• Pandemic: Montée des Eaux - FICHE DE JEU
  • 0

Pandemic: Montée des Eaux

Note moyenne
9.25
(2 notes)
Mise en place: 10' - Règles: 15' - Partie: 80'
Année:
Auteur(s): ,
Illustrateur(s):
Editeur(s): , ,
Distributeur(s):
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 10
Nombre de joueurs: de 2 à 5 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

1752 Pandemic montee des eaux 1

Swa 19

SwatSh 9,5/10

La folie Pandemie n’arrête pas de s’étendre dans le monde du jeu !  Depuis 3 ans, pas moins de 7 extensions/stand alone de Pandemie ont vu le jour : Etat d’Urgence, Pandemic Legacy Saison 1, Pandemie le remède, Le Règne de Cthulhu, Iberia, Legacy Saison 2 et maintenant, Montée des Eaux !  Montée des Eaux est un jeu « stand alone » qui n’a donc pas besoin du jeu de base pour être joué.  Sur la boite est indiqué « édition limitée ».  On ne sait pas très bien ce que ça veut dire vu qu’aucun numéro n’est indiqué comme s’amusait à le faire Wallace (j’ai la boite 456/500 d’Automobile 😉 ).  Mais bon, le nombre de boite est « limité », sachez-le.

Mais où ça s’arrêtera-t-il ?

Je ne sais pas mais en tout cas, il va falloir arrêter la montée des eaux 😀

Il faut dire que la mécanique se prête bien à de nombreux thèmes.  Tout thème apportant une mécanique de dispersion peut être approprié par Pandemic : la dispersion des virus bien entendu, mais aussi les monstres de Cthulhu et les Zombies d’outre-tombe 😉  Et on imagine facilement d’autres dispersions possibles : le côté obscure de la force de Star Wars, l’hivers de Game of Thrones, la magie noire d’Harry Potter, le réchauffement climatique, les champignons de Rosenberg, la couleur d’un tableau de Van Gogh,…  Oui, les possibilités futures sont nombreuses et prometteuses 🙂  On ne va certainement pas s’ennuyer les prochaines années 😀

Inondations

Le thème de l’inondation n’avait pas encore été utilisé dans Pandemie et il faut dire qu’il s’y prête bien.  En changeant très peu à la mécanique, Matt Leacock, accompagné du légendaire Monsieur Splotter : Jeroen Doumen (Antiquity, Roads & Boats, Food Chain Magnate,…), a magistralement transposé le thème aux dangers d’inondation des Pays-Bas.  Il faut dire que Jeroen est Hollandais, ceci explique cela 🙂  On sent tout de suite qui aurait pu avoir cette idée d’inondation des Pays-Bas 🙂  A votre avis, un Américain ou un Hollandais ? 😀1752 Pandemic montee des eaux 2

Ici, l’eau de la mer va progressivement monter et briser des digues.  Ce faisant, elle va déborder et inonder les régions basses des Pays-Bas.  Progressivement les inondations vont se répandre, de région basse en région basse, à travers tout le pays et les joueuses vont devoir bien collaborer pour éliminer l’eau excédentaire, réparer les digues, installer des moulins qui vont pomper l’eau et des structures hydrauliques pour que tout revienne dans l’ordre au plus vite, avant qu’il ne soit trop tard et que tout ce joli monde doive immigrer dans les pays voisins 😉 (Nous les accueillerions chaleureusement le cas échéant 🙂 )

Pandemie

Malgré son thème excessivement bien rendu, Montée des Eaux est assez similaire, dans sa mécanique, à Pandémie.  La mise en place du paquet joueurs en petits paquets est fort ressemblante.  On va également tirer des cartes région et y placer 3 cubes, d’autres avec 2 cubes et d’autres enfin à 1 cube.  Le niveau de montée des eaux commence à 2 et peut monter jusque 4.  Les joueuses incarnent des personnages aux habilités similaires qui vont se déplacer sur la carte.  Les actions de déplacement, d’échange de cartes et d’enlèvement de cubes sont identiques.  Les épidémies sont remplacées par des inondations et les éclosions par des tempêtes.  Mécaniquement parlant, il y a pas mal de similitudes mais Montée des Eaux présente de nombreuses particularités.

1752 Pandemic montee des eaux 4Objectifs

Un élément nouveau et repris des 2 saisons legacy est les cartes objectifs.  Et là, c’est vraiment bien vu !  Outre le jeu traditionnel proche de Pandemie, Montée des Eaux propose une variante permettant, lors de la mise en place, de tirer 4 objectifs parmi les 12 de la boite pour changer les conditions de victoire de vos parties.  Et ça change tout !  Les stratégies à mettre en place, les actions à réaliser et la physionomie des parties s’en voient chamboulées !  C’est assez minime comme changement mais ça bouleverse suffisamment le jeu pour le rendre indispensable.

Même si on peut regretter une mécanique assez proche de Pandemie, le thème des inondations extrêmement bien transposé, les mécaniques de vases communiquant lors des inondations, le système des moulins pompant l’eau ainsi que l’ajout des objectifs rendent Montée des Eaux indispensable pour tout amateur de Pandemie.  C’est malin, maintenant, après y avoir joué, on a qu’une seule envie : faire du vélo dans le plat pays, le long des digues de la Mer du Nord et près des moulins, humer les tulipes, naviguer dans les canaux d’Amsterdam et rejouer, avec Jeroen, encore et encore à Pandémie Montée des Eaux 🙂


Ren 9Ren: 9/10

Bon comme déjà dit mille fois (au moins) je ne suis pas super fan des coopératifs. Donc quand on m’en propose un, je suis toujours méfiant, et c’est avec (un peu hein, faut pas pousser, ça reste un jeu de société, donc miam) des pieds de plomb et du bout des lèvres que j’accepte.

Bien m’en a pris aujourd’hui, puisque c’est Pandémie Montée des Eaux qui s’est retrouvé sur la table, et c’est une très belle réussite. Très classiquement pour un Pandémie (le 12ème? Le 37ème? Je ne sais plus) on va se battre contre… une pandémie. Et cette fois-ci c’est la montée des eaux, aux Pays-Bas. Il faut savoir que les Pays Bas sont en grande partie sous le niveau de la mer, et que beaucoup de terres ont été gagnées sur la mer au fil des siècles. Donc le thème est tout à fait présent (et réaliste).1752 Pandemic montee des eaux 5

Les joueuses vont donc se battre toutes ensemble pour empêcher la montée des eaux en pompant (beaucoup), en construisant/réparant des digues (beaucoup), en construisant des moulins (pour pomper plus vite) et en construisant des structures hydrauliques.

Le mécanisme est classique par rapport à d’autres Pandémie (arrivée de cubes sur les différents territoires à chaque tour) mais je ne sais pas pourquoi cela colle beaucoup mieux avec ce thème. On peut quasi sentir ses pieds dans l’eau quand on vient de réparer une digue et paf, elle cède immédiatement à la fin du tour!

A ça il faut ajouter qu’il y a maintenant des objectifs (cartes) spécifiques pour réussir à gagner contre le jeu. Cela permet de grandement varier les parties puisque chacune présentera des objectifs différents.

Au final une très belle réussite, avec un thème très fort et très bien rendu, qui augmente fortement le plaisir par rapport à d’autres Pandémie!


1752 Pandemic montee des eaux 9

 

Avis et notes des lecteurs
Pas encore de note !
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *