• Black Rose Wars - FICHE DE JEU
  • 2

Black Rose Wars

Note moyenne
9.50
(1 note)
Mise en place: 15' - Règles: 40' - Partie: 150' - Meilleur score: 46
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Distributeur(s):
Catégorie: Expert
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

SwatSh: 9,5/10

Black Rose Wars est un jeu mastodonte, sorti du financement participatif et arrivé sur nos étals 100% en Français grâce à une traduction impeccable.  Black Rose Wars est un jeu mastodonte car son énorme boite est remplie à ras bord par plus de 370 cartes (toutes traduites en Français) et 33 figurines.  Le jeu n’est pas pour autant un vrai Ameritrash puisqu’il propose des mécaniques comprenant très peu de hasard, de la planification, du deckbuilding, du choix d’action, de la majorité, des combats simples, sans dés et sans pioche de cartes, des déplacements simples sans hasard également, bref, tout ce qu’on aime dans un bon Eurotrash 😉

Black Rose Wars est un jeu de combat proche de l’univers de Magic où les mages vont lancer des sorts pour attaquer directement leurs adversaires ou invoquer des créatures qui feront le boulot à leur place.  Quand un adversaire a perdu tous ses points de vie, il meurt et ses adversaires vont gagner des PVs en fonction du nombre de blessures infligées par chacun.  Les conséquences à la mort son fâcheuses mais pas catastrophiques 😉  Outre les points gagnés par vos adversaires, votre mage sera renvoyé dans sa cellule de départ ce qui va perturber un peu votre planification mais qui n’aura pas d’autres conséquences.  Vous ne perdez aucune carte et le monde ne s’écroule donc pas si vous mourrez.  C’est bien vu car ça donne une très bonne dynamique au jeu où même si vous passez à trépas, vous pourrez revenir rapidement rempli de vigueur pour vous venger 😉

Les ères

Le jeu se déroule en un nombre indéfini de tours et s’arrête à la fin d’un de ceux-ci où une joueuse ou la rose noire a atteint les 30 Pvs.  On termine alors le jeu par un décompte final et le plus de PVs l’emporte.  L’échelle des PVs va également indiquer les ères qui rythment le jeu.  Dès qu’une joueuse ou la rose noire atteint 6 PVs, on passe à la seconde ère et dès les 18 PVs atteints, on passe à la dernière.  Ces ères vont influencer le jeu car les cartes événements et quêtes ont des paquets spécifiques en fonction de l’ère en court.

Chaque tour est subdivisé en une série de phases et outre la pléthore de matériel, il aurait été le bienvenu de fournir une petite carte résumé du tour aux joueuses afin d’éviter de devoir se référer systématiquement aux règles lors des premières parties.

La première phase est la phase d’événement où certains événements vont être piochés et vont pimenter votre partie en modifiant légèrement les règles.  En général, je ne suis pas un grand amateur de ce type de mécanique tant les événements peuvent avantager l’une ou l’autre joueuse en pénalisant les joueuses qui ont quelque chose et en rétribuant d’autres pour d’autres raisons et le tout non maitrisable puisque pioché au hasard.  Ici il n’en est rien tant ces événements sont bien équilibrés et toutes les joueuses en sont, en général, les bénéficiaires ou victimes.

Deckbuilding & stratégie

S’ensuit une phase de deckbuilding très légère : vous piochez 2 cartes de votre deck et 4 cartes d’un ou de plusieurs des 6 decks thématiques.  Black Rose Wars propose en effet 6 decks thématiques, un peu comme les 5 couleurs de Magic.  Chaque deck a ses particularités et joue sur un ou plusieurs mécanismes autour d’un ou plusieurs monstres bien spécifiques (invoquer tel monstre, le déplacer, le remplacer par tel autre, le tuer pour tel effet,…)

La pioche se fait 100% au hasard mais c’est vous qui choisissez le ou les decks où vous allez piocher.  C’est ici le seul aspect stratégique de Black Rose Wars.  Vous allez construire votre deck et votre stratégie autour d’un ou plusieurs thèmes et c’est vous qui déciderez de l’orientation en fonction de votre stratégie de départ et de celle de vos adversaires.  Evidemment, cette stratégie va s’affiner au fil des parties que vous réaliserez tant, durant vos premières parties, vous ne maitriserez pas les particularités de chaque paquet thématique.

Parmi les 4 cartes que vous allez piochez, vous ne pourrez en garder que 2.  Il y a là un choix tactique intéressant et pas toujours facile.

Planification

S’ensuit une phase de planification où, parmi les cartes que vous avez en main, vous allez jouer 4 cartes face cachée sur votre plateau personnel.  Ces cartes vont indiquer les 4 sorts (on peut dire qu’un sort = une action) que vous comptez lancer durant ce tour.   De plus, 1 des sorts sera placé sur l’emplacement « sort rapide » et pourra être lancé un peu quand on veut tandis que les 3 autres devront suivre l’ordre de gauche à droite.  Il va falloir éviter de se planter 😉

Là aussi les choix tactiques sont importants et difficiles.  Vous disposez en général d’une main d’environ 7 cartes sort et chaque carte a 2 effets.  Vous allez non seulement devoir planifier lesquelles de ces cartes vous comptez jouer mais également lequel des 2 effets vous comptez réaliser (le sens dans lequel vous allez placer vos cartes a de l’importance).

De plus, durant cette phase, vous allez pouvoir détruire une carte de votre main vous permettant d’affiner et d’optimiser votre deck (et ce sacrifice n’est pas toujours facile 😉 ).

La Mana

Black Rose Wars réussit magistralement là où Magic propose un système plus lourd.  Pas de mana ici.  Vos cartes sort ne demandent, en général, aucun coût pour être lancés.  Vous aurez compris alors qu’un effort particulier sur l’équilibre des cartes a été apporté.  De plus, certains effets sont plus rares que d’autres dans les cartes apportant un équilibre inné à chaque deck thématique.  C’est bien vu et ça tourne à merveille.  Certains sorts, plus puissants, vont nécessiter certains sacrifices mais qui sont inhérents au jeu : sacrifier tel type de créature, perdre un PV, se défausser de x cartes,…  Vous n’aurez pas besoin de gérer des ressources ici.

Les actions

Durant la phase d’action, outre lancer vos sorts, vous allez également pouvoir utiliser des jetons action pour vous déplacer, attaquer vos adversaires ou des monstres et activer des salles.  Chaque salle peut être activée une fois par tour.  Les effets des salles sont très diverses et correspondent aux effets des sorts.  Vous allez pouvoir blesser vos adversaires, détruire des salles, piocher des cartes, gagner des PVs, invoquer des créatures, piocher et réaliser des quêtes, placer des pièges, lancer des sorts de protection,…  Et tout cela sans aucun hasard.  Les cartes indiquent par exemple : infligez 2 dégâts, protégez-vous de 3 blessures,…

La puissance

Les points de puissance correspondent aux points de victoire et peuvent être gagnés de multiples façons : en blessant ou tuant vos ennemis, en détruisant des salles, en réalisant des quêtes, en profitant de certains événements, en étant majoritaire dans le nombre d’ennemis tués ou de quêtes réalisées,…  Autant de stratégies que vous allez pouvoir mettre en place.

Fraicheur monstrueuse

Tout cela apporte une certaine fraicheur à ce type de jeu.  Black Rose Wars reste assez simple et s’explique rapidement (en environ 40 minutes).  Les mécanismes ont bien été épurés : il n’y a pas d’obstacles, les déplacements se font de salle en salle sans devoir être attentif à leur occupation ou à des portes et autres artifices, la ligne de vue est toute droite dans les 6 directions de chaque salle hexagonale, on évite la gestion de ressource pour concentrer l’essentiel du jeu dans ses nombreux choix tactiques cornéliens ainsi que des choix plus stratégiques même si ce volet va s’acquérir au fur et à mesure de vos parties quand vous connaitrez bien les effets des différents decks thématiques.  Il manque néanmoins certains aspects plus ergonomiques comme une aide pour les phases de jeu ainsi qu’un lexique des différents icônes utilisés (il y en a beaucoup).  Cerise sur le gâteau, Black Rose Wars est magnifique avec ses nombreuses figurines, ses salles 3D avec des encoches pour les jetons dégâts et ses différentes illustrations.  Black Rose Wars propose un jeu Eurotrash, sans hasard qui plaira aux amatrices d’escarmouches fantastiques avec un côté Magic sans ses défauts et avec un côté 3D extrêmement bien réalisé.



Vin d’jeu d’vidéo

La dégustation en 20 minutes par SwatSh


Vin d’jeu d’music

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

2 de réponses

  1. SwatSh dit :

    Pas eu l’occasion d’y jouer malheureusement Tino. Amuse-toi bien!

  2. Le jeu me fait un peu penser à Wiz War, l’avez-vous déjà essayé?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *