• La Vallée des Marchands: la Guides des Commerçants Extraordinaires + L’Ere des Maîtres du Commerce + Les Castors Communs Méthodiques - FICHE DE JEU
  • 0

La Vallée des Marchands: la Guides des Commerçants Extraordinaires + L’Ere des Maîtres du Commerce + Les Castors Communs Méthodiques

Note moyenne
8.00
(1 note)
Règles: 15' - Partie: 30'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Distributeur(s):
Mécanisme(s):
Catégorie: Famille
Age minimum: 10
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , , joueurs
Fabriqué en: Italie
Langue: Français
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

.

SwatSh: 8/10

Un peu à l’image de Vikings Gone Wild ou de Valley of the Kings, La Vallée des Marchands est un jeu de deckbuilding simplifié et accessible à un public familial. Mais attention, simplifié ne veut pas dire dénué d’originalité et d’intérêt. Que du contraire, La Vallée des Marchands propose un petit twist très intéressant.

Le jeu se base donc sur un système de deckbuilding classique. Vous avez votre propre deck et une main de 5 cartes. A votre tour, vous jouez une ou plusieurs cartes et à la fin de votre tour vous remplissez à nouveau votre main à 5 cartes.

Jouer pas défausser

La première originalité de La Vallée des Marchands est qu’on ne défausse pas toute sa main à la fin de son tour. On ne défausse que ses cartes jouées et les règles interdisent de jouer une carte inutilement. Il est vrai qu’on a pu déjà rencontrer cette mécanique dans d’autres jeux de deckbuilding mais elle est suffisamment rare pour la mentionner ici. Elle implique une nécessité accrue d’avoir de bonnes cartes dans son deck…

La main pas la défausse

La seconde originalité, même si elle n’est pas nouvelle, c’est que lorsqu’on achète une carte, on la met directement dans sa main. On peut dès lors l’utiliser dès le tour suivant ce qui donne plus de poids aux effets des cartes et plus de maîtrise.

Les actions

A son tour, une joueuse peut réaliser une des 4 actions possibles. La première, la plus classique, permet d’acheter une carte du présentoir. Ce présentoir montre les 5 premières cartes du paquet dont celle la plus à droite est à acheter à son prix normal. Pour acheter les autres, vous devrez payer un coût supplémentaire en fonction de leur place dans la rangée. Classique donc.

La seconde, l’action « étal », l’est beaucoup moins, je dirais même que c’est du jamais vu. Elle consiste à placer des cartes devant soi. La première carte qu’on pose doit avoir une valeur d’achat de 1. La seconde doit valoir 2, puis 3, 4,… jusqu’à 8. On peut jouer plusieurs cartes pour atteindre le chiffre exact voulu mais, dans ce cas, les cartes doivent être de la même famille (= couleur).

Cette action étal est l’objectif même du jeu puisque la première joueuse à avoir placé les 8 étapes de son étal est la gagnante. Lorsque vous placez une ou plusieurs cartes dans votre étal, vous ne bénéficiez pas de leur effet. Il s’agit d’une simple étape vers la victoire qui, pire, va vous priver des effets des cartes jouées. C’est là tout le fun et l’intérêt des choix dans La Vallée des Marchands.

Vous allez acquérir des cartes pour:

  • Leur valeur qui vous servira à acquérir d’autres cartes
  • Leur effet qui vous permettra d’aller plus vite dans la course à l’étal 😉
  • Leur famille pour pouvoir plus facilement combiner leurs valeurs et les placer dans votre étal

Placer une carte dans votre étal va devoir se faire en sacrifiant leur effet et leur valeur d’achat. Il faudra trouver le meilleur moment pour le faire pour pouvoir bénéficier un maximum de leur effet sans pour autant prendre du retard dans la course à l’étal 😉

Variabilité

Dans une partie de La Vallée des Marchands, on va jouer avec des familles de cartes. Le nombre de familles différentes dans une partie dépend du nombre de joueur et équivaut à ce nombre plus 1. Dans une partie à 3 joueurs par exemple, on jouera avec 4 familles. Lors de la mise en place, chaque joueur reçoit une carte de valeur 1 de chaque famille puis on mélange les familles ensemble pour former le paquet d’où on piochera les cartes du présentoir. La boite de la Vallée des Marchands comporte 6 familles différentes. Les différentes combinaisons de familles sont assez nombreuses et vous assurent une belle rejouabilité. Sans parler des autres boites qui vont apporter encore plus de familles, mais j’y reviens.

Effets techniques

Une autre action possible est de jouer une carte pour son effet. Même si j’ai trouvé certains effets trop faibles pour mériter une action, je me suis bien amusé avec ces effets et leurs combinaisons possibles. Vous allez pouvoir piocher des cartes dans la pioche, remplacer les cartes du présentoir, prendre une carte sans payer son coût, copier un effet, jeter des cartes inutiles de votre deck, déroger à certaines règles,… Chaque famille a ses propres particularités et certaines apportent même un peu de chaos en permettant de prendre des cartes dans la main d’un adversaire ou dans sa défausse et même de lui donner des cartes pourries… Ca va apporter beaucoup d’interaction mais pourra bien freiner votre avancement…

Et le grand avantage d’un système épuré comme celui de La Vallée des Marchands est qu’il offre pas mal de modularité. Depuis la sortie de la première boite, La Guilde des Commerçants Extraordinaires, une seconde boite de base vient de sortir: L’Ere des Maîtres du Commerce. Cette nouvelle boite peut se jouer seule ou en combinaison avec la première. Elle comprend 6 nouvelles familles aux pouvoirs variés qui vont vous aider à mieux gérer votre deck. Vous allez pouvoir gérer l’ordre d’apparition des cartes de votre deck, avoir une main de 6 cartes, reprendre des cartes de votre défausse et même obliger vos adversaires à défausser des cartes. La petite extension « Les Castors Communs Méthodiques » ajoute une nouvelle famille à l’histoire. Elle apporte une petite complexité puisqu’elle vous oblige à bien planifier vos actions. En effet, les effets des castors ne se déclenchent que si certaines conditions sont rencontrées…

2, 3 et 4!

La Vallée des Marchands se joue idéalement à 2 ou 3 joueurs. Cependant, cette version Française comprend également une variante en équipe pour 4 joueurs qui fonctionne bien et que je conseille si vous jouez à 4.

La Vallée des Marchands remplit bien son rôle en offrant la possibilité de jouer à un jeu de deckbuilding avec un public familial. On aurait préféré des effets plus puissants accentuant la difficulté des choix lorsqu’on doit placer des cartes dans son étal. Mais ne boudons pas notre plaisir, les nombreux effets variés de toutes ces cartes apportent pas mal de fun à ce jeu qui est très agréable à jouer. Certaines familles de cartes vont néanmoins apporter du chaos ou plus d’aléatoire au jeu, à vous à décider si vous désirez les incorporer à vos parties ou pas. Si vous n’êtes pas allergique, ça vous amusera certainement 😉 Mais la grande force du jeu est sa simplicité et sa modularité. Libre à vous de jouer avec les familles que vous préférez et d’augmenter même la variabilité de vos parties avec les différentes boites du jeu. De plus, comme le jeu est une course, la tension est bien palpable et cette course implique des choix et des sacrifices assez succulents.



Vin d’jeu d’music

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *