• Pillards de la mer du Nord (+ vidéo) - FICHE DE JEU
  • 5

Pillards de la mer du Nord (+ vidéo)

Note moyenne
7.83
(3 notes)
Mise en place: 10' - Règles: 20' - Partie: 70' - Meilleur score: 55
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Distributeur(s):
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 12
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

1399-pillards-1swa-6

SwatSh: 7,5 /10

Les Pillards de la mer du Nord est un jeu rafraichissant dans le monde du jeu de placement d’ouvriers.  Il est édité/distribué par le nouvel éditeur/distributeur Français bien sympathique qu’est Pixie Games à qui l’on doit l’édition de Tunhell et la distribution de Citrus et d’Hack Trick entre autre.

Cela faisait longtemps que je n’avais plus joué à un placement d’ouvrier « classique ».  Et ça fait du bien surtout pour la fraicheur qu’apporte les Pillards de la mer du Nord.

En effet, sur certains aspects, il est très classique.  Les joueurs vont placer leurs ouvriers pour :
Piocher des cartes à l’aveugle dans le paquet
Récolter différentes ressources

Ces ressources peuvent etre dépensées de différentes façons.  Pour :
Gagner des tuiles objectif qui donnent des PVs en échange de combinaisons de ressources
Augmenter sa force armée
Jouer des cartes
Ces cartes vont non seulement augmenter votre force armée mais vont aussi vous donner certains avantages en PVs ou en ressources.  Elles présentent 3 capacités : leur force, leur bonus quand elles sont sur la table et leur bonus quand elles sont défaussées.  Il est rare qu’une carte ne vous convienne pas !
– Faire un raid en obtenant les conditions pour le réaliser et en dépensant les ressources demandées dans le but de gagner, là aussi, des PVs.
1399-pillards-2

Ces raids sont assez déconcertants car d’un côté ils sont très maîtrisables : chaque type de raid indique les conditions (ce que le joueur doit posséder) et les ressources à dépenser pour pouvoir le réaliser.  C’est évidemment planifiable.  D’un autre côté, les joueurs vont devoir lancer des dés dont le résultat s’ajoutera à leur force armée et indiquera les PVs gagnés qui peuvent osciller entre rien et plus de 10 PVs.  J’aime autant vous dire que si vous réalisez un mauvais lancé de dés sans avoir une force armée de base suffisante, vous risquez de repartir penaud de votre raid sans aucun PV engrangé.  Perdre une action comme ça vous coûtera la partie.  Autant être prévenu !

Le vent de fraîcheur apporté par les Pillards de la mer du Nord provient de 3 éléments :
1) Les raids qui, comme expliqué ci-dessus, mélangent subtilement rigueur Allemande maîtrisable et jets de dés chaotiques mais également maîtrisables si on prend le temps de s’armer suffisamment avent le combat.

1399-pillards-32) Les vikings (ouvriers) spécialisés.
On a déjà vu cette mécanique dans d’autres jeux comme dans l’excellent Manhattan Project mais c’est toujours agréable de jouer avec cette notion de spécialisation.  Il existe 3 couleurs de vikings (les noirs, les gris et les blancs).  Les différentes cases action indiquent quelle(s) couleur(s) de viking sont acceptées sur la case pour réaliser l’action ou quels effets différents sont provoqués par certaines couleurs de vikings.  Il y a des couleurs qui rapportent plus de ressources que d’autres et d’autres qui peuvent réaliser des raids lointains (plus lucratifs)…  Ces contraintes et opportunités sont des éléments supplémentaires à gérer qui apportent plus de profondeur au jeu.

3) Le placement et la reprise d’ouvriers
C’est la mécanique la plus novatrice des Pillards de la mer de Nord.  A votre tour, vous exécutez 2 actions :
a. Vous placez un viking sur une case action et l’exécutez
b. Vous retirez un viking d’une case action et l’exécutez

Bien que très opportuniste, c’est une mécanique très bien foutue.  Déjà l’ordre d’exécution est une contrainte : placer puis retirer.  Vous devrez 1399-pillards-4donc exécuter une des actions vides d’ouvrier suivie d’une des actions avec un ouvrier.  Les choix sont plus limités et plus contraignants.  De plus, à la fin de votre tour, vous allez vous retrouver avec un ouvrier en main que vous allez placer sur une case action au prochain tour.  La couleur de cet ouvrier est important surtout si vous briguez certaines actions.  Non seulement l’action que vous allez effectuer avec le viking pris est importante mais la couleur de ce viking va également peser dans votre décision.  Très très sympa 😉

Les Pillards de la mer du Nord reste un jeu d’ouvriers assez classique.  Vous allez récolter des ressources pour les dépenser contre des PVs.  Il a un côté un peu répétitif d’ailleurs mais qui est contrebalancé par une durée de jeu assez courte (1h15).  Le thème est bien représenté bien qu’il manque une mécanique simulant la traversée en mer. Les pièces en métal et les pions en bois représentant les différentes ressources ainsi que les vikings sont tout simplement magnifiques et donnent envie d’y (re)jouer.  On a des pièces en bois sculptées pour l’or, le fer, le bétail et les têtes de mort (les Valkyries).  C’est superbe.  Le hasard est légèrement présent dans les raids et la pioche de cartes mais ce n’est pas trop dérangeant car il ne décidera jamais, à lui seul, du vainqueur.  Que du contraire, il apporte du fun au jeu et c’est assez agréable de voir la tension monter avant un jet de dés ou une pioche de carte.  La nouvelle mécanique de placement et de prise d’ouvrier marche du tonnerre et apporte une dynamique originale et très tactique.  Les Pillards de la mer du Nord donnent envie d’être un viking et de se laisser pousser la barbe et la moustache 🙂


SONY DSC

Pascal:      8/10

Vu les retours sur les autres blogs spécialisés, mon attente était forte.  Les commentaires sont quasi unanimes, et sur papier, le format, la durée, la complexité semblent idéales.  J’attendais donc cette partie avec impatience.

Un petit coup d’oeil sur le matériel : tout est nickel ! Rien à redire … (ou pas grand chose : le texte sur les cartes pourrait être un rien plus lisible).

Les règles claires sont expliquées en un temps très contenu. La partie commence, et la mécanique se met en place : les actions sont simples et assez intuitives.  Les raids se multiplient, les ressources s’accumulent.  Des stratégies différentes se dessinent.

Que du bon, tout çà.  Allez, on se laisse aller au jeu. Vers la fin de partie,  je prends un petit risque en tentant un raid, en espérant un lancé de dé pas trop pourri.  Et puis même, j’ai une carte qui me permet de relancer un des 2 dés si ce n’est pas satisfaisant.  (Pour info, la valeur minimum d’un dé est 2).  A l’attaque !  Ca doit me rapporter 7 points de victoire, voir plus si tout va bien.  Premier lancé de dés : un 2 et un 2 !  Bon, je ne vais pas ressortir mes cours de statistiques, mais ca me fait un peu râler.  Pas grave, je peux relancer un dé.  Et hop … je refais un 2.  Conclusion : aucun point sur ce raid 🙁 …

Bon, ce n’est pas propre à ce jeu-ci, et ca peut arriver dans beaucoup de jeux, et à tout le monde…  La prochaine fois, je lancerai mieux les dés !  Je ne me focalise pas là-dessus, mais le jeu serait excellent sans cette dose de hasard pas vraiment nécessaire à mes yeux !

Pour le reste, rien à redire, ce jeu est très sympa !


tapimoket

Tapimoket:  8/10

2016 c’est l’année du casque à cornes… Dans les jeux, bien sûr. Et, oui, Les pillards des mers du nord est encore un jeu sur le thème des vikings, issu de la trilogie de Shem Philips avec Shipwrights of the north sea, Raiders of the North Sea (les pillards) et Explorers of the North sea.

D’un point de vue matos, c’est sans doute le plus beau. Non seulement par les belles illustrations de Mihaijo Dimitrievski (65 points au Scrabble), mais aussi avec un matériel de qualité avec ses ressources en bois, ses meeples à cornes et de belles pièces en métal.

Mécaniquement, le jeu est très simple et s’adresse à un public large, mais ne déplaira pas aux joueurs experts puisqu’il s’appuie sur un système très connu de « je pose un ouvrier, je fais l’action ». Les actions pouvant se faire au village pour diverses choses comme accumuler des ressources, embaucher des villageois (cartes de personnages en main), recruter de l’équipage (on pose ses cartes), préparer des raids en mer, et surtout faire des offrandes avec les butins gagnés lors de ces raids. Une autre action sera de poser son viking au delà des mers pour faire un raid, qui se réalise en payant les ressources nécessaires (provisions et or), en ayant assez de membres d’équipages et en réussissant un jet de dés auquel on ajoute sa force militaire.

Bref je pose, je fais l’action… L’iconographie est bien faite et très claire sur le plateau.

En fait, on aura surtout une petite subtilité de pose et de reprise. En effet, après avoir poser un viking au village pour faire une action, on doit en reprendre un autre et faire aussi l’action où il était. C’est à ce niveau qu’il y aura un peu de stratégie… j’ai bien dit un peu, mais cela nous poussera à essayer d’optimiser ses coups. Une autre subtilité viendra aussi de la couleur des meeples qui feront varier certaines actions ou donneront accès à d’autres et seront nécessaires pour réaliser des raids de plus en plus lointain.

Malgré ces subtilités, vous ne risquez pas d’être méchamment bloqués et vous retrouver avec des contraintes de calculs d’optimisation comme le demande les jeux experts. Non… tout cela reste très fluide et simple. De plus, les cartes apporteront un peu de chaos au jeu, sans que cela soit trop agressif. On a des bonus, des échanges et parfois, on pourra voler une ou deux ressources chez les autres.

Le jeu est un peu répétitif mais sa durée est suffisamment bien calculée pour qu’on n’ait pas le temps de s’en lasser. Il faudra compter environ une heure pour une partie.

En conclusion, Pillards des mers du nord est un jeu simple et fluide. Il s’adresse à des joueurs aussi bien occasionnels, qu’aguerris. Ce qui le rend agréable, c’est son matériel de belle qualité, ses petites subtilités de pose/reprise et les actions des cartes pour donner un peu de variation.


1399-pillards-8

 


Vin d’jeu d’vidéo: la dégustation en 7 minutes par SwatSh

Avis et notes des lecteurs
Pas encore de note !
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

5 de réponses

  1. zillah666 dit :

    Merci beaucoup

  2. SwatSh dit :

    Salut Zillah,
    Si tu regardes dans le cadre rose en haut de la fiche, tu peux lire que nous le conseillons de 2 à 4 joueurs. Voilà un jeu donc que nous estimons aussi bien à 2 qu’à 4 joueurs.
    Amuse-toi bien

  3. zillah666 dit :

    Bonsoir

    Je suis très intéressé par ce jeu mais que vaut il a 2 joueurs (qui est la configuration joué à 80% chez moi)

    En vous remercient par avance de vos avis

    Greg

  4. Ghislain dit :

    J’ai beaucoup apprécié ce jeu, pour lequel j’avais d’ailleurs participé au financement participatif.
    Sans être révolutionnaire, il propose du beau matériel, un bel univers graphique (comme la trilogie) et des parties sympathiques.
    C’est le plus abouti de la trilogie « North Sea »

  5. Lapinesco dit :

    Content que le jeu plaise aussi chez vous !

    Merci pour la revue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *