• Troyes Dice - FICHE DE JEU
  • 0

Troyes Dice

Note moyenne
10.00
(1 note)
Mise en place: 3' - Règles: 10' - Partie: 20' - Meilleur score: 56
Année:
Auteur(s): , ,
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Distributeur(s):
Mécanisme(s):
Contient du plastique
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 12
Nombre de joueurs: de 1 à 10 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , , , , , , , , , joueurs
Langue: Français
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

SwatSh: 10/10

Pearl Games (Black Angel, nommé pour le Vin d’jeu d’l’année, Solenia, Otys,…) était un des rares résistants à la déferlante Roll & Write et nous étions fiers de nos compatriotes et amis dans cette guerre contre la hype 😀 Mais voilà qu’ils ont craqué, cédant lâchement à la pression du peuple 😀 Ils ont donc décidé, eux aussi, de sortir un nouveau Roll & Write inspiré d’une de leurs plus grandes réussites: l’excellentissime Troyes!

Mécanique usée

Ceux qui me suivent un peu sur Vin d’jeu (merci à vous 😉 ), savent probablement que je ne suis pas un grand fan de la mécanique, je l’expliquais récemment dans notre article sur Demeter. Ce que je reproche en gros à cette mécanique est ses choix trop restreints, sa trop faible interaction, la constante contradiction de remplir des séries ou « un peu de tout », des bonus à chaque étage et une variabilité limitée.

La bonne triplette

Mais malgré ces petits reproches et cette probable lassitude, j’étais très curieux de voir comment la triplette d’auteurs géniaux allait s’en sortir dans cet exercice périlleux…: Magistralement! Bon, ils n’ont pas réussi à supprimer tous mes écueils mais une bonne partie. Le jeu est toujours aussi individuel et il propose également les contradictions classiques entre lignes et colonnes 😉 , mais, c’est le premier Roll & Write que je rencontre avec autant de choix, de diversité et de stratégies différentes possibles. De plus, c’est le premier Roll & Write qui me donne une grosse envie d’y revenir!

Le dé noir

La faute du dé noir! 🙂 L’idée géniale de Troyes Dice est l’intégration du dé noir qui va détruire un emplacement sur la fiche de chaque joueuse. Autrement dit, ce dé noir va perturber votre stratégie car il vous empêchera de cocher certains éléments de votre fiche. Evidemment, il va falloir s’adapter à la nouvelle situation mais il y a un moyen de la contrer en construisant des forteresses. Mais évidemment, ces forteresses ne vont pas rapporter beaucoup de PVs. Vous allez donc bien souvent essayer de débuter les parties en construisant quelques forteresses puis espérer que le sort ne s’acharne pas de trop contre votre stratégie. Encore faut-il pouvoir y arriver…

Matin vs Après-midi

Une partie est divisée en 8 tours chacun divisé en une matinée et une après midi. Ce qui va faire 2 actions par tour, soit, comme dans Tekhenu 😉 , 16 actions en tout et pour tout. Ce système de matin/après-midi, me fait un peu penser, même si ça n’a rien à voir, au côté jour/nuit de Solenia. Ce n’est pas pour rien qu’on retrouve Sébastien Dujardin derrière ces 2 jeux 😉

Les dés transparents

Une autre idée de génie dans Troyes Dice est ses dés transparents. A chaque matinée ou après-midi, on va lancer les dés puis les placer sur les tuiles place selon leur valeur. Les dés transparents vont alors prendre la couleur de la tuile place sur laquelle ils sont posés. Comme on va placer les dés selon leur valeur, on va pouvoir, même si ça s’avère assez difficile, légèrement anticiper sur les actions à réaliser. C’est extrêmement bien fait. Par exemple, si on a une tuile place blanche en bas de la roue du matin, on sait qu’au matin, on aura pas mal de chance de pouvoir réaliser une action religieuse blanche de faible valeur à moins que ce soit le dé noir qui s’y place…

Les Cathédrales

Un autre aspect que j’ai adoré dans Troyes Dice est ses 6 cathédrales. Chacune des 6 cathédrales va vous faire gagner des PVs en fonction du nombre d’un des 6 types de bâtiment que vous allez construire. Donc, vous voyez l’histoire? Vous allez vous-même décider de la stratégie que vous allez suivre. En cochant, par exemple, la cathédrale d’Isabeau de Bavière, vous allez gagner x PVs pour chaque Palais des comptes (un des 2 types de bâtiment rouge) que vous aurez construit. Vous allez donc construire des palais des comptes 😉 Oui, mais non, pas nécessairement!!! En fait, la première et seconde cathédrale que vous allez construire vont vous rapporter 1 PV par bâtiment correspondant construit. La 3ème et 4ème vont vous rapporter 2 PVs par bâtiment et les 2 dernières vont même vous rapporter 3 PVs par bâtiment correspondant. Encore faut-il y arriver 😉 Si vous évoluez sur la piste des cathédrales, vous allez probablement faire évoluer vos stratégies en cours de partie.

La population

L’objectif du jeu est d’engranger un maximum PVs. Non seulement vous pourrez y arriver en construisant des cathédrales, mais vous pourrez également y arriver en attirant de la population. De nombreuses actions vous permettront de gagner de la population d’un des 3 types: les chevaliers rouges, les artisans jaunes et les prêtres blancs. Ici, très classiquement, vous pourrez viser la spécialité dans un des types d’habitants ou vous diversifier afin d’obtenir certains bonus.

De plus, un peu comme dans Demeter, lorsque vous arrivez à construire les bâtiments reliés, vous pourrez bénéficier de bonus en terme de population supplémentaire ou autres ressources…

A la fin du jeu, vous allez gagner 1 PV par habitant. C’est un peu la valeur refuge du jeu. Si vous n’avez rien à faire, autant prendre des habitants. C’est bien souvent ce qu’on va faire en fin de partie lorsqu’il n’y aura plus rien de vraiment intéressant à faire. J’ai trouvé un petit peu dommage que la fin de partie ne soit pas plus tendue.

Vous avez donc 7 grandes stratégies dans Troyes Dice (et c’est beaucoup!!!). Soit vous vous investissez dans la population soit dans l’un ou l’autre des bâtiments liés à la cathédrale. Et vous aurez deviné que ça ne s’arrête pas là puisque vous pouvez imaginer la multitude des stratégies dérivées quand on vise un mixte de telle ou telle cathédrale avec tel ou tel type d’habitant. Le nombre de stratégies différentes est clairement une des grandes forces de Troyes Dice et avec la rejouabilité qui va avec 🙂

Gestion de ressources

Un autre élément excellent de Troyes Dice est sa gestion de ressources!!! Et oui, même sans vraies ressources physiques en carton ou en bois, on va pouvoir gérer des ressources dans Troyes Dice en les entourant et les barrant sur notre fiche.

Il y en a trois: l’influence, les deniers et la connaissance. Un peu comme Feld aime le faire, la géniale triplette d’auteurs a, grâce à ces ressources, inséré pas mal de souplesse au jeu de dés. Jugez plutôt: l’argent permet de choisir les dés de plus grande valeur, l’influence permet de changer la valeur du dé choisi et la connaissance permet d’en changer la couleur!!! Waouw! Il va y avoir du remue méninge 😉

Et un peu comme dans Tekhenu (encore 😉 (il est sorti quasi en même temps que Troyes Dice 😉 )), quand vous choisissez un dé, vous pouvez soit construire un des bâtiments associés à sa valeur et sa couleur, soit prendre autant de ressources de sa couleur que sa valeur.

Les dés customisés ou la modularité de la fiche

Autre élément génial de Troyes Dice, c’est la modularité des fiches joueur. Chaque valeur de dé va indiquer quel type de bâtiment on va pouvoir construire. Et vous allez pouvoir déterminer quelle valeur de dé va permettre de construire quels bâtiments durant la mise en place du jeu!!! Vos parties seront toujours différentes grâce à cette idée géniale.

Hall of Fame

Un autre élément que j’ai bien apprécié dans Troyes Dice est son hall of fame. On a déjà vu ça dans d’autres jeux comme dans Scythe si je me souviens bien. La dernière page des règles permet d’enregistrer les records: réaliser 3 parties d’affilée, gagner 60 PVs, réussir 18 PV avec une seule cathédrale, avoir au moins 40 habitants, construire tous les bâtiments de chacun des 9 types ou attirer tous les habitants d’un des 3 types. Cela vous montre aussi l’étendue des stratégies possibles dans ce jeu!

Le jeu est accompagné d’une petite extension qui va apporter des bonus ou malus à certaines actions augmentant d’autant plus la rejouabilité

Individuel

Comme déjà dit en début de chronique, le plus grand reproche qu’on peut faire à Troyes Dice, et qu’on peut faire à la majorité des Roll & Write (à l’exception de rares cas comme le très chouette Anubixx qui intègre une course à ses mécanismes) est sa faible interaction. Le seul type d’interaction qu’on peut avoir dans Troyes Dice est l’ambiance 😉 Oui, car le dé noir va attaquer tous les joueurs en même temps et certains vont souffrir de ces attaques. Et quand tout le monde râle en même temps, ça peut être assez sympa 😉

Que du nouveau!

Mais à part ça, Troyes Dice est une grande réussite. En 20 minutes, vous avez un condensé de choix cornéliens et de possibilités diverses. Troyes Dice introduit pas mal de mécaniques nouvelles au roll & write: les attaques du dé noir, l’anticipation possible grâce à la mécanique du matin et de l’après-midi, les dés transparents qui vont prendre la couleur de la place où ils sont placés, la souplesse apportée grâce à la gestion des ressources, la modularité des valeurs de dés et le fameux hall of fame. Chaque partie sera différente grâce à la modularité des fiches et du nombre impressionnant de stratégies possibles. De plus, le jeu se joue aussi bien à 10 qu’en solo. Les parties sont d’ailleurs tellement passionnantes et l’envie d’y revenir est tellement forte qu’on se prend à rêver d’une app… 😉



Vin d’jeu d’vidéo

L’explication de Troyes Dice dégusté par SwatSh


Vin d’jeu d’music

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *