• Demon Worker - FICHE DE JEU
  • 0

Demon Worker

Note moyenne
7.50
(2 notes)
Mise en place: 10' - Règles: 20' - Durée par joueur/euse: 15' - Meilleur score: 62
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s): ,
Editeur(s):
Distributeur(s):
Mécanisme(s): , , ,
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 10
Nombre de joueurs: de 3 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , joueurs
Fabriqué en: Chine
Langue: Français
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

PhilRey: 7,5/10

Demon Worker est un jeu paru en 2016 chez Japanime Games et rendu disponible chez nous cette année, 2020, grâce à Legion Distribution.

La mécanique principale est le placement d’ouvriers. Ce jeux de cartes comprend en effet 11 cartes qui, placées au centre de la table, forment les différents emplacements des actions à réaliser en cours de partie.

Phase de draft

En début de partie, chaque joueur reçoit 6 cartes Démon qui seront draftées, reformant ainsi une main de 6 cartes Démon pour débuter la partie. Il y a bien évidemment plus de cartes Démon dans la boîte, ce qui permet de changer les parties. Les cartes Action ne changent pas par contre.

La partie

Une partie est assez rapide puisque qu’elle se termine après 5 manches. Et 5 manches, c’est pas beaucoup. C’est d’ailleurs un plus de Demon Worker: en 5 manches on doit choisir la manière avec laquelle on veut marquer les points en fin de partie (ou pendant la partie, c’est possible aussi bien que plus limité).

A son tour, chacun placera un ouvrier sur une carte Action à condition de pouvoir payer le coût d’envoie du démon ou de l’humain ainsi que le coût supplémentaire s’il y a déjà des ouvriers sur la carte Action visée. On tourne ainsi jusqu’à ce tous les joueurs passent, souvent quand tous les ouvriers sont placés.

A la fin de la manche, on récupère ses pions et on en ajoute sur les nouvelles cartes invoquées durant la manche écoulée.

Les actions

  • 4 cartes permettent de récupérer des ressources.
  • 3 cartes permettent de les transformer en d’autres ressources et en PM (Points de Mal), c’est à dire les points de victoire.
  • Une carte permet de piocher une carte Planification supplémentaire. Ces cartes Planification sont en quelque sorte des objectifs de fin de partie. Elles indiquent les ressources à avoir à la fin du jeu pour pouvoir remporter les PM indiqués. Et c’est une source importante de PM car certaines rapportent 20+ PM.
  • Enfin, une carte Action importante sert à invoquer de nouvelles cartes Démon de sa main. Je ne l’ai pas dit mais chaque joueur démarre avec 2 Humains, des ouvriers basiques sans aucune capacité. Les Démons possèdent souvent une capacité, soit générique, soit liée à un type de carte Action. Leurs coûts d’envoi varient également.

La fin de partie

A la fin de la 5ème manche, on compte les PM de chacun:

  • Les PMs accumulés en cours de partie;
  • Les cartes Planification, si le joueur a les ressources demandées;
  • Les cartes Démon, si le joueur sait payer le coût d’envoi une dernière fois;
  • 5 PM pour les joueurs qui ont pu invoquer 5 Démons et 10 PMs pour ceux qui en ont invoqués 6.

Il est clair que Demon Worker ne révolutionne pas le genre (placement d’ouvriers). Il est néanmoins intéressant car on ne transforme pas vraiment les ressources mais on les utilise pour invoquer de nouvelles cartes et pour gagner des PMs. En début de partie, le premier ouvrier est souvent placé sur une carte « ressources » encore libre (pour éviter le surcoût). Par la suite, vu la variété des cartes Démon, cet aspect s’atténue. Et c’est heureusement une bonne chose. Demon Worker, sans être démoniaque, est un bon jeu pour introduire le placement d’ouvriers et la notion d’objectifs cachés et programmation.


SwatSh: 7,5/10

Demon Worker est un petit jeu de placement d’ouvriers assez sympa. Il offre l’avantage d’être assez simple et d’offrir un point d’entrée au genre pour les novices.

Vous allez placer vos ouvriers pour récolter des ressources, les transformer en d’autres ou en PVs et pour engager de nouveaux ouvriers, ce qui est bien entendu indispensable. Tout ça est évidemment très classique mais c’est sans compter le petit twist de départ. En effet, un peu comme dans Seasons, on commence la partie par un draft où on va se répartir les cartes ouvriers qui vont servir d’ouvriers spécialisés en cours de partie. Ces ouvriers vont apporter une jolie asymétrie à vos parties en vous permettant de récolter plus de ressources, de gagner plus de PVs et de réduire certains coûts,…

Demon Worker est un jeu de placement d’ouvriers assez simple et d’entrée de gamme. Les choix sont assez évidents mais l’idée de drafter les cartes ouvriers est assez géniale et apporte pas mal de fun et de rejouabilité à ce jeu démoniaque 😉


Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *