• Last heroes - FICHE DE JEU
  • 0

Last heroes

Note moyenne
7.00
(1 note)
Mise en place: 5 à 10' - Règles: 5 ' - Partie: 45'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s): ,
Editeur(s):
Distributeur(s):
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 3 à 5 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

Tapimoket : 7/10

Mon avis à lire à la fin de cet article.

Un portail, des héros…

An 2018, Les planètes ont repris leur configuration la plus dangereuse dans leur alignement… Non ! Pas de pluie de météorites, ni d’astres en pleine course vers la Terre. Pas de catastrophes naturelles non plus… Mais bien pire ! Les portails vers un autre monde se sont ouverts et une déferlante de monstres tente d’envahir la Terre !

Heureusement, une coalition de héros est présente pour tenter de repousser l’invasion. Armé de flingues plus puissants les uns que les autres, vous allez alors les charger et les déployer pour écrabouiller les monstres. Bien entendu, il faudra prévoir des munitions pour remplir les barillets, quitte à en emprunter ‘de force’ à vos collègues !

Last heros est un jeu compétitif, même si chacun a le même but quelque part, celui de repousser l’invasion. En effet, en fin de partie, chaque monstre tué vaudra des points, mais vous aurez aussi des points si vous avez été généreux en munitions avec vos potes.

L’invasion est représentée par des colonnes de cartes de monstres de plus en plus puissants. on aura autant de colonnes que de joueurs. En haut de ces colonnes, se trouvent les portails, ainsi qu’un artefact qui pourra vous donner des bonus si vous le récupérez. Cela sous entend d’arriver à détruire les monstres de la colonne, et encore…

Chaque joueur reçoit également un très joli plateau individuel qui permettra de voir les munitions que vous avez sur vous, ainsi que les points acquis si vos collègues les ont utilisé. Enfin, on a également une main de dix cartes ‘armes/munitions’ chacun. On en jouera forcement une à chaque tour, ce qui permet de décompter le nombre de tour.

Charger, décharger !

A son tour, un joueur a deux choix possibles : Soit il met des munitions dans son stock, soit il pose une arme près de lui en la chargeant. Ensuite il décidera s’il attaque un monstre ou pas.

Prendre des munitions, c’est très simple, il suffit de glisser une carte arme en la retournant dans son plateau individuel. Ainsi le joueur met des munitions d’un type à disposition de tous. Si en plus, il remplace une autre carte, il gagne une munition « joker » qu’il marque grâce à une roue située en haut de son plateau.

Pour charger une arme, ça peut se compliquer, mais c’est une stratégie. Il faudra d’abord remplir l’arme avec le type de munitions requises. Pour cela, on peut puiser dans ses chargeurs avec un maximum de une munition par chargeur. Mais on peut aussi se servir chez ses collègues qui ne peuvent pas refuser ! C’est une stratégie puisque vous pourrez à ce niveau, affaiblir un joueur en munition, voire même tout lui vider juste avant son tour. Pour compenser cela, le joueur qui donne de force une munition gagne un point. On les décompte grâce à une roue située en bas de son plateau.

Un autre moyen de charger est d’utiliser aussi ses munitions ‘joker’, d’abord parce qu’elles sont justement « joker » mais aussi parce qu’on peut en prendre autant que l’on veut.

Une fois l’arme chargée, on la dépose près de soi.

On peut alors attaquer un monstre ou pas. Si on le fait, il faudra un certain nombre d’armes et d’impacts pour l’éliminer. Plus il est haut, plus il rapporte de points, mais plus il est dur à éradiquer. On défausse alors les armes utilisées en fonction des besoins, puis on prend la carte monstre. c’est la meilleure source de points ! Si on a fait cela, on ouvre alors une « brèche » et on place la figurine de son héros sur le côté droit du monstre suivant. Les autres joueurs pourront alors en profiter et le tuer plus facilement.

Si on élimine un monstre de premier niveau, on peut changer une carte de son chargeur, et si c’est un monstre de troisième niveau on prend carrément l’artefact bonus et on gagne 5 points, sauf si quelqu’un était sur le monstre final. Dans ce cas, vous gagnez bien le monstre, mais l’artefact et le bonus seront pour celui qui était présent sur la brèche.

Si jamais, personne ne profite de la brèche d’ici la fin de votre tour suivant, elle se referme. Vous reprenez votre figurine et on complète la colonne de monstres par de nouvelles cartes.

Le jeu prendra fin si tous les portails sont fermés, ou bien si on a plus de cartes en main. On décompte alors les points obtenus par les monstres, les portails, et enfin les points gagnés en « donnant » des munitions.

Mon avis

J’avoue ne pas avoir accroché à Last Heroes. Après quelques parties différentes à le retenter, je n’arrive toujours pas à y trouver assez de plaisir. La mécanique fonctionne, mais elle peut comporter quand même des aléas qui peuvent « gâcher » un joueur. Ainsi il m’arrivé de donner que des cartes très faibles à un joueur sans avoir d’armes assez puissantes pour tuer un monstre de niveau 3. On a préféré, du coup, refaire la distribution… 🙁 au lieu qu’il soit lésé d’office.

Ensemble, et à toutes les parties, tout le monde a trouvé le jeu plutôt répétitif. Enfin si, certes, il est amusant de « voler » des munitions, il peut y avoir un peu d’acharnement, sachant qu’un joueur perd un point, si l’un de ses chargeurs est vide à la fin de son tour. Oui, ce n’est qu’un point et il aura des points gagnés par la prise de munitions. Mais, cela peut être un poil frustrant si on a du mal à charger des armes, sachant que les monstres sont clairement la grosse source de points. Personnellement, j’ai trouvé cela plutôt tactique, mais mes partenaires n’ont pas toujours aimé.

Heureusement, ces petits côtés obscurs sont rehaussés par une sublime édition et tout ce qui est possible pour nous plonger dans l’univers du jeu. Le livret de règles est tout en bandes dessinées, j’adore ! Complété par un résumé facile à retenir. Les illustrations font très BD également. Enfin, les plateaux individuels sont vraiment tops ! (voir photos). Une édition qui rehausse mon avis sur la mécanique.

Un jeu pour les fans de baston sur les monstres, et des coups vaches.

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *