• A la Recherche de la Planète X - FICHE DE JEU
  • 0

A la Recherche de la Planète X

Note moyenne
8.17
(3 notes)
Mise en place: 5' - Règles: 25' - Durée par joueur/euse: 25' - Meilleur score: 28
Année:
Auteur(s): ,
Illustrateur(s): ,
Editeur(s): ,
Distributeur(s):
Mécanisme(s): , ,
Contient du plastique
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 13
Nombre de joueurs: de 1 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , , , joueurs
Fabriqué en: Chine
Langue: Français
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub

SwatSh 9/10

Déjà dans notre article sur le très chouette Cryptide, j’expliquais ma recherche du graal à propos des jeux de déduction.  Et même si Cryptide était déjà un des meilleurs jeux de déduction auxquels j’avais joué, il ne correspondait toujours pas à ma recherche du graal de déduction ludique, le jeu de déduction qui me ferait oublier mon tableur excel 😊  A la lecture des règles d’A la recherche de la Planète X, traduites en Français par Origames, je me suis dit « peut-être celui-ci… »

Après Neptune

Le jeu est en effet un des meilleurs du genre et tout commence par son thème très bien imprégné dans les mécanismes du jeu.  Si on part du principe que le système solaire comprend bien 9 planètes (Pluton, la planète naine, compris), les astronomes sont actuellement à la recherche d’une dixième planète, la planète X.  En effet, le trajet étrange de certains corps célestes du système solaire pourrait être expliqué par la présence d’une dixième planète, très massive, très éloignée du soleil et tournant autour comme les autres.  Même si les calculs confirment sa présence, aucun astronome n’a, pour le moment, réussi à apporter les preuves de son existence.  Et c’est ce que nous allons faire dans A la recherche de la planète X.  Nous allons observer le ciel, découvrir les différents objets qui le composent et, par déduction car on ne pourra jamais l’observer, découvrir où se cache la fameuse planète X.

App en Mercure

Le jeu se joue avec une App qui va générer aléatoirement les configurations de chaque partie (elle est assez bien faite car chaque joueur peut la consulter grâce au même numéro de partie, sur son propre smartphone).  Chaque joueuse joue à son tour et réalise une des actions possibles :

  • Demander à l’application combien d’objets d’un type précis se trouve dans une certaine étendue de secteurs (plus les secteurs sont nombreux, moins l’action coûte)
  • Demander à l’application quel objet se trouve dans un secteur précis
  • Etudier une théorie et demander à l’application de nous dévoiler cette théorie.  Les théories vont nous donner des indications sur les liens entre les objets : « chaque nuage de gaz est adjacent à une météorite », « La planète naine se situe à 2 secteurs ou moins d’une comète »,…
  • Chercher la planète X en indiquant dans quel secteur elle se trouve et ce qui se trouve dans les 2 secteurs adjacents

Les tempêtes de Jupiter

Chaque action coute un certain temps et les joueurs vont avancer leur marqueur du nombre de cases correspondantes. Un peu comme dans Tinner’s Trail (et beaucoup d’autres depuis lors), ils devront alors attendre que leur marqueur se retrouve derrière les autres pour réaliser une nouvelle action.  A noter aussi que le jeu va ajouter quelques petites mécaniques assez sympas qui vont délimiter les secteurs où vous aller pouvoir réaliser vos actions en fonction de l’emplacement des jetons joueurs.  Le jeu va également générer des petits événements qui vont donner de nouvelles indications aux joueurs et qui vont leur permettre de parier (avec plus ou moins de certitude) sur l’emplacement de l’un ou l’autre corps céleste.  Et cette partie est particulièrement savoureuse car non seulement elle va permettre de gagner des points bonus mais elle va aussi apporter des infos supplémentaires sur certains secteurs.  Il va même s’en suivre un jeu de spéculation où on va tenter de deviner ce que les autres ont misé sur chaque secteur et progresser dans nos déductions en fonction des mises des autres joueurs.

Vénus vidi vici

Alors même si on a de nouveau affaire à un jeu de tableur excel où on va progressivement éliminer des possibilités compte tenu des infos qu’on reçoit, A la recherche de la Planète X est particulièrement savoureux dans le genre grâce aux multiples infos que les joueuses reçoivent dans tous les sens et qu’elles doivent correctement traduire dans leurs recherches.  De plus, et c’est ce qui détache encore plus A la recherche de la planète X des autres jeux de déduction, les spéculations de vos adversaires vont vous aider dans vos recherches que ce soit grâce aux infos dévoilées ou même au simple fait qu’ils décident de miser sur un secteur (une mise face cachée peut être riche en enseignement, sauf si c’est du bluff…).


Ren: 8/10

Des mots croisés. A la recherche de la planète X me fait penser à des mots croisés. Vous allez dire « mais il est fou » (ho oui). Et bien vous aurez tort! Je ne suis pas fou (ni ouzbekh). Oui le mécanisme du jeu me fait furieusement penser au mécanisme utilisé dans les mots croisés, ou plus précisément dans les jeux de chiffres de ma jeunesse. Jeux qui étaient souvent en bonus toutes les quelques grilles du carnet que j’achetais régulièrement. Et jeux que j’adorais. En résumé cela consistait à réduire une grande grille de cases jusqu’à obtenir la solution de l’énigme, en éliminant au fur et à mesure plein des case sur bases d’hypothèses, de déductions et de recoupements.

Et bien c’est exactement ce que cette planète X nous propose. Mais bien évidemment autrement mieux emballé que dans les grilles de ma jeunesse. Ici on va donc devoir trouver cette fameuse dixième planète du système solaire, cachée quelque part entre les astéroïdes, les comètes, les nuages de gaz… voire le vide intersidéral. A chaque tour on va déplacer son pion dans le ciel (la longueur du déplacement sera fonction de l’action choisie), et faire une des actions possibles: vérifier combien d’objets d’un type se trouvent dans une zone donnée, vérifier précisément où se trouve un objet, étudier une théorie (=avoir une hypothèse en plus, qui vous permettra d’éliminer certaines possibilités) et bien sûr last but not least proposer la solution, i.e. indiquer où se trouve la planète X (et ce qui se trouve dans les 2 secteurs adjacents).

A plusieurs moments du jeu on va pouvoir parier sur des emplacements (i.e. quel objet se trouve à tel emplacement), et gagner des points en fin de partie si les paris se sont avérés corrects. Ce qui ouvre la possibilité (certes probablement plus théorique que réelle, mais possibilité néanmoins) de voir une joueuse gagner sans avoir trouvé l’emplacement de la planète X, juste en ayant intelligemment et sagacement misé pendant la partie.

Tout ça nous donne un jeu très plaisant, bien exécuté, avec un matériel simple mais très agréable et presque « zen », et relativement cohérent dans son thème. Il faudra éviter d’en faire 2 parties par semaine pendant plusieurs semaines d’affilée, car sinon vous vous lasserez du mécanisme. Par contre à dose régulière mais raisonnable le jeu vous donner votre dose de plaisir ludique et votre dose de réflexion logique par dessus le marché!


PhilRey: 7,5/10

On peut dire que mon opinion est un peu biaisé puisque je ne suis pas un grand fan des jeux de déduction.

Et Planète X en est bien un. Et il réunit d’ailleurs tous les mêmes ingrédients: se déplacer, trouver des indices, découvrir de nouvelles hypothèses, etc.

Cependant, Planète X diffère quand même d’une certaine manière. On doit bien sûr trouver des indices mais également de nouvelles théories. Alors, pour moi qui joue rarement à ce style de jeu, nouveau ou pas, j’ai trouvé cela « différent ». Une théorie donne des indications (ou indices) d’objet par rapport à d’autres objets. Par exemple, la planète naine n’est pas adjacent à un astéroïde. Ces théories sont donc importantes dans notre recherche.

De plus, le gagnant n’est pas toujours celui qui découvre la Planète X. En effet, il y a d’autres moyens de marquer des PVs. (souvent en localisant les autres objets)

Un autre détail: l’endroit où se trouve la planète X, endroit que l’on doit identifier, est considéré comme vide.

Enfin, le thème est bien respecté avec les différents types de planète, les secteurs, le temps de s’y déplacer. J’avoue que c’est mon préféré dans ce style.



Jeu distribué en Belgique par Geronimo Games

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *