• Margraves de Valeria - FICHE DE JEU
  • 0

Margraves de Valeria

Note moyenne
8.50
(1 note)
Règles: 30' - Durée par joueur/euse: 30' - Meilleur score: 57
Catégorie: Expert
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 2 à 5 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , , , joueurs
Fabriqué en: Chine
Langue: Français
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

SwatSh: 8,5/10

Quelle joie de voir sortir les excellents Margraves en Français grâce à Lucky Duck Games (Chronicles of Crime, L’ile des Chats, les Petites Bourgades,…). Surtout que le jeu comprend pas mal de texte sur ses cartes, c’est toujours plus confortable de les lire dans sa propre langue. On n’a jamais été très attiré par la série Valéria mais, à l’annonce de la sortie de Margraves de Valeria, notre intérêt était tout autre.  La série semble prendre une tournure plus profonde un peu comme l’évolution entre les Architectes du Royaume de l’Ouest et les excellentissimes Paladins.  Et cette comparaison n’est pas anodine car on peut remarquer tout de suite la même superbe patte graphique de Mihajlo Dimitrievski entre ces jeux et Margraves de Valeria.  Tout ça était donc très encourageant et la bave aux lèvres n’a cessé de monter suite à la lecture des règles.

Margraves de Valeria est clairement un jeu comme je les aime.  Profond, original, aux choix nombreux et difficiles, aux axes stratégiques multiples avec des possibilités combinatoires et de multiples bonus à grappiller dans tous les sens.  La mécanique de base est une sorte de deckbuilding à la Concordia.  Vous choisissez la carte à jouer parmi tout votre paquet de cartes.  Lorsque vous achetez une nouvelle carte (sur une rivière de cartes), vous l’ajoutez à votre main.  Vous ne pouvez récupérer les cartes jouées précédemment qu’en faisant l’action spécifique pour les récupérer.

Les tours

Les tours tournent assez vite et indéfiniment jusqu’à la fin du jeu (quand un joueur construit sa quatrième tour de quartier, quand le paquet de cartes ou celui des tuiles bonus est vide).  Chaque joueur joue à son tour et, à son tour, doit jouer une carte.  Lorsqu’on joue une carte, on réalise une des 4 actions possibles.  Une carte peut être jouée pour les actions qu’elle indique dans son coin supérieur gauche, pour les actions qu’elle indique dans le texte du bas de la carte, ou pour une des deux actions toujours possibles peu importe la carte défaussée : récupérer les cartes de sa défausse dans sa main et acheter une nouvelle carte ou construire une nouvelle tour de quartier.  Toutes les actions possibles vont vous faire soit gagner/transformer des ressources soit monter sur les échelles de PVs…

Les échelles de PVs

C’est une des originalités de Margraves de Valeria.  Le jeu propose 4 échelles sur lesquels vos pions PVs vont évoluer.  Lorsque vous gagnerez des tuiles bonus, effectuerez certaines actions comme attaquer un monstre ou construire une tour, vous serez amenés à gagner des étoiles qui vous permettront de progresser sur ces 4 échelles.  Ces échelles sont découpées en étapes et il vous faudra payer de l’or si vous voulez que votre pion passe d’une étape à une autre.  En échange de cet or, vous recevrez une tuile bonus qui vous apportera des ressources, des pvs bonus et même certaines capacités uniques.  Chaque échelle correspond à une icône qu’on va pouvoir retrouver un peu partout sur le jeu : sur les cartes essentiellement mais également sur ces tuiles bonus et même sur les villes où vous construirez vos tours de quartier.  A la fin du jeu, pour chaque échelle, vous allez multiplier le numéro de l’étape où votre pion se situera avec le nombre de fois que vous retrouverez l’icône de cette échelle sur vos cartes et autres éléments du jeu.  Vous allez donc, au fur et à mesure de l’avancée du jeu, vous construire une stratégie autour de ces échelles en vous concentrant sur l’une ou l’autre icône dans l’acquisition des cartes et la construction des tours et autres tuiles bonus.

Les capacités des cartes

C’est l’aspect qui me chagrine le plus dans Margraves de Valeria.  On ne joue pas assez avec les effets des cartes!  Chaque carte a des particularités et des actions bien à elle.  Seulement voilà, elles apportent également les icones nécessaires aux PVs.  On va donc beaucoup plus souvent choisir une carte car elle nous rapporte des PVs plutôt que pour son effet.  Surtout que ces effets tournent toujours autour de gain de ressources et que finalement, on ne les utilise pas toujours.  Il existe en effet une multitude de façons alternatives de gagner des ressources.  J’aurais aimé des pouvoirs de cartes plus puissants apportant dès lors plus de difficulté dans les choix de celles-ci.  Les choix à ce niveau sont trop simples : la plupart du temps, on va prendre la carte qui rapporte le plus de PVs, peu importe son effet.

Les actions

Par contre, Margraves de Valeria est très riche dans la variété des actions possibles.  Vous allez pouvoir déplacer votre Margrave sur la carte et, à chaque ville où il s’arrêtera, il pourra faire certaines actions comme gagner/échanger/acheter des ressources, voyager en bateau pour gagner des ressources, des tuiles bonus ou des PVs, envoyer les chevaliers présents dans la ville exécuter les actions des villes adjacentes, construire une tour et gagner les bonus de la ville, combattre les monstres qui menacent la ville, acheter de nouvelles cartes,…  De plus, vous allez pouvoir activer les habilités spéciales de vos cartes ainsi que celles gagnées par les tuiles bonus récupérées sur les pistes de PVs, en construisant vos tours ou en naviguant.  Vous voyez, tout s’imbrique dans tous les sens et tout ça donne des choix très variés et difficiles.

Les monstres

Une autre mécanique qui me plait et qu’on retrouve ici, est celle des combats qui se passent sans hasard.  On connait, à l’avance, la force des monstres et c’est à nous à nous armer suffisamment pour pouvoir les combattre.  Une fois la force nécessaire acquise, vous pourrez aller battre le monstre et récupérer les bonus de ces combats.

Les pluriels

Vous l’aurez peut être remarqué mais tous les titres de cet article sont au pluriel et c’est l’impression que laisse Margraves de Valeria.  Les choix et les possibilités sont nombreux et difficiles.  Il existe de multiples façons d’arriver à ses fins et de multiples stratégies à suivre.  Et les stratégies se situent principalement autour de la façon de scorer mais pas au niveau des moyens.  Il y a, en gros, 2 chemins : la voie de la force contre les monstres et la voie de la construction des tours.  Vous allez souvent gagner un mélange de ressources qui vous serviront à ces 2 fins.  Il sera dès lors inopportun de vous concentrer que sur une seule méthode.  Il vous faudra plutôt trouver un juste équilibre entre ces 2 voies.  De plus, un peu comme dans Concordia (encore 😉 ), vous disposez d’un plateau personnel présentant un nombre limité de places vous permettant de stocker les ressources.  Une bonne gestion de celles-ci est essentiel.  Margraves of Valeria est donc un joli coup de cœur qui nous accompagnera certainement durant tout l’été.  Dommage qu’on ne profite pas plus du pouvoir des cartes car, à cette exception près, Margraves de Valeria est très complet, bien équilibré et très agréable à jouer.  Son très beau matériel en bois figuratif et ses superbes illustrations ajoutent la petite touche finale pour apporter au jeu un délicieux goût de reviens-y. 

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *