• Tournament At Avalon & Tournament At Camelot - FICHE DE JEU
  • 0

Tournament At Avalon & Tournament At Camelot

Note moyenne
6.50
(2 notes)
Mise en place: 10' - Règles: 10' - Partie: 60' - Durée par joueur/euse: 20' - Meilleur score: 45
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 12
Nombre de joueurs: de 3 à 6 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , , , joueurs
Fabriqué en: Chine
Langue: Anglais
Niveau d'anglais: Elevé
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

.

.

.

.

.

SwatSh: 7/10

Tout a commencé avec la baffe ludique qu’était The Crew! Dans notre article sur le jeu, j’indiquais penser avoir fait le tour des jeux de plis et être tout de même bluffé par l’inventivité de ce dernier. Après l’avoir publié et partagé sur la page Facebook de Vin d’jeu, Laurent L, un copain / Vin d’joueur / membre du jury du prestigieux Expert Game Award, me conseille Tournament At Avalon et Tournament At Camelot. Même si nos goûts ludiques ne sont pas toujours les mêmes 😉 , ni une ni deux, me voilà parti acquérir ces 2 jeux plutôt méconnus par ici.

Les deux jeux sont assez semblables puisqu’ils partagent une grande partie des règles et peuvent même se jouer ensemble en mélangeant les cartes des 2 boites.

Tournament At Avalon / Camelot est donc un jeu de plis. Il est néanmoins mieux thématisé que The Crew puisqu’ici on va combattre dans l’arène. Chaque pli est un combat et, évidemment, plus votre carte est forte, plus vous serez fort et vaincrez vos ennemis. Ce qui fait que c’est le plus petit qui perd. Et quand on perd, on ramasse le pli et les cartes ramassées vont vous faire perdre des points! Donc vous voyez le twist? C’est le plus petit qui remporte le pli et il faut essayer de ne pas remporter le pli! C’est évidemment un peu différent de ce qu’on connait où généralement c’est le plus fort qui l’emporte et c’est bien de gagner le pli 🙂

Outre les 4 couleurs, les joueurs peuvent également avoir des cartes « jokers » qui comptent comme chacune des couleurs. Quand on joue un pli, on est obligé de suivre la couleur, soit en jouant une carte de la couleur du plis, soit en jouant une carte joker. Et c’est seulement si on ne sait pas suivre la couleur qu’on peut écarter une carte et perdre 5 points à cause de la honte occasionnée. Mais 5 points c’est rien par rapport à ce qu’un pli fait perdre. Chaque carte d’un pli fait perdre 5 points et certaines vont même faire perdre 10 voire même 25 points!

-25

Les cartes à -25 points sont des cartes spéciales qui vont fondamentalement changer les règles du pli en défaussant une carte du pli, en obligeant la plus grosse carte à prendre le pli,… Et comme ces cartes à -25 points peuvent être jouées à tout moment, on n’est jamais à l’abri de s’en recevoir une en pleine tronche 😉 C’est le plus grand reproche que je fais au jeu, ce côté chaotique et non maîtrisable. Jamais, comme dans d’autres jeux de plis, on sera content de soi car on aura bien joué. Toutes les cartes ne sont pas distribuées donc on ne sait jamais quelles cartes sont en jeu. Il est inutile de compter donc, de viser le renom ou de réaliser des impasses. Non, ici, on suit la couleur, on a très peu de choix et on se laisse aller au gré du jeu 😉 Et si on se reçoit un -25 à la figure, on fera avec 🙂

Pouvoirs

Ce que j’ai, par contre, bien apprécié dans le jeu, ce sont les différents pouvoirs que les joueuses vont acquérir en cours de partie. Chacune commence avec un personnage qui va lui donner certains avantages comme de pouvoir échanger une carte avec une autre du pli, obliger les autres à jouer en dessous de sa carte ou gagner des points quand quelqu’un joue une carte de même valeur. Un peu comme dans Santorini, cette asymétrie de départ va apporter pas mal de fun, d’interaction et de variété à vos parties.

Et ça ne s’arrête pas là car après chaque manche, les joueurs à la traine en PVs vont recevoir des cartes dieux qui vont leur apporter certains pouvoirs supplémentaires comme limiter les points par carte, défausser des cartes de ses plis ou obtenir une nouvelle carte à -25. Enfin, quand vous passez un certain seuil de points, votre personnage libérera un second pouvoir qui pourra être très puissant.

Evidemment, un jeu de plis agrémenté de pouvoirs dans tout les sens ne peut qu’être chaotique. Et c’est clair que Tournament At Avalon / Camelot n’est pas un exemple de maîtrise. Mais par contre, il est très amusant à jouer. On va toujours essayer d’en mettre plein la vue au joueur en tête et on pestera quand on n’y arrivera pas. On s’étonnera toujours des pouvoirs super puissants de chacun mais l’un dans l’autre, tout s’équilibrera plus ou moins pour laisser place aux délires et à l’amusement 🙂


PhilRey: 6/10

Que dire de ce Tournament at Avalon? D’abord, après les explications de SwatSh: la curiosité. En effet, on aime encore assez bien les jeux de plis chez Vin d’Jeu. Et on aime encore plus voir le twist des nouveautés. Et il en va bien évidemment de même avec Tournament of Avalon.

Le premier élément perturbant: c’est la carte de plus petite valeur qui l’emporte. Et croyez-moi, il m’a fallu quelques plis pour en prendre le pli ;o). Bien entendu, il est peu intéressant de prendre des plis ici puisque chaque carte prise fait perdre des points. D’ailleurs, la fin de partie arrive dès qu’un joueur n’a plus de points!

Ensuite, et ça c’est pas mal je trouve: chacun a un petit pouvoir au début qui lui octroie un avantage sympa (pour lui, moins pour les autres). C’est pas très courant dans les jeux de plis que pour être mentionné. De plus, le joueurs avec le moins de points (et c’est encore accentué si la différence avec le premier est vraiment importante) recevra un pouvoir temporaire supplémentaire pou la manche suivante. Et certains de ces pouvoirs sont plus qu’intéressants 😉

Reste les cartes à 25 points. Elles n’ont pas de couleur et peuvent donc être jouées n’importe quand. Elles changent les règles pour le plis en cours, ce qui ajoute un peu de chaos dans la partie.

Alors, déjà un jeu de plis est souvent relié à une part de chance: une mauvaise main de départ handicape pas mal le joueur qui la possède. C’est la même chose ici. Les cartes à pouvoir permettent en quelques sortes de palier un peu ce hasard. Parc contre, elles ajoutent du chaos, perturbant certains plis de la logique initiale. Il y a donc du pour et du contre. Néanmoins, ce sera difficile de garder une ligne de conduite pour une manche à cause de ce manque de maîtrise. Un joueur qui débute avec une mauvaise main peut jouer de façon à limiter la casse. Les cartes pouvoir de Tournament of Avalon mettent des batons dans les roues de toute stratégie.

Le jeu reste quand même bien amusant, surtout à découvrir!



Vin d’jeu d’vidéo

L’explication du jeu dégusté par SwatSh

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *