• Cottage Garden (+ vidéo) - FICHE DE JEU
  • 1

Cottage Garden (+ vidéo)

Note moyenne
7.00
(4 notes)
Mise en place: 10' - Règles: 10' - Partie: 45' - Meilleur score: 56
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Famille
Age minimum: 8
Nombre de joueurs: de 1 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

1360-cottage-garden-1

SONY DSC

SwatSh 7/10

La sortie d’un nouveau jeu d’un des meilleurs auteurs du moment, Uwe Rosenberg, est toujours un événement en soi.

Dans Cottage Garden, Uwe n’a pas voulu chercher l’originalité et a préféré construire sur ses acquis : Patchwork !  Oui, Cottage Garden c’est patchwork en :
– Permettant d’y jouer de 1 à 4 joueurs
– Changeant le thème du patchwork en en thème de parterre de fleurs pas très joli (qui aime les parterres carrés ? 😉 )
– Simplifiant le jeu.  Et c’est ici que certains joueurs risquent d’être déçus.  Patchwork était déjà très simple, Cottage Garden l’est encore plus.  Fini la gestion des boutons et les dilemmes entre boutons/taille et forme de tuile/PVs.  Fini également les choix étendus.  Dans Cottage Garden, a votre tour, vous devrez acquérir une des tuiles parterre mises à votre disposition.  En fonction du déroulement du jeu et sans aucune gestion nécessaire, vous allez avoir le choix entre 2 et 4 tuiles.  Les choix sont très simples puisque vous allez prendre la tuile la plus grande possible que vous savez insérer dans un de vos 2 jardins.  Ensuite, vous allez la placer en évitant les pots de fleurs qui vous rapportent des PVs et les coupoles qui vous en rapportent encore plus.  En effet, quand vous terminez un jardin (= toutes les cases sont remplies), vous gagnez autant de PVs que de pots et de coupoles visibles.  L’originalité de Cottage Garden par rapport à Patchwork est que ces pots & coupoles sont dessinées sur votre tuile jardin et non sur les tuiles que vous prenez.  Vous allez donc placer vos tuiles roses sous forme de Tétris sur votre jardin en évitant au maximum les cases pré-dessinées en pot ou coupole en sachant que chaque coupole vous rapporte 2 PVs et chaque pot 1 PV.  Si vous devez recouvrir un pot, ce n’est pas trop grave.
SONY DSC

Un élément beaucoup plus subtil apporte quelque chose de nouveau : les tuiles jardins.  Dès qu’un joueur termine un de ses 2 jardins, il va l’échanger avec celui disponible au centre de la table.  Certains jardins sont plus intéressants que d’autres.  Un bon joueur va donc accélérer ou décélérer le remplissage de ses jardins en fonction de l’attractivité du jardin en réserve.  Subtil et bien vu.  Une seconde subtilité arrive à la fin du jeu où, dès que la fin a sonné, les joueurs n’ayant pas fini vont avoir l’occasion de finir leurs jardins tout en perdant des PVs à chaque tour supplémentaire nécessaire.  Cela impose un certain timing aux joueurs.  Ce timing peut avantager le joueur au bon timing par rapport au joueur plus gourmand en PVs.  Outre ces deux subtilités, Cottage Garden est très, voire trop simple.  La seule difficulté est de décider de faire un sacrifice en PV en recouvrant certains éléments de votre jardin au profit d’une plus grande rapidité.  Car au plus vite on terminera les jardin au plus vite on engrangera les PVs.  Cottage Garden a l’avantage de pouvoir être joué à 4 mais un Patchwork amélioré pour 4 aurait été plus que bienvenu.  Dans Cottage Garden, vous allez devoir laisser vos pots visibles.  C’est pourquoi, après une bonne partie, je vous conseille de boire un pot d’vin d’jeu !


SONY DSC

Philrey:    7/10

A l’ouverture de la boîte, on ne peut s’empêcher de penser à Patchwork du fait de son matériel et son aspect « à la Tetris ».

Cottage Garden est par contre nettement plus accessible/simple que son « petit » frère ainé qui était déjà bien accessible. Pas de notion de boutons ici. Par contre, deux échelles de scores à gérer lors des décomptes de jardinets complétés. Ceci peut influencer un joueur à prendre une tuile plutôt qu’une autre pour ne pas recouvrir un pot ou une cloche et augmenter alors plus l’une ou l’autre échelle de score.

Le jeu est un peu répétitif mais une partie se termine avant que ce sentiment ne gâche complètement le plaisir du jeu.


SONY DSC

Ren:  7/10

(à lire avec l’accent Germanique qui va bien) « Ach, Patchwork a bien marché, mais on ne peut y jouer qu’à 2 joueurs, quel dommage ça fait autant de clients en moins, je vais remédier à ça et me débrouiller pour qu’on puisse y jouer à plus que 2. Mais si je me contente de changer les règles je ne pourrai pas en vendre de nouvelles boîtes. Soluzion? ( 😉 ) Hop, je rethématise, je change 3 détails et l’affaire est pliée! »

Bon ok je suis un peu rude avec ce bon Uwe, mais il faut quand même dire clairement que Cottage Garden a (plus qu’) une filiation évidente avec son aîné Patchwork. Dans ce dernier vous deviez créer un patchwork avec tout plein de boutons. Dans Cottage Garden vous devez créer des jardins, avec tout plein de pots et de cache-pots. Et toujours avec des pièces alambiquées dont vous devrez optimiser le placement sur votre jardin pour à la fois le terminer le plus vite possible, et à la fois avoir le plus de pots ou cache-pots (qui permettent d’avancer sur les pistes de score respectives). Dans Patchwork on prenait les pièces dans un cercle. Ici on les prend sur un plateau, autour duquel un pion de chaque joueur se déplace.

Bref les règles sont différentes, mais les mécaniques et le feeling sont absolument semblables. Cottage Garden est (encore) plus familial, et peut se jouer jusque 4. Si vous aimez l’un vous aimerez l’autre, et vice-versa. Je dirais même plus, et versa-vice.


tapimoket

 

Tapimoket:  7/10

Cottage Garden est un jeu de Uwe ROSENBREG à qui l’on doit déjà les célèbres AgricolaTerre d’ArlesPortes de Loyang et Patchwork. On reconnait d’ailleurs bien le style puisqu’il s’agit une nouvelle fois d’un jeu avec un thème très branché « nature » dont il est friand. Cette fois, il faudra planter des parterres de fleurs pour gagner des points. La mécanique s’appuie sur la pose de pièces à la Tétris, comme on peut avoir dans l’excellent Patchwork. Mais le jeu sera beaucoup plus léger que ce dernier. Je dirais même trop léger à mon goût et j’avoue avoir été un peu déçu. Ceci dit peut être que  je n’ai pas saisi toute la profondeur du jeu. Pourtant Uwe m’avait habitué à un bouquet de stratégie. Hélas, cette fois, je n’ai pas trouvé ce parfum de profondeur ludique.

Comme le thème est, quand même, vraiment sympathique, je fais une fleur en lui accordant un 7 en me disant que c’est tout de même un bon jeu familial.


SONY DSC


Vin d’jeu d’vidéo: La bouteille en 16 minutes par Tapimoket

 

Avis et notes des lecteurs
Pas encore de note !
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

1 réponse

  1. Lode dit :

    vraiment et de nouveau, je suis d’accord, je ne comprends pas les points sur bgg – ce jeu est surestimé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *