• Downfall - FICHE DE JEU
  • 0

Downfall

Note moyenne
7.00
(1 note)
Mise en place: 15' - Règles: 60' - Partie: 150'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Distributeur(s):
Mécanisme(s): ,
Contient du plastique
Catégorie: Expert
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 3 à 6 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Fabriqué en: belgique
Langue: français
Niveau d'anglais: facile
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

SwatSh: 7/10

Même si Downfall sort un petit peu de nulle part (on est toujours surpris avec les jeux de Tasty Minstrel Games), John D. Clair, son auteur, lui, n’est pas un inconnu puisqu’il a déjà de la bouteille avec Mystic Vale et Space Base (entre autre).

Downfall est un jeu 4X de science-fiction d’exploration et de contrôle de zone.  Sa mécanique principale est un draft de cartes dont s’ensuit un choix simultané d’actions.  Un tour consiste simplement à drafter une carte et à jouer, simultanément, une carte de sa main afin d’indiquer l’action choisie.  Les actions sont assez classiques dans ce type de jeu.  Vous allez pouvoir déplacer vos citoyens et vos vaisseaux afin d’explorer et de conquérir les différentes tuiles du plateau modulaire.  Vous pourrez également construire des structures apportant différents bénéfices, rechercher de nouvelles technologies, lancer un conflit, récolter des ressources ou faire baisser la radiation.  Ces actions vous apporteront des PVs de différentes façons.  Vous devrez bien gérer vos ressources et pouvoir les stocker au risque de les laisser là où vous les avez trouvées et susceptibles d’être prises par une adversaire.

Chaque carte représente 2 actions différentes dont une plus faible de telle sorte qu’il est toujours possible de faire quelque chose.  Dès que tout le monde a réalisé son action, chaque joueur passe sa main de cartes à son voisin à laquelle on ajoute toujours une carte du paquet afin d’avoir toujours le même choix à faire parmi le même nombre de cartes.  Dans la pioche de cartes se trouvent des cartes événement qui vont faire avancer le déroulement du jeu et qui vont obliger les joueurs à nourrir leur population, à combattre ou à faire face à un rayonnement accru.

Le nombre de combats peut varier d’une partie à l’autre en fonction du profil des joueuses et de la disposition des zones radiées.  Mais même si vous n’êtes pas belliqueux, vous serez probablement destiné à l’être tant il vous faudra vous battre pour acquérir les ressources nécessaires à votre développement.

Downfall se situe bien dans la lignée des jeux 4X proposant un système bien fait et sans grande surprise si ce n’est l’intégration d’un système de draft qui apporte une certaine épure à ce style.  Ce draft a néanmoins ici ses limites puisqu’on ne sait pas à l’avance les cartes qu’on va recevoir de son voisin en espérant qu’on reçoive des cartes qui nous permettent de réaliser la suite de notre planification.  Le jeu est également assez plat et on a un peu l’impression de tourner en rond avec la réalisation des mêmes actions du début à la fin du jeu sans vraiment de progression.  Les joueurs doivent être très attentifs à la radiation car elle peut vous bloquer pour toute une partie ce qui peut amener pas mal de frustration.  Le matériel aurait pu être de meilleur qualité.  Même si certaines stratégies semblent plus lucratives que d’autres (la culture semble indispensable), une des forces de Downfall est la variété des façons de gagner des points et donc des stratégies différentes possibles.  Vous allez en gagner grâce aux événements, aux combats, à votre population et aux échelles culturelle et environnementale.  De plus, vous allez perdre des points si votre population succombe aux radiations.  Pas mal de routes possibles donc et qui donnent une belle rejouabilité au jeu.  Cette rejouabilité est soutenue par une durée variable des parties, un plateau modulaire et des événements aléatoires. 



Vin d’jeu d’music

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *