• CO2: Second Chance (proto) - FICHE DE JEU
  • 4

CO2: Second Chance (proto)

Note moyenne
9.50
(1 note)
Mise en place: 25' - Règles: 55' - Partie: 180'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s): , ,
Editeur(s):
Catégorie: Expert
Age minimum: 12
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub

1717 CO2 Second Chance 1

Swa 15

SwatSh 9,5 /10

Vital Lacerda est un auteur que nous adorons chez Vin d’jeu (et je sais que nous ne sommes pas les seuls 😉 ).  Quand on voit ce qu’il a déjà réalisé: The Gallerist (Vin d’jeu d’l’année 2016 catégorie expert), Kanban (Coup de coeur 2015), Vinhos (Vin d’jeu d’l’année 2011), CO2 (Coup de coeur 2013), ça force notre admiration!

Et voilà qu’aujourd’hui, en collaboration avec Giochix.it, il a décidé de lancer son nouveau jeu, CO2 second chance, sur kickstarterLien vers la page ici.

Les plus aguerris d’entre vous connaissent probablement déjà CO2, un jeu que Vital a sorti en 2012 avec Giochix.it également.

CO2 Second Chance est une toute nouvelle version de CO2.  CO2 était un jeu semi-coopératif où un seul joueur pouvait l’emporter mais où tous pouvaient perdre s’ils polluaient, conjointement, trop pour la planète.

Une coopération

CO2 Second chance est la version full coopérative de CO2.  Pour être précis, cette nouvelle édition propose une version full coopérative de CO2.  Si on retourne le plateau et qu’on change quelques petites règles et quelques cartes, on retrouvera néanmoins la version compétitive de 2012 avec quelques légères modifications dont l’unique objectif est d’encore mieux équilibrer le jeu.  Les règles ont également été complètement revues et sont maintenant beaucoup plus claires, mieux illustrées et remplies d’exemples aidant à mieux comprendre.  Vous les trouverez ici.

Et le matériel est sublime.  Les centrales électriques sont magnifiques et représentent bien les 5 types d’énergie (solaire, hydraulique, recyclable, verte et éolienne).  Admirez les photos.

Nous avons eu la chance de recevoir une version proto de cette nouvelle édition et en voici notre ressenti.

Une coopération unique

Ce qui fait de CO2 Second Chance un jeu unique est:1717 CO2 Second Chance 3

  1. C’est le premier jeu coopératif sans une once de hasard, sauf lors de la mise en place.  Oui, vous avez bien lu: pas de carte que l’on tire, pas de dés que l’on lance, pas de pioche de jetons,… Rien nada néant! 😀
  2. C’est le premier jeu coopératif de Vital Lacerda.  Et on peut dire que, comme pour tous ses autres jeux, Vital a fait fort!  Il révolutionne le jeu coopératif!

Mise-en-place

Comme écris ci-dessus, ce n’est que lors de la mise en place que les joueurs vont rencontrer un peu de hasard puisqu’on va:

  • Placer les 21 objectifs environnementaux de la partie au hasard parmi les 47 du jeu
  • Placer les 7 (dépendant du nombre de joueurs) cartes objectif des Nations Unies de la partie au hasard parmi les 45 du jeu
  • Placer les 6 types de congrès au hasard parmi les 18 du jeu (ils seront remplacés au fur et à mesure de la partie mais n’ayant aucune incidence sur votre stratégie, je n’appelle pas ça du hasard)
  • Distribuer 5 cartes lobbyistes au hasard à chaque joueur qui pourra bénéficier de leurs bonus en cours de partie s’il satisfait aux conditions pour les jouer.  Chaque joueur n’en recevra pas d’autres et devra faire avec sa main de départ pour toute la partie.1717 CO2 Second Chance 4
  • Distribuer 2 cartes objectif de compagnie au hasard à chaque joueur.  Chaque joueur devra en réaliser une des 2 pour pouvoir remporter, ensemble, la partie.

Variabilité

Vu la mise en place aléatoire et vu les nombreux objectifs qui vont régir votre partie (21 objectifs environnementaux + 7 objectifs des nations unies + 5 lobbyistes et 2 objectifs de compagnie par joueur, cela fait pas moins de 49 objectifs différents à atteindre pour chaque partie de 3 joueurs!!!  Ca c’est de la variabilité!

Mais même si a variabilité est assurée, on aurait aimé une variabilité plus tranchée.  Je pense à une campagne ou à des scenarii différents.  Bon, OK, je chicane 😉

Objectifs secrets

Une seconde invention de génie est la mécanique des objectifs secrets.  On a l’habitude des objectifs secrets dans des jeux compétitifs mais pas dans les collaboratifs.  Dans CO2 Second Chance, chaque joueur recevra, en début de partie, 2 cartes objectifs secrets ainsi que 5 cartes lobbyistes qu’il ne pourra jouer que s’il satisfait aux conditions des cartes.  Le truc génial c’est que les joueurs ne peuvent pas parler de leurs cartes.  Pas même … non, rien, nada, néant 😀  Ils ne peuvent rien dire!  Et ça c’est génial car les joueurs vont beaucoup parler durant une partie de CO2.  Ils devront se mettre constamment d’accord sur la tactique et la stratégie à mettre en place tout en taisant leur objectif secret…

1717 CO2 Second Chance 11Et certaines choses étonnantes vont arriver quand un joueur, contre l’avis des autres, va absolument vouloir réaliser telle ou telle action.  Bonjour les discussions et les sous entendus.

OK on va le laisser faire telle action car elle est certainement relative à un de ses objectifs secrets mais est-ce vraiment la meilleure chose à faire maintenant?

Les joueurs vont devoir se faire confiance et palier, ensemble, au jeu contreproductif d’un des leurs pour la bonne cause.  En effet, si au moins un joueur n’atteint pas un de ses 2 objectifs secrets personnels de compagnie, tous les joueurs ont perdu.  Succulent!

Le challenge des objectifs

Là est tout le challenge de CO2 Second Chance.  Il y a des objectifs dans tous les sens et il va falloir les atteindre tous.  Pour cela, les joueurs devront mettre, ensemble, une stratégie en place et devront réaliser les meilleurs choix tactiques.

Et le défi est loin d’être facile et peut même sembler inatteignable.  Pourtant, il l’est 😉

Mais pour y arriver, la réflexion, la négociation, les discutions et l’optimisation devront être au rendez-vous.

Prenons l’exemple de l’objectif secret « engager 4 scientifiques ».  Lorsqu’un joueur va vouloir engager un scientifique, il est fort à parier que celui possédant cet objectif lui dise: « non, ne le fais pas, j’en engagerai un moi-même ».  Hors ce sera probablement moins efficace mais le joueur va devoir accepter la proposition…

Un objectif pour les gouverner tous 🙂

Evidemment, il vous sera inutile de réaliser ces différents objectifs si vous n’atteignez pas l’objectif unique de toutes les parties: contenir le taux de pollution à un niveau acceptable, c’est-à-dire en dessous de 500 CO2 ppm.

Déséquilibre

CO2 oblige d’ailleurs au déséquilibre.  Les joueurs vont avoir tendance, au début de la partie, à faire un peu tous la même chose afin de contrer l’augmentation de pollution.  Mais au fur et à mesure de l’avancée du jeu, dû aux circonstances et aux divers objectifs, les joueurs vont se spécialiser dans certaines actions et ça va rendre le jeu déséquilibré.  Les joueurs devront profiter de ce déséquilibre et des spécificités de chacun tout en évitant les dangers afférents.  Par exemple, un joueur spécialisé dans la réalisation des objectifs des Nations Unies va engranger certaines ressources comme l’argent qui lui seront inutiles pour sa spécialisation.  Hors, il devra profiter de ces ressources pour réaliser des actions différentes de sa spécialisation au bon moment.1717 CO2 Second Chance 6

Discussions inédites

Les joueurs vont même avoir des discussions inédites autour d’un jeu de plateau:

Tu vois, si je fais ça, je perds mon avantage ici, hors c’est un peu bête de ne pas mieux profiter de ce bénéfice ou de cette action gratuite.  Je n’arrive pas à mieux optimiser mes actions.  Vous avez une idée vous comment je pourrais mieux jouer?

La mécanique centrale

La mécanique centrale de CO2 Second Chance est une mécanique de choix d’actions.

Le jeu se joue en 4 tours et chaque tour est subdivisé en phases:

  • Entre 2 et 4 phases d’actions en fonction du nombre de joueurs
  • 3 phases de fin de tour automatiques

A son tour, un joueur peut réaliser jusqu’à 3 actions secondaires (chacune une seule fois) et une action principale dans l’ordre qu’il veut:

  • Déplacer un scientifique (action secondaire)1717 CO2 Second Chance 2

    Déplacer un scientifique de projet en projet permet de gagner de la connaissance.  Il existe 5 types de connaissance différents: l’éolien, l’énergie solaire, l’énergie bio, l’énergie recyclable et l’énergie hydraulique.  Gagner de la connaissance permet de déplacer son curseur le long de l’échelle correspondante et procure 2 avantages: atteindre des niveaux minimums permet de réaliser certaines actions et à chaque tour, on recevra un revenu en fonction de notre connaissance dans chacun des domaines.
    Même pour cette action relativement simple, les choix ne sont pas simples car on peut également déplacer un scientifique sur un congrès permettant de gagner plus de connaissance mais nécessitant une bonne coordination entre joueurs car tant qu’un congrès n’est pas rempli, les scientifiques ne pourront pas le quitter.
    De plus, un scientifique peut également aller sur une carte lobbyiste pour obtenir son bonus mais ça le condamne à y rester pour le reste de la partie.  Un choix pas évident…

  • Aller au marché des CEP (certificats verts) (action secondaire)

    Les joueurs auront besoin de leurs certificats verts pour construire des usines.  Ces certificats peuvent s’acheter ou se vendre et une bonne compréhension du fonctionnement du marché avec ses prix à la hausse ou à la baisse peut apporter un revenu supplémentaire bienvenu.

  • Jouer une carte ou atteindre un objectif (action secondaire)

    Hé oui, ça nécessite une des 3 actions secondaires!

  • Lancer un projet et construire une infrastructure (action principale)1717 CO2 Second Chance 5

    Ces 2 actions sont relativement similaires à l’exception qu’on ne peut construire une infrastructure que sur un projet existant.  Ces 2 actions nécessiteront des ressources et en apporteront d’autres.
    Lorsqu’on construit une infrastructure sur un projet comprenant un scientifique, on peut déplacer le scientifique présent gratuitement.  Voilà une action gratuite à économiser et optimiser… 😉

  • Construire une usine verte

    C’est l’action la plus puissante.  Elle coûte très cher en ressource mais rapporte gros car c’est elle qui va aider à réduire les émissions de CO2 en remplaçant une usine à énergie fossile très polluante ou en empêchant sa construction.

Les phases de fin de tour

En fin de tour, les joueurs vont gagner de l’argent en fonction de leur position sur les échelles de connaissances puis perdront des PVs en fonction du nombre d’objectifs non atteints.  Là aussi CO2 est extrêmement bien fait car on va perdre 1 point par objectif non atteint au premier tour, 2 points par objectif non atteint au second tour, 3 puis 4 points au dernier tour.  Autant ne pas trainer pour les atteindre 😉

1717 CO2 Second Chance 7Enfin, on va regarder les besoins en énergie de chaque continent en commençant par celui sur lequel les joueurs se situent (trop comique 😀 ).  Si le continent contient suffisamment d’usines vertes, rien ne se passe sinon une usine à énergie fossile s’implante et le taux de pollution grandira avec.

Difficulté

Même si le jeu peut sembler complexe lors de l’explication des règles qui prend une petite heure, il l’est beaucoup moins que les autres créations de Vital.  On s’étonne d’ailleurs à ne pas se plonger dans les règles plus souvent et de comprendre assez vite son fonctionnement.

Ce qui est plus étonnant est la difficulté du jeu.  Il n’est pas facile certes mais ne propose aucun degré de difficulté si ce n’est une variante qui corse encore un peu plus le tout.  On aurait aimé un objectif en PVs en fin de partie grandissant au fil des parties et augmentant, par là, le défis à chaque fois.  Mais là aussi, je chicane 🙂

Dioxyde de carbone

Vous l’aurez compris, même si CO2 second chance se base principalement sur CO2 premier du nom, nous avons affaire à un tout autre jeu aux sensations totalement différentes.  Vital Lacerda est un auteur de génie et, après Lisboa, il est de nouveau ici au sommet de son art.  Même si on aurait aimé un système progressif de scenarii, CO2 Second Chance nous a bluffés.  Il innove incroyablement dans le style de jeux coopératifs en proposant un jeu sans hasard, à la gestion de plus de 49 objectifs différents durant une partie, avec des objectifs secrets qu’il faudra bien négocier et une progression de partie inédite.  L’évolution de la partie va apporter un déséquilibre entre les joueurs des plus savoureux et qu’il faudra bien gérer, tous ensemble, pour arriver à contenir la pollution mondiale dans des normes acceptables.  Cerise sur gâteau, la nouvelle boite propose non seulement la nouvelle mécanique collaborative mais également la possibilité de jouer au jeu de base en retournant le plateau sur sa face compétitive.  CO2 Second chance est un jeu politiquement correct mais qui nous convient à merveille tant on aime œuvrer pour l’écologie de la planète.  CO2 Second Chance ne sera certainement jamais joué par Donald Trump 😀


Lien vers la page de la campagne kickstarter


Lien vers les règles

Elles sont en version anglaise mais le jeu sortira en Français.


Si vous voulez y jouer sur Tabletopia c’est ici.


1717 CO2 Second Chance 15


Vin d’jeu d’vidéo

La dégustation en 28 minutes par SwatSh

Avis et notes des lecteurs
Pas encore de note !
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

4 de réponses

  1. jasmin dit :

    Idem pas fan des jeux collaboratifs.
    Merci pour ton retour

  2. SwatSh dit :

    Salut jasmin,
    Je me doute que les réponses de Normands ne risquent de pas de plaire mais c’est comme ça: les 2 🙂
    Il suffit de voir ma note pour les 2 jeux pour s’en convaincre. Pourtant, je ne suis pas un grand amateur de jeux collaboratifs mais là, les 2 versions m’emballent.
    Amuse-toi bien!

  3. jasmin dit :

    Question pour Swtash. Finamement quelle version préférez vous a Vindjeu ? Competitive ou collaborative?
    Merci pour votre retour.

  4. Philippe dit :

    Trump préfère nettement ‘A story of coal trade’
    Et en aucune façon, il ne donne de seconde chance : you’re fired, Mister SwatSh !
    🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *