• A Dog’s Life - FICHE DE JEU
  • 9

A Dog’s Life

Note moyenne
7.50
(1 note)
Mise en place: 3' - Règles: 10' - Durée par joueur/euse: 10'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s): ,
Catégorie: Famille
Age minimum: 6
Nombre de joueurs: de 2 à 6 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs (2 notes)
8.00
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

1569 Dog 1.0 Couverture

Belboudin 1

Belboudin7,5 /10

Qui n’a jamais rêvé d’être un chien errant, insouciant, vivant au jour le jour, n’ayant comme soucis dans la vie que de renverser les poubelles, manger, pisser et dormir !?! Qui hein ! Bon j’avoue que jusqu’à présent je ne m’étais pas totalement investi dans ce rêve et que, pour tout dire, je suis plutôt allergique à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un chien ! Mais comme ici il s’agit de jeu je suis paré à rentrer dans la rôle 🙂

A Dog’s life est un jeu en cours de financement participatif.  Voici le lien vers sa page kickstarter.

De plus j’ai ici l’honneur de chroniquer un jeu de Christophe Boelinger qui, à mes yeux ébahis, a su réaliser l’un des jeux qui m’a le plus marqué de ma vie ludique : Archipelago ! Oui je fais ici mon Coming Out ludique et avoue mon amour inconsidéré pour celui qui a su produire cette pépite ! Mon dieu que ce jeu est bon et beau !

Mais voila en dehors d’Archipelago je n’ai, pour rester poli, jamais été transcendé par ses autres productions (je n’ai par contre jamais eu l’occasion de tester Earth Reborn et si quelqu’un parmi les lecteurs assidus de Vin d’jeu pouvait me proposer une partie test j’aurais plaisir à m’incruster avec une bouteille de vin sous le bras naturellement !). Faisons fi de ces doutes je préfère rester sur une note d’espoir et me lance à corps perdu dans ce test !

Qu’avons nous là ?

Un matériel impeccable ! Plateau épais, impressions colorés et couleurs chatoyantes, des decks de cartes de bonne qualité, du pions à foison mais surtout des figurines pré-peintes mignonnes comme tout ! Avec deux livrets de règles d’une vingtaine de pages nous sommes en terrain conquis : c’est du jeu de plateau !

1569 Dog 7 Plateau

Comment jouer ?

Après avoir distribué au hasard les rôles (ou laisser les enfants choisir leur figurine préférée), les joueurs prennent le mignon petit plateau individuel et l’ensemble des pions et cartes qui vont avec. Le but du jeu est simple il s’agit de récupérer des os et de venir les enterrer dans son terrain vague !

1569 Dog 6 Plateau individuel

 

A son tour, chaque joueur doit réaliser les opérations suivantes :

1 – Déplacer le marqueur « Faim » de son chien d’une case vers la gauche.

2 – Effectuer les actions de son chien.

3 – Déplacer le marqueur « Véhicule de la fourrière ».

Dans le détail

1 – Le chien va en effet devoir se nourrir pour gambader à travers la ville et récupérer les fameux os nécessaires à la victoire. Le curseur du plateau indique le nombre de jours de de stock que possède le chien. Si ce marqueur est à 0 en début de tour, le chien, affamé et sans force, tombe inanimé avant de se faire embarquer par la fourrière… On déplace alors la figurine du chien vers l’échelle de la fourrière ce qui marque la fin de son tour, mais il perd avant tout ce qu’il transportait (os/journaux) qui sont abandonnés sur la case où il se trouvait.

2 – Sur le plateau individuel de son chien apparaît le nombre d’actions possibles. Le jeu est asymétrique et chaque chien aura ainsi un nombre d’actions différentes, ainsi que des prédispositions favorables à l’une ou l’autre de ses actions. Cela rend le jeu plus amusant et colle bien avec les différentes races de chien utilisé dans le jeu. Il n’y a bien évidement aucun report de points d’un tour à l’autre.

Les actions sont simples et assez variées :

a) Avancer d’une case.

Les chiens peuvent se déplacer depuis la case qu’ils occupent dans toutes les directions vers une case adjacente. Chaque déplacement coûte 1 action, et on peut réaliser autant de déplacement que l’on veut (dans la limite de ses points). On ne peut se retrouver sur la même case qu’un autre chien (mais on peut traverser la case) et tous les bâtiments du jeu sont utilisables (pour 1 action pour y entrer et 1 action pour en sortir). Les bâtiments sont accessibles seulement depuis certaines cases avec une signalétique toute simple (une patte coloré sur la case d’entrée).

b) Fouiller une poubelle.

Moyen simple pour trouver de la nourriture pour tout chien errant : on fouille les poubelles !

Le système est très simple encore une fois, il suffit que notre chien soit présent sur une case comportant une poubelle (non fouillé, donc sans marqueur « poubelle fouillée » qui est ajouté après chaque tentative) et pour 1 point d’action il peut tenter sa chance : on retourne la première carte de sa pioche et consulte la case correspondante qui nous offre au mieux un os ou le plein de nourriture, au pire rien du tout. Ici aussi, comme pour toutes les autres actions, la répartition dans les sets de chien n’est pas la même et il sera préférable de fouiller les poubelles avec le débrouillard Romeo que la mignonne Bella, mais celle-ci sera bien plus efficace à quémander de la nourriture dans les restaurants…

1569 Dog 2 Cartes

c) Abandonner/Ramasser un os ou un journal.

Il est toujours possible de se débarrasser de ce que l’on a en bouche sur la case ou se trouve son chien (pour 1 action), et si notre chien se trouve sur une case comportant un os ou un journal il est possible de les récupérer pour 1 action chacun.

d) Enterrer un os.

Tout chien qui se respecte ne rêve que d’enterrer ses os dans le jardin c’est bien connus ! Ici il faudra avoir au préalable récupérer un os et l’avoir dans la bouche (deux emplacements disponibles) et se replacer sur son terrain vague de départ. Pour une action on enterre ensuite son os sans qu’il ne soit possible pour les autres joueurs de venir ensuite le voler. Une fois le troisième os enterré c’est le triomphe et la fin de la partie !

e) Mendier à manger.

Ici aussi c’est simple : on rentre dans le restaurant et on retourne sa carte pour tenter sa chance ! On regarde la case correspondant et récupère éventuellement le butin de son action. On ne peut tenter qu’une seule fois par tour sa chance dans un restaurant.

f) Boire à une fontaine.

Avant de pouvoir lever la papatte avec élégance sur les réverbères, le chien se doit de remplir le réservoir interne en s’abreuvant goulûment à la fontaine. Il suffit de dépenser une action à chaque fois qu’on se trouve sur une case

fontaine (dans la limite des places de sa fiche et des marqueurs de sa réserve).

g) Lever la patte sur un réverbère.

Ahh qui n’a jamais eu le plaisir de voir un chien marquer son territoire en levant élégamment la patte pour y déposer le petit pisou qui va bien ? Si cela fait hurler approximativement tous les propriétaires de maison que de voir les chiens faire ca juste devant votre porte, c’est pour les chiens un moyen de marquer leur territoire et dans le jeu de bloquer les adversaires. En effet si le chien se trouve sur une case comportant un réverbère, il peut décider de « lever la patte » dessus pour 1 point d’action. Le joueur dépose un marqueur « Pipi », pris sur sa fiche de chien, et le place sur la case du réverbère, s’il n’y a plus de marqueurs sur sa fiche il ne peut tout simplement pas réaliser l’action. Par après dès qu’un chien se rendra sur la case en question il ne pourra faire autrement que de venir humer le dit réverbère et se pâmer en contemplation pour le reste de son tour. C’est donc un moyen puissant pour bloquer les passages en obligeant les chiens adverses à faire des détours ou à perdre un grand nombre d’actions. Bien sûr après avoir perdu son tour ainsi le chien pourra à son tour lever la patte sur le réverbère et donc remplacer le marqueur adverse par l’un des siens.

h) Prendre un journal au kiosque à journaux.

En dehors des poubelles à renverser, des pipi à humer, le rêve de tous les chiens et bien entendu de venir livrer les journaux le matin dans la ville (comment votre chien ne fait pas ca ?!).

Il suffit de se rendre au kiosque à journaux situé au centre de la carte, d’aboyer, et de récupérer alors un jeton de journal à placer dans sa bouche (du plateau de son chien et non de la votre). Sous le jeton figure le numéro de l’emplacement à rejoindre (12 emplacements différents).

i) Livrer un journal.

Si un chien transporte un journal jusqu’au bon bâtiment il peut le livrer pour 1 action. Il retourne alors comme pour les autres actions une carte et consulte la récompense donnée. Ici encore les chiens sont plus ou moins doués pour cela (os ou nourriture).

1569 Dog 5 Plateau détail

j) Attaquer un chien adverse.

Il est parfois plus simple de laisser faire les autres et de récolter tranquillement le fruit du travail adverse… Ainsi un bon chien errant pourra très bien s’approcher des autres chiens pour voler ce qu’ils transportent ! Il suffit de se placer sur une case adjacente à un chien adverse et de l’attaquer pour 1 action. Les deux joueurs retournent alors la première carte de leur pioche et consultent la rubrique adéquate. Celui qui obtient le plus de griffe l’emporte (et là aussi Roméo aura bien plus de chance de gagner que Bella ou Daisy, bien qu’il puisse toujours arriver que ce soit les petits qui gagnent). Le perdant lâche sur place les objets qu’il transportait, et qui seront donc récupérable pour celui qui viendra sur la case, et recule d’une case dans s’éloigner du vilain chien… Si l’agresseur a la malchance de se louper, non content de perdre ses objets il ira de suite visiter la fourrière pour y finir son tour.

3 – Une fois toutes les actions faites il ne reste plus qu’à déplacer sur le plateau le véhicule de la fourrière. Ce véhicule est contrôlé par tous les joueurs à tour de rôle lorsqu’ils sont actifs. Il suffit de lancer le dé et de déplacer le véhicule d’autant de case qu’indiqué. Le véhicule ne peut jamais faire demi-tour, ni de marche arrière, ni entrer dans les bâtiments naturellement.

-S’il finit son mouvement sur la case d’un chien, ce dernier est automatiquement envoyé à la fourrière, abandonnant sur place tous les objets qu’il transportait.

-S’il finit son mouvement sur une case adjacente à un chien, ce dernier tente de se cacher en retournant sa carte et en regardant le résultat dans la case concernée. S’il est chanceux rien ne se passe pour lui, sinon c’est la fourrière !

1569 Dog 3 Fourrière

Sortir de la fourrière ?

Un chien à la fourrière ne subit pas la faim mais ne fait pas d’actions, il n’a rien d’autre à faire que de tenter sa chance de sortir au début de son tour. Comme pour le reste du jeu il s’agit de retourner sa première carte et de vérifier si la chance est avec vous ! Si ce n’est pas le cas la figurine est monté d’un cran dans la fourrière, et au prochain tour du joueur il retournera 2 cartes, l’une après l’autre, pour voir si son chien s’évade. Si la malchance le poursuit il sera automatiquement libéré au tour suivant.

La fourrière est donc particulièrement pénalisante vu que les autres s’en donnent à cœur joie pendant votre absence ! Le déplacement du véhicule et les combats pour ceux qui ont des prédispositions sont d’autant plus important pour espérer gagner.

Et alors ?

Une vie de chien se révèle être irrésistible pour les enfants ! Avant même d’y jouer les enfants à qui j’ai fait tester le jeu jouaient avec les figurines et l’explication des règles déclenchait des fous rires tout du long.

1569 Dog 4 Miniatures

Le jeu est indéniablement bien réalisé, le travail graphique colle parfaitement au thème et rend hommage à l’imaginaire des enfants pour ce qui pourrait être des chiens bohèmes et voyageurs (on pourrait croire des personnages de La Belle et le Clochard). Une partie de l’échec du jeu originel venait de la piètre qualité d’édition et de graphisme, ici c’est l’atout premier du jeu auprès du public visé : les familles. S’ajoute à quelques changements de règles heureux et le jeu vaut bien mieux que son ancêtre.

Bien entendu il faut savoir accepter le petit côté scabreux des actions des chiens mais on s’y fait assez facilement lorsqu’on joue avec les enfants.

Les règles sont apprises très facilement et après un tour de table chaque joueur sait très exactement comment va se dérouler la partie sans que soit obligé de retourner à la règle. Les actions sont simples, amusantes, suffisamment variées pour ne pas lasser, et l’asymétrie des chiens rends les différentes actions intéressantes tout en obligeant les joueurs à s’adapter aux qualités de son chien.

Pour le joueur que je suis il est clair ce jeu ne va pas me détourner de mes jeux du moment : Outlive, Pillards de la mer du nord, Nippon ou encore Les voyages de Marco Polo. Mais j’y jouerais avec plaisir avec ma famille de nombreuses fois.

Si ce jeu vous intéresse, n’hésitez pas à aller soutenir ce projet sur la page kickstarter dédiée.

1569 Dog 8 Volnay

Nous sommes loin du pipi de chat ici avec un Volnay élégant qui rattrape une gamme du négociant souvent bien décevant

Avis et notes des lecteurs
Note moyenne :
(2 notes)
8.00
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

par kristof
ça me redonne envie de sortir ma vieille boite!
J'ai fait quelques parties sur la boite originelle de chez Descartes/eurogames de l'an 2000.C'est vrai que c'est rigolo de vivre sa vie de chien.Mais ces souvenirs un peu mitigé à cause de la durée de la partie (loin des standards actuels pour un jeu familial) et d'une certaine répétition dans les actions. Sans oublier la fourrière qui peut être très violente en cas d'acharnement des autres joueursEn tous cas, jolie réédition!
par victoria
A Dog’s Life
I really like this game

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

9 de réponses

  1. Le Zeptien dit :

    Oui, il faut bien préciser que c’est une réédition, le KS étant sans doute justifié par le changement de matériel…, je me souviens avoir été intrigué par ce jeu au thème sympathique aperçu sur les étagères d’un haut lieu ludique par chez nous. Par contre, je n’y ai jamais joué.

  2. SwatSh dit :

    Salut MikaL,
    Arwright est chroniqué sur Vin d’jeu: http://www.vindjeu.eu/2015/03/15/arkwright-vin-djeu-daide/
    Il a même été mon coup de cœur 2015: http://www.vindjeu.eu/2015/11/09/vin-djeu-dlannee-2015/
    Il est vrai que Vin d’jeu est un site plutôt orienté jeux pour experts et nous tentons de tous les couvrir. Si on en a raté, n’hésite pas à nous le dire mais à mon avis aucun!
    Seulement, la production de gros jeu est assez rare actuellement et nous avons décidé, depuis déjà de nombreuses années, d’élargir notre scope aux jeux intermédiaires et familiaux. A un rythme d’un article par jour et même plus (234 fiches ont été crées jusqu’à présent cette année sur Vin d’jeu), on se doit de couvrir un large panel et malheureusement, la production actuelle de gros jeux n’est pas à ce niveau.
    Chacun regarde ce qui l’intéresse d’ailleurs.
    En ce qui concerne les jeux KS, nous sommes de plus en plus approchés par les éditeurs pour soutenir leur campagne kickstarter. A partir du moment où nous pouvons jouer au jeu dans une version proche de celle qui sera finalisée, nous écrivons un article avec plaisir afin de soutenir leurs projets. Voilà pourquoi tu vois fleurir ce type d’article qui intéresse certains mais pas d’autres.
    Mais don’t worry, Vin d’jeu couvrira toujours les jeux experts, pour lesquels nous avons toujours le boutje comme on dit par ici 🙂
    Amuse-toi bien!

  3. Belboudin dit :

    @Mikal : nous avions une version pre-release qui diffère très peu de la version finale, principalement pour des critères esthétiques qui ne modifient en rien le jeu(les changements sont indiqués ici https://www.kickstarter.com/projects/2138121641/a-dogs-life-game-be-a-canine-hero-0/faqs). Par ailleurs comme dit dans l’article il s’agit d’un jeu ancien réédité, on est loin du proto non abouti et évalué sur le coin de table 😉

    Ceci dit je retourne à la lecture des règles de la Granja pour y jouer Samedi avec mes amis :p

  4. MikaL dit :

    Damned, si on m’avait dit que Vind’jeu allait chroniquer ce type de jeu, jamais je ne les aurai cru.
    Je me sens défaillir, vite ma dose de kubes en boa. Il est où l’article sur Arkwright ?! Bon y a Terra Mystica et Caverna, ca devrait me suffire. ^^

    Par contre, j’ai toujours du mal avec les évaluations de KS.
    Comment pouvez vous évaluer un projet alors que l’on a joué probablement sur une version proto et que ce qui est dans le KS n’est pas forcément le produit finalisé et que de nombreux changements seront probablement apportés entre temps ?
    Vu que vous faites de plus en plus d’évaluations de projets de crowdfunding, peut-etre pourrait il être interessant de créé un rubrique à part et pas les noyer avec les autres jeux ?

  5. victoria dit :

    J’adore ce jeu

  6. Jp le Yogi dit :

    Salut Belboudin,
    merci pour ces précisions!

  7. Belboudin dit :

    @Jp : non les règles ont légèrement évolué avec quelques correctifs pour améliorer le jeu mais aussi un plateau revu avec des cheminements différents (il n’y a plus qu’une entrée et sortie identique pour les bâtiments par exemple, la fourrière ne bloque plus que deux tours au lieu de trois, etc).

    Après comme dit dans l’article il s’agit d’un jeu familial, très thématisé, qui fonctionne très bien en l’état mais qui comme presque tous les jeux peut amener l’ennui par la répétition (je n’y jouerais pas avec mon groupe d’amis).

  8. Jp le Yogi dit :

    Hello!
    Ce jeu est une réédition d’un jeu des années ’90 ( chez Descartes je crois), mêmes règles, tout pareil, excepté bien sûr une qualité d’édition supérieure aujourd’hui.
    Mais déjà jadis, je trouvais ça ultra répétitif.

  9. tapimoket dit :

    Je trouve le thème tout à fait exceptionnel ! Quel bonne idée….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *