• Le Défi de la Reine - FICHE DE JEU
  • 2

Le Défi de la Reine

Note moyenne
8.00
(1 note)
Mise en place: 5' - Règles: 10' - Partie: 30-45'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s): ,
Editeur(s):
Distributeur(s):
Mécanisme(s): , ,
Catégorie: Famille
Age minimum: 10
Nombre de joueurs: de 1 à 1 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

Tapimoket : 8/10

Un horrible complot.

ils avaient quand même réussi à lui faire porter le chapeau. Maia Coeur Ardent se retrouvait coupable du meurtre de sa propre mère ! Cette horrible accusation aurait dû la méduser et la laisser sans voix. Mais Maia était une combattante ! Une combattante dans tous les sens du terme, aussi bien moralement que physiquement. Pour prouver son innocence face aux conspirateurs, elle devait passer l’épreuve de l’arène et les combattre… Un combat sans pitié contre plusieurs adversaires. Rares étaient ceux qui en sortaient vivants !

Aujourd’hui, elle était prête !

Le Défi de la Reine est le premier jeu d’une série solo chez Renegade. Cette fois, pas question de gestion, ni de score à atteindre tranquillement… Le but sera d’éliminer 8 adversaires dans de redoutables combats dans un jeu de rapidité. Ce choix mécanique correspond parfaitement au thème du jeu, où il faudra prendre des décisions rapides, compter sur un peu de chance et faire tout cela rapidement, comme vous le feriez dans un combat. Il faut dire que l’auteur est plutôt un spécialiste dans le genre, si j’ose dire, puisqu’on lui doit le fameux et excellent Mission pas possible (Fuse)

Le défi de la reine comporte de nombreux modules. Je ne les ai pas essayé tous encore, mais cela permettra aux joueurs de relever plusieurs défis différents, ce qui est plutôt le bienvenue pour un jeu en solo. Le matériel est très avenant, avec de belles illustrations et une quinzaine de dés gravés et une petite application qui prendra en compte les modules, le tout pour un prix raisonnable… oui ça compte aussi !

Pour débuter, le jeu, on installe l’arène par l’assemblage d’un plateau, puis 6 ennemis à combattre avec un marqueur shuriken pour noter leur niveau de blessure. On place un jeton pour marquer ses points de vie, et une petite réserve de dés qui viendront en renfort, si votre vie descend dangereusement.

Les autres cartes ennemis forment une pioche.

Une autre réserve de dés sera là pour constituer une sorte de « rivière » où l’on perdra des dés par des blessures, mais on pourra en récupérer un peu plus tard par un glissement en fin de tour.

Que le combat commence !

Comme il s’agit d’un jeu de rapidité, il y a bien entendu, un chronomètre à lancer avecl’application fournie. Durant une minute, il faudra donc lancer ses dés frénétiquement pour essayer d’obtenir les résultats escomptés.

Le principe est simple. Il faut déjà éviter au maximum de se retrouver avec un dé « solo », c’est à dire qu’il soit le seul comportant une valeur (un seul « 5 » par exemple). On verra que cela pourra permettre à un adversaire de regagner sur ses blessures ou, pire encore, vous donner un coup !

Le truc tordu, c’est qu’il est interdit de relancer un dé solo. En effet, si vous devez faire des relances, ce sera uniquement à partir d’une série. Par exemple, vous pourrez relancer 3 dés de valeurs « 4 » pour ne pas laisser votre « 5 » seul. Mais cela peut de nouveau créer des dés en solo. L’important sera alors de faire les bons choix selon les niveaux de blessures de vos ennemis.

A l’issue du délai imparti, on place alors les dés en face de chaque ennemi selon leur valeur par ordre croissant.

Si aucun dé ne se trouve en face d’un ennemi, rien ne se passe. Si plusieurs dés touchent un ennemi, on regarde si le quota et/ou les conditions demandés sur sa carte, pour lui infliger une nouvelle blessure, sont atteints (ci dessous, il faudrait 3 dés pour toucher le garde braedonien). Si c’est le cas, le curseur monte d’un niveau et s’il est en haut de la carte, l’ennemi est enfin vaincu ! Enfin, ne criez pas victoire trop vite, car une nouvelle carte viendra immédiatement le remplacer.

Si un seul dé est devant un ennemi, sa jauge de blessure va descendre et si elle atteint la case du bas, vous prenez une blessure à marquer sur la piste des blessures. De plus, vous perdez un dé à mettre sur la piste de fatigue… Il sera (ou seront) récupéré dans 3 tours. La piste de vie permettra, toutefois de récupérer des dés de couleurs en échange de dés blancs. En effet, certains ennemis exigent la présence de dés colorés pour être touchés !

Les rounds de combat s’enchaînent ainsi, jusqu’à ce que vous ayez défait 8 ennemis ou que vous à court de points de vie.

Mais croyez-moi, ce sera loin d’être facile ! Il faudra une certaine dextérité et vigilance pour faire les bons choix en une minute. J’ai lamentablement perdu ma première partie. Et au bout de quelques rounds, on se dit qu’il vaut mieux relâcher la bride sur les ennemis qui nous menacent pas, pour s’acharner sur d’autres, voire un qui possèdent un pouvoir puissant.

Envie de recommencer !

A peine cette première défaite, j’ai envie enchaîné aussitôt une nouvelle partie avec le module du dragon, permettant de diminuer la difficulté. Dans ce module, un dé noir, vous apporte plusieurs possibilités dont celle e s’associer à un dé solo. Là, j’ai enfin remporté la victoire, non sans mal malgré tout.

D’autres modules ont l’effet inverse et viendront corser votre jeu, comme par exemple la présence de chars qui tournoient autour de vous, prêts à vous rouler dessus ! Vraiment, il y a de quoi régler la difficulté et rejouer.

En conclusion

D’habitude, je ne suis pas très jeu solo, mais celui-ci a réussi à me convaincre à la fois, parce qu’il n’est pas très long, mais aussi par ses mécaniques qui sont plutôt bien ficelés. Le Matériel est attirant et donne envie de l’essayer. Bien captivé par le jeu, je me suis surpris à pester et râler sur mes propres choix ! Au final, une première défaite m’a immédiatement donner envie de recommencer.

Les différents modules permettent de relever des défis de plus en plus difficile, ce qui est une excellente idée. Je préfère avoir de nouveaux éléments qu’un simple score à améliorer encore et encore avec les mêmes règles.

Enfin notons que le jeu est accompagné d’une nouvelle à lire rédigé par une auteure de jeux de rôle. Après quelques parties, vous pourrez ainsi prendre plaisir à la lecture.

C’est bien fait, c’est varié, c’est très actif, j’ai bien aimé alors que je ne suis joueur solo pourtant. Un bon point indéniable !

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

2 de réponses

  1. Dortmunder dit :

    Dans la gamme des jeux solos, il y a actuellement the Ratcatcher sur Kickstarter qui a l’air d’être une petite bombe !
    La DA est superbe

  2. Starfan dit :

    Bonjour! Un bon petit jeu mais qui s’avère vite redondant et répétitif sur la durée. Et ce malgré la relative variété des diffèrents modules. Au final,on lance tout le temps des brouettes de dés et on fait toujours la même chose. Dommage pour la rejouabilité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *