• Time ‘n’ Space - FICHE DE JEU
  • 4

Time ‘n’ Space

Note moyenne
7.00
(3 notes)
Règles: 40' - Partie: 30'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Intermédiaire
Nombre de joueurs: de 3 à 4 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

SwatSh:   7/10

Time ‘n’ Space est un ovni dans le monde ludique actuel.

Tout d’abord, le tour de jeu commence par le premier j… mais non!  Il n’y a pas de tour de jeu, pas de premier joueur, tout le monde joue en même temps!

Time ‘n’ Space est un jeu de pose d’ouvriers.  Mais ici, les ouvriers sont représentés par des sabliers, et lorsque tous les grains sont tombés, on peut exécuter l’action.  Et où est l’intérêt?  Et bien le jeu ne dure que 30 minutes chrono et il va falloir faire les bonnes actions durant ce temps imparti.

Tobias Stapelfeldt, l’auteur de Time ‘n’ Space n’en n’est pas à son premier essai du genre.  Il est également l’auteur de Neuland et de Space Dealer, un jeu basé sur le même principe et qui a eu son petit succès.

Time ‘n’ Space est donc un jeu sans tour de jeu et à la durée limitée, un peu comme Space Alert, un jeu qui reste pour moi un des tops jeux de tous les temps et qui a gagné le fabuleux prix du Vin d’jeu d’l’année 2010! 😀

Le jeu en lui-même est assez simple: chaque joueur dispose de 2 sabliers pour toute la partie.  Il les place soit sur son vaisseau, soit sur les différents bâtiments de sa planète.  Quand son sablier s’est écoulé, il exécute l’action relative à l’endroit où il l’avait placé.  Un joueur peut avoir 3 types de bâtiment:
1) Bâtiment de production
Quand son sablier est écoulé, il produit les cubes inscrit sur son bâtiment.  Un bâtiment de niveau 1, produit un cube d’une couleur déterminée sur ce bâtiment, au niveau 2: 2 cubes et niveau 3: 3 cubes.  Les joueurs commencent avec tous leurs bâtiments de niveau 1.  Pour upgrader un de ses bâtiments, il faut d’abord acheter un bâtiment de niveau 2 grâce à son vaisseau, j’y reviens.
2) Bâtiment de transport
Quand son sablier s’est écoulé, on peut prendre des cubes de ses bâtiments de production et les placer sur son bâtiment de transport.  Un bâtiment de transport de niveau 1, permet d’y placer 1 cube, niveau 2: 2 cubes,…
3) Bâtiment de demande
Il permet au joueur de placer des hexagones de demande de cube de chacune des 4 couleurs.  Ces hexagones doivent être placés sur les emplacements de ses bâtiments de production et de transport.  Autrement dit, les hexagones de demande vont bloquer votre production et votre transport…  J’y reviens avec les actions du vaisseau.  Evidemment, dans la même logique, un bâtiment de demande de niveau 1 permet de placer 1 hex, 2: 2 hex,…

Mais un joueur peut également exécuter des actions avec son vaisseau.  Quand on place son sablier sur un vaisseau, on place son vaisseau sur un chemin entre une planète d’un joueur et une lune.  Et donc, quand le sablier est terminé, le vaisseau arrive soit sur une lune, soit sur une planète d’un joueur.  Il exécute ensuite l’action de la lune ou de la planète.
1) Sur une planète d’un autre joueur
On peut remplir un ou plusieurs hexagones de demande de cette planète que le joueur aura placés grâce à son bâtiment de demande.  Ces hexagones sont d’une des 4 couleurs de cubes et indique un chiffre entre 1 et 3.  Pour satisfaire à un jeton de demande, il faut donc lui fournir entre 1 et 3 cubes d’une couleur déterminée.  Et ces cubes sont pris de votre bâtiment de transport.  Vous voyez la logique?  1) On produit ses cubes grâce aux bâtiments de production.  2) On les place sur son bâtiment de transport.  3) On les donne à un joueur en contrepartie de ses jetons demandes.  Très linéaire comme mécanique.  Un peu comme dans Colonia.  Le joueur place alors nos cubes dans la réserve générale et nous donne les jetons hexagones remplis.
2) Sur une lune
Chaque lune comprend des bâtiments de niveau 2.  Quand on arrive sur une lune, on peut prendre le bâtiment du dessus de la pile et le placer dans son centre de construction.  Pour pouvoir alors le placer sur sa planète, il faudra alors le construire en plaçant un sablier sur son centre de construction.  Dès que le sablier est vide, on place le bâtiment au dessus d’un bâtiment de niveau 1 à condition qu’il n’y ai aucun cube et aucun jeton de demande dessus.  Pour passer au niveau 3, il suffit alors de placer son sablier sur le bâtiment de niveau 2 et lorsqu’il est terminé, au lieu de produire des cubes ou des jetons demande ou de les placer sur son bâtiment de transport, retourner ce bâtiment face « 3 » visible, et ce, toujours à condition qu’aucun cubes ou jeton de demande ne s’y trouve.  Vous voyez la logique?  1) Je prends un bâtiment de niveau 2 dans une lune et le place sur mon centre de construction.  2) Je le construis et le place sur ma planète.  3) Je l’upgrade en le retournant.  Très linéaire également…

Ces 2 cycles (production et upgrade de bâtiment) vont donc évoluer en parallèle.  Et il semble assez évident qu’en début de jeu on va se concentrer sur l’upgrade de ses bâtiments tandis qu’en fin de jeu plus sur la production et les jetons demande.  Bien que cette évolution logique vienne se confronter à une petite idée géniale: les jetons bonus.  Le premier joueur à remplir un jeton demande d’une planète reçoit des points de victoire non négligeable.  Au début du jeu, on va donc vouloir principalement améliorer ses bâtiments tout en veillant à ne pas laisser filer tous les jetons bonus à ses adversaires.

Mais tout ça resterait très banal sans la subtilité géniale trouvée par l’auteur: la façon de gagner des PVs.  A la fin du jeu, après 30 minutes chrono donc, les joueurs vont comptabiliser leurs PVs inscrits sur les jetons demande des autres joueurs qu’ils auront réalisés.  Pour rappel, il existe 4 couleurs de jetons demande (bleu, brun, jaune et bleu) correspondant aux couleurs des cubes produits.  De plus, sur chaque jeton demande est inscrit le symbole de la planète (= joueur) qui l’a produit.  Mais:
1) Chaque joueur doit remettre tous les jetons demande qu’il a récupéré d’une couleur, si pour cette couleur, il n’a pas lui même mis tous ses jetons demande de cette couleur en vente grâce à l’action du bâtiment de demande.  Autrement dit, c’est très bien de vouloir récupérer les jetons demande de ses adversaires mais en plus, il faudra veiller à écouler vos propres jetons demande.  Et donc, si vous n’avez pas de jetons demande des couleurs que vos adversaires recherchent sur votre planète, vous les empêcherez de marquer des points, ils ne viendront donc pas chez vous, mais vous même perdrez tous les points des jetons demande que vous aurez pu récupérer.
2) Chaque joueur additionne les points de ses jetons demande par couleur qui lui reste et multiplie la somme par le nombre de joueurs différents desquels il a pris les jetons demande de cette couleur.  Par exemple: J’ai récupéré 2 jetons demande bleus mais je n’ai pas mis en vente tous mes jetons demande de cette couleur: je ne reçois aucun point pour mes jetons bleus.  J’ai récupéré 5 jetons jaunes de valeur 1-2-1-3-1 et j’ai écoulé tous mes jetons demande de cette couleur.  Les jetons demande que j’ai récupérés proviennent de 2 joueurs différents.  Je marque donc pour jaune: 1+2+1+3+1= 8 points x 2 (2 joueurs différents) = 16 points

Ces 2 derniers points sont vraiment des idées de génie car ils nous obligent à veiller à mettre suffisamment de jetons demande recherchés par les autres joueurs sur sa planète (ces jetons prennent en plus de la place sur vos site de production et de transfert) tout en devant constamment voyager de joueur en joueur afin de récupérer des jetons de chacun d’entre eux.  Superbe.

Pour conclure, je dirais que Time ‘n’ Space n’est pas un jeu très compliqué, n’a pas une grande profondeur, propose des choix simples mais à réaliser rapidement, est assez linéaire et on en a vite fait le tour, et propose une mécanique très originale, inédite et très sympa à jouer.  Bravo pour ça.  J’attends impatiemment qu’un auteur comme WallaceChvatil ou Feld reprenne cette superbe mécanique dans un jeu plus profond 😀

____________

Philrey212:     7/10

Inconnu jusqu’à ce soir, Time ‘n Space est remarquable par sa « jouabileté » en temps réel. En effet, toutes les actions que nous entreprenons sont dépendantes du temps qui passe. Ce temps est mesuré par des sabliers qui seront placés aux endroits appropriés en vue d’effectuer l’action. Lorsque le temps est écoulé, on réalise l’action.

Chacun dispose de 2 sabliers et pourra donc faire 2 actions. Il faudra donc bien syncroniser ses deux sabliers pour éviter de perdre du temps en route. Et oui, si vous avez décidez de transporter une ressource pour la livrer à la planète de votre amis de gauche, il ne sert à rien d’arriver chez vous avec votre premier sabler si votre deuxième n’a pas encore fini de produire la ressource sur votre propre planète.

Autre aspect, l’interaction entre les joueurs. Elle est belle et bien présente car l’objectif est de livrer vos propre ressources aux joueurs pour autant qu’il y ai une demande de leur part. Et c’est dans leur intérêt car le décompte final dépendra de ce que vous aurez réussi à prendre chez les autres, et certainement chez plusieurs d’entres eux. Ajoutons à cela que vous ne comptabiliserez que les ressources que vous avez glaner des autres joueurs que si vous avez réussi à vous débarrassez de vos propre marchandises du même type. Alors, c’est pas très clair sans doute comme ça à la lecture de ce commentaire mais essayez et vous verrez.

Time ‘n Space en vaut la peine rien que pour son originalité d’actions mesurées par des sabliers.

____________

Thierry:   7/10

Voilà un jeu pour le moins original qui présente une manière inédite d’exécuter des actions.  Une fois le compte-à-rebours enclenché, tout le monde se met en effet à effectuer en même temps ses actions qui se gèrent au moyen d’un sablier. Le jeu ne m’est pas apparu très intuitif et nécessite un peu de rodage pour manoeuvrer (faut gérer sa planète et ses bâtiments ainsi que son vaisseau qui se déplace vers les autres planètes).  L’interaction est grande car vos actions dépendent directement du choix des autres joueurs et de la disponibilité des hexagones sur leur planète.

L’autre grande originalité est le décompte des points qui doit être bien cerné dès l’entame du jeu car c’est en fonction de celui-ci qui vous devez jouer.

Perso, ce type de jeu ne m’emballe pas trop mais je dois reconnaitre ses mérites et suis sûr qu’il séduira bon nombre d’entre vous.  A tester sans hésitation.

____________

 

Cindy: 6/10

Après les explications de SwatSh, je m’attendais à un jeu  d’interactions et d’ambiance.

Au final, je suis assez déçue.

La mécanique est assez intéressante puisque tout le monde joue en même temps et qu’il y a une durée de jeu maximal combinée à deux sabliers individuels.

On regarde ce dont les autres ont besoin comme matériaux, on essaie de les produire et de les livrer.

Le tout sans se faire coiffer au poteau par ses adversaires.

On choisit deux actions on retourne son sablier et … on attend … et on attend ….

Seigneur que c’est lent …mais lent …

Une seconde partie ? Euh non merci.

 

 

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

4 de réponses

  1. Crenom dit :

    Merci pour tes recherches Alta 🙂

    SwatSh.

  2. Alta dit :

    Hello,

    Après recherche, je confirme, c’est bien une édition améliorée de Space Dealer.

    Une explication de l’auteur, en anglais, sur BGG: http://boardgamegeek.com/blogpost/20305/designer-diary-creating-games-in-time-n-space

    Alta

  3. Crenom dit :

    Salut Altaïque,
    Non en effet, je n’ai pas encore eu l’occasion de jouer à Space Dealer. D’après ce que tu écris, les 2 jeux semblent en effet fort proches et peut-être bien que Time ‘n’ Space en est une amélioration.
    Merci pour ton feedback et amuse-toi bien,
    SwatSh

  4. Alta dit :

    Hello,
    Avez-vous joué à Space Dealer ?

    D’après votre description, la mécanique me semble très similaire, pas seulement à cause des sabliers. A Space dealer, on peut augmenter son niveau pour avoir des usines pus performantes, on doit fabriquer des ressources et aller les livrer sur les planètes des autres pour marquer des points, mais il faut aussi attirer les adversaires chez soi pour marquer des points.

    Je me demande si ce jeu n’est pas juste une tentative d’amélioration de Space dealer (j’en voit une en tout cas, toutes les planètes sont à la même distanc; à Space dealer elles sont sur un cercle, donc on ne livre quasiment qu’aux planètes voisines).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *