• Raiatea - FICHE DE JEU
  • 2

Raiatea

Note moyenne
6.50
(2 notes)
Mise en place: 15' - Règles: 40' - Partie: 120'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Expert
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 3 à 5 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs (1 note)
8.00
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

1918 Raiatea 1

1886 Essen 2019 58

SwatSh: 7/10

Raiatea est la dernière grosse sortie de l’éditeur Hollandais Quined Games (Carson City, Haspelknecht, Agra,…) présentée lors du dernier salon d’Essen.

Comme la pochette surprenante du jeu le laisse entrevoir, Raiatea nous emmène en Polynésie où nous sommes membres d’une société secrète dont le but est de construire des immenses statues To’o.

Actions

Le jeu est organisé en phases et en tours de jeux où chacun, à son tour, réalise une action.  La mécanique d’action est proche de celle créée par Puerto Rico.  Chaque joueur, à son tour, prend une des tuiles d’action encore disponible, l’exécute avec un petit bonus et ensuite, chaque autre joueur l’exécute également mais sans bonus.  Les actions vont vous permettre de gagner des ressources, avancer sur des échelles procurant divers bonus, engager un assistant apportant différentes habilités, lancer un dé et récupérer autant de ressources que le résultat, échanger des ressources contre d’autres ou vendre des ressources.

Même s’il y un côté très classique, il y a beaucoup de bonnes idées dans ces actions.  Le hasard est néanmoins un peu trop présent où certaines cartes piochées au hasard peuvent être très puissantes.

Cérémonie1918 Raiatea 3

Après la phase d’actions a lieu la phase de cérémonie.  Les joueurs vont alors miser à poing fermé où le dernier perd toute sa mise sans compensation.  Ca peut faire mal surtout dans une phase d’enchère à l’aveugle où il est impossible de savoir ce que les autres ont misé.

Les joueurs pourront ensuite échanger des ressources contre des PVs selon un système d’objectifs.  C’est à ce moment-là que, contre des ressources, les joueurs vont construire les immenses statues To’o.

Raiatea est un jeu classique et assez complexe.  Il faut d’ailleurs pas mal d’efforts pour passer outre les règles et les premiers tours de jeu.  Une fois une part relativement importante de hasard acceptée, Raiatea dévoile toute sa saveur grâce notamment à un thème très bien retranscrit dans les mécanismes et les illustrations du jeu.


tapimokat2

Tapimoket: 6/10

Un très beau jeu avec un thème original qu’on voit peu souvent. Au déballage, on se trouve très enthousiaste d’y jouer, malgré que l’on a un peu de mal à replacé la synchronisation des règles dans un contexte global. Mais bon…Cela reste lisible et on se dit qu’une fois la partie entamée, cela deviendra limpide…

Mais non ! On sera amené à prendre le jeu en main plutôt difficilement et on apprendra à coordonner le jeu qu’après plusieurs tours et enfin après avoir compris comment réussir certaines choses comme faire remonter le cours des bonus achetés. Bref, c’est assez difficile de se construire une véritable stratégie.

C’est un peu comme cela pour les gros jeu, on va me dire… Seulement, qui dit jeu gamers, dit pas trop de hasard qui vient bouleverser votre stratégie. Et malheureusement ce sera le cas avec l’accomplissement des cérémonies.

En effet, une des grosses phases de jeu consiste à faire une cérémonie, un phase importante où l’on va investir beaucoup de ce que l’on a gagné. On devra mettre, entre autre, des jetons « mana » dans un sac, puis chacun un lot de ses cartes qui devront donner un bonus. Mais seulement voilà, ces cartes rituels seront toutes réalisées à partir de la moins chère vers la plus chère, tous les joueurs confondus. Elles seront exécutés en puisant des manas mises dans le sac par tous les joueurs. Ceci veut dire que vous serez bien incapable de savoir si votre rituel pourra être réalisé ou pas, surtout s’il n’y a pas assez de manas investies.

Croyez-moi, les rituels seront que très rarement financés s’ils ont une valeur de 5 ou plus. C’est d’autant plus fou, que les rituels interdits démarrent au moins à 8 manas ! Bref, on a surement mal joué et on est surement passé  à côté de certains aspects du jeu comme faire monter le cours des marchandises pour avoir un peu plus de manas et de perles… les monnaies du jeu, très importantes ! Pour nous, seul un assistant peut le faire efficacement.

Certes je rentre dans des détails, mais ma note en demande.

Maîtrise difficile, je n’ai pas eu un grand plaisir  d’y jouer et j’aurais du mal à y revenir.

Ceci dit, il est quand même beau, et une autre partie me fera peut être changer d’avis, mais pas pour le moment


1918 Raiatea 5

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

par Clems_Achille
Rituels interdits chez les Maoris
Le système d'actions de Raiatea s'inspire de Puerto Rico où le joueur actif va choisir une tuile qui va entraîner la réalisation d'une action par tous les joueurs. Le joueur choisissant la tuile bénéficiant d'un avantage pour cette action.
Les actions sont classiques et vont de la pioche de cartes, à l'avancée sur des pistes (PV ou gain de mana), au gain de perles (argent), à la réalisation d'objectifs pour gagner des points.
Au cours de la partie, les manches "normales" vont alterner avec les manches de "cérémonie" au cours desquelles les joueurs vont pouvoir jouer des rituels qui vont leur permettre de s'attirer les faveurs de leur dieu pour gagner des cartes, des perles, du mana, des PV ou prendre des ressources aux autres (Ah les fameuses cartes rouges).
L'originalité du jeu tient à cette phase où, les joueurs vont à tour de rôle déposer dans un sac commun les rituels qu'ils veulent jouer, puis miser ensuite (à poing fermé) un certain nombre de mana. Un classement est établi à partir de cette mise et le mana est lui aussi placé dans le sac. Les rituels sont ensuite sortis du sac et classés en fonction de leur puissance et du classement des joueurs qui les ont joués (pour un rituel de même puissance). Ils vont ensuite être résolus par ordre croissant en se servant du mana présent dans le sac. Ainsi, si les joueurs n'ont pas été très généreux lors de la phase de mise, les rituels les plus puissants pourront ne pas être joués. Il y a donc une bonne dose de bluff et de prise de risque.
Le reste des actions est assez classique pour ce type de jeu. A noter que l'utilisation d'un dé à 4 faces pour plusieurs actions et les nombreux tirages de cartes (ressources, personnages, etc.) entraîne une part assez importante du hasard.
Ceci dit, même si le hasard est très présent et même si les mécaniques de prises de risques génèrent un déroulement chaotique de la partie, il est quand même possible de mettre une stratégie en place. Le nombre important d'actions, de rituels et de cartes personnages offre une grande possibilité de combinaisons et de stratégies (grande rejouabilité également). Raiatea offre également la possibilité aux joueurs d'adopter plusieurs attitudes de jeux, soit agressive en utilisant des rituels "Rouges" décrits précédemment, soit neutre, soit bienveillante en jouant des cartes qui vont permettre à tous les joueurs de gagner des ressources. Cela va s'en dire qu'en général avec un groupe de joueurs aguerris et compétiteurs c'est plutôt l'attitude agressive qui ressort ;-).
Le petit défaut, à mon sens, tient à la profusion d'infos et à une iconographie pas toujours très claire. La prise en main n'est donc pas forcément évidente pour la première partie et il faut donc un bon tour de jeu (voire plus...) pour se familiariser avec tous les concepts et possibilités... Sachant, qu'à 4 ou 5 joueurs, il n'y a que 4 tours "classiques", cela peut poser quelques soucis aux joueurs moins avertis ou moins expérimentés.
Raiatea est donc un jeu très plaisant, qui sans révolutionner le genre, pourra combler les joueurs experts avides de gestion et d'interaction qui ne se rebutent pas à la présence non négligeable du hasard.

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

2 de réponses

  1. Philippe Tapimoket dit :

    Bonjour Clems ! Désolé pour ma réponse tardive… Ces sacrés marchés de noël, ça vous accapare ! 😀 Oui ma note est rude, mais 6.5/10, ça fait 13/20 quand même. En dessous de 5, là je serais vraiment dur. C’est un avis personnel bien sûr et lié à des impressions après plusieurs parties. J’ai trouvé le jeu très beau et thématiquement très sympa,et, si vous êtes d’accord avec moi, plutôt destiné à du gamers vu le volume de règles. Je pense que j’aurais été plus souple sur un jeu familial, mais pour un jeu gamer, je me place en tant que gamer. Je ne suis pas rentré à fond dans le détail dans mon avis, mais si vous avez joué, je peux le faire. Pour moi, le jeu souffre d’un déphasage entre deux actions lors d’un rituel. En effet, on mise nos manas dans le sac sacrifice AVANT de mettre nos cartes. Ainsi, au moment de miser, impossible de savoir s’il y aura beaucoup ou peu de cartes. Alors déjà que l’on a du mal à estimer la valeur, puisqu’on ne connait pas les valeurs de rituel des adversaires, mais cette évaluation est encore plus faussée avec les cartes placées APRES. Exemple : Je mise en premier et je mets une carte de niveau 5, mais j’ai mis 10 manas avant, et ensuite les autres ajoutent plein de cartes… Et là, je me rends compte que’il y a peu de chance que mon rituel soit réalisé. J’aurais probablement mis plus de manas, mais trop tard. Et si je n’ai pas mis tout, c’est parce que je visais bien sûr des objectifs statue aussi. Si la phase carte et mana avaient été inversées,on aurait une meilleure estimation déjà. Quand on voit le coût d’un rituel interdit, on se pose des questions quand même… A cela on ajoute les rituels qui « dérobent » des éléments chez l’adversaire et viennent perturber vos objectifs par un simple « vol ». Enfin là ce n’est que raillerie. Mais la cerise sur le gâteau (manqué), ce sont les rituels Tane J1 et J2 qui annulent purement et simplement les autres ! Lorsque tu mets le paquet pour enfin réussir tes rituels et que le premier rituel (J2) vient tout virer…et bien pour moi c’est non. C’est un avis personnel, bien sûr. Cela aurait pu me plaire, mais ces éléments sont trop chaotiques, ne me donne plus envie d’y rejouer. Voilà Clems… J’espère que ma réponse vous éclaire un peu sur mon avis. En revanche, chez le même éditeur, il y a d’excellents jeux comme Papa paolo, ou Vanuhatu pour en citer deux au passage.

  2. Clems_Achille dit :

    Tapimoket, je suis un peu très surpris par votre commentaire sur les rituels de niveau 5 qui ne sont pas validés. En effet, dans la partie à laquelle j’ai participé il y a avait des joueurs qui ne misaient rien en mana et les rituels passaient quasiment tous…
    En revanche, je suis d’accord sur le fait que la prise en main du jeu n’est pas facile et qu’il faut accepter une bonne part de chance!
    Je vous trouve néanmoins un peu sévère sur la note car Raiatea reste un jeu expert correct. Mais, ce n’est que mon avis ;-).
    Merci en tout cas pour tous jeux experts que vous analysez :-)!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *