• Yedo - FICHE DE JEU
  • 6

Yedo

Note moyenne
6.50
(2 notes)
Règles: 60' - Partie: 210'
Catégorie: Expert
Nombre de joueurs: de 2 à 5 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

SwatSh: 7/10

Yedo est un jeu sur Hidetada Tokugawa qui succéda à son père en 1605 en tant que Shogun.  Yedo est le nom de l’époque pour Tokyo (je dois avouer que je n’y comprends plus rien puisque dans Tokaido et Edo sortis récemment, on dit que Tokyo s’appelait Edo et non Yedo.  Sur Wiki ils parlent également de Edo…).  Enfin, Yedo est surtout le premier jeu de 2 auteurs Belges à qui nous souhaitons un grand succès!

La mécanique de base de Yedo est l’accomplissement d’objectifs personnels.  Les joueurs vont tirer des cartes objectifs qu’ils vont essayer de réaliser afin d’obtenir les récompenses (principalement: argent & PVs).

Yedo se joue en 11 tours (ce qui donne un jeu fort long pour cette catégorie), chacun subdivisé en plusieurs phases dont les principales sont:
1) Phase d’enchères pour obtenir un bonus.
Ce bonus peut être soit un carte action permettant de vous donner un avantage lors de l’une ou l’autre phase, soit une carte bonus donnant certains PVs à la fin du jeu si on satisfait aux conditions de la carte, soit 1 ouvrier supplémentaire, soit une carte mission (= carte objectif) à piocher dans un des 4 paquets, chacun ayant son propre degré de difficulté, soit un des différents éléments nécessaires à la réalisation d’une mission.
2) Phase d’événement
On tire la première carte événement de la pioche et on applique l’événement.  Certains de ces événements peuvent donner un avantage à l’un ou l’autre joueur soit en donnant quelque chose aux joueurs les plus loin dans l’échelle des PVs, soit en rendant une action indisponible ou plus intéressante, ce qui avantagera le joueur ayant l’intention de jouer cette action ou pas.
3) Phase d’action
Ici, on a affaire à une phase classique de placement d’ouvriers.   Les joueurs placent d’abord chacun à leur tour leurs ouvriers puis chacun à son tour en retire un et exécute l’action associée.  En retirant un ouvrier, on peut soit réaliser l’action associée, soit réussir une mission.   Pour réussir une mission, il faut posséder tous les éléments inscrits sur la carte mission ainsi que posséder un ou plusieurs ouvriers sur les cases indiquées par la carte mission.  Les actions disponibles permettent de gagner des éléments nécessaires à la réussite des cartes mission, souvent en payant un prix assez élevé, ou des PVs, des ouvriers supplémentaires, des cartes actions, changer l’ordre du tour ou tirer de nouvelles cartes mission.

Au final, malgré sa complexité (1 heure d’explication des règles) et sa durée (3 heures et demi à 3 joueurs), Yedo est un jeu assez simple où chaque joueur va piocher des cartes objectif puis réaliser des action pour récolter les éléments nécessaires à la réussite de ces objectifs.  Le jeu est très plaisant à jouer et on s’amuse à voir que l’un ou l’autre joueur est empêché pour réaliser telle ou telle action ou mission par le hasard des événements ou du placement des ouvriers des autres joueurs tandis que, pour nous, tout roule sur des roulettes 🙂 .  Yedo est un jeu simple aussi dans ses choix: il suffit de placer ses ouvriers sur les cases permettant de récolter les éléments nécessaires pour les missions.  Pas de choix compliqué donc.  Yedo permet une légère progression puisque de nombreux éléments peuvent être gardés pour réussir plusieurs missions.  On va donc pouvoir réaliser des missions de plus en plus complexes au cours du jeu mais toujours par le même mécanisme: 1) Pioche de l’objectif – 2) récolte des éléments – 3) réussite de l’objectif.

Philrey212: 6 /10

J’étais assez curieux d’essayer Yedo malgré le fait que la lecture des règles (avant Essen) ne m’avait pas trop convaincue. Je ne pouvais dès lors qu’être agréablement surpris. Et ce ne fut pas le cas. Les principales raisons sont les suivantes:

– Aucun mécanisme innovant: on a des cartes missions et on planifie ses actions en conséquence;
– Choix assez évidents: le placement de ses « ouvriers » est assez évident, sauf quand toutes les places sont prises où là on ne sait plus trop quoi faire;
– le hasard omniprésent qui influence beaucoup le résultat final. En effet, le hasard est présent dans la pioche des missions, dans l’apparition des armes, dans la pioches des cartes bonus et dans la pioche des cartes action;
– Le garde qui circule au centre du tableau n’apporte rien de plus que de « bloquer » une action par tour. Il est possible d’influencer le mouvement avec une carte action mais encore faut-il avoir la chance ou la malchance de l’avoir en main.
– La partie fut longue: à la moitié, on était étonné d’en être qu’à ce niveau (à la moitié)

Bref, vous l’aurez devinez, Yedo ne m’a pas convaincu.

 

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

6 de réponses

  1. Davy dit :

    Bonjour,
    Pour moi, mon entourage et ma famille, un bon jeu que ce Yedo avec du jolie matériel est un plateau superbe !!
    Le thème est bien présent les missions renouvelles bien le jeu.
    Perso, à part sa longueur (et encore…), il n’y a pas pour moi, grand chose à lui reprocher, un jeu agréable à jouer à 2 comme à 3 ou 4, jamais essayer à 5 !
    Bref, un bon jeu pour moi et je ne comprend pas trop la sévérité des notes.
    Bon jeu à tous 😉

  2. Thomas dit :

    Avec plaisier. 🙂

  3. Crenom dit :

    Ik doe ook mijn best in Nederlands 😉
    Bedankt voor dit goed spel Thomas 🙂
    SwatSh.

  4. Thomas dit :

    Haha…en ik maar mijn beste behaarde frans bovenhalen…het kon dus ook gewoon in het nederlands ;).
    Bedankt voor je review!

  5. Crenom dit :

    t’is niks Thomas 😉
    SwatSh.

  6. Thomas dit :

    Merci de joue yedo! Et merci pour le commentaire.
    C est toujours interessant.

    Cordialement,

    Thomas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *