• Indian Summer - FICHE DE JEU
  • 0

Indian Summer

Note moyenne
7.50
(2 notes)
Mise en place: 10' - Règles: 10' - Durée par joueur/euse: 10'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s): ,
Distributeur(s):
Catégorie: Famille
Age minimum: 10
Nombre de joueurs: de 1 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

1734 Indian Summer 1

Swa 15

SwatSh 8/10

Uwe Rosenberg est en forme pour le moment.  Il crée des jeux à tire larigot.  Non seulement il crée de petits jeux comme la « trilogie des tuiles à la tetris 😉 » composée de Patchwork, de Cottage Garden et d’Indian Summer ici présent, mais il publie régulièrement des gros jeux comme A la Gloire d’Odin ou Nusfjord sur lequel nous reviendrons plus tard.

Ce sont les éditions Spielwiese qui se sont chargées de publier Indian Summer.  Cette jeune maison d’édition a décidé de donner un coup d’accélérateur puisqu’après avoir publié leur premier jeu, Cottage Garden justement, l’année passée, ils en ont publié 3 cette année : Indian Summer, Memoarrr qui nous a bien séduits et Noria.   Blackrock games s’est chargé de la Francisation du jeu ainsi que des autres du même éditeur.

Indian Summer est largement inspiré de ses 2 prédécesseurs et c’est le principal reproche que l’on puisse lui faire : il ne se distingue pas assez de ses 2 ainés pour avoir son identité propre et donner envie de s’y pencher quand on possède déjà les 2 autres.

Les feuilles mortes

Pourtant, tout comme pour Patchwork ou Cottage Garden, L’Eté Indien tourne bien.  Il est simple et malin.  Les joueuses disposent d’un plateau personnel de 8 x 9 cases.  Leur objectif est d’être la première à le recouvrir entièrement de tuiles feuilles mortes.  Pour cela, elles disposent de 5 tuiles feuilles mortes personnelles qu’elles vont placer, au rythme de une par tour, sur leur plateau.  Dès que leur réserve de tuiles est vide, elles la remplissent avec les 5 tuiles suivantes disposées autour du plateau de jeu.  Contrairement à Patchwork où vous pouvez choisir la tuile que vous prenez, Indian Summer ne vous propose pas de choix : vous prenez les 5 suivantes un point c’est tout.  Il vous faut donc un brin de chance, pour tomber à court de tuile au bon moment où les tuiles de la réserves sont les plus intéressantes.  Mais cette « chance » est peu présente tant il y a moyen de se débrouiller avec ce qu’on reçoit.

Les fruits1734 Indian Summer 2

Chaque joueuse a, sur son plateau personnel, des fruits préimprimés: noisettes, champignons, plumes et mures.  Chaque tuile feuille (sous forme tétris) comporte un trou.  Si on place une tuile feuille de telle sorte que son trou laisse voir un des dessins, on place un jeton du fruit dessiné dessus.  Dès qu’on remplit entièrement une zone (= partie de 4 x 3 cases qui représentent 1/6ème du plateau personnel) de tuiles, on récolte tous les jetons fruits secs.  Ces jetons peuvent être joués n’importe quand et procurent un chouette avantage :

  • Les mures permettent de recevoir de nouvelles tuiles feuilles et donc de mieux maitriser quelles tuiles on va recevoir et jouer
  • Les noisettes permettent d’attirer les écureuils et de placer une tuile écureuil sur son plateau.  Les tuiles écureuil sont de simples tuiles 1×1 qui permettent de boucher les trous 🙂
  • Les champignons sont très puissants puisqu’ils permettent de voler une tuile feuille à 2 adversaires et de les placer directement sur son plateau (2 tuiles au lien d’une à son tour, ça peut bien vous avantager dans la course au remplissage de votre plateau).
  • Les plumes sont les plus puissantes puisqu’elles permettent de jouer 2 fois en suivant.

1734 Indian Summer 3Les animaux de la forêt

Et ce n’est pas tout.  Uwe rajoute encore une couche avec les animaux.  20 tuiles animaux viennent s’ajouter : des renards, des chauve-souris, des papillons, des musaraignes, des blaireaux,…  Chaque tuile animal a une forme spécifique.  Lorsqu’on crée un endroit sur son plateau composé de trous sur des tuiles adjacentes et que ces trous, ensemble, donnent une forme équivalente à celle d’un des animaux, on peut y placer la tuile animal et récolter une nouvelle fois les jetons fruits dessinés dessous.

Ces feuilles mortes avec les fruits et les animaux de la forêt donnent des objectifs contradictoires pour lesquels les joueurs devront faire les meilleurs choix tactique.  Leur premier objectif est d’être le premier à remplir son plateau personnel.  Mais pour y arriver, mieux vaut récolter un maximum de fruits.  Mais cette recherche de fruits a un coût : l’imbrication des tuiles risque de ne pas être optimale et de nécessiter des petites retouches qui vont faire perdre du temps.  Mieux vaut ne pas en perdre car, je vous le rappelle, on est dans une course !  Cerise sur le gâteau, enfin je veux dire, noisette sur le champignon 😉 , si vous arrivez à réaliser des formes prédéfinies avec vos tuiles, vous gagnerez d’autant plus de fruits vous permettant des actions secondaires plus intéressantes.  Encore une fois, vous devrez bien évaluer si le coût en vaut la chandelle.

Indian Summer est bien dans la lignée de ses illustres prédécesseurs que sont les excellents Patchwork et Cottage Garden et peut décevoir leurs fans tant il est proche.  Et même si l’interaction se résume à gagner la course, il n’en reste pas moins un challenge et un casse-tête personnel constant tout en étant tendu dans la course à être le premier à remplir son plateau.  Mieux vaut-il remplir au plus vite son plateau personnel ou perdre un peu de temps à récolter des fruits donnant des bonus permettant de rattraper son retard ?  Voilà le juste milieu à trouver dans Indian Summer, un peu comme dans le lièvre et la tortue sauf qu’il y en a peu dans nos forêts automnales 😉


tapimoketTapimoket :     7/10

INDIAN SUMMER est la version « upgrade » de Cottage Garden, ce qu’était Caverna par rapport à Agricola. Il est un peu plus tactique que Cottage Garden et je le trouve aussi plus joli avec ses couleurs automnales . Ceci rend alors son prédecesseur plus obsolète, un peu comme si on avait corrigé ce qui était moins bien dans le premier…

Cependant, si c’est pour l’améliorer, j’ai trouvé que les tuiles animaux étaient une super idée, mais elles sont extrêmement difficiles à poser et ne rapportent que des jetons bonus. Pourquoi ne pas avoir accordé plutôt des points de victoire en fin de partie pour tous les animaux posés ? Ceci aurait permis de s’intéresser un peu plus à combiner les tuiles, à rendre le jeu plus tactique, voir même à apporter une plus grande compétitivité entre les adversaires. C’est tellement coton à en placer, que j’ai fini par abandonner à essayer les tuiles animaux. Dommage, car cela aurait apporté un nouvel axe de victoire intéressant.

Cependant le jeu est bon, et à choisir, je préfère Indian Summer à Cottage Garden. Ceci dit, si on possède le premier, on risque fort de trouver Indian Summer un peu trop proche.


1734 Indian Summer 9


Vin d’jeu d’music

(Je sais elle est facile celle-là (oui j’ai honte 😀 ))

Avis et notes des lecteurs
Pas encore de note !
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *