• Brass Birmingham - FICHE DE JEU
  • 3

Brass Birmingham

Note moyenne
9.50
(2 notes)
Mise en place: 10' - Règles: 30' - Partie: 180' - Meilleur score: 183
Année:
Auteur(s): , ,
Illustrateur(s): , ,
Editeur(s): ,
Distributeur(s):
Catégorie: Expert
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Récompense(s):
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub

1840 Brass Lancashire 2

chaps-1

Chaps10/10

Brass ! Excellent jeu, parfaitement équilibré, thématique, aux mécaniques parfaitement pensées. Le revoilà avec de nouveaux atours en 2018, de bien beaux atours.

Brass c’est quoi déjà ?

Un jeu sorti en 2007 des mains de Martin Wallace. Vous retrouverez sa présentation sur Vindjeu ici : http://www.vindjeu.eu/2009/06/06/brass/

Spécificité Birmingham

Le matériel est superbe ! Hum ? Oui comme je l’ai déjà dit 2 fois… Mais si les mécaniques sont les mêmes de nombreuses modifications rendent le jeu encore plus profond, plus riche, plus ouvert. Oui vous l’aurez compris j’adore Lancashire et j’adore encore plus Birmingham.

–          Plus de marché extérieur qui s’épuise et plus de port. Ca enlève un petit hasard (la vitesse d’épuisement du marché), on exporte vers les zones d’export au 5 coins de la carte, sans limite. Mais les premiers à exporter ont droit à un cadeau.

–          Si on exporte toujours du coton, maintenant on peut exporter en plus des poteries et des biens manufacturés. Donc 3 produits éligibles à l’export, 3 types d’usines (2 nouvelles) au lieu d’une seule mais plus de port ni de chantier naval !

–          Donc de nouvelles usines : poterie, manufacture et… Brasserie ! On produit aussi de la bière, production au combien cruciale dans Birmingham (à l’époque on avait moins de risque d’être malade en buvant de la bière qu’en buvant de l’eau…).

–          La bière ne s’exporte pas, elle s’utilise ! Il va vous falloir consommer 1 ou 2 tonneaux de bière pour chaque exportation, sinon pas d’export… Et en phase rail, la construction des rails demande de la bière lorsque vous les faites par 2. On construit une brasserie on pose dessus 1 ou 2 tonneaux de bière. Lorsqu’ils seront utilisés (export ou double rail) la brasserie rapporte PV et revenus à son propriétaire comme les mines de charbons et les aciérie, une nouvelle ressource en somme.

1840 Brass Lancashire 7

Les zones d’export ont en début de chaque époque de la bière pour la première exportation, après il faudra fournir. Donc exporter en premier permet de ne pas nécessairement avoir de brasserie disponible pour l’instant et en plus comme je le disais offre un cadeau. Attention, petit twist, on n’exporte pas n’importe quoi, chaque zone ne reçoit que certains type de biens (coton, poterie…) pas tout et cela change à chaque partie (tuiles amovibles) mais reste identique entre les 2 époques d’une même partie ce qui est important pour les usines que l’on construit à l’époque du canal et qui restent à l’époque du rail.

–          Les usines sont aussi à gérer différemment. En effet, en montant dans les niveaux la progression revenus/PVs n’est plus du tout linéaire. En plus les manufactures ont beaucoup plus de niveaux que les autres usines (8), les poteries on ne peut pas « développer » le niveau 1 (« sauter » le niveau1) et il n’y a que 4 emplacements pour les poteries sur le plateau et les niveau 2 et 4 ne rapportent rien… Par contre les niveaux 1,3 et 5 rapporte énormément. Donc l’analyse et la stratégie dans le choix de ses usines est beaucoup plus ouvert et à réfléchir, que faire, quoi développer… Même le coût en bière pour l’export varie de façon non linéaire pour les manufactures par exemple, parfois 1 tonneau de bière nécessaire, parfois 2, parfois aucun selon le niveau… Donc bien plus de stratégie.1840 Brass Lancashire 13

–          Les rails et la bière : Les rails c’est beaucoup de PVs, les joueurs de Brass se ruent sur la construction de rails, pour les PVs, agrandir leur réseau et prendre la place avant qu’il n’y en ai plus ! Donc on construit par 2, oui mais maintenant il y a un facteur limitant, la bière ! Sans elle pas de construction de rail par 2, du coup on construit toujours plein pot les rails mais le rush est beaucoup plus étalé dans le temps, il faut de la bière ! Et là stratégie… Si vous finissez l’époque du canal avec plein de brasseries…

–          Vos brasseries vous fourniront toujours, que le rail que vous voulez construire (ou l’export d’une usine) lui soit relié ou non. Par contre la brasserie d’un autre joueur doit être connecté à votre construction/export pour vous fournir… Hum.. Du coup au début on construit nos brasseries avec des cartes villes, isolées… Pour se garder la bière et l’export et la construction de rail… Mais ensuite on voudrait bien construire tous nos niveaux de brasseries donc là on les connecte pour les petits copains 😉 Un jeu plus riche je vous disais.1842 Brass Birmingham 4

–          Dernier point les « Wild cards », elles remplacent l’action double qui permettait de placer où l’on voulait une usine. Là il y a des cartes, pour une action on prend une wild card usine et une wild card ville  (obligatoirement les 2 contre défausse de 3 cartes, 2 en échange et une qui symbolise l’action) et il nous reste toujours une action pour ce tour mais on peut conserver ces cartes pour plus tard (contrairement à l’action double du Brass d’origine) ! Ces wild card ? Lorsqu’on les utilise on construit, selon la carte, soit l’usine que l’on veut dans notre réseau soit dans la ville de notre choix. Et on a accès à ces cartes pendant toute la partie, mais attention on prend les 2 et pour pouvoir en reprendre il ne faut plus avoir de wild card en main, alors on reprend à nouveau les 2.

Brass c’était bien maintenant c’est encore mieux, en jouant « à l’ancienne » cela sera encore plus immersif avec la qualité du nouveau matériel et en jouant à Birmingham le plaisir ludique sera décuplé par la richesse accrue du jeu et bien sûr sa complexité aussi… Que du bonheur 😉


Swa 21

SwatSh:  9/10

« Bonjour, je m’appelle SwatSh »

« Bonjour SwatSh »

« Bonjour à tous, je suis venu ici aux B.A. (Brass Anonymes) car moi aussi, je préfère Brass Lancashire mais chut »

« On te comprend SwatSh, c’est pas grave, nous aussi.  Bon, on n’est pas nombreux et autant que ceci reste entre nous car nous risquons le lynchage mais rassure toi SwatSh, on te le dit tout bas, nous aussi on préfère Lancashire ».

1842 Brass Birmingham 2Bon, j’ai rien dit, tout ça c’est de la fiction bien entendu :-). Brass, est un excellent jeu.  Et comme je le mets tout en haut de mon panthéon avec un bon 10/10, je m’attendais à un Brass amélioré, encore meilleur avec cette version Birmingham, qui vient d’être développée maintenant, soit plus de 10 ans après l’original.

Brass Birmingham n’a pas été développé par il maestro, Mr Wallace himself mais bien par 2 de ses acolytes qui ont déjà réalisé, ensemble, Super Motherload.  J’ai l’impression qu’ils ont voulu un peu changer le jeu de base tout en gardant sa structure.  Alors qu’ils auraient pu plus moderniser le jeu en raccourcissant sa durée et en ajoutant des éléments comme des objectifs apportant une dimension supplémentaire au jeu, ils se sont « contentés » d’ajouter une nouvelle ressource: la bière et donc des bâtiments supplémentaires utilisant cette ressource.

La petite touche sympathique c’est que la gestion des brasseries diffère de celle des autres bâtiments de production.  En général, on va construire une mine de charbon ou un rafinerie que si la demande est forte et en espérant que notre bâtiment soit rapidement vidé par les adversaires.  Les brasseries, c’est différent.  La demande de bière est tellement forte, qu’on va viser à ce que personne ne nous pique notre bière!  La tension est différente et c’est tout bon.

Bon, OK, ils ont très bien fait cette nouvelle version de Brass et le jeu reste excellent.  Mais je m’attendais à autre chose, une modification plus ambitieuse.


1842 Brass Birmingham 8


La bouteille de Chaps en 30 minutes sur Birmingham


Vin d’jeu d’music

Avis et notes des lecteurs
Pas encore de note !
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

3 de réponses

  1. palferso dit :

    J’ai répondu à Chaps et à ceux qui, comme moi suite à mes premières parties de Birmingham, faisaient des comparaisons superficielles du type: c’est plus (moins) complexe, c’est plus (moins) cripté, etc.

    C’est ici: https://www.trictrac.net/forum/sujet/brass-birmingham-les-retours?page=9&limit=32#post-17d9e3d54f45cab1d2f8d9bac79ae4de386f

    Merci aux Vindjeux pour vos retours toujours si détaillés et si enthousiastes. Un bonheur de continuer à vous suivre! 🙂

  2. SwatSh dit :

    Salut Sharpa,
    Oups, c’était une erreur, les 2 sont conseillés à partir de 3. Le jeu tourne très bien à 2 mais nous le conseillons à plus vu la forte interaction présente dans le jeu qui est amplifiée à plus de joueurs.
    Amuse-toi bien!

  3. Sharpa dit :

    bonjour,

    Je compte acheter l’un ou l’autre pour jouer essentiellement à deux joueurs. Je vois que vous mettez J conseiller de 2 à 4 pour cette version alors que pour Lancshire vous mettez 3 à 4. Vous pouvez donner des infos à ce sujet ?

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *