• The Manhattan Project (+ aide de jeu) - FICHE DE JEU
  • 9

The Manhattan Project (+ aide de jeu)

Note moyenne
9.10
(2 notes)
Règles: 40' - Partie: 70'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Expert
Nombre de joueurs: de 2 à 5 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

SwatSh: 9 /10

The Manhattan Project est une bombe! Tout d’abord pour son thème unique et politiquement incorrect: nous représentons de grandes nations dans la course à l’armement et, plus particulièrement, à la construction des meilleures bombes nucléaires!

The Manhattan project est un jeu de pose d’ouvriers assez classique: chacun à son tour pose un de ses ouvriers sur une case action libre qui donne divers avantages: gagner de l’argent, gagner un ouvrier supplémentaire, recevoir de l’uranium, transformer l’uranium en plutonium ou en uranium enrichi, construire des bâtiments en choisissant 1 carte bâtiment parmi les 7 disponibles mais dont le coût va croissant,… Grâce à l’uranium qu’on a enrichi, on va pouvoir construire des bombes atomiques qui apportent des points de victoire. Le premier à atteindre le nombre de PVs fixé en début de partie la gagne.

Mais malgré cette apparence assez classique, le jeu apporte certains mécanismes innovants:
– Les ouvriers placés bloquent l’action des autres joueurs et une des actions possibles à son tour est de retirer tous ses ouvriers du plateau. On va donc être vigilant au bon moment où retirer ses ouvriers car on libère certaines actions qui deviennent disponibles pour ses opposants.
– Il existe 3 type d’ouvrier: les « normaux », les ingénieurs et les scientifiques. Certaines actions ne sont disponibles que pour un seul type d’ouvrier. De plus, les ouvriers spécialisés ont certains avantages sur certaines actions comme par exemple ne pas payer d’argent pour construire un bâtiment.
– Le choix des bâtiments à construire est crucial. En effet, à son tour de jeu, on ne peut placer qu’un seul ouvrier sur le plateau mais autant qu’on veut sur ses bâtiments. Avoir les bons bâtiments permet d’accélérer le jeu considérablement et d’atteindre la victoire avant ses adversaires. A la fin de notre partie, nous avions tous les 2 12 ouvriers et on arrivait à les placer tous en un seul tour. Inutile de vous dire la puissance de tels coups.
– De plus, il existe une action espionnage permettant de profiter des bâtiments adverses tout en bloquant l’accès à ce bâtiment à son propriétaire. Assez sympa comme action ça 😉
– Enfin, 2 actions permettent de construire des chasseurs et des bombardiers. Grâce à ces 2 types d’avion, on peut aller bombarder les bâtiments adverses pour les rendre indisponible. Cependant, lors de notre partie à 2 joueurs (j’insiste), les 2 joueurs se sont rapidement neutralisés dans cette course à l’armement et cette action a été délaissée. D’où un certain doute sur sa pertinence…

Au niveau des défauts, on peut épingler la relative différence de puissance de certaines actions ce qui donne une certaine répétitivité, surtout en début de partie. On va en priorité choisir l’action permettant de gagner de nouveaux ouvriers, puis vient celles permettant de gagner de l’argent puis celles rapportant de l’uranium,… Les choix sont nombreux mais assez évidents et la victoire se jouera principalement au niveau du choix judicieux des cartes bâtiments.

The Manhattan Project est une petite merveille de simplicité (bravo au graphiste qui a réussi à rendre toutes les actions limpides au premier coup d’oeil) et de stratégie. Il monte en puissance au fil des tours et donne un goût de reviens-y assez important. Assurément, The Manhattan project se classe parmi les potentiels lauréats de nos tops annuels.

Benoit: 9,2/10

J’ai adoré cette partie (à deux joueurs) de Manhattan Project! Deux mots me viennent à l’esprit: fluidité et équilibre. C’est un jeu expert mais sans complexité inutile.
J’ai particulièrement aimé l’espionnage qui permet d’utiliser les bâtiments des autres joueurs et par la même de bloquer la mise en œuvre minutieuse d’une stratégie… L’interaction est une qualité majeure de Manhattan.
J’attends avec impatience de pouvoir jouer à  une partie à 3 ou 4 joueurs…

Vin d’jeu d’aide: Manhattan Project vin d jeu v2

Avis et notes des lecteurs
Pas encore de note !
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

9 de réponses

  1. Crenom dit :

    Merci Gus pour ton commentaire et les précisions sur l’aide de jeu.
    Bien sûr OK pour la reprendre sur Gus&co.
    Amuse-toi bien!
    SwatSh.

  2. gus dit :

    Bravo pour cette critique SwatSh, et merci aussi pour l’aide de jeu. Je pense également rédiger une critique du jeu sur mon site, je placerai votre aide si vous me permettez.

    Par contre, si je puis me permettre, pour l’espionnage, ce n’est pas forcément super clair comme expliqué : « le propriétaire du building ne pourra l’utiliser que lorsque le joueur aura retiré ses ouvriers. ». En fait, il faudrait plutôt écrire : « quand un joueur retire ses ouvriers, étapes 1 ou 2, les bâtiments sont alors libérés, les siens comme ceux des autres, ce qui permet alors de pouvoir à nouveau en bénéficier. » Peut-être un peu pompeux, peux mieux faire, mais le terme « le joueur » dans votre aide de jeu peut porter à confusion dans votre aide. De quel joueur s’agit-il ? Le joueur espion ? Le propriétaire du bâtiment ? En l’occurrence, les 2 😉

    Merci encore

    Gus

  3. Crenom dit :

    Salut Romain,
    Perso ça ne me gêne pas. A 2, nous avons joué une stratégie mixte: et l’uranium et le plutonium car nous ne voulions pas laisser les meilleures cartes pour l’adversaire.
    Je pense que le choix de ta stratégie dépend des choix de tes adversaires aussi.
    Amuse-toi bien!
    SwatSh.

  4. Romain dit :

    Salut,

    Je viens de faire une partie à 5 joueurs. 2 se sont lancés dans l’uranium et 3 autres dans le Plutonium. Il s’est avéré que les 2 joueurs Uranium se sont défiés pour la victoire alors que les Plutonium ont fait de la figuration. Il semble qu’il y ait un déséquilibre et que la stratégie gagnante à 5 soit l’uranium car seulement 35 points à obtenir et qu’à 2 ou 3 à l’inverse, c’est le Plutonium qui est plus rentable avec sa carte 32 PV notamment. Je trouve cela dommage.

    Qu’en penses-tu ?

  5. Crenom dit :

    Ha ben, bien le merci pour l’info 🙂

    SwatSh.

  6. Romain dit :

    J’ai eu la réponse de l’éditeur. C’est une erreur d’impression. Il faut utiliser les 2 universités les moins chères en ouvriers.

  7. Crenom dit :

    Bonjour Romain,
    Non, de fait, j’ai eu la même blague. On a fait avec…
    Amuse-toi bien!
    SwatSh.

  8. Romain dit :

    Bonjour,

    Je viens de recevoir ma boîte de jeu et j’ai un souci avec la mise en place.

    Il est indiqué qu’il a 6 cartes bâtiments avec un dos rouge. Or j’en ai que 4 dans le deck. J’ai bien 50 buildings cards.

    Est-ce une erreur de fabrication ou une erreur de règles ? Je pencherai pour la première.

    Merci,

    Romain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *