• Dominations: Road to Civilization - FICHE DE JEU
  • 2

Dominations: Road to Civilization

Note moyenne
8.50
(1 note)
Règles: 35' - Durée par joueur/euse: 30' - Meilleur score: 169
Année:
Auteur(s): ,
Editeur(s):
Distributeur(s):
Mécanisme(s): , , , ,
Contient du plastique
Catégorie: Expert
Age minimum: 13
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , , joueurs
Fabriqué en: Chine
Langue: Français
Note moyenne des lecteurs (1 note)
1.00
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

SwatSh: 8,5/10

Derrière Dominations Road to Civilization, on retrouve toute l’équipe (auteurs et éditeur) qui était déjà derrière Museum. Et l’affiliation à Museum ne s’arrête pas là puisque les 2 jeux sont issus du financement participatif et sont sortis chacun avec au moins 4 extensions! Dernièrement nous chroniquions Living Planet qui, lui aussi, issu du financement participatif, sortait avec 3 extensions.

Museum et Living Planet m’avaient moyennement convaincu. Leur côté un peu « inachevé » rendant les extensions indispensables ne me plaisait pas spécialement. Dominations Road To Civilization proposant le même concept de multiples extensions à sa sortie, je craignais que ce syndrome surgisse également pour ce dernier. Voyons dès lors, ensemble, si c’est le cas.

Civilisation

Comme son nom l’indique, Dominations Road to Civilization est un jeu de civilisation. Mais chose étonnante pour ce type de jeu, un peu à l’image du récent Age of Civilization, Dominations se veut plus simple et facile d’accès que ses illustres ainés. C’est un peu la tendance actuelle quoi 😀 Mais alors qu’Age of Civilization peut décevoir les plus velus d’entre vous, Dominations Road to Civilization est plus universel. Il plaira plus facilement aux joueurs occasionnels et aux joueurs experts qu’Age of Civilization plus clairement destiné à un public moins velu. Et c’est là toute la force de Dominations, il propose un jeu de civilisation abordable par un large public tout en proposant une belle profondeur de jeu, de multiples stratégies et des choix intéressants.

-X

Pour y arriver, Dominations Road to Civilization a dû laisser tomber quelques X du légendaires 4X. Le X d’eXploration est ici fortement mis entre parenthèse. OK, on va découvrir le terrain de jeu mais il va rester très abstrait (pas de routes, pas de paysages différents,..). Cette exploration va principalement consister à placer une des tuiles de sa main et, en fonction des icones de ressources situés dessus et de la correspondance de ceux-ci avec la tuile adjacente, à gagner, en moyenne entre 5 et 7 ressources.

Le second X qu’on ne retrouve pas dans Dominations est celui d’eXtermination. Il n’y a pas de combats dans Dominations Le jeu est plus soft de ce côté et l’interaction se limitera à différents jeux de majorité.

2X

Les 2X qui restent sont le X d’eXpand (on va construire nos cités le long des différentes tuiles de territoire) et celui d’eXploiter puisqu’on va utiliser nos ressources pour construire nos cités et, surtout, pour construire notre arbre technologique.

TeXnology

Et oui, le cinquième X qu’on oublie souvent dans les 4X est celui des ingénieurs et de leur teXnologie 😉 Et c’est celui qui est le plus poussé dans Dominations Road to Civilization.

Pose de tuile

Le jeu se joue en 3 âges répartis en 5 manches chacun. Lors de chaque manche, les joueuses vont effectuer, chacune à leur tour, les 3 phases d’une manche. La première consiste à placer une de leurs tuiles paysage afin de gagner les ressources de la tuile et de celle adjacente. Comme ces tuiles se piochent au hasard en début d’âge, le hasard peut jouer un rôle ici et peut avantager l’une ou l’autre joueuse. Mais no stress, ce qui est vraiment très bien fait dans Dominations, c’est que le jeu propose toujours une sortie de secours 😉 Si les tuiles de votre main ne vous conviennent pas pour l’une ou l’autre action que vous vouliez réaliser, elles peuvent toujours vous servir pour d’autres actions tout aussi rentables…

TeXnology

Lors des phases 2 et 3 vous allez pouvoir dépenser vos ressources pour construire des cités qui vont vous permettre essentiellement de gagner des PVs en vous permettant d’atteindre certains objectifs. L’ergonomie du jeu aurait pu être améliorée à ce niveau car il n’est rappelé nulle part les bénéfices et les coûts nécessaires à la construction des différentes cités. Vous devrez, dès lors, durant vos premières parties du moins, vous référer bien souvent aux règles pour vous en rappeler. C’est d’autant plus dommage que le jeu fournit une petite aide de jeu et qu’il aurait été facile d’y incorporer cette règle.

Vous pourrez également développer votre arbre teXnologique. Et comme dit plus haut, c’est là où Dominations explose. Le jeu de base ne propose pas moins de 72 technologies différentes réparties entre les 6 ressources du jeu (les ressources sont appelées des types de connaissances: le commerce, l’artisanat, l’art, la science, le civisme et la religion), soit 12 technologies différentes par type de connaissance. De plus, chaque technologie, appelée ici « savoir », peut être améliorée. Vous imaginez les possibilités énormes et les combinaisons infinies que ce système permet?

Evidemment, si les joueurs veulent toutes les connaitre et les maitriser durant la partie, le jeu sera soumis fortement à l’analysis paralysis. Je vous conseille fortement de laisser aller le jeu et d’acquérir les technologies selon les opportunités qui s’offrent à vous en fonction des ressources à votre disposition et non de faire l’inverse: choisir la technologie qu’on désire et puis décider des ressources à récolter. Ca diminue un peu la maitrise du jeu mais permet de le rendre plus fluide. De plus, cette maitrise s’acquerra naturellement au fil de vos différentes parties. N’essayez pas de tout maitriser dès votre première partie.

Et ces technologies vont vous rapporter de multiples avantages en gain de ressources, réduction de coûts, capacité alternatives de gagner des PVs,…

Objectif & Merveilles

L’objectif du jeu est bien entendu de gagner un maximum de PVs et Dominations propose de multiples chemins pour y arriver. Vos TeXnologies vont en être un des principaux apports mais pas seulement. Vous allez pouvoir construire des cités et des merveilles qui, elles aussi, vont vous rapporter de nombreux PVs. L’un n’exclut pas l’autre d’ailleurs et certaines technologies vont vous rapporter des PVs en fonction des cités que vous avez construites par exemple. De plus, chaque joueuse dispose d’une carte objectif qui va lui proposer 5 objectifs différents et lui rapporter entre 10 et 100 PVs en fonction du nombre d’objectifs qu’elle aura réussi à atteindre. A noter que ces objectifs sont très difficiles et qu’il est très rare d’en atteindre plus de 3 sur une partie normale (sans les extensions). C’est un peu étrange de voir un potentiel de 100 PVs jamais atteint mais en même temps, contrairement à un Railroad Revolution par exemple, cela vous permet de ne pas devoir vous concentrer trop sur ces objectifs.

Dominations Road to Civilization vous offre en effet une multitude de façons différentes de gagner des PVs. Atteindre vos objectifs personnels n’est pas un objectif en soi mais vous y aidera. Et ne vous focalisez pas trop là-dessus mais étendez vos possibilités avec les différentes technologies et les points qu’elles peuvent apporter également. Construire des cités et gagner les majorités autour des merveilles ainsi que celles des possession de ressources en fin d’âge sont des sources de PVs à ne pas négliger également. Le matériel n’est pas folichon. Les tuiles terrain sont très abstraites et leurs illustrations pas des plus convaincantes. Les pions en plastique des joueurs sur lesquelles on va coller un petit autocollant indiquant s’il s’agit d’une cité, du pion ordre de tour ou d’un des pions utilisés pour noter les PVs ne sont pas non plus des plus attrayants. Heureusement, l’essentiel du jeu, les cartes technologie, sont elles de très bonne qualité. Le jeu est sujet à l’analysis paralysis et le hasard a son mot à dire également. Mais ces écueils s’effacent facilement face à la profondeur du jeu et à ses choix très variés et difficiles. Dominations Road to Civilization réussit le défit de proposer un jeu de civilisation plus abordable et épuré que ses prédécesseurs tout en permettant un jeu riche offrant une multitude de stratégies possibles.



Vin d’jeu d’vidéo

L’explication des règles -Partie 1- dégustées en 22 minutes par SwatSh


L’explication des règles -Partie 2/2- dégustées en 24 minutes par SwatSh

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

par Lucien
Road to rien du tout.
Le jeu est lourd, sujet a l'AP comme jamais alors que vos choix n'impactent pas tant le jeu que ça. La profusion des cartes savoirs n'a que peu d’intérêt, au final, vu la redondance de celles ci.

De nombreuses grosses erreurs d'ergonomie qui sont relativement inacceptable à ce prix.
Plusieurs cartes avec des effets identiques sont rédigés différemment...
Deux parties, une a 4 et une a 2, et aucune n'est allé a son terme.

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

2 de réponses

  1. SwatSh dit :

    Merci beaucoup Yannick pour ce retour. Ca fait plaisir surtout qu’on essaye de progresser dans les vidéos mais c’est pas toujours évident. Santé et amuse-toi bien!

  2. Yannick dit :

    Un très bravo à Swatch pour peut-être une de ses meilleures vidéos. Clarté des explications, efficacité dans le rythme, tout est clair et concis. C’est suite à ce visionnage que j’ai voulu tester ce jeu. Un grand merci et bises à la Belgique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *