• Tiny Epic Pirates - FICHE DE JEU
  • 0

Tiny Epic Pirates

Note moyenne
8.00
(1 note)
Mise en place: 15' - Règles: 15' - Partie: 45'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s): , , ,
Editeur(s):
Mécanisme(s): , ,
Contient du plastique
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 1 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , , , joueurs
Fabriqué en: Chine
Langue: Française
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub

Claire et la famille Meeple : 8/10

La famille Tiny Epic s’agrandit encore avec l’arrivée de l’aventure Pirates. Je suis toujours autant admirative devant tout le matériel que contient cette petite boîte. Si certains éditeurs utilisent les gros contenants (parfois peu remplis) comme outil marketing, Gamelyn Games a fait le choix opposé : un format ultra compact garni au maximum. Il faut avouer que le rangement après une partie ajoute un défi supplémentaire, un vrai casse-tête !

Dans ce nouvel opus de la saga Tiny Epic, nous voici devenus des pirates dont l’objectif est d’être le premier à enterrer 3 trésors. Mais comment les obtenir ! Rien de plus simple quand on est un pirate : on attaque des navires marchands chargés de ressources ou ceux de nos adversaires. Une fois le rhum, le café, la canne à sucre ou la poudre à canon, chargés dans nos cales, on peut aller négocier dans les marchés pour en tirer le meilleur prix. Dès que nous aurons 12 pièces d’or, il sera alors possible de chercher une petite crique abandonnée pour y enterrer notre butin. Évidemment, nous devrons nous déplacer sur les mers et parfois rencontrer des tempêtes qui bouleverseront nos plans, mais il faudra surtout lancer des attaques dignes de ce nom et recruter les meilleurs loups de mer. Pas de quartier !

Le placement

Le système de placement pour réaliser des actions nous a fait penser à Coloma. Sur le gouvernail de chaque de plateau de pirates, 5 actions sont placées de manière aléatoire. De cette façon la roue est unique à chaque partie, c’est malin. Le capitaine se déplace d’une case et réalise l’action mais si on souhaite exécuter une action plus lointaine, il faut placer des marins sur les cases que l’on saute. Ils ne pourront donc pas être affectés à autre chose. Quand le capitaine a fait un tour complet, les navires marchands se déplacent. Cette mécanique oblige une planification à long terme car il est interdit de reculer.

La navigation

Votre déplacement en pleine mer dépend du nombre de symboles Rose de vent que vous possédez. Mais l’originalité de cette action réside dans le fait qu’elle est obligatoire. Il faut se déplacer avant de résoudre l’action principale. Si vous aviez prévu d’attaquer, il ne faut pas oublier que le bateau va se déplacer avant ! Les tempêtes rencontrées vous obligeront à affecter un marin aux réparations du navire et donc à l’enlever de sa tâche initiale, mieux vaut l’avoir anticipé… La carte maritime est composée de 16 cartes que l’on dispose en un carré de 4*4. Elle est donc différente à chaque partie.

Le pillage

Un pirate qui n’attaque pas à coup de canon, n’est pas un vrai pirate ! Dès que vous êtes sur la même case qu’un autre navire, vous pouvez l’aborder. Les navires possèdent des résistances aux attaques qui leur sont propres. Pour connaître le nombre de dégâts infligés, il faut lancer les dés (2 ou 3 en fonction de votre progression sur la piste des légendes). Il suffit ensuite de comparer les chiffres obtenus avec ceux présents sur l’ensemble des membres de votre équipage : vous infligez 1 dégât par chiffre identique.
Voici donc l’importance du recrutement des marins. Quand on souhaite réaliser cette action, il faut faire attention aux symboles des dés qu’ils possèdent ainsi qu’aux bonus supplémentaires qu’ils accordent. On peut engager jusqu’à 4 marins. Mais prenez garde, il arrive parfois que les marins déclenchent une mutinerie !

Le négoce

Comme dans un pick-up & delivery, les marchandises volées doivent être apportées dans les marchés qui en recherchent. Impossible de laisser ses marchandises au hasard, il faut être dans le bon marché en fonction de sa cargaison. Conclusion, il vaut mieux essayer d’avoir une cargaison identique, bien que vous n’ayez que 3 places sur votre navire. Mais il faut faire attention aux prix de vente car chaque marchandise possède son propre prix allant de 2 à 5 pièces. Une fois vendu, son prix va redescendre au plus bas en permettant aux autres ressources de valoir plus chère. La loi de l’offre et la demande s’applique dans Tiny Epic Pirates ! Ce système nous a fait penser à Venice : on charge des cubes en bois sur notre navire pour aller les livrer dans un autre endroit.

C’est officiel, dans la famille Meeple, Tiny Epic Pirates a été élu « jeu spécial vacances ». Dans une famille nombreuse, la place dans les valises consacrée aux jeux de société est souvent limitée. Alors ce petit format qui propose des mécaniques dignes d’un eurogame à tout pour nous séduire. Par contre il faut un peu plus de place que la table de camping ! L’interaction est très forte surtout à 3 et 4 joueurs et le mode solo est agréable. De beaux moments en perspective. Nous avons vraiment apprécié le condensé de mécaniques ludiques que propose ce jeu.

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *