4 joueurs avec des illustrations magnifique pour ma part
bon allez je vous laisse je doit me rendre a l'hotel de ville pour kidnapper quelques ouvriers....
par Gnarf
Tres bon
J'aime beaucoup ce jeu. Ca va vite, c'est un euro, et pourtant beaucoup d'interaction entre joueurs.
Pour preciser un peu l'article, la vertu doit s'utiliser au bon moment dans le jeu. Il est interessant de baisser en vertu pour obtenir des avantages fiscaux et se gaver au marche noir avant de remonter en fin de jeu grace a un combo. Par exemple un apprenti peut donner 3 argiles pour une piece, ce qui fait qu'avec quelques pieces et ouvriers sur le tresor royal on peut faire une machine a remonter la vertu en quelques tours.

Je ne suis pas d'accord avec Pascal, les assistants orientent fortement les parties.
Par exemple retirer 2 ouvriers de prison lorsque le marche noir est recycle fait de vous le maitre du marche noir. Et si en plus vous avez l'apprenti qui fait qu'on ne perd plus de vertu au marche noir, c'est puissant.
par yvon de Nouméa
Architectes
Un très bon jeu intermédiaire. Les joueurs peuvent faire des points de victoires de différentes façons. Descendre sur la piste de la vertu et aller au marché noir peut être une bonne option!!!

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

9 de réponses

  1. Hector chamallow dit :

    Merci swatSh, c’est ce que je voulais entendre

  2. SwatSh dit :

    Vouloir changer les règles est un vœux pieux Hector. Je pense que les auteurs et éditeurs de jeux sont bien mieux placés que les joueurs pour équilibrer au mieux leurs jeux. En général, si on essaye de corriger les défauts nous-mêmes, on en crée d’autres. Mieux vaut faire avec les règles et en accepter, ou pas, les défauts. Et malgré ses petits défauts, Architectes est un excellent jeu que je te conseille. Amuse-toi bien!

  3. Hector chamallow dit :

    Bonjour, si la cathédrale est trop peu lucrative, pourquoi ne pas considérer qu’elle rapporte plus de points. Et si la partie est trop répétitive, idem, considérons qu’il faut quelques ouvriers de moins dans la maison des corporations. Je n’ai pas encore le jeu mais il me tente énormément.

  4. SwatSh dit :

    Aucune Jay à part que jouer avec le départ asymétrique semble obligatoire. Amuse-toi bien !

  5. Jay Bee dit :

    « peut parfois » et non « peu parfois »

  6. Jay Bee dit :

    A noter que la règle dans l’ensemble très claire, peu parfois prêter à confusion.
    Ainsi la version anglaise précise que l’on récupère avec l’action du corps de garde nos ouvriers captifs sur les plateaux de TOUS les autres joueurs, et non chez un seul.
    Il y a également confusion dans les règles françaises pour certains bâtiments entre dette contractée et dette payée.
    Bref. Un tour des forums m’a semblé utile avant ma première partie.
    Avez-vous remarqué une difficulté particulière pour vous lancer dans le jeu, chez Vin d’Jeu?

  7. SwatSh dit :

    On est comme ça nous, quand on aime, on fait de la pub gratuite 🙂

  8. Philippe dit :

    François, je ne suis pas contre le placement de produits, mais là c’est vraiment lui donner une place … royale !
    🙂

  9. El grillo dit :

    Par chez nous les assistants nous semblent indispensables, être en haut de la vertu a conditionné pas mal de victoires, et la cathédrale a été quasi systématiquement déterminante pour le vainqueur. C’est donc amusant de lire des comptes rendus de parties à l’opposé des nôtres 🙂 Preuve supplémentaire pour moi d’un bon équilibre du jeu.
    Bon jeu les amis 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *