• TimeBomb - FICHE DE JEU
  • 0

TimeBomb

Note moyenne
7.00
(1 note)
Mise en place: 5' - Règles: 5' - Partie: 10'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Famille
Nombre de joueurs: de 4 à 6 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

1099 TimeBomb 1

 

SwatSh:  7/10

Tout comme le célèbre loups Garou, l’excellent Panic Station, le funny Bang the dire game ou le très bon Resistance, timebomb est un jeu aux rôles cachés.

L’aspect original de timebomb est qu’ici, il ne faut pas essayer de découvrir qui est qui mais d’arriver à son but!  Si on est démineur, on doit désamorcer la bombe et si on est terroriste, la faire péter 🙂 . Pour désamorcer la bombe, il faut découvrir les 4 cartes « succès » avant la fin du 4ème tour.  Pour la faire péter, il faut soit découvrir la carte BOUM, soit éviter qu’on découvre les 4 cartes « succès » avant la fin du 4ème tour car le compte à rebours déclenche le détonateur à ce moment-là.

A 4 joueurs, on forme un paquet de 20 cartes comprenant 15 cartes NUL, 4 cartes succès et 1 carte BOUM. on distribue 5 cartes à chaque joueur qui les regarde secrètement et les place face cachée devant lui.  En cette petite action de visionnage des cartes, Yusuke, l’auteur Japonnais de Timebomb, nous livre toute la subtilité de son jeu.  J’y reviens dans un petit paragraphe.

Ensuite, le premier joueur va retourner une carte face visible chez un joueur.  Si cette carte est:
-NUL, rien ne se passe
-SUCCÈS, on garde la carte, si c’est le 4ème SUCCÈS, les démineurs l’emportent.
-BOUM, le ou les terroristes l’emportent.

La petite touche subtile, disais-je, est le visionnage de ses cartes.  En effet, cette connaissance va engendrer du bluff, de la suspicion et de la tchatche 🙂 .  Par exemple:
– si je suis terroriste et que je n’ai rien, je vais plutôt dire que j’ai la bombe pour encourager les autres joueurs à aller retourner une carte chez un joueur qui l’a peut être.
– si je suis démineur et que j’ai la bombe, je vais dire que c’est moi qui l’ai pour éviter qu’on vienne la retourner chez moi. Oui mais si je dis ça, je vais attirer les soupçons!  Et puis, le terroriste va plutôt venir chez moi pour retourner une carte!  Oui mais s’il fait ça, les autres vont savoir qu’il est terroriste.  Sauf s’il parvient à convaincre les autres que c’est moi qui ment…

L’autre mécanique intéressante vient du fait que le joueur qui va retourner une carte est celui chez qui on a retourné une carte juste avant. C’est également intéressant car les démineurs vont vouloir éviter de retourner une carte chez le terroriste présumé pour éviter de lui donner une chance de faire tout péter 🙂

Tout ça serait parfait s’il n’y avait pas une grande part de hasard qui peut plomber une partie. En effet, il n’est pas rare qu’on retourne au hasard la carte BOUM ou la 4ème carte succès, terminant par là même immédiatement la partie. Celle-ci peut donc faire plouf!  De plus, une partie est très rapide et il est difficile, en si peu de temps, de confirmer ou infirmer ses soupçons.

Heureusement que d’autres parties peuvent s’avérer beaucoup plus amusantes grâce au bluff et aux discussions animées qui peuvent survenir.

 

SONY DSC

 

Avis et notes des lecteurs
Pas encore de note !
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *