• Les jeux Roll/Flip & Write - FICHE DE JEU
  • 8

Les jeux Roll/Flip & Write


Les Roll & Write sont de plus en plus nombreux, avec une explosion ces deux dernières années (voir 3 dernières). Et il y en a pour tous les goûts et de complexité variée. Certains plus récents se rapprochent d’ailleurs des jeux de plateau/cartes.

C’est quoi?

Un Roll & Write est un jeu de dés (d’où le « Roll”) où, sur base du résultat des dés, les joueurs font une action. L’action est généralement retranscrite sur un feuillet de papier (d’où le “Write”). Au fur et à mesure que la partie avance, le feuillet se remplit et les choix sont de + en + restreints.

Et le Flip?

C’est le même principe mais on remplace les dés par des cartes. En effet, on retourne une ou plusieurs cartes et on prend action en fonction du résultat. L’action est aussi retranscrite sur un feuillet.

La grande majorité de ces jeux offre très peu d’interaction entre les joueurs. C’est plus: chacun dans son coin pour faire plus de points que ses adversaires du jour. Néanmoins, certains parviennent à ajouter une petite interaction, souvent indirecte comme influencer le jeu en fonction de son choix: « si je prends ce dé rouge, il n’est plus disponible pour un adversaire » ou « si je laisse ce dé vert, j’influence la valeur d’un objet dans le jeu ». L’exception dans la liste ci-dessous est Cartographers.

A noter que dans cette catégorie de jeux, le hasard est grandement présent. Il est plus ou moins gênant en fonction des possibilités qu’offre le jeu dans les choix ou dans la modification d’une manière ou d’une autre du ou des résultat(s). Ce qui veut dire que si vous êtes totalement allergiques au hasard, vous pouvez oublier ce type de jeux. Enfin, en grande partie. Toutefois, rien de vous empêche d’en essayer quelques uns pour vous faire votre propre opinion.

Les jeux

La liste ci-dessous est loin d’être exhaustive. Le but étant de vous donner une idée des différentes possibilités qui existent dans cette catégorie de Roll & Write et/ou Flip & Write. Que vous puissiez plus facilement faire un choix, surtout si vous en connaissez déjà un ou deux avec lequel faire un rapprochement selon vos propres goûts.

Bonne lecture et n’hésitez pas à rajouter des noms de jeux et vos ressentis vis à vis de ceux repris ci-dessous.


Copenhagen – Roll & Write

Fiche sur Vin d’jeu ici

➙ Année: 2019
➙ Auteur(s): Asger Harding Granerud, Daniel Skjold Pedersen
➙ Editeur(s): Queen Games

➙ # joueurs: 2 à 4
➙ Complexité des règles: ⭑⭑⭒⭒⭒
➙ Complexité du jeu: ⭑⭑⭒⭒⭒

Cette version Roll & Write reprend très bien les sensations de son ainé. Je me demande même s’il n’est pas un peu mieux.

Dans la version “plateau”, on retrouve des tuiles Bonus qui aident les joueurs dans leur course aux points. Dans cette version-ci, les Capacités sont liées à une couleur de dé. Il faut donc compléter les lignes jusqu’à certaines cases pour en bénéficier.

De plus, il n’y a plus de réduction pour la construction d’une tuile adjacente à une autre de même couleur. Cet avantage est remplacé par des cases Bonus donnant un +1 pour la construction (placement de tuile). Et c’est grâce à ce mix Capacité/Bonus que le jeu s’accélère à mesure que les cases se remplissent.

+ Reprends les sensations de son ainé
+ Tuiles Bonus remplacées par Capacité et Bonus
+ Combo succulent lorsqu’on combine plusieurs capacités
+ Rapide (atteindre 12 PVs avant les autres
Pas de mode Solo

Harvest Dice

Fiche sur Vin d’jeu ici

➙ Année: 2017
➙ Auteur(s): Danny Devine
➙ Editeur(s): Grey Fox Games, Asmodée

➙ # joueurs: 2 à 4
➙ Complexité des règles: ⭑⭒⭒⭒⭒
➙ Complexité du jeu: ⭑⭒⭒⭒⭒

Harvest Dice est un Roll & Write que je placerais dans une catégorie tremplin, c’est à dire idéal pour les joueurs qui n’ont pas l’habitude de ce genre de jeu. Il a l’avantage d’un thème “passe-partout”, à savoir l’élaboration d’un potager.

Il introduit quand même la notion de “valeur” aux objets. C’est à dire que la valeur des légumes du potager n’est pas fixe et que les joueurs ont une certaine maîtrise sur cette valeur. Il y a la possibilité de modifier la valeur de son dé, comme dans pas mal d’autres jeux de dés, afin de limiter un temps soit peu le hasard.

Il offre aussi une première approche de choix puisque, contrairement à beaucoup d’autres, tous les dés sont lancés et les joueurs les choisissent tous mais un seul par tour. Le dernier dé ne sera pas pris mais augmentera le légume de la couleur correspondante. Donc, le choix des dés se fera aussi en fonction des légumes les plus nombreux dans notre potager.

Harvest Dice inclue deux carnets de feuillets différents, le deuxième est considéré comme plus “challenging”: les marchés démarrent avec une valeur de zéro, des PVs supplémentaires sont alloués pour des majorités, et les joueurs peuvent en plus modifier la couleur d’un dé (et pas uniquement la valeur)

+ Thème
+ Deux niveaux de “difficulté”
+ Belle introduction à différents concepts
+ Accessible à tous
Pas de mode Solo
Pas de combo

Welcome to … Your perfect Home

Fiche sur Vin d’jeu ici

➙ Année: 2018
➙ Auteur(s): Benoît Turpin
➙ Editeur(s): Blue Cocker

➙ # joueurs: 1 à 100
➙ Complexité des règles: ⭑⭑⭑⭑⭒
➙ Complexité du jeu: ⭑⭑⭑⭒⭒

Welcome To est l’un des premier “Flip & Write” qui a eu son petit succès. Il y en a d’autres, certes mais celui-ci a bien marqué les joueurs.

A quoi ce succès? Difficile à dire mais peut-être parce qu’il a des règles pas si simples mais accessibles. Peut-être aussi parce qu’il offre pas mal de manières de marquer des points. Peut-être encore parce que le choix est limité à 3 combinaisons mais qui donne une impression d’en avoir nettement plus.

Welcome to est, entre autre, une course à l’objectif. Le premier joueur qui en remplit les conditions remporte les PVs indiqués. Les autre en gagneront moins (+/- la moitié).

Welcome to n’est pas pour les joueurs occasionnels due au nombre d’actions possibles et les quelques astuces qui y sont liées.

+ Stratégie variée
+ Course à l’objectif
+ Niveau supérieur (en complexité)
+ Mode solo
Limite de 3 choix (combinaisons de cartes)
Courbe d’apprentissage plus importante pour les joueurs débutants/occasionnels

On Tour

➙ Année: 2019
➙ Auteur(s): Chad deShon
➙ Editeur(s): BoardGameTables.com

➙ # joueurs: 1 à 4
➙ Complexité des règles: ⭑⭑⭒⭒⭒
➙ Complexité du jeu: ⭑⭒⭒⭒⭒

Pour celui-ci, je n’ai joué qu’à la version digitale. Le principe est assez simple: trois cartes Région (des Etats-Unis) sont révélées et 2 D10 sont lancés.

Le résultat des cartes + des dés donne les choix aux joueurs. Les deux dés combinés donnent deux possibilité de nombres (un 2 et 5 donnent 25 et 52). Les joueurs écrivent ces 2 nombres dans deux lieux Ville, chacune dans une des trois régions indiquées par les cartes. Le but du jeu est de faire une route de nombres croissants la plus longue possible.

On Tour est donc un jeu facile à prendre en main et bien accessible. On a parfois un peu de mal avec la limite des régions mais c’est peut-être uniquement sur la version digitale.

+ Facile à prendre en main
+ Mode solo
Pas de combo

Trails of Tucana

Fiche sur Vin d’jeu ici

➙ Année: 2019
➙ Auteur(s): Eilif Svensson, Kristian Amundsen Østby
➙ Editeur(s): Aporta Games

➙ # joueurs: 1 à 8
➙ Complexité des règles: ⭑⭑⭑⭒⭒
➙ Complexité du jeu: ⭑⭑⭒⭒⭒

Trails of Tucana est l’un des rares jeux Flip & Write qui m’a procuré vraiment un sentiment d’avoir passé un bon moment après ma partie initiale. Et j’avoue ne pas bien cerné le pourquoi. Peut-être parce que pour une fois il ne s’agit pas de mettre des croix ou des chiffres sur une grille? (enfin, à l’époque du moins)

Peut-être est-ce parce qu’on se prend au jeu: établir des chemins de randonnée pour touristes, pour les aider à rejoindre les différents villages et à voir un maximum d’animaux et de paysages? Trails of Tucana est assez accessible et offre peu de combo. Par contre, on assiste à une petite course aux cartes Bonus: le premier à connecter ses deux villages “A” gagnera la carte Bonus correspondante. 

La seule combo disponible est de pouvoir tracer un chemin supplémentaire lorsqu’un joueur connecte les deux points de “Vue” de même type aux villages.

+ Pas de croix ni de chiffre à placer
+ Thème plaisant
+ Deux longueurs de jeu (Normale et longue)
+ Mode solo
Combo limitée

Cat Café

Fiche sur Vin d’jeu ici

➙ Année: 2019
➙ Auteur(s): Lee Ju-Hwa, Keewoong Kim
➙ Editeur(s): Mandoo Games, Alley Cat Games

➙ # joueurs: 2 à 4
➙ Complexité des règles: ⭑⭑⭑⭑⭒
➙ Complexité du jeu: ⭑⭑⭒⭒⭒

Cat Café est intéressant pour plusieurs raisons. D’abord, c’est le premier que je connais qui donne des bonus/capacités aux objets, et en nombre. En effet, le jeu présente 6 objets différents et chacun d’entre eux offre une manière de marquer des points. 
Ensuite,  l’un des objets permet de marquer des PVs en cours de partie mais une seule fois par objet, ce qui offre une possible stratégie aux joueurs.

Je regrette par contre un peu les règles qui ne sont pas faciles à assimiler pour un jeu qui est relativement accessible.

Le plus gros “frein” à Cat Café sont les dés: le jeu fournit évidemment les dés mais des dés classiques à 6 faces. Chaque numéro sur les faces représente un objet. Il faut donc ajouter “l’interprétation” des résultats en objets. C’est un peu déroutant lors des premières parties.

Heureusement que les feuillets indiquent bien la correspondance entre dé et objet.

+ Bonus des objets
+ PVs en cours de partie
+ Salade de points
Dés classiques non thèmatisés
Pas de mode solo

Welcome to … New Las Vegas

Fiche sur Vin d’jeu ici

➙ Année: 2020
➙ Auteur(s): Benoît Turpin, Alexis Allard
➙ Editeur(s): Blue Cocker

➙ # joueurs: 1 à 50
➙ Complexité des règles: ⭑⭑⭑⭑⭑
➙ Complexité du jeu: ⭑⭑⭑⭑⭑

Et voici une nouvelle version de Welcome to, à Las Vegas cette fois-ci où les joueurs vont ouvrir des casinos et non plus construire des maisons dans un quartier résidentiel.

Alors, Welcome to New Las Vegas reprend la même mécanique de base que son ainé: choix d’une combinaison parmi 3, ainsi que les 3 objectifs. Toutefois, cette version est un cran au dessus point de vue complexité: plus de règles, plus d’action, plus de tout (ou presque).

D’ailleurs, chaque joueur aura maintenant 2 feuillets à sa disposition. L’un reprenant les 4 rues de casinos et l’autre la fiche pour tout comptabilisé. Il y a aussi beaucoup plus de détails à tenir compte sur le plan des rues (grues pour les casinos en construction, lampadaires pour le déplacement de la limousine, les étoiles au-dessus des casinos offrant un show, les tapis rouges devant certains d’entre eux, etc.

J’avoue que cette nouvelle version est une belle réussite. Elle permet d’atteindre un public un peu plus gamers due à sa nouvelle complexité. Le choix reste limité à 3 combinaisons de cartes mais les stratégies sont démultipliées.

+ Stratégies encore plus variées
+ Course à l’objectif
+ Niveau supérieur (en complexité)
+ Mode solo
Limite de 3 choix (combinaisons de cartes)
Courbe d’apprentissage élevée

Cartographers

Fiche sur Vin d’jeu ici

➙ Année: 2019, 2020 (FR)
➙ Auteur(s): Jordy Adan
➙ Editeur(s): Thunderworks Games, Intrafin Games

➙ # joueurs: 1 à 100
➙ Complexité des règles: ⭑⭑⭑⭑⭒
➙ Complexité du jeu: ⭑⭑⭑⭒⭒

Cartographers est, aujourd’hui, celui qui se rapproche le plus d’un jeu de plateau. D’ailleurs, on ne peut pas passer à côté de sa mécanique de comptage de points en fin de chaque manche qui fait tout de suite pensé à Isle of Skye: 2 cartes Objectif sur quatre sont décomptées à la fin de chaque manche et chacune est décomptée 2x sur toute la partie.

Cela offre aux joueurs le choix de se concentrer sur le court terme ou d’optimiser les placements pour marquer plus de PVs vers le milieu/fin de la partie.

Les règles ne sont pas compliquées en soi mais il faut quand même bien comprendre le rôle de certaines cartes Exploration ainsi que les cartes Objectif. Ce qui fait de Cartographers un jeu moins accessible.

Un élément important est l’interaction qui est provoquée grâce aux cartes Embuscade. Elles permettent de bien mettre quelques bâtons dans les plans de vos adversaire.

+ Rapprochement au jeu de plateau
+ Interaction
+ Mode solo
Pas de combo (ce n’est pas dans la philosophie du jeu non plus)

Qwixx

Fiche sur Vin d’jeu ici d’une réédition

➙ Année: 2012, 2014 (FR)
➙ Auteur(s): Steffen Benndorf
➙ Editeur(s): Gigamic

➙ # joueurs: 2 à 5
➙ Complexité des règles: ⭑⭒⭒⭒⭒
➙ Complexité du jeu: ⭑⭒⭒⭒⭒

Qwixx est déjà un petit jeu de dés plus ancien mais qui garde la cote par sa simplicité.

Ici, on retrouve 2 dés blancs et 4 dés de couleur correspondants aux 4 lignes de chiffre de 2 à 12 sur les feuillets des joueurs. L’addition des deux dés blancs donne un résultat qui peut être utiliser par tous les joueurs. Le joueur actif peut en plus additionner un dé blanc avec un dé de la couleur de son choix pour marquer une croix supplémentaire sur son feuillet.

La seule contrainte, qui donne du sel au jeu, est de remplir les 4 lignes de gauche à droite. C’est à dire que si un chiffre est coché, les chiffres à gauche ne pourront plus l’être. On est donc face à une certaine prise de risque. Deux lignes proposent les chiffres en ordre croissant (de 2à 12) et deux en ordre décroissant (12 à 2), limitant ainsi les « mauvais jets » de dés.

+ Simplicité et rapidité
+ Prise de risque
Pas de combo
Certaines parties peuvent être un peu longues

Très futé! et Vraiment très futé!

Fiche sur Vin d’jeu ici

➙ Année: 2018, 2019
➙ Auteur(s): Wolfgang Warsch
➙ Editeur(s): Schmidt

➙ # joueurs: 1 à 4
➙ Complexité des règles: ⭑⭑⭑⭒⭒
➙ Complexité du jeu: ⭑⭑⭒⭒⭒

Pour ces jeux-ci, je n’ai joué qu’à la version digitale qui s’y prête très bien d’ailleurs. Très Futé! est l’un des premiers dans ma « collection ».

Très Futé! vient avec 6 dés, un blanc (qui sert un peu de joker) et 5 de couleur, chacun correspondant à une zone du feuillet des joueurs. Une partie se déroule en 4 à 6 manches, dépendant du nombre de joueurs et chaque manche se compose de 2 phases.

La première, la principale, consiste à jeter les dés et en sélectionner un. Ce dés est ensuite écarté, donc plus disponible, ainsi que tous les autres dés de valeur inférieure. Cette astuce ajoute une contrainte succulente au jeu puisqu’elle permet de réduire le nombre de dés pour les jets suivants. Limitant ainsi les probabilités d’obtenir un résultat convenable. Le joueur coche ensuite une case dans la partie correspondante à la couleur du dé choisi.
Et chaque zone a sa propre règle/contrainte. Par exemple, la zone verte exige toujours un dé supérieur ou égal à la valeur indiquée sur la case. Pour la zone bleue, le joueur doit additionner le dé bleu avec le dé blanc et cocher la case correspondante au résultat.

La deuxième phase, nettement plus courte, permet de ré-utiliser un des 3 dés de plus faibles valeurs pour cocher une case supplémentaire. C’est un peu plus hasardeux mais ça permet parfois/souvent de compléter une ligne ou atteindre une case Bonus.

Vraiment Très Futé! est une deuxième version qui part de la même mécanique mais avec des règles de comptages différentes. Il offre les mêmes sensations que Très Futé!

Ce sont des jeux de dés où les combos sont nombreuses. Certaines cases (qu’on retrouve dans toutes les zones) permettent d’obtenir un bonus ou de cocher une case dans une autre zone, etc. Et il n’est pas rare que plusieurs bonus s’enchainent ainsi.

Le seul petit bémol: il faut bien comprendre comment fonctionne chaque zone, en plus de la deuxième phase qui peut en désarconner plus d’un.

Pour moi, ces deux petits jeux de dés sont les meilleurs principalement grace aux combos et la variété des choix et stratégies

+ Plein de combo
+ Choix et stratégies variées
+ App disponible
+ Mode Solo
Règles un peu plus complexes
Peut-être un peu long pour certains

Dice Stars

➙ Année: 2016
➙ Auteur(s): Bruno Cathala, Ludovic Maublanc
➙ Editeur(s): Matagot

➙ # joueurs: 1 à 4
➙ Complexité des règles: ⭑⭑⭒⭒⭒
➙ Complexité du jeu: ⭑⭒⭒⭒⭒

Dice Star est un jeu de Bruno Cathala et Ludovic Maublanc, deux auteurs bien connus dans le monde du jeu. Ici, le jeu comporte 14 dés de 4 couleurs différentes et en nombre différents également.  A ma connaissance, c’est également le seul où l’on retrouve une réserve de dés. Réserve qui est alimentée par les joueurs à leur tour. Au choix, le joueur peut ainsi y ajouter de 1 à 3 dés piochés au hasard dans le sac.

Avec le résultat des dés, le joueur doit choisir tous les dés de même couleur ou de même valeur et remplir sa feuille en conséquence. Ce qui est marqué sur la feuille dépend du nombre de dés pris: en effet, plus le joueur prend de dés, plus vite il remplit sa feuille mais il bloque également plus de cases. De plus, en choisissant une couleur, le joueur remplira sa feuille verticalement, de haut en bas. En choisissant une valeur, il remplira sa feuille horizontalement, de gauche à droite. 

La valeur 1 des dés est remplacée par une étoile. En prenant les dés avec Etoile, le joueur peut remplir les cases “multiplicateur” des lignes ce qui permet de doubler les points de la ligne. Une prise de risque puisque chaque ligne non finie annule simplement les points. C’est donc tout ou rien! Ce qui ajoute un peu de sel au jeu!

+ Facile d’accès
+ Rapide
+ Prise de risque / Pari
+ Variante Solo
Pas de combo
Des croix et des chiffres

Avenue

➙ Année: 2016
➙ Auteur(s): Eilif Svensson, Kristian Amundsen Østby
➙ Editeur(s): Matagot

➙ # joueurs: 1 à 10
➙ Complexité des règles: ⭑⭑⭑⭒⭒
➙ Complexité du jeu: ⭑⭑⭒⭒⭒

Avenue reprend un peu le principe de Doodle City, à savoir que les joueurs vont dessiner un parcourt sur leur feuillet afin de relier différents éléments.

Ici, les cartes remplacent les dés: une carte est piochée et tous les joueurs doivent dessiner le tronçon de chemin indiqué sur la carte, dans le même sens. Dans la pioche de cartes, +/- la moitié ont un fond gris et l’autre un fond vert. Une manche s’arrête dès que 4 cartes vertes sont retournées. A ce moment, les joueurs décomptent une ferme, celle révélée en début de manche.

L’astuce importante: les points d’une manche doivent être supérieurs à ceux de la manche précédente. Dans le cas contraire, c’est zéro. Et zéro, c’est même pire car en fin de partie, chaque manche à « zéro » fait perdre 5 points.

Après les 5 manches et le décompte de 5 fermes (sur les 6 présentes), on décompte encore les deux châteaux situés aux deux coins opposés. Ce dernier décompte est en quelque sorte une « stratégie » long terme.

+ Facile à prendre en main
+ Manche de longueur variable
+ Prise de risque
+ Mode Solo
Pas de combo
Choix limités au choix de la case
Pas de contrôle sur la longueur de la manche

Doodle City

Fiche sur Vin d’jeu ici

➙ Année: 2014
➙ Auteur(s): Eilif Svensson, Kristian Amundsen Østby
➙ Editeur(s): Aporta Games

➙ # joueurs: 1 à 6
➙ Complexité des règles: ⭑⭒⭒⭒⭒
➙ Complexité du jeu: ⭑⭒⭒⭒⭒

Doodle City est l’un des premiers Roll & Write de cette liste (avec Qwixx) et il était bien innovant pour l’époque (enfin, si on peu considérer un jeu de 6 ans une antiquité ;))

Le jeu se compose de dés blancs et d’un dé bleu. Ce dernier indique la colonne de son feuillet. Parmi les dés blancs, le joueur doit en choisir un et celui-ci indique la ligne dans laquelle il va dessiner. Vous l’aurez compris, l’intersection de la ligne et la colonne indique la case exacte dans laquelle le joueur va tracer sa route ou construire une maison.

Chaque case est un élément du jeu: cases vertes = quartiers résidentiels dans lequel on construit des maisons; cases Hotel: le joueur marque des points en fonction de la longueur de la route;

  • cases vertes = quartiers résidentiels dans lequel on construit des maisons;
  • cases Hôtel: le joueur marque des points en fonction de la longueur de la route;
  • cases Shop: le joueur marque des points en fonction du nombre de maisons situées le long de la route;
  • cases Taxi: rapportent des points en fin de partie si connectées à d’autres cases Taxi.

L’astuce intéressante de Doodle City est la fin de partie. Si un joueur parvient à cocher la case Hôtel ou Shop de points la p lus élevée (15 pour les hôtels et 10 pour les shops), il provoque la fin de partie. Un joueur peut donc mettre fin à la partie, empêchant les autres joueurs de marquer trop de points.

J’ai omis de mentionner un élément important: le dé bleu est commun pour tous les joueurs. A tour de rôle, les joueurs choisissent un dé blanc (indiquant ainsi la case choisie) et le retire de la réserve, limitant ainsi le choix des joueurs suivants dans le tour. Doodle City innove donc aussi en introduisant l’interaction entre les joueurs, permettant les coups fourrés 😉

+ Facile à prendre en main
+ Partie de longueur variable (et contrôlable par les joueurs)
+ Interaction entre les joueurs
+ App disponible
+ Mode Solo
Pas de combo

8 de réponses

  1. NadrixX dit :

    C’est clair que c’est la grosse tendance du moment, vu les relectures de certains jeux, comme kingdomino, wanted,…
    Comme tu disais on peut rajouter les pnp comme torpedo dice, Corinth (désormais!!.).
    Manque une rubrique sur les roll’n drink du type 4-2-1.

  2. PhilRey dit :

    Bonjour Antoine,
    Je n’ai pas eu l’occasion de jouer à Doodle Island, d’où son absence.
    Il y en a plein d’autres qui manquent et je tâcherai que compléter l’article au fur et à mesure que je joue à de nouveaux jeux.
    Notamment les PnP sortis durant cette pandémie et la période de confinement qu’elle a engendrée.
    Néanmoins il en manquera toujours.
    Merci pour ton commentaire.

  3. Hello, dommage de montrer Doodle City alors que Doodle Islands est édité (en français et anglais) par Superlude. Avec 2 cartes différentes alors que Doodle City une seule. Et franchement il est un peu plus joli avec les illus de Naïade non ?
    Bonne journée.
    Antoine

  4. salmanazar dit :

    Article intéressant à lire.

    Ici, je rejoue avec plaisir à Catane dés (filosofia). J’ai été très déçu par Corinth (version Roll and write de Yspahan).

  5. PhilRey dit :

    Merci pour vos commentaires.
    @Eric: en effet, c’est bien 2D10. Petite erreur que je corrige dans l’article.
    @Etienne et @Cesium: je n’ai mis que des jeux auxquels j’ai joués. Et il en manque pas mal. Notamment ceux sortis en période de confinement. Mais bon, il faut bien commencer quelque part
    Bonne lecture et bon amusement.

  6. Eric dit :

    Merci pour cet article très pertinent comme d’habitude.
    Par contre, il me semble bien que dans « On tour » ce sont 2 D10 et non 2 D8 que l’on lance.
    Il est vrai que « Fleet, the dice game » a l’air sympa, mais existe-t’il en français ?

  7. Etienne dit :

    Très sympa cette idée de listes autour d’une mécanique !
    Je viens régulièrement et je franchis le cap des commentaires.

    Il manque pour moi Era, qui est un build and write, une forme très originale et en plus il n’y a pas besoin de papier / crayon 😉

  8. Cesium dit :

    Merci pour l’article.
    Il manque l’un des meilleurs roll and write (avec roll through the ages mais il est bien vieux le bougre) , c’est Fleet the dice game. Je conseille fortement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *