• Godz - FICHE DE JEU
  • 0

Godz

Note moyenne
8.17
(3 notes)
Mise en place: 15' - Règles: 35' - Partie: 140'
Année:
Auteur(s): ,
Editeur(s):
Catégorie: Expert
Nombre de joueurs: de 3 à 5 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

1023 Godz 1

SwatSh 8/10

Quelle belle surprise que ce Godz !  Le jeu m’avait fait de l’œil lors du dernier salon d’Essen grâce à ses jolies figurines et ses dessins naïfs et colorés.  Après une brève explication du jeu sur le stand, il était payé et emporté.

Les règles
En préparant le jeu pour notre soirée jeux, de nombreux points de règles n’étaient pas clairs pour moi et en surfant sur le net à la recherche de réponses, j’ai pu remarquer que ce jeu ne bénéficiait pas d’une bonne presse.  J’étais donc très réservé sur les qualités de Godz et ai hésité longtemps à le sortir préférant jouer à de bons jeux que de perdre notre temps sur de la dobe 😉

Mais bon, à la lecture des règles, le jeu me semblait pas mal du tout et j’avais vraiment envie d’y jouer et de voir comment tout ça allait tourner.  Et bien m’en a pris !

Les règles sont simples mais extrêmement mal écrites et mal traduites avec des grossières erreurs du type :
– On nous indique qu’on ne peut pas faire telle action alors que on peut !!!
– On nous indique que notre avatar a une influence de 2 alors qu’elle est de 3
– Les séquences du jeu ne sont pas claires
– …

Evidemment, ça gâche beaucoup et je soupçonne que la majorité des personnes n’ayant pas apprécié le jeu, n’y ont pas joué avec les bonnes règles.  Il suffit pour cela de lire les critiques et vous comprendrez rapidement les erreurs qu’ils ont commises.  Heureusement, les 2 auteurs sont très disponibles sur les forums de BGG pour aider les joueurs qui ne s’en sortent pas avec les règles et après la lecture des quelques réponses aux points litigieux, tout est beaucoup plus limpide.

Le thème et le matériel
Les joueurs sont des dieux représentés sur terre par leur Avatar (une belle bête unique en bois géante) qui va agir en votre nom.  Il va recruter des croyants qui vont prier pour vous et votre gloire mais1023 Godz 2 aussi récolter les différentes ressources nécessaires pour nourrir votre Avatar, pour construire des temples, pour gagner des techniques de plus grands déplacements,…  Les dieux ont des pouvoirs spéciaux et spécifiques dont ils vont pouvoir profiter en réalisant des miracles grâce à la foi de leurs disciples.  Même si je ne suis pas fan des pouvoirs et capacités spéciales à chaque joueur, je dois bien admettre qu’ici, ils sont extrêmement bien équilibrés, suffisamment puissants pour inciter les joueurs à en profiter mais également suffisamment coûteux pour n’en profiter que quelques fois par partie.  La terre est constituée par des tuiles modulables ce qui donnera toujours des plateaux différents.  Hmmmm, que j’aime ça 😉  Les tuiles sont en carton fin ce qui peut donner des ondulations qui peuvent embêter les joueurs.  Dommage…

Les mécanismes
1) Choix d’action et le chemin de la gloire
Chaque joueur a son plateau personnel « le chemin de la gloire ».  A chaque tour il y déplace son pion d’action pour soit prier, soit réaliser une action.  Il y a 3 grands types d’actions : – Les actions des croyants (= se déplacer et guerroyer contre les autres croyants adverses) – L’action de construction pour construire un temple – Les actions de son avatar (= se déplacer et guerroyer contre les croyants adverses mais également contre les avatars adverses)

Quand on décide de réaliser une action, on déplace son marqueur action sur son chemin de gloire d’une case vers la droite et sur la ligne correspondant à l’action choisie.  Au plus notre pion action se situe à droite sur le chemin de gloire, au plus l’action est puissante. Si par contre on décide de prier, on retourne son jeton action sur la case la plus à gauche et on gagne des PVs dont le nombre dépend de ce que vos croyants récoltent comme PVs (en fonction des symboles dessinés sur les cases où ils se situent) 1023 Godz 3mais également de la colonne où se trouvait votre pion d’action.  Au plus on prie tôt (= au plus votre pion d’action est sur la gauche) au plus de PVs vous gagnerez.  Au plus votre pion d’action se situera sur la droite, au moins vous gagnerez de PVs. C’est vraiment bien vu comme mécanique car si vous voulez gagner un max de PVs, il faudra prier plus tôt mais vous ne réaliserez pas les actions les plus puissantes.  Voilà un dilemme bien intéressant.  Je trouve néanmoins que les choix auraient pu être encore plus cornéliens car dans une partie, vous allez soit prier très tôt pour récolter un max de PVs, soit aller jusqu’au bout du chemin de gloire pour bénéficier des actions les plus lucratives.  Dommage que ce soit trop souvent noir ou blanc et rarement entre les 2.  L’autre petit reproche que l’on peut faire sur ce système c’est qu’il semble assez stéréotypé pour les premiers tours (un peu comme dans Myrmes): on va d’abord aller jusqu’au bout du chemin de gloire pour gagner un nouveau croyant et en profiter pour construire un temple, et au second tour on va beaucoup prier pour gagner un second croyant.  C’est après que le jeu de chaque joueur se différenciera plus des autres.

Mais je chipote un peu tant cette mécanique est bien foutue.

2) La récolte des ressources et la planification
Un second truc génial dans Godz est que vous allez récolter à chacun de vos tours en fonction des symboles inscrits sur les cases où se situent vos croyants.  Le truc génial c’est que vos ressources retombent à 1 à chaque tour, que vous les ayez utilisées ou non.  Et les ressources dépendant de l’action que vous voulez réaliser.  Chaque action utilise un type de ressource différent.  Vous allez donc devoir planifier les déplacements de vos croyants sur la carte pour les faire récolter les ressources qui vous intéressent le plus pour réaliser vos prochaines actions tout en ayant une vision long terme sur leurs prochains déplacements pour récolter une autre ressource plus tard pour réaliser une autre action.  La planification long terme est indispensable et il sera très fréquent de voir les joueurs se casser la tête dans leur coin pour bien planifier ses prochaines actions.  Le timing du jeu est, pour ça, très bien fait car on réfléchit durant le tour des autres joueurs et on agit assez rapidement quand vient son tour tant la situation ne change pas trop entre les tours.

3)Les combats sans hasard
La situation entre les tours change néanmoins grâce aux déplacements adverses et aux combats qui ont lieu.  En fonction de la case action choisie sur le chemin de gloire, les combats se résoudront simplement à du 3vs1, 2vs1 et même 1vs1.  Autrement dit, dans le premier cas « 3vs1 » si vous avez 3 croyants sur une case occupée également par un croyant adverse, vous éliminez ce croyant adverse au prix d’une ressource.  Dans les 2 autres cas, vous n’en aurez besoin que de 2 voire même de 1 seul.  C’est tout simple, assez abstrait et prévisible.  Les déplacements de vos croyants sur le plateau dépendent donc des ressources que vous voulez récolter mais également des possibilités de combat qui s’offrent à vous ou à vos adversaires contre vous…  Subtil et bien foutu.

4) Les stratégies & la fin prévisible
Il y a plusieurs façons possibles d’engranger les PVs dans Godz.  Un jeu très agressifs dans les combats peut vous faire gagner de nombreux PVs mais un jeu plus défensif se basant sur le gain rapide de PVs suite aux prières peut également s’avérer victorieux.  En effet, le jeu se termine immédiatement lorsqu’un joueur gagne son 6ème jeton de PVs (et non 6 PVs comme écrit dans les règles 😉 ).  Un peu comme dans DEUS, le rythme et la durée de la partie dépendent des joueurs et le joueur qui va prier souvent et récolter souvent des jetons PVs peut prendre de vitesse une stratégie guerrière plus lente.  Mais ce n’est pas tout car il y a d’autres moyens de gagner des PVs.  Il y a également un jeu d’influence sur les tuiles qui peut rapporter de nombreux points supplémentaires et les négliger peut vous coûter la victoire.  Chaque Avatar, temple et croyant sur le plateau donnent de l’influence sur les tuiles où ils sont situés et celui qui a le plus d’influence sur chaque groupe de tuiles identiques remporte des PVs supplémentaires (2 par tuile tout de même !).

5) Le hasard
Le hasard se situe ailleurs dans Godz.  Lorsque vous gagnez un combat, vous piochez une tuile combat face cachée qui vous fait gagner entre 2 et 4 PVs.  Si un avatar adverse vous tue un croyant, vous gagnez une tuile « ying » qui vous fait gagner entre 0 et 2 PVs en compensation.  Ce hasard n’est vraiment pas dérangeant tant il est peu déterminant pour la victoire.  D’ailleurs, il ne le sera qu’au cas où 2 joueurs seront au coude à coude pour la victoire finale ce qui est rarement le cas.  En effet, c’est beaucoup plus souvent le joueurs qui aura su le mieux planifier ses actions et choisir la meilleure stratégie au bon moment qui l’emportera plutôt que celui qui aura eu la chance de piocher des tuiles plus lucratives.  De plus, ce hasard donne un peu d’incertitude nécessaire à la tension dans le jeu et apporte un goût des plus savoureux (j’ai le pimenté 😉 ).

Malgré des règles mal écrites, des tuiles en carton trop fines et un début de partie assez stéréotypé, Godz m’a séduit par ses mécaniques originales faisant peu la place au hasard, sa durée de vie assez longue grâce aux pouvoirs de chaque dieu et à son plateau modulaire, profond, stratégique et très agréable à jouer.

_______________________________________________________________

Philrey212:     8/10

Godz est en effet une belle surprise! Il nous a offert une partie bien tendue où les choix étaient primordiaux et difficiles. Ceci est encore plus vrai au plus on avance dans la partie.

Parlons justement de notre partie. SwatSh en noir était pas mal dans son coin jusqu’au moins le milieu de partie. La proximité entre Pascal et moi rendait évidemment nos choix plus tendus car on devait tenir compte des possibilités d’actions de l’adversaire. SwatSh nous a ensuite rejoint à portée de mouvement et les choses prenaient bien évidemment une autre dimension. Il est à noter que le début de partie était assez évident pour tous: aller chercher un croyant supplémentaire. La suite est variable. En effet, mes deux comparses, et Pascal en premier, ont été chercher le dernier croyant pouvant encore être ajouté par le Miracle de la Vie. Il m’a fallu un peu plus de temps pour y arriver à mon tour. Cela m’a un peu ralenti, exigeant plus d’attention mais n’a pas porté un préjudice irréversible.

La suite de la partie est plus une série d’actions/réactions à la situation continuellement changeante du plateau de jeu et des positions des adversaires sur les différentes échelles. Pascal, à ce petit jeu-là, a bien mené sa barque, malgré quelques attaques répétées contre lui. La tension monte évidemment quand les conditions de fin de partie sont proches d’être remplies. J’ai eu l’occasion de mettre fin à la partie mais j’y ai renoncé car mes positions sur le plateau n’étaient pas des meilleures (peu de points de victoire). C’est un aspect bien intéressant de Godz d’ailleurs.

C’est finalement Pascal qui déclenche la fin de partie en acquérant son 6ème jeton PV, considérant la victoire sienne. Il laisse par contre de grands territoires disponibles pour moi. Voilà de quoi bien le faire douter, jusqu’à en regretter de l’avoir déclenchée cette fin de partie. Ce ne sera pas suffisant pour moi et il l’emportera quand même, grâce à ses jetons de PV plus nombreux et plus élevés que les miens. C’est également mérité au vue de sa planification.

Godz offre des mécaniques pas innovantes mais qui s’imbriquent à merveille et rendent les choix très tendus. Les points de gloire (qui vous permettent de faire vos actions), la nourriture pour votre Avatar (pour déplacer votre Avatar), les points de construction (pour construire vos temples), les déplacements (qui déterminent votre capacité à vous déplacer, plus ou moins loin), les jetons PVs (pour emmagasiner des PVs). Toutes ces échelles dépendent du positionnement de vos croyants et Avatar (et temples) sur le plateau. Pour les modifier il vous faudra donc déplacer vos croyants (car leur nombre est bien limité). Ajoutons à cela le positionnement de votre pion Action, qui indique ce que vous voulez faire: actionner vos Croyants, actionner votre Avatar ou construire. Cette échelle où avance votre pion, vous permettra d’effectuer des actions plus puissantes au plus vous avancez mais diminuera votre gain de PV. La tension dans les choix est donc toujours présente. Surtout lorsque vos Croyants sont remballés dans votre réserve, limitant vos choix.

Quelques points d’attention quand même qui n’enlèvent rien au plaisir ludique mais qui sont bien présents:
– On tentera plus de glaner des PVs à partir de la deuxième moitiés du jeu, afin d’aller chercher des jetons de plus grande valeur.
– Certaines étapes sont évidentes et peuvent rendre certains choix assez stéréotypés (aller chercher les Croyants supplémentaires)
– Les pouvoirs de chaque tribu ne sont pas très équilibrés.
– Compte tenu des choix tendus et la réflexion nécessaire, la partie fût bien longue et lente

_______________________________________________________________

Pascal:     8,5/10

Godz. Je n’avais jamais entendu parler de ce jeu, et j’avoue avoir été sceptique quand SwatSh nous l’a proposé.  Mes recherches habituelles sur BGG ou d’autres blogs (oui, oui, il y en a d’autres que Vin d’Jeu 🙂 ) ne révèlent pas beaucoup de signes positifs.

Je ne vais pas revenir sur la mécanique décrite en détail par SwatSh, ni sur le déroulement tendu de notre partie décortiquée par PhilRey.  Mais juste mes ressentis pendant la partie… Quel suspense ! Quelle interaction ! Quelle tension !

La mécanique est subtile et nécessite d’anticiper au moins quelques tours.  Les choix sont difficiles et nombreux. Le hasard est limité.  Le départ asymétrique n’est pas ou peu déséquilibré (au moins pour les factions avec lesquelles nous avons joué).  Le jeu est calculatoire et lent, mais pas de quoi s’ennuyer.  Il est nécessaire de suivre ce que font vos adversaires pour ne pas se faire surprendre.  L’ambiance est assez fun, et les combats sont fréquents.  Rien d’irrémédiable, je n’ai pas eu l’impression qu’un joueur soir largué de manière définitive.  Tout était toujours possible jusque dans le dernier tour.  Tendu, très tendu jusqu’à la dernière minute et le décompte final.

J’ai probablement eu la chance de ne pas devoir lire les règles… mais donc, dans cette situation : c’est du tout bon !

_______________________________________________________________

 

1023 Godz 4

 

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *