• Dreamscape: La Corneille Rouge - FICHE DE JEU
  • 0

Dreamscape: La Corneille Rouge

Note moyenne
9.50
(1 note)
Mise en place: 10' - Règles: 15' - Partie: 60'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Expert
Age minimum: 12
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs

Jeu de base:

Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

Ren: 9,5/10

2ème extension à laquelle j’ai eu l’opportunité de jouer, La Corneille Rouge amène un nouveau perturbateur dans votre Dreamscape, en l’occurence une corneille rouge qui sera bénéfique ou maléfique selon la manière dont vous gèrerez vos cauchemars. Cette extension amène une nouvelle gestion des fragments cauchemar, et ne peut donc être jouée qu’avec Monsieur Cauchemar.

Chaque joueuse va recevoir en début de partie une tuile tourment, ainsi qu’une carte cauchemar.

Brrrr une araignée!

Brrrrrrrrrrr!

La carte cauchemar sera similaire à une carte paysage habituelle, si ce n’est que pour la réaliser il faudra majoritairement utiliser des fragments cauchemar. Par ailleurs elle offrira la possibilité d’utiliser n’importe quel pouvoir du monde des rêves, ce qui est extrêmement puissant! Et par dessus le marché pour ce faire vous pouvez même utiliser un fragment cauchemar (contrairement aux pouvoirs classiques des cartes rêves, qui ne peuvent être utilisés qu’avec des fragments « normaux »). Mais le prix à payer pour cela est que vous risquez d’attirer la corneille rouge… Chaque fois que vous l’attirez vous devrez ajouter un fragment cauchemar sur votre tuile tourment. Lorsque vous complèterez une carte rêve, chaque fragment cauchemar sur votre tuile tourment diminuera de 1 point les points que vous feront gagner votre carte rêve. Par ailleurs, tout comme classiquement ceux qui se trouvent dans votre dreamscape, chaque fragment cauchemar qui reste sur votre tuile tourment à la fin de la partie vous fera perdre 3 points. Last but not least, si jamais vous utilisez le pouvoir de la carte cauchemar mais que la corneille rouge est déjà dans votre dreamscape, vous l’envoyez dans le dreamscape d’une adversaire! Et bien sûr vous lui faites piocher un fragment cauchemar en passant…

La face apaisée de votre tuile tourment, quelle zénitude… Mais il va falloir bosser pour arriver jusque là…

Votre tuile tourment a elle aussi quelques caractéristiques intéressantes… Tout d’abord elle offre elle aussi la possibilité d’attirer (ou de faire bouger) la corneille rouge (seulement après avoir utilisé le pouvoir de votre carte cauchemar). Ensuite elle est double face. La face de départ est la face tourmentée. Une fois que vous réalisez la carte cauchemar, vous avez 2 possibilités: soit vous êtes contents d’avoir vaincu votre cauchemar, et vous vous en débarrassez. Vous défaussez la carte, et la tuile tourment reste sur la face tourmentée jusqu’à la fin de la partie. Et à chaque tour vous pouvez utiliser directement son pouvoir. Mais une petite ombre plane encore sur votre sommeil… Soit vous décidez de vous débarrasser définitivement votre cauchemar. Vous retournez alors la carte cauchemar… pour voir apparaître un cauchemar +++! Mais le jeu en vaut la chandelle, car une fois que vous le complétez 2 choses arrivent: de 1 vous gagnez les points du cauchemar (et c’est une « grosse » carte). Et de 2, après avoir défaussé le cauchemar, vous retournez la tuile tourment sur sa face apaisée. Et là c’est le bonheur! Un paysage de félicité s’offre à vous. Et surtout deux emplacements pour placer des fragments (sur l’un des deux vous pourrez placer des fragments cauchemar) et bénéficier de pouvoirs puissants: déplacer la corneille rouge pour l’un. Déplacer la corneille rouge ET bénéficier de n’importe quel pouvoir du monde des rêves pour l’autre. Cela va ouvrir la porte à toutes le fenêtres… heu pardon ça va ouvrir la porte à un festival de combos d’enfer (normal pour un cauchemar). Pour peu que vous ayez 2 ou 3 rêves en cours et la tuile tourment sur sa face apaisée vous allez pouvoir vous en donner à coeur joie pour réaliser vos rêves les plus fous!

La corneille trônant majestueusement sur son perchoir

Tchip tchip tchip

Tout ça serait déjà bien sympa et suffirait à agrémenter notre dreamscape. Mais ce n’est pas tout! La corneille rouge a un perchoir qui lui est réservé. Sur ce perchoir, 5 pouvoirs. Le perchoir n’est pas accessible au début de la partie. Mais dès qu’une joueuse défausse définitivement un cauchemar (que ce soit après avoir réalisé la première face ou après avoir été au fond des choses en réalisant la deuxième face), elle place un fragment cauchemar sur un des 5 pouvoirs du perchoir, et en bénéficie immédiatement. Une fois qu’un fragment a été placé, par n’importe quelle joueuse, le perchoir est accessible à toutes les joueuses dès que l’une d’elles joue un pouvoir qui permet de déplacer la corneille rouge (elle déplace alors un des fragments se trouvant sur le perchoir vers un emplacement libre, y place la corneille et bénéficie du pouvoir concerné). Les 5 pouvoirs sont assez sympas: transférer un fragment cauchemar de sa tuile tourment vers celle d’une adversaire, défausser 1 ou 2 fragments de sa tuile tourment vers sa réserve, défausser un fragment de n’importe quel dreamscape (donc y compris celui d’une adversaire…) vers le sac, ou poser un fragment cauchemar de la réserve dans n’importe quel dreamscape (donc y compris celui d’une adversaire…).

Miam miam miam!

A nouveau cette extension est « costaude ». Il faut bien appréhender le fonctionnement de la Corneille, de la tuile tourment et du perchoir pour comprendre comment bénéficier au mieux des différents pouvoirs et enchaînements. Mais une fois bien compris cela permet clairement de multiplier les combos encore plus puissantes! Et deuxième caractéristique très claire, cette extension introduit une bonne dose d’interaction directe. Je me souviens de la discussion sur le sujet en réaction à notre chronique de Dreamscape, où certains se « plaignaient » (de manière fort courtoise et civile 😉 ) du manque d’interaction dans le jeu. D’autres (dont je fais partie) au contraire argumentaient que l’interaction indirecte était présente à tous les étages. La Corneille Rouge va mettre tout le monde d’accord. Interaction indirecte ET directe garantie! Le tout dans un thème toujours totalement respecté et un design toujours aussi magnifique.

Nouvelle réussite totale!


Vin d’jeu d’vidéo

L’explication du jeu dégusté par Ren en 9 minutes

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *