• Beasty Bar: New beasts in Town - FICHE DE JEU
  • 2

Beasty Bar: New beasts in Town

Note moyenne
8.00
(2 notes)
Mise en place: 5' - Règles: 15' - Partie: 30' - Meilleur score: 7
Année:
Auteur(s): ,
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Famille
Age minimum: 8
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub

beastybar01

Philrey 8,5/10

Beasty Bar: New Beasts in Town est une deuxième petite boîtes, suivant le premier Beasty Bar sorti en 2014, qui reprend exactement la même mécanique mais avec d’autres invités. L’éditeur déjà bien connu n’est nul autre que Zoch qui a déjà sorti pas mal de jeux familiaux tels que Avanti, Safranito, Mord im Arosa, Riff Raff, ou un peu plus comme TobagoEnigma et plus récemment Mangrovia, ou encore les plus connus Pique Plume, Niagara. et Pickomino. Et ce pour n’en citer que quelques-uns.

Revenons à Beasty Bar. Comme son nom l’indique, il s’agît d’un bar à succès où on fait la file jusque dehors où ça se bouscule un peu. Nous avons donc un jeu de cartes, bien grandes comme on les préfère et bien illustrées. Chaque joueur en a 12, numérotées, chacune représentant un animal avec un pouvoir bien particulier. Et tous les joueurs ont le même deck. Ces douze cartes sont mélangées et on en pioche 4 pour former sa main.

A son tour, on doit jouer une carte et appliquer son effet. Le but étant de faire rentrer le plus de ses propres animaux dans le bar, si possible plus que les autres.

On joue donc une carte dans la file d’attente, on applique son pouvoir. Comme certains animaux ont un effet permanent, on les applique ensuite (maintenant, et à chaque tour). S’il y a 5 cartes dans la file, les deux premiers rentrent dans le bar et les autres se rapprochent de la porte d’entrée.

Quelques pouvoir pour comprendre un peu mieux:

3 Paon: se place devant l’animal le plus fort;
4 Chien: classe tous les animaux en fonction de la valeur des cartes;
6 Autruche: dépasse les animaux avec valeur de carte paire ou impaire;
8 Lama: (effet permanent) envoie l’animal (<8) immédiatement devant lui à la fin de la file d’attente;
9 Guéparde: C’est fini pour l’animal avec la plus petite valeur de carte (<9) qui est retirée de la file. La guéparde prend sa place;
12 Rhinocéros: C’est fini pour l’animal le plus fort. Le rhinocéros prend sa place.

Chacun jouera donc ses douze cartes mais dans un ordre différent en fonction de sa pioche. Cela donne certes un peu de chaos (on fait ce qu’on peut avec les 4 cartes qu’on a) mais exige de retenir les cartes qui tombent des autres joueurs, ce qui peut s’avérer crucial surtout en fin de partie. L’ambiance autour de la table est bien au rendez-vous.

Beasty bar est léger, rafraichissant et familiale sans pour autant être trop simple pour les plus grands. Tous le monde y trouvera son plaisir!


 

SwatSh7,5/101227 Beasty

Beasty Bar: New beasts in town est une version revisitée de Beasty Bar, sorti initialement à Essen 2014.  Une version revisitée car il s’agit d’un jeu à part entière dont les règles sont similaires au jeu d’origine (avec quelques adaptations) et les pouvoirs des animaux complètement revus.

C’est un cas étrange que ce Beasty Bar new beasts in town.  Le jeu est théoriquement assez convenu, trop tactique et très chaotique.  Mais dans la pratique, il est fun et addictif à souhait.

Les joueurs ont tous le même paquet de 12 cartes animaux, tous différents et dont la valeur va de 1 à 12.  Chaque animal a un pouvoir différent.  Chacun mélange son paquet et en tire 4 cartes qui constituent sa main.  Les animaux font la file pour pouvoir rentrer au Beasty Bar.  A son tour, on joue une des cartes animaux de sa main en la plaçant au bout de la file puis on exécute son pouvoir.  Si après, la file contient 5 animaux, les 2 premiers rentrent au Beasty Bar tandis que le dernier est jeté au caniveau.  C’est celui qui aura réussi à faire rentrer le plus d’animaux à lui au Beasty Bar qui l’emportera.

Le plus important dans cette histoire sont les pouvoirs des animaux.  C’est eux qui font tout le sel du jeu : prendre la place de la bête de plus haute valeur, mettre les 2 animaux de plus faible valeur au bout de la file, dépasser tous les animaux impairs, sauter par-dessus un animal,…  Les choix sont d’ailleurs assez simples : vous regardez les pouvoirs des animaux que vous avez en main et jouez celui qui vous est le plus bénéfique.  Et c’est tout !  Pas plus compliqué que ça.  Bon, les plus perspicaces, après plusieurs parties, vont tenter de retenir les cartes jouées par leurs adversaires afin de prendre cet élément en compte dans le choix de la carte à jouer. Mais avouons-le, c’est très difficile surtout à plus de 2 joueurs.  Et un joueur qui ne retient pas les cartes jouées a autant de chance de l’emporter qu’un autre.  Oui, c’est bien un jeu familial 😉

Beasty Bar New beasts in town est donc très tactique: jouer la meilleure de ses 4 cartes puis piocher une nouvelle carte.  Il est aussi assez chaotique car on ne sait jamais prévoir ce qui va arriver après.  Mais malgré ça, il est très prenant et très gai à jouer.  De nombreuses familles autour de moi ont ce jeu et s’y amusent comme des petits fous en enchainant les parties.  Que demander de plus à un jeu familial ?  Alors ?  Prêts à jouer comme des bêtes ? 😀


 

beastybar02

Avis et notes des lecteurs
Pas encore de note !
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

2 de réponses

  1. SwatSh dit :

    J’pense bien qu’oui nicolas 😉

  2. nicolas dit :

    Simple question,

    Ayant Beasty Bar premier du nom, cette seconde version peut-elle être mélangée à la première afin de créer un jeu encore plus fun ?
    A part cela, Beasty bar c’est excellent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *