• Trickerion: Legends of Illusion - FICHE DE JEU
  • 22

Trickerion: Legends of Illusion

Note moyenne
9.00
(4 notes)
Mise en place: 30' - Règles: 50' - Partie: 130' - Meilleur score: 46
Année:
Auteur(s): ,
Editeur(s):
Catégorie: Expert
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Récompense(s):
pub pub

1232 Trickerion 1

 

SwatSh9/10

Waw la claque!  Le Trick ça clack! 🙂

Trickerion: Legends of Illusion est un jeu sorti lors du dernier salon d’Essen et qui est resté injustement assez discret depuis lors.  Pourtant, le stand du jeu au salon était le plus beau de tous.

Le thème
Le thème de Trickerion: Legends of Illusion est déjà bien inspirant.  Il me fait un peu penser à Drum Roll qui se situait dans le monde du cirque ou à Shakespeare qui lui est plutôt théâtral 😉 .  Nous sommes des magiciens qui allons rivaliser pour avoir le plus de prestige.  Pour cela, on va apprendre des tours, pour ensuite les monter grâce à l’achat des différents éléments nécessaires au tour (miroir, bois, scie, métal, colombe, bouilloire, corde,… soit 12 ressources différentes !!!).  Une fois le tour monté et appris, on pourra le présenter lors d’un ou plusieurs spectacles en essayant de réaliser des enchainements de tours du même type.  Le comble de la notoriété est de devenir soi-même le magicien qui présente le spectacle.  Un beau thème, fort, original et bien représenté dans le jeu, on y est plongé dès le début.

La phase de programmation
Tout comme dans Dungeon Lords, les joueurs commencent un tour par une phase de programmation phase cachée.  Mais, au lieu d’indiquer l’action qu’ils veulent réaliser avec chacun de leurs ouvriers (ici nommés magicien, apprenti, ingénieur,…), ils vont indiquer l’endroit où ils les envoient.  Et la différence est de taille car dans chaque endroit, plusieurs actions sont disponibles.  De plus, l’ordre n’est pas défini…

La mécanique d’énergie
Après la phase de programmation, les joueurs, chacun à leur tour, vont envoyer un de leurs ouvriers dans l’endroit qu’ils avaient défini.  Mais pas nécessairement le premier ouvrier au premier endroit, puis le second,…  Non, ils peuvent commencer par le 3ème, puis passer au 1er,…  Chacun à son tour place un ouvrier à un endroit et exécute une ou plusieurs actions dans cet endroit.
Avec cette notion d’endroit où plusieurs actions sont disponibles, la seconde innovation de Trickerion: Legends of Illusion est la gestion de l’énergie.  Chaque ouvrier, en fonction de sa spécialité, dispose de points d’énergie (entre 1 et 3).  De plus, chaque case d’action apporte éventuellement un bonus de points d’énergie supplémentaires (entre -1 et +2).  Il y a donc une certaine course entre les joueurs pour se placer sur les meilleures cases d’action avant les autres.  En effet, ces points d’énergie servent à exécuter les actions.  Chaque action nécessite un certain nombre de points d’énergie et au plus on en a, au plus d’actions on va pouvoir réaliser.

Enfin, les places sont fort limitées à chaque endroit ce qui fait que outre la course aux bonus d’énergie, il y a aussi une course aux places disponibles.  Cette forte restriction rend d’ailleurs l’action « engager un nouvel ouvrier » peu intéressante tant les places sont (trop) limitées.

Les actionsSONY DSC
Les actions possibles sont d’une part assez classiques :
-Engager un nouvel ouvrier
-Gagner de l’argent
-Apprendre un nouveau tour qui équivaut à prendre une des cartes tour disponibles qui correspond à une carte objectif avec une combinaison de ressources exigée
-Acheter des ressources

D’autres sont quant à elles plus originales :
-Commander des ressources.  Comme déjà dit, il existe 12 ressources différentes pour réaliser ses tours de magie.  Mais le marché n’en contient que 4.  Si on a besoin d’une ressource non disponible dans le marché, on doit utiliser une énergie pour en commander une qui viendra prendre la place d’une des 4 ressources du marché.  Cette action permet même d’embêter les autres joueurs qui avaient besoin de la ressource remplacée lors des prochains tours.  Miam 😉
-Présenter un tour de magie.  Je ne vais pas rentrer dans les détails de cette action qui est assez complexe mais elle comporte un élément de puzzle qui est étrangement bien imbriqué dans le thème et les autres mécaniques du jeu.  J’adore.

Conclusion
Trickerion: Legends of Illusion est clairement un jeu stratégique tant il faut prévoir ses actions sur le long terme.  Il ne propose néanmoins pas de nombreuses stratégies différentes.  Vous allez passer le premier, voire les 2 premiers tours à préparer vos tours de magies.  Ne vous limitez pas à des tours faciles mais étendez-vous à des tours plus complexes.  Les derniers tours de jeu seront quant à eux plus axés sur la représentation de ces différents tours en veillant à réaliser des enchainements entre les tours si chers au public.  Même si une mécanique subtile d’ordre du tour donne avantage aux joueurs en retard, Trickerion: Legends of Illusion ne pardonne pas et la moindre erreur se paie cash.  Le tout est assez complexe tant nous n’avons pas l’habitude de croiser des mécanismes de ce type et tant certains détails peuvent être importants.  Le jeu offre une belle variété de parties grâce à différents éléments mécaniques (les dés qui rendent certaines actions disponibles ou non,.. ainsi que plusieurs extensions comprises dès le départ dans la boite de base.  Et ce sont de vraies extensions, pas de simples variantes.  On est clairement gâté.  Dans Trickerion: Legends of Illusion, vous allez non seulement devoir bien prévoir vos différentes actions et leurs combinaisons, mais également bien choisir où mettre vos priorités tout en interagissant avec vos collègues magiciens en les empêchant de choisir certaines actions, d’acheter certaines ressources ou de présenter certains tours de magie eux-mêmes.  Trickerion: Legends of Illusion nous offre tout ce qu’on apprécie dans les jeux kubenbois modernes (bien qu’il n’y ait pas de cubes dans Trickerion 😉 ) : pas de hasard, choix difficiles,… Le Trick ça clack! 🙂


SONY DSCPhilRey:     8,5/10

Trickerion, on y jouerait rien que pour sa beauté. Repéré avant Essen 2015, le stand était d’ailleurs super bien décoré! Et après notre partie, nous étions tous sous le charme des mécanismes utilisés et du déroulement des 5 tours de jeu.

La mécanique principale consiste à programmer ses différents « ouvriers » pour qu’ils se rendent à divers emplacements du plateau de jeu. Ce qui est innovant avec cette approche est le fait que les emplacements offrent plusieurs choix. L’ordre du tour et une bonne lecture des possibilités des autres joueurs est donc primordiale si on ne veut pas trop se planter.
Autre point que j’ai apprécié: l’utilisation des dés. Ceux-ci donnent les choix possible en début de tour un certain nombre de choix. Dès que l’un d’eux est utilisé, le dé est mis sur sa face croix, ôtant cette possibilité au joueur suivant. Pas innovant mais toujours efficace pour créer une tension.

Trickerion offre beaucoup de tension agréable, l’ordre d’exécution des actions dépendra principalement de l’ordre des joueurs et de la lecture des possibilités/intentions adverses. Une erreur peut être fatale pour la partie. C’est le prix à payer souvent dans les jeux de programmation.

Une belle réussite qui mérite plus d’attention!


Thierry 9 /10

Impeccable, RAS. Amateur de jeux de gestion, vous serez servi, Trickerion en est un tout bon.  Jeu de haute précision dans ses choix et ses séquences d’actions, et gare à l’erreur car alors pour vous pas de spectacle et pas de miracle. Jeux exigeant mais excitant, à recommander.


Tapimoket:  9,5/10

Dès qu’on a la boite en main, on a déjà cette sensation d’ouvrir un coffret mystérieux et magique. Malgré ses allures très « steampunk », Trickerion est un jeu basé sur les spectacles de Magie. Mais son thème nous emmène fin XIXième, début XXième pour nous plonger dans un univers à  l’image du film « Le prestige » (que je vous  conseille, au passage).

Dès que l’on aura ouvert le plateau, nos yeux seront ébahis par sa beauté. On place ensuite une importante quantité de matériel tout autour du jeu (Des dizaines de jetons carrés ou rond, des cartes de toutes tailles, des dés…), et enfin chaque joueur se dote d’un plateau individuel avec de nombreux emplacements. Tout cela nous informe tout de suite qu’on a affaire un jeu expert…

Avouons le ! Le jeu est tout simplement magnifique… (Frisson)

Il restait maintenant à tester sa mécanique…

Après avoir posé ma carte de magicien sur mon plateau et pris mon affiche publicitaire, on s’affaire à prendre en main les règles du jeu… Oui, il faudra, la première fois, une bonne demi-heure, mais on a bien dit qu’on était en expert non ?  Mais comme je suis gentil, sachez qu’il existe une vidéo fort bien réalisée que je partage sur ce LIEN

Trickerion est avant tout un jeu de gestion, de combinaisons et de placement. Les zones de placement resteront assez faciles à comprendre.  Mais c’est au théâtre, que le jeu prendra toute sa dimension avec une magnifique illustration composée d’une scène, de l’arrière scène et des sièges destinées au spectateur transformés en piste de score. C’est tout simplement superbe ! A cela on ajoute des cartes format tarot pour les spectacle…  A ce niveau, le jeu possède beaucoup de paramètres et ce ne sera qu’après avoir réalisé le premier spectacle, qu’on va se délecter de toute l’essence du jeu.

Certes, si sa prise en main n’est pas aisée, Trickerion est l’un des meilleurs jeux experts que j’ai joué récemment !

Les concepteurs, conscients de sa complexité, ont même prévu, pour chaque joueur, un petit livret qui récapitule tous les tours de magie, les règles et les jetons de l’extension…

La version de base pourra paraître frustrante car il sera difficile de créer en cinq manches des tours de second niveau alors que le jeu en offre un sacré panel.

En fait, cela est déjà plus accessible grâce à une extension incluse dans le jeu : La Dark alley.

Croyez moi, ils ont fait un plateau recto/verso rien que pour cette extension… perfectionnisme ! Prévoyez, du coup, du temps pour la partie qui sera alors de 7 manches.

Pourquoi je n’ai pas 10/10 avec tous les superlatifs que je cite ?

C’est simple, le jeu est très grand…. ça c’est super cool ! Mais l’extension prévoit la mise à disposition de cartes bonus avec du texte dessus et dans un petit format. Si bien, que placées, loin de vous, elles ne sont pas facilement lisibles…Oui je chipote… mais bon…c’est comme ça ! !

J’ai besoin également  de quelques parties supplémentaires, jugeant que les points de prestige fournis par l’affiche publicitaire au dernier joueur contre une seule pièce, était un peu trop facile. D’un autre côté, ce peut être une stratégie à exploiter au delà d’un simple moyen prévu par les auteurs pour équilibrer le jeu. A voir en y rejouant. Mais dans tous les cas…

Trickerion est un jeu magique ! Je tire mon chapeau…


 

SONY DSC


 

SONY DSC

Voilà un Lalande de Pomerol excellent rapport qualité prix et excellent tout court d’ailleurs 😉

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

22 de réponses

  1. vosarno dit :

    Quelques questions suite à ma partie d’hier avec la dark alley :’ joueurs, 2 ne connaissant pas, et moi qui n’avait fait que la version de base. Et je suis le seul à avoir bien accroché. Les reproches des autres :
    -le plus gros : j’ai chipé 2 tours de magie à un joueur qui voulait l’acheter juste après moi donc le fait qu’il n’existe qu’un exemplaire de chaque sort l’a tué…
    – un côté trop chaotique du aux trop grandes variables : le pouvoir des joueurs + les prophéties + les cartes de la dark alley
    – et enfin, une non visibilité des cartes de la dark alley : on ne peut pas les analyser à chaque fois qu’une nouvelle arrive, surtout qu’elles sont en anglais et toute petites. Autant prendre les 4 du dessus et prendre celle qui nous plaît car au final, il est quasi impossible de les retenir.
    Que pensez-vous de ces arguments les habitués (ou non) de ce jeu que j’aime pourtant beaucoup ?!!

  2. evabby dit :

    bonjour a tous
    j’ai acheté tricherions à essen
    et en visionnant une vidéo sur youtube et après avoir téléchargé la règle en français 3 question se pose pour moi :
    1 mise en place des tours de magie : est elle differente en fonction du nombres e joueurs et doit on mélanger ou ranger par ordre ces piles de tours??
    2 peut on mettre 2 ou3 perso sur un même lieu (autre que le théâtre ) et si oui cumulent ils leurs point d’action en une seul fois ??
    3 on réalise les actions au moment de la pose du pion ou après que tous le monde ai posé ses pions?

  3. chris06 dit :

    Bonjour a tous. Petite question sur Trickerion. Il tourne comment a 2?

  4. Lian dit :

    Pour ceux que cela intéresse, il est à nouveau disponible (le reprint est arrivé sur des sites Français), ; aussi bien le jeu de base ainsi que l’extension :). Après une première partie je dois avouer que les méninges chauffent, chauffent beaucoup, … Mais c’est tellement agréale :p

  5. Lian dit :

    Je viens de recevoir mon exemplaire ce weekend ! Vraiment hâte de l’essayer 🙂 De plus étant anglo-phile je me contente de la version Anglaise ; dommage néanmoins, je n’ai pas réussi à trouver l’extension…. En attendant un reprint j’espère.

  6. ppRaistlin dit :

    @Lian
    Je l ai eu aussi sur un site anglais avec son extension (qui elle n est plus dispo malheureusement)
    Le site est celui ci => http://tinyurl.com/jh8jybo
    A savoir qu il y va y avoir un reprint a priori mais qu il n y aurait toujours pas de VF mais une version allemande.

  7. chaps dit :

    En lien une vidéo de présentation et d’explication des règles.

  8. Lian dit :

    Merci pour vos réponse 🙂

    Je vais tenter de fouiner sur les sites anglophones qui livrent jusqu’en France !

  9. SwatSh dit :

    Salut Lian,
    Je me le suis procuré à Essen (the place to be 😉 ).
    Amuse-toi bien!

  10. vosarno dit :

    Perso, je l’ai eu sur un site anglais à 40 livres. En gros, il faut aller sur BGG. Je n’ai pas trouvé mieux. Et en tout cas, rien en France.

  11. Lian dit :

    Bonjour à tous,

    Cet article, ainsi que d’autres vus sur d’autres sites/youtube, me font dire que Trickerion a tout d’un grand jeu, et que, malgré les soucis d’ergonomie, le jeu est d’une réelle beauté et d’une ambiance rare pour un jeu étant passé par la case KS ! 🙂
    Cet article a fini de me convaincre : il me le faut !!! (merci pour le porte-monnaie 😀 )

    J’ai de ce fait une question : comment vous êtes vous procuré le jeu (en dehors du KS), car je ne le trouve nul part …?

    Vraiment hâte de mettre mes mains dessus !

  12. ppRaistlin dit :

    Apres votre article sur Mombasa (acheté dans la foulée), voila Trickerion (acheté dans la foulée)…je ne vous remercie pas Vindjeu 🙂

  13. SwatSh dit :

    C’est cool de te lire mistergluck. Merci pour ton commentaire & amuse-toi bien! 🙂

  14. mistergluck dit :

    Bonjour.
    C’est mon premier commentaire sur ce site. Je fais partie d’une association de joueur sur l’île de la Réunion (http://www.krike-krake.fr/index.php). Et on est quelques uns à avoir pledgé trickerion.
    Je lis régulièrement Vindjeu. C’est un peu grace à vous que je me suis mis au jeu.
    Jusqu’à présent 2 parties de trickerion avec toutes les extensions. Comme vous l’avez souligné les extensions apportent beaucoup d’interaction et de stratégies avec une asymétries des personnages.

    Le look : magnifique. Un peu sombre (par rapport aux photos du KS) mais moi j’aime bien le côté un peu old-glauque de la dark alley.

    La qualité du matos : rien à redire. On a en pour nos pesos. C’est très beau

    Thème : respecté.
    Enfin un kubenbois de gestion avec un vrai thème dans le look et le mécanisme. Apprendre des tours de magie et bien sur jouer le spectacle.

    Mécanisme : oulàlà c’est du lourd du très lourd. ça ne ressemble à rien que je connaisse.
    – La position du joueur lors de la pose d’ouvrier est très importante comme toujours. Mais à chaque début de tour, c’est le joueur le plus en retard sur la piste de score qui devient le 1er joueur … Donc celui qui prend un mauvais départ peut essayer de se refaire (au début en tout cas parce qu’après c’est compliqué).
    – Plein de chose : du placement basique, de la combo de matos, de la combo de pouvoir de carte, du jeu dans le jeu (un domino amélioré intégré dans les spectacles).
    – La première action se fait pour tous les joueurs en même temps : on programme secrètement les actions de nos employés (ouvriers) et on les dévoile simultanément.
    – Le jeu évolue (comme à Shakespeare) au fur et à mesure de la partie au début on recrute, on gagne de l’argent, (on paie les employés entre les tours), on prend du matos, puis on apprend les tours de magie ensuite on monte les scènes de spectacle pour enfin bien sur les présenter au public (gros point de scorage et d’argent)
    – Un gros point important : j’ai remarqué un effet seuil lors de cette partie dès 16 points et surtout dès 36 points. Dès ces seuils, il est possible d’apprendre des tours de magie hyper-puissants. Et ça score très fort. Le premier qui l’a pris (Arnaud) a ainsi pu prendre le large. Difficile de le rattraper. Donc la condition sine qua non pour rester dans le jeu c’est de monter au plus vite à 36 pp pour apprendre les trick niveau 36 et les présenter ensuite. Une fois intégré pour nos futures parties ça devrait être plus serré.

    C’est un jeu pour core gamer kubenbiste très exigeant. Il est très très complexe avec les extensions : il bats tous mes records perso (plus hard que madeira ou vinhos). Plein de petits détails qu’il est difficile de prendre en main dès la première partie.
    Le thème est bien là (enfin un jeu à l’allemande avec un vrai thème). Le jeu est logique avec de l’interaction. La rejouabilité est importante avec une grosse courbe d’apprentissage.
    Seul problème et pas des moindre : sa durée. On ne peut pas le sortir tous les jours loin de là.

    2e partie. Config 3 joueurs.
    Ce jeu est vraiment le graal du joueur de cube en bois. Je confirme ma première impression c’est du costaud du très costaud.
    Les règles sont simples mais le système de placements d’ouvriers, programmations des tricks (à prévoir longtemps à l’avance), gestion des ressources, de l’argent et du temps, embauche de la main d’oeuvre, filouteries des combo de pouvoir de la dark alley, pouvoir des personnages et des trickerions pour monter enfin un spectacle au nez et à la barbe des autres magiciens …………………………….ça donne le vertige …………..ça chauffe du ciboulo …………c’est le pied !!!!!!!!!!

  15. atom dit :

    Trickerion j’y ai joué avec un groupe hétéroclite, du gros joueur, du joueur qui joue a tout (moi) , ma femme qui est assez redoutable et enfin un pote qui aime plutot les jeux avec de l’interaction, pour situer, shakespeare il s’est ennuyé. Et bien la ça a marché a fond on était tous pleinement dans le jeu avec un léger jeu de role playing. Au final c’est lui qui gagne, je reste assez proche, mais il a bien géré ses actions. Il a adoré d’ailleurs il veut en refaire une avec l’extension.

    Le gros hic du jeu c’est la place clairement et les règles que l’on peut oublier d’une fois sur l’autre

  16. Kub2boa dit :

    Plusieurs personnes de notre assos l avaient pledgé. Teste un seul fois il y a quelques mois je m étais régale.
    Le matos et le design premièrement un vrai régal même si la beauté d un jeu est subjectif il faut admettre que l éditeur à mis le paquet.
    Mécaniquement de la pose d ouvrier avec un supplément dans le mini jeu théâtrale façon « puzzle » à optimiser et choix d actions simultanées. J adore
    Nous n avions pas teste le mode difficile car les explications des regles de base prennent un peu de temps.
    Comme tous les post précédents N hésitez pas à y jouer vous allez vous régaler.

  17. chaps dit :

    Je plussoie, magnifique jeu, immersif, aux mécaniques parfaites pour moi (mais j’adore la pose d’ouvrier), par contre long à expliquer + un peu long à jouer, sur une soirée ce n’est pas évident si on joue avec des nouveaux et que l’on ne veut pas se coucher trop tard. Et je viens rajouter à la roue : je trouve qu’il faut jouer avec la Dark Alley/prédiction et les Pouvoirs de magicien, cela apporte, pour moi, une richesse très importante au jeu, je n’ai d’ailleurs jamais joué sans.

  18. SwatSh dit :

    Merci beaucoup bapt’s pour l’aide et merci à tous pour vos commentaires qui enrichissent bien l’article.
    Amusez-vous bien!

  19. No_maD dit :

    bonjour,

    a ce jour je n’ai fait qu’une partie, mais on a attaqué direct avec les extensions dark alley et cartes pouvoirs de magiciens.
    du pur régal ! c’est beau, c’est tendu et relativement simple dans les actions. la partie thèatre est excellente. Forcement, les deux derniers tour c un peu la course a l’optimisation des points au theatre. Mais comme dans bcp de jeux, les ou le dernier tour il faut faire un max de points pour gagner 😉 !!!!

    nous nous sommes régalé.
    petit bémol avec les cartes magiciens : il y en avait un parmi nous qui avait une carte qui permettais de jouer une carte supérieure sans etre a ce niveau… résultat, il a profiter pendant 4-5 tours de bonus pour marquer des PV. au final, il a gagné bien largement… dans mon cerle on hesites a enlevé cette carte très puissante….

    sinon je recommande ce jeu magnifique !!!

  20. bapt's dit :

    Bonjour,
    Très bon article encore une fois! Merci!
    Trickerion est clairement exigent mais j’ai rarement été autant transporté dans un univers que par ce jeu! On s’y crois vraiment, c’est fou!
    Par contre c’est vrai que la version avec Dark alley est (beaucoup) plus riche et encore plus savoureuse. Par exemple, il est obligatoire d’aller chercher des cartes d’assignement speciales si l’on veux envoyer 2 personnes dans le même quartier – ou 3 au théâtre- et l’air de rien, ça change tout! Mais que dire dès possibilité si nombreuses : monter vites dans les points pour aller chercher des tours de niveau 2 puis 3 plus rapidement? Mais on sera alors rapidement dernier à jouer… avec le risque non nul de ne plus pouvoir apprendre de nouveau tour… Ou rester sur des sort de plus bas niveau en essayant de se reproduire sans cesse? (oui c’est possible, une joueuse a failli gagner comme ça chez moi… à 1pnt près ^^).
    Bref ce jeux est merveilleux!
    PS : j’ai fait un petit document en retriant les tours par matériaux nécessaires. Cela nous as fait gagné beaucoup de temps dans nos parties : on a rapidement des ressources et on est amené à chercher des tours en adéquation avec cela (https://boardgamegeek.com/filepage/124772/reclasification-tricks-needed-components)

  21. Lordsavoy dit :

    Bonjour les amis !
    Je suis bien content que vous ayez apprécié le jeu 🙂
    J’ai trouvé le système et les mécas du Spectacle/Théâtre très sympa !
    C’est bien vu les chaînages et les placements de tuiles tours de magie.
    Le jeu est de toute beauté, je pense qu’il est dans mon top 3 des jeux les + beaux.
    Il est clairement immersif.
    Je ferais un retour apres +ieurs parties pour voir si j’ai le ressenti de Thonywood ou pas.

    en tout cas des jeux sorties à Essen et parce que j’adore le placement d’ouvriers c’est un des rares qui m’a convaincu (enfin pr l’instant).

    Point négatif : egonomie, bien d’accord, il prend trop de place, c’est chiant. J’ai une table qui fonctionne avec tous les jeux sauf celui la (et abyss mais je l’ai revendu).

  22. thonywood dit :

    Bonjour,
    Trickerion est un jeu d’une grande beauté. Les illustrations sont magnifiques et le plateau de jeu somptueux. Malgré un gameplay intéressant. Je me suis lassé à cause du dernier tour, ou tout le monde réalise les mêmes actions finales. Du coup, le 5ème tour est un copier/coller pour arriver à placer ses tours de magie et ne pas rester sur la touche pour les représentations. Ce dernier tour manque vraiment de tension. Je rejoins vos avis sur la nécessité d’avoir une grande table, voir énorme table.
    Un jeu qui m’a emballé au départ, beauté, mécanismes mais qui m’a laissé sur ma faim au final. Revendu rapidement du coup

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *