• The Game – Le Duel - FICHE DE JEU
  • 0

The Game – Le Duel

Note moyenne
8.50
(1 note)
Mise en place: 1' - Règles: 2' - Partie: 15' - Durée par joueur/euse: 7.5'
Année:
Auteur(s): ,
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Famille
Age minimum: 8
Nombre de joueurs: de 2 à 2 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub

Ren 8

Ren: 8,5/10

J’avais adoré The Game (pour lequel je n’avais pas donné d’avis d’ailleurs, il faudrait corriger ça). Il faut dire que je suis bon public pour ce genre de jeux: un concept un peu original, des règles simples, beaucoup d’interaction, et des parties courtes. Ce qui permet de ne pas râler quand la chance (présente puisqu’on passe la partie à tirer des cartes) n’est pas de votre côté, car la partie sera vite finie et on refera une autre dans la foulée!

The Game – Le Duel nous propose une variante à deux joueuses, où le but sera toujours d’être la première à placer toutes ses cartes, ou à ne pas être la première à ne plus savoir placer aucune carte (ce qui signifierait la défaite immédiate). Donc plus question de coopérer ici…

1, 2, 3…

Chaque joueuse a un paquet de cartes numérotées de 1 à 60. On place les 1 et 60 qui seront les cartes de départ. Puis, en commençant avec une main de 6 cartes, on place minimum 2 cartes (mais on peut en placer plus si on le souhaite, à concurrence de 6 maximum donc). Ensuite on refait sa main à 6 cartes. Comme vous l’aurez compris on doit bien sûr suivre le sens de chaque ligne, i.e. on doit progresser dans la ligne qui commence par le 1, et régresser dans la ligne qui commence par le 60.

60, 59, 58…

Deux astuces vont pimenter cette brave réussite, et donner tout le sel au jeu:

Tout d’abord, et cette règle est déjà présente dans The Game, on pourra « remonter » les flots si on joue une carte dont la différence avec la précédente est exactement de 10. Exemple: si je suis sur la ligne ascendante, ma dernière carte est un 23, je peux jouer un 26 puis un 16.

Ensuite, et cette règle est propre à ce duel, dans les deux cartes minimum qu’on doit obligatoirement placer, on peut si on le souhaite (mais ce n’est pas une obligation) en placer une chez son adversaire. Mais à la condition expresse que cette carte l’aide. Donc dans la ligne ascendante de l’adversaire on devra mettre une carte qui redescend. Et vice-versa dans la ligne descendante on devra mettre une carte qui remonte. Le jeu et le nombre de cartes font qu’il est presque impossible de ne pas mettre une ou plusieurs cartes chez son adversaire pendant la partie, sous peine de ne quasi avoir aucune chance de gagner. Le secret sera donc d’aider l’adversaire au bon moment, mais pas trop quand même… Dilemme dilemme…

Tout ça donne donc un jeu tel que je l’ai décrit plus haut: une idée sympa, des règles expliquées en 2 minutes, une interaction réelle, et une partie pliée en 15 minutes. Le tout avec une surprenante et délicieuse tension qui s’installe au fur et à mesure qu’on se rapproche du 59 et du 2 respectivement… Alors oui bien sûr il y a de la chance, mais ça fait partie du charme, et puis ça permet de chouiner quand on perd! C’est bon parfois de ne pas chercher midi à quatorze heures pour avoir sa dose journalière de bonheur ludique…

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Vin d'jeu
Avis et notes des lecteurs
Pas encore de note !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *