• Bronze - FICHE DE JEU
  • 0

Bronze

Note moyenne
7.88
(4 notes)
Mise en place: 10' - Règles: 15' - Partie: 90'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s): ,
Editeur(s):
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 12
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs (1 note)
8.00
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub

1615 Bronze 1Swa 18
SwatSh: 8/10

Une autre belle surprise de ce salon est ce jeu de l’éditeur Russe Hobby World, Bronze. Bronze est un jeu de civilisation assez léger, très tactique et à la mécanique superbement épurée.

Placement de la carte action

A son tour on prend une des 4 cartes action disponibles et on la place sur son tableau personnel à côté d’une autre carte action. Si on la place à côté, on exécute les autres cartes actions adjacentes également. Si on la place en-dessous, on exécute toutes les cartes actions de la même colonne portant le même nom. A priori on se dit qu’on a intérêt à former des colonnes de cartes action identiques mais c’est sans compter 2 éléments contradictoires qui vont venir s’en mêler :
1)Notre tableau personnel est limité à 4 cartes par ligne et comme il y a plus de 4 cartes action différentes, il vous faudra mélanger les actions si vous voulez pouvoir toutes les réaliser.
2)Les joueurs vont gagner des cartes objectif au fur et à mesure de l’avancée du jeu. Ces cartes objectifs vont apporter des points bonus si on a des colonnes de cartes différentes ou si on possède certaines cartes action. Ce type d’objectif encourage donc la diversité et vous serez tiraillés entre le gain de PVs et l’optimisation de votre plateau personnel.

Réalisation des actions

Après avoir placé sa carte action, on réalise toutes les actions activées par la carte placée. Les cartes ne permettent qu’une seule chose : placer des cubes pour marquer la possession des bâtiments sur le plateau central. Chaque carte indique sur quelles lignes on peut placer ses cubes et sur quels bâtiments de cette ligne on peut les placer.1615 Bronze 2
Le truc génial, c’est que Bronze tient compte des 3 dimensions dans sa mécanique : la colonne, la ligne et les objectifs

La colonne

Le plateau est subdivisé en colonnes. Lorsqu’on place un cube sur une colonne, on ne peut plus, durant toute la partie, placer de cubes sur les colonnes situées à sa gauche. Hors Bronze permet de gagner de nombreux PVs si on possède la majorité des cubes dans une colonne. Mieux vaut donc placer toujours ses cubes dans la même colonne pour remporter la majorité.

La ligne

Mais, si on place son cube dans une colonne inexplorée, on sera le premier à pouvoir choisir une carte objectif (on a plus de choix) et on peut gagner des bonus importants en PVs si on poursuit une ligne de cubes à sa couleur. D’un côté le jeu nous encourage à rester sur une même colonne et de l’autre il nous encourage à explorer de nouvelles colonnes. Bonjour les choix !

Les objectifs

Et bien entendu, les objectifs viennent mettre de la pagaille dans tout ça et vont introduire encore plus d’éléments contradictoires que vous allez devoir gérer au mieux. Les objectifs apportent une dimension stratégique au jeu qui est loin de nous déplaire.

1615 Bronze 3Très tactique

Bronze reste très tactique car, la première chose qu’on réalise à son tour est de choisir une des 4 cartes action disponibles. Hors, comme on ne sait pas quelle carte sera prise par le joueur qui nous précède ni où il placera ses cubes, on a difficile à prévoir ce qu’on va faire. Ceci donne un jeu très tactique et un peu trop lent. Les joueurs vont bien réfléchir à leur tour pour optimiser leurs choix et cela va bien souvent trainer. C’est le grand défaut du jeu et c’est vraiment dommage que l’auteur ou l’éditeur n’ait pas trouvé un système permettant d’accélérer le jeu. Peut-être qu’un timer (comme dans les tournois de Dungeon Twister 😉 ) pourrait résoudre ça…

Conclusion

Bronze est extrêmement bien foutu. Il présente des mécaniques et objectifs contradictoires qui vont augmenter la difficultés des choix tactiques et stratégiques. Cette difficulté va s’amplifier à cause du fait qu’il est quasi impossible de réfléchir avant que n’arrive son tour. Ca rend le jeu un peu trop lent pour ce qu’il est. Il n’en reste pas moins très intéressant et assez addictif grâce à ses cartes objectifs assez variées et à son système de tableau personnel qui apporte un côté crescendo des plus savoureux.


1608 Essen Spiel 69

Ren: 8/10

Révolutionnaire? Sûrement pas. Original? Non plus. Magnifique? Pas particulièrement (quoique le plateau donne quand même une sacrée impression avec les lignes de couleur). Mais il ne faut pas nécessairement avoir tous ces qualificatifs pour faire un bon jeu, et Bronze est là pour nous le prouver aujourd’hui. Si on reprend des mécanismes connus, qu’on agrémente d’un bon équilibre général et qu’on saupoudre le tout de 2/3 astuces, hop, l’affaire est dans le sac, on a un bon jeu!

Dans Bronze nous allons développer notre civilisation à l’âge du… ben oui, bronze! A son tour on va simplement choisir une des 4 cartes disponibles, la placer devant soi (j’y reviens) puis appliquer tous les effets de la carte (et éventuellement d’autres). Et à la fin on compte les points. C’est tout? C’est tout. Mais c’est un peu court jeune homme… il y a en effet bien plus que cela. Voyons cela (un peu) plus en détail:

Poser ma carte

Quand on pose la carte choisie à son tour devant soi, l’emplacement a beaucoup d’importance. En effet on doit poser la carte de manière adjacente à une carte existante. Mais on peut poser maximum 4 cartes dans une ligne. Or chaque fois qu’on poser une carte, soit on la pose dans une ligne, auquel cas on pourra aussi exécuter l’action des cartes adjacentes (en plus de celle de l’action posée). Soit on la pose dans une colonne, auquel cas on pourra effectuer l’action de toutes les cartes de la colonne portant le même nom (en plus de celle de l’action posée). D’où dilemme continu entre les lignes et les colonnes!

Effectuer l’action de la ou des cartes

L’action d’une carte est toujours la même: elle consiste à poser un cube (un settlement je suppose) sur un emplacement précis. Simple sur papier. Mais ici aussi il y a des astuces: vous ne pouvez jamais revenir en arrière. Le plateau est subdivisé en colonnes, si vous passez à la colonne suivante vous ne pourrez plus poser des cubes sur les colonnes précédentes (à noter qu’il y a souvent plusieurs emplacements sur une case d’une colonne). Or il y a des points qui sont attribués pour la majorité dans chaque colonne. On aura donc tendance à s’attarder dans chaque colonne. Mais l’auteur a été retors! Deux points contrebalancent en effet cette envie de paresse colonnale (sic): de 1 des points sont attribués par série de settlements continus dans une ligne. Autrement dit vous serez incités à avancer à travers les colonnes pour essayer de réaliser une série ininterrompue de 3, 5 ou 7 settlements pour scorer maousse costaud. De plus chaque fois que vous posez un settlement dans une nouvelle colonne vous pouvez prendre une carte objectif. Objectifs qui donneront des points de victoire à la fin de la partie selon l’atteinte de certains critères. Et bien sûr premier arrivé premier servi, donc vous serez encore plus incités à avancer à travers les colonnes pour pouvoir prendre des objectifs qui vous rapportent le plus (ou vice-versa piquer sous le nez de vos adversaires ceux qui allaient leur rapporter bonbon, bande d’esprits mal tournés!). Donc ici aussi dilemme, lignes ou colonnes?

Tactique mais pas que

Le tout donne un jeu éminemment tactique, puisqu’on maximise à chaque tour les effets de sa carte posée. Mais stratégique également, puisqu’il faut parier à moyen long terme sur les majorités dans les colonnes, sur les points de victoire à la fin de la partie… Et le tout donne surtout un jeu très plaisant, pas révolutionnaire comme dit plus haut, mais qui a la grande qualité de s’apprendre « immédiatement ». L’aspect très tactique peut rendre les tours un peu longs, surtout à 4, mais c’est le revers de la médaille d’un jeu où on peut énormément embêter les autres avec ses actions, ce qui est toujours très plaisant 😉


PhilRey201702

Philrey:     7,5/10

Comme déjà indiqué par mes amis, Bronze n’est pas révolutionnaire car il n’apporte pas de grandes nouveautés mais reste surprenant.

Dans Bronze, on devra placer des cartes devant soi en colonne/ligne. En sachant que la pose d’une carte pourra déclencher les cartes du dessus ou celles adjacentes, on devine que la réflexion sera bien présente. A cela, le choix de la carte dépendra aussi de l’endroit sur le plateau où l’on veut s’étendre: une correspondance est nécessaire par rapport au type de terrain. ces deux éléments font qu’on doit à son tour bien analyser la situation du moment avant faire son choix. Comme elle change par les actions des joueurs, il est difficile de planifier ses choix.

Bronze est donc bien plaisant! Attention qu’il peut être lent si les joueurs prennent leur temps dans l’analyse des différentes possibilités. Il peut aussi y avoir parfois un peu de frustration si la carte offrant le type de terrain souhaité n’est pas disponible à votre tour. Mais sur la longueur de la partie, cela ne gêne pas trop.


tapimoket

Tapimoket8/10

Vu le format de l’engin, je m’attendais à un bon gros jeu de poses d’ouvrier ou de calculs savants… Faut dire que les illustrations, que j’avais vu avant d’y jouer, montraient un plateau à la fois étrange et intriguant : Une espèce de suite de tuiles de terrains identiques avec plein de cubes de couleur posés dessus.

Mais en fait, Bronze est un jeu simple de combinaisons de cartes qui vont interagir entre elles pour permettre de poser des cubes le long des tuiles. Ainsi, selon le choix et la pose de la carte dans un arbre de technologie, on enclenchera les cartes adjacentes, voir celles du dessus, dans la même colonne si elles sont du même type. Chaque carte permet alors de poser un cube sur le terrain à des endroits précis. Ces cubes posés, s’ils sont alignés donneront alors des tuiles de scores selon le nombre de cubes adjacents. A vous, donc, de bien combiner vos déclenchements.

A cela, on ajoute des cartes à gagner pour accomplir des objectifs, avec pour principe ‘premier arrivé sur une nouvelle tuile de parcours, premier à choisir parmi quelques cartes’. Les objectifs vous inciteront, le plus souvent, à disposer vos cartes de manière précise dans votre arbre de technologies ou/et de prendre des technologies de types précis. On aura aussi des tuiles provinces, si on est majoritaire sur une tuile terrain. Ces tuiles provinces donneront aussi des points. Donc, il est parfois intéressant de rester au lieu de se précipiter sur de nouveaux terrains… Vous comprenez qu’il faudra jongler entre rester en majorité sur une tuile ou foncer pour avoir la meilleure carte objectif et aligner de longues suite de cubes en déclenchant les bonnes cartes entre elles…

Certes, prévoir un coup en avance ne sera pas évident, car, au bout d’un tour de table, on aura peut être chipé la carte que vous convoitiez. Personnellement, je n’ai pas trouvé cela gênant et, même que le jeu est, au final, assez plaisant. J’ai aligné quelques parties avec plaisir avec un public de joueurs occasionnels.

Côté matériel, les illustrations sont correctes, sans plus, et le matériel plutôt standard (cube, tuile, boite, calage et sachets), donc rien d’extraordinaire de ce côté là.


1615 Bronze 6

 

Avis et notes des lecteurs
Note moyenne :
(1 note)
8.00
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

par limp
Mécanique
Un peu trop froid et abstrait pour être un vrai coup de coeur, le jeu n'en demeure pas moins très agréable à pratiquer. Un peu répétitif durant la partie, mais comme celle-ci ne traine pas trop en longueur, ça passe.Vue la complexité du jeu, épuré, le renouvèlement des partie est plus que correct.

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *