• Descendance (+ aide de jeu) - FICHE DE JEU
  • 5

Descendance (+ aide de jeu)

Note moyenne
9.46
(5 notes)
Règles: 60' - Partie: 90'
Année:
Auteur(s): ,
Editeur(s): ,
Catégorie: Expert
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Récompense(s):
Note moyenne des lecteurs (1 note)
6.00
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

SwatSh: 9,5 /10

Après avoir joué à Descendance, un seul mot me vient à la bouche, enfin, pas un mot, un « Waouw »!

Les 2 auteurs, les frères Brand, heu non pardon, le couple Brand! (merci Damaris 😉 ), sont loin d’être inconnus. Ils ont déjà signé d’autres très bons jeux comme A l’ombre des Murailles et Guatemala Café.

Descendance n’est pas un jeu de pose d’ouvriers comme on peut le lire par-ci ou par-là. Au début d’un tour de jeu, on place au hasard des petits cubes de différentes couleurs sur chacune des 6 cases actions disponibles. A son tour, un joueur doit prendre un des cubes d’une des cases d’actions et peut ensuite exécuter l’action en question. C’est donc plutôt un jeu de prise de cube!

Et là commence le coup de génie des frères Brand. Car, à la difficulté du choix d’action, s’ajoute le choix du cube car ces cubes servent à exécuter certaines actions. De plus, dès qu’une case action est vide de cube, l’action n’est plus disponible. Le choix des actions va donc aller en diminuant et on va devoir se préparer à pouvoir jouer les actions restantes ce qui n’est pas évident car certaines actions demandent de dépenser l’une ou l’autre denrée qu’on aura dû acquérir auparavant.

Cerise sur le gâteau, en plus du fait de récolter des cubes pour les dépenser dans certaines actions, il existe un autre moyen d’exécuter les actions: faire travailler les membres de sa famille. Cela ne coûte aucun cube mais du temps. Dès qu’on dépasse 10 « temps » dépensés, un de ses membres meurt. Pour peu qu’on l’ait bien placé dans le village, il pourra rejoindre les archives du village et rapporter des points de fin de partie. A la gestion des cubes se mêle donc la gestion de sa famille: éviter de les faire mourir trop vite au risque de se retrouver à court de membre et veiller à en faire naître suffisamment. De plus, parmi les cubes à prendre pour exécuter les actions se trouvent des cubes noirs « peste ». Quand on prend un cube peste, son marqueur temps augmente de 2. Les cubes peste ne servant à aucune action, le fait d’en prendre 1, non seulement fait vieillir sa famille mais ne nous sert à rien. C’est le prix à payer si on veut absolument exécuter une action ou l’autre.

Et c’est là qu’excelle encore plus Descendance. Les moyens de gagner des points de victoire sont nombreux, trop nombreux pour un seul joueur, heu, une seule famille. Il va donc falloir orienter sa stratégie car au plus on s’investit dans l’un ou l’autre chemin, au plus il rapporte.

Malgré toutes ces éloges, Descendance a 2 défauts à mes yeux:
1) En début de tour, 2 actions sont indispensables: la naissance pour gagner 1 ou 2 membres selon l’ordre du tour et quand l’action n’est plus disponible, les joueurs se jettent sur l’action artisants qui permet de gagner les denrées nécessaires aux autres actions. Les choix sont donc assez évidents en début de tour et le dernier arrivé devra se contenter des cubes pestes pour ces 2 actions indispensables.
2) Il faut faire beaucoup d’efforts pour vouloir être premier joueur car plusieurs denrées sont nécessaires à l’obtention du pion premier joueur qui ne tourne pas automatiquement. Le premier joueur a donc un avantage certain car il n’aura pas dû faire d’effort pour l’être au moins une fois dans la partie si pas plus quand les joueurs sont découragés de devoir faire autant d’efforts et qu’ils laissent le pion premier joueur là où il est…
Dommage pour ces 2 défauts qui m’empêchent de côter le jeu à son maximum.

Descendance est une petite merveille et ses belles illustrations nous aident à l’apprécier. Descendance mêle tout ce qu’on aime chez Vin d’jeu: mécanismes originaux, choix difficiles et stratégies gagnantes différentes. Cerise sur le gâteau, les règles ne sont pas trop complexes et sont rappelées sur le plateau. La durée d’1 heure 30 est plus que raisonnable. Non, franchement, Descendance est un des tout grands jeux de ce début d’année et risque encore de le rester longtemps…

Nouvelle partie

Cette nouvelle partie a confirmé tout le plaisir que j’ai eu à jouer à Descendance. Ce qui m’a frappé dans cette partie c’est que les stratégies peuvent être très différentes et les scores très serrés. Malgré ce qu’on peut lire ici ou là sur la toile, suite à mes parties, aucune stratégie ne se détache des autres. Elles sont toutes bonnes à prendre même celles qui ne sautent pas aux yeux. Les voyages par exemple, coûtent très cher mais rapportent beaucoup. Mais la stratégie que vous allez suivre dépend beaucoup de ce que vous observez chez les autres joueurs. Dans notre dernière partie par exemple, 3 joueurs se sont disputés les voyages. En tant que 4ème, j’ai décidé de les laisser ce battre pour pouvoir faire cette action et m’orienter vers le marché & l’église. Stratégie qui n’a pas été payante…
__________________________________

Philrey212: 9/10

Bonne surprise que ce Descendance. La plus grande innovation de ce jeux est le coût des actions. En effet, chacun dispose d’un petit tableau personnel sur lequel il comptabilise le coûts de ses actions en temps. Ouais, et quoi? Et bien, chaque fois qu’un tour complet est effectué, un de vos habitant du village meurt. Et voilà. Il fallait y penser. Du coup, on se dit: on va essayer de ne pas dépenser trop de « temps ». Pas sis simple que simple. Quand un habitant meurt, il est retiré du plateau de jeu central et va soit dans livre des archives (pour gagner des points de victoire en fin de partie) ou au cimetière (dommage, plus de place dans les bonnes archives).

Ajoutons à cela les choix des actions très variés, pour des stratégies toutes aussi variées.

En bref, beaucoup de bons ingrédients pour vous faire passer une bonne soirée avec un beau design et du matériel somme toute classique.

_________________________________

Thierry: 10 / 10

Descendance est un jeu magnifique – l’histoire se déroule au Moyen Âge et est en fait celle de familles (chaque joueur représentant une famille) qui s’attellent à travailler et se développer au travers de diverses activités. Aussi, votre famille de base (1ère génération), en travaillant dur (ce qui se marque par l’écoulement du temps), va progressivement acquérir différentes ressources telles qu’une charrue, un bœuf, un cheval, du blé ou encore un parchemin. Doté de ces biens, votre famille (que vous pouvez agrandir à tout moment par l’action « mariage ») va ainsi pouvoir voyager ou aller les vendre au marché afin de récolter des points de victoire. Mécanismes assez classiques me direz-vous – oui, mais ces actions ne sont disponibles qu’au travers d’une série de cubes (de couleurs différentes) placés en quantité très limitée sur le plateau (p.e. il n’y a qu’un cube au marché et donc une seule action possible). Quand vous ajoutez à cela que la couleur du cube a elle-même de l’importance pour une série d’actions, vous comprenez qu’il faut vraiment jouer à tout moment très juste (ce qui nécessite de tenir compte sans arrêt de la position des autres familles).

Au-delà de ces actions de base (ferme, marché, mariage ou voyage), vous avez également le choix pour d’autres actions spéciales telles qu’aller à l’église ou à la chambre du Conseil. A l’issue de notre partie, je peux vous dire que ces deux lieux sont absolument indispensables pour revendiquer la victoire finale – pour ma part, j’ai particulièrement apprécié la chambre du Conseil (et plus spécifiquement le 3ème niveau qui vous permet de disposer d’une ressource de base au choix). Pour toutes ces actions, le principe est toujours identique, à savoir payer le coût de l’action, tant en cubes/ressources qu’en unité temps (soit l’un ou l’autre, soit les deux en même temps). Essayez également de placer quelques membres de votre famille à l’église mais plutôt en fin de partie afin d’être sûr de les conserver, cela vous rapportera quelques points précieux. Je vous le disais, Descendance constitue un super jeu de gestion, très ludique et très interactif, qui présente un nombre impressionnant de combinaisons possibles.

Et pour couronner le tout, on vous a déjà mentionné le fait qu’à chaque action vos membres de famille vieillissent et qu’après un tour complet de votre plateau individuel, ils rejoignent soit les archives du village (rapportant des points de victoire), soit le cimetière (pas de points de victoire). Et là encore, c’est énorme car si vous parvenez à bien gérer vos « morts » (qui ne vous permettent alors évidemment plus d’effectuer d’actions), càd de les placer dans les différentes parties des archives (correspondants aux différentes zones de jeu), vous empocherez alors un max de points de victoire. Autre petite subtilité du jeu, à la place de prendre un cube sur le plateau de jeu, vous pouvez donner trois de vos cubes (de même couleur) afin d’effectuer une action au choix (ce coup peut s’avérer extrêmement puissant car il vous offre une action ciblée de plus lors d’un tour).

Voilà, que dire de plus, si ce n’est que je me suis régalé avec ce jeu extrêmement bien dosé qui m’a semblé juste parfait. C’est mon premier 10/10 cette année, pour ce gros coup de cœur 2012 ! Bon amusement à vous 🙂

_____________________________________

Benoit: 9,3/10

_____________________________________

Raf: 9,5/10

Super, Plusieurs stratégies gagnantes, l’incertitude du vainqueur jusqu’à la fin, de la réflexion et pas du broyage de cerveau (ce qui est un de mes reproches sur la plupart des gros jeux actuels),de la diversité, j’adore!!!

_____________________________________

Ren:  9/10

Du tout bon! Voilà ce qu’on peut dire de Descendance.

A la base on a un bon jeu Germanique bien comme il faut: des cubes, des choix d’actions, plusieurs possibilités de marquer des points, relativement équilibrées… bref de prime abord du classique. Mais déjà c’est du classique bien fait, ce qui n’est pas si évident que ça. Re-mais, et c’est là qu’on franchit un (ou plusieurs) niveau(x) dans le miam miam ludique, il y a un thème qui est très bien rendu, avec des mécanismes originaux qui collent au thème! Là tiens! On se réveille tout à coup hein cher lecteur!

L’idée géniale est la suivante: le thème du jeu est la gestion d’une famille qui se développe au Moyen-Age. Jusque là rien de bien spécial. Mais pour matérialiser le temps qui passe, les membres de la famille veillissent (via différents mécanismes, soit en utilisant du « temps », soit en prenant des cubes peste pour effectuer une action spécifique) et meurent pendant la partie! Donc il faut les placer à bon escient sur le plateau, car certains choix font que votre membre de la famille va rester sur le plateau pour le restant de la partie. Et les membres de la famille vieillissent toujours dans l’ordre, donc les premiers mis seront les premiers à mourir. Et donc si vous mettez un membre de la famille trop tôt à un endroit, il risque de mourir avant la fin! De plus quand ils meurent ils peuvent aller aux archives du village, ce qui rapporte des points. Mais les archives ont évidemment un nombre de places limité… Donc d’un côté il faut faire attention à ne pas faire mourir vos personnages trop vite dans certains cas, de l’autre c’est la course pour les « tuer » pour gagner des points! Génial!

Le jeu est fluide, avec un thème vraiment bien rendu, et un bon feeling. Good! Les défauts/questions qui empêchent (éventuellement temporairement) de mettre 10: il faudrait voir après plusieurs parties si il y a vraiment moyen de gagner avec une stratégie réellement différente. Certaines actions semblent en effet évidentes à chaque tour. Et l’interaction entre joueurs n’est pas délirante, si ce n’est la vérification des cubes des autres pour se demander ce que chacun va faire sachant que X a déjà un rose, Y deux bruns et un vert et Z trois orange… Pas grave mais bon c’est clairement pas un party game…

______________________________________

Pour plus d’infos sur Descendance, vous pouvez faire un tour ici, sur la fiche de jeu de l’éditeur Gigamic. Elle est très bien faite et comprend les règles complètes du jeu ainsi que des vidéos explicatives.

Vin d’jeu d’aide: Descendance vin d jeu v1

Avis et notes des lecteurs
Note moyenne :
(1 note)
6.00
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

par yoann
un peu trop mécanique.
J'ai aimé au début mais le jeu devient trop mécanique.Manque de diversité et de renouvellement.Au final plus trop envie d'y jouer

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

5 de réponses

  1. SwatSh dit :

    Merci Dr, c’est corrigé. J’en ai profité pour ajouter des espaces entre les avis pour que ce soit plus clair. Et es-tu content de ta variante?
    Personnellement, après moult parties, je trouve le système de premier joueur très bien fait comme ça…
    Amuse-toi bien!

  2. Dr Belock dit :

    Descendance est un de mes gros coups de coeur : en plus de trouver ce jeu très bon mécaniquement (au point d’avoir acheter les 2 extensions), avec une idée originale, j’apprécie surtout le coté esthétique et visuel de ce jeu…

    Sinon nous avons inventé une petite variante pour le premier joueur : le premier joueur change dans le sens horaire a chaque nouveau tour.
    Quant a la bague, elle permet juste de pouvoir effectuer une action sans les contraintes lié aux cubes (en gros un puit bis). Au début du tour suivant, la bague qu’elle ait été utilisé ou non, revient a sa place.

    @SwatSh : il y a un texte en doublon dans ta section « nouvelle partie ».

  3. dam's dit :

    « Descendance a 2 défauts à mes yeux »

    Je ne suis pas d’accord avec cet avis, peut etre parceque je joue toujours avec l’extension.
    Mais il y a beaucoup de stratégie, et la course au aiscance et artisanat n’est pas une fatalité.

    Magnifique jeu, c’est clair, moi qui n’aimais pas les gros jeux, et ben c’est fini.. ;D

  4. Crenom dit :

    Oups 😉 Bien vu Damaris! On s’en sort pas avec ces prénoms nordiques 😀
    SwatSh.

  5. Damaris dit :

    Super site, bravo ! Heu… juste Inka et Markus Brandt sont un couple et non pas des frères! ;-))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *